Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 16:50
Départ le matin  de Flagstaff assez tôt pour rejoindre le grand Canyon. Voila ! Nous y sommes dans l’un des hauts lieux de ce monde. Le Grand canyon déverse son immensité devant nos yeux ébahis par tant de majesté. Le Grand Canyon est un des spectacles les plus saisissants du monde. Son immensité, sa majesté, ses couleurs le placent en tête des parcs nationaux américains. Le Grand Canyon est immense. Il a presque 500 kilomètres de long et 20 à 30 kilomètres de large. Ses parties les plus profondes le long de la rivière Colorado se trouvent à 2100 mètres en dessous du plateau qui le borde.
Le Grand Canyon est tellement grandiose que, face à lui, l’homme se sent écrasé. Il est vrai qu’aucune définition ne peut retranscrire la beauté du paysage. Le divin a crée la  magnificence du Grand Canyon, c’est le Jugement universel de la nature et pour la seconde fois en 10 ans, je suis stupéfait par la magie de ce patrimoine de l’humanité.

Nous partons le matin de bonne heure de Flagstaff pour faire la jolie route qui nous mène à l’entrée du parc ou les rangers nous accueillent. Nous empruntons tout d’abord l’US 180 car ensuite nous redescendrons par l’US 64 pour rejoindre Williams qui est un joli village de tradition western. Sans oublier bien sur de nous arrêter au concessionnaire officiel Harley Davidson du Grand Canyon qui se trouve à Bellemont (encore un nom Français pour le patelin) car ce serait un sacrilège de ne pas s’arrêter dans ce haut lieu de la mouvance Bikers de l’Arizona (pour ceux qui Savent de quoi je parle : support 81).C’est non seulement nécessaire au culte mais surtout très spirituel.

« Live to Ride – Ride to Live »
Mais revenons au Grand Canyon car c’est lui qui nous intéresse. Il a été creusé par le fleuve Colorado. Le Grand Canyon ne fait pas uniquement le bonheur des nombreux touristes qui le visitent chaque année, les géologues surnomment l'endroit "la machine à remonter le temps" car le site présente des roches qui comptent parmi les plus anciennes de la Terre, jusqu'à 2 milliards d'années. Incontestablement, il s'agit de la plus grande merveille du monde naturel. Aucun film, aucune photo ne saurait retranscrire l'immensité de cet espace, pas plus que les nuances multicolores qui varient en permanence à toutes les heures du jour. Il faudrait dormir sur place pour pouvoir profiter de chaque heure de la journée. Au moment ou nous y étions l’aspect était brumeux et les couleurs un peu terne. Le Grand Canyon est l'un des plus grands symboles des Etats-Unis. Une gigantesque balafre qui traverse les paysages de l'Arizona sans les défigurer bien sur !!
Le grand canyon c’est la fascination que les Free Riders auront à jamais.

Les visiteurs pourront y observer un nombre incroyable d’espèces vivantes. En tout, on peut y trouver : 355 espèces d’oiseaux, 47 de reptiles, 17 de poissons, 89 de mammifères, 9 d’amphibiens ainsi que des centaines d’espèces invertébrées. Parmi les mammifères, on peut y observer des animaux comme le puma, le coyote, la chèvre et le lynx. Le condor de Californie fait partie des plus grands oiseaux du monde. Pour ceux qui désirent visiter le Grand Canyon, sachez qu’à partir du mois de novembre au mois de mai, la route du versant nord est interdite d’accès en raison des chutes de neige possible.
Maintes fois utilisé dans des décors de films et de publicités, le Grand Canyon semblerait presque familier. On pourrait même se demander où est passé le célèbre cow-boy Marlboro... mort d'un cancer du poumon peut-être. Avec seulement 25€ pour le prix de l’entrée, vous avez atteins le sublime ………

Notre cavale ne prendra pas tragiquement fin comme la scène d'anthologie  de Thelma et Louise où elles propulsent leur voiture dans le Grand Canyon mais les Free riders avec leurs Harley Davidson continuent leur Road Movies en Direction de Seligman la capitale de la Route 66.

DIAPORAMA DE L'ETAPE GRAND CANYON


Repost 0
free - dans LA ROUTE 66
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 19:29
En descendant l’US 89 pour rejoindre Flagstaff, on quitte le territoire des indiens pour retrouver celui des cow boys. Le contraste est saisissant car jusqu'à présent nous avions vu des caravanes, Mobil Home, hogan, tipis ou bien des bidons villes habitaient par les indiens Navajos éparpillés dans ces vastes plaines désertiques du Nord de l’Arizona puis tout d’un coup nous traversons des forets et les villages ressemblent plutôt à ceux du canada.
Des jolis chalets et de magnifiques ranches d’altitude s’ouvrent à nos yeux. Nous sommes dans l’Amérique des visages pales, celle des cow boys comme autrefois. Celle qui conserve toutes les traditions de l’Amérique profonde, Nous retrouvons le même style d’occupants que Fort Smith (souvenez-vous !).
Arrivé dans cette bonne ville de Flagstaff, nous nous précipitons sur le premier hôtel venu tellement nous avons été échaudé par le lac Powell.

Nous retrouvons notre route 66 dans cette agglomération de 120 000 habitants mais aussi le train de Santa Fe qui va s’avérer très vite une horreur avec son klaxon infernal.
Dans la journée le train de Santa Fe et sa centaine de wagons passe toutes les 4 minutes et il avertit de son passage tous les 100 mètres (nombreux passages à niveau en ville). Si cela peut paraître amusant le jour, la nuit par contre cela devient insupportable et aucun hôtel de la ville n’échappe à son implacable sirène. Heureusement celui-ci ne passe que toutes les heures de la nuit.
Flagstaff est aussi le point de départ pour se rendre au grand Canyon dont je consacrerais un article prochainement. Mais c’est aussi le départ pour le sympathique village de Sedona. Ce coin est considéré et vénéré comme sanctuaire magnifique et spirituel de l’âge préhistorique. La première fois que vous visiterez cette merveilleuse vallée de beauté à vous couper le souffle on comprend pourquoi cela est un endroit vénéré depuis si longtemps.
Les falaises de pierre rouge s’élèvent au-dessus de la vallée. Des buttes, des mesas et des pinacles rocheux se dressent de partout dans cette vallée. De tous les côtés les masses rocheuses sont érodées en formes stupéfiantes qui ressemblent à des forteresses géantes, à des tours, à des pinacles et d’autres paysages exotiques.
Le village de Sedona se trouve au milieu de cette splendeur panoramique entourée de sources d' eau qui descendent des montagnes, des clairières verdoyantes et des forêts de pins en contraste avec ces formations rocheuses rouges. Ce petit village de 11 000 habitants est non seulement magnifique mais c’est aussi un paradis du shopping.





























Mon Indienne favorite  
                                               Mon Americaine favorite

Toutes les boutiques à la mode ce sont ouvertes à Sedona. Il y a bien sur un magasin Harley Davidson indispensable pour les centaines de Bikers qui passent par la. Mais aussi toutes les boutiques western, indiennes et artisanales. Je ne manque pas d’acheter les fameux T-shirt « Red Dirt » qui sont fabriqués et teintés avec la poussière rouges du désert.

Le soir nous rejoignons Flagstaff pour passer la nuit au célèbre « Muséum Club » sur la route 66. Ce pub/saloon est considéré comme l’un des 10 meilleurs clubs de dance des Etats-Unis et les plus grands groupes de country se sont produits dans l’établissement.

Ce soir, c’est le groupe des Rednecks qui mettent le feu et les places valent très chères.

Quand je dis les places, je veux dire les tables assises car l’entrée elle, est à seulement 5 dollars.
Ce qui est étonnant dans ces lointaines contrées de l’Amérique profonde c’est que jeunes ou vieux écoutent et dansent sur la même musique.

Sa rue principale à l’originalité de s’appeler « Leroux Street » mais est ce bien une originalité de trouver une appellation Française aux états unis !

Entourée de merveilles naturelles, Flagstaff accueille chaleureusement les visiteurs dans le nord de l’Arizona.Mais ce n’est pas tout. Avec plus de 200 restaurants, une grande variété d’hébergements, des sites de renommée internationale, et une vie nocturne haute en couleur, le charme de notre petite ville n’a rien à envier aux grandes métropoles.Flagstaff possède de luxuriantes régions boisées, de majestueuses montagnes et une quantité incroyable de parcs et de monuments nationaux. La ville est dotée de nombreux atouts géologiques.

 

                          DIAPORAMA FLAGSTAFF- SEDONA

 

 

 


Repost 0
free - dans LA ROUTE 66
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 15:11
S’installer à Page pour 2 ou 3 jours est toujours une valeur sure dans l’organisation des visites de l’Ouest Américain. Cette petite ville de 10 000 habitants possède toute l’infrastructure hôtelière pour accueillir le touriste qui veut découvrir le lac Powell et ses nombreux loisirs aquatiques.
Seulement voila depuis quelques années, la localité à exploser et elle est devenu une destination touristique non seulement des touristes du monde entier mais surtout des Américains eux-mêmes.

Quand j’étais venu à cet endroit il ya 10 ans, il n’était point besoin de réserver son hébergement à l’avance. Les chaines de Motels traditionnels plus les Bed & Breakfast tenus par les locaux suffisaient amplement aux voyageurs désirant voir les sites remarquables de ce lac artificiel.
Nous arriverons donc en fin d’après midi la gueule enfarinée pour trouver les chambres qui accueilleront nos 9 bikers Français.

Et la, tout va se compliquer. Et un, et deux, et trois !! Et oui, vous avez compris : zéro hôtel de disponible. Mais comme les Américains sont des gens super sympas et que l’aide aux étrangers est sacré, la réceptionniste du Motel 6 de Page va prendre son téléphone et commencer à nous chercher celui qui pourra nous héberger.
Apres une dizaine de coup de fil infructueux, notre sympathique hôtesse nous répondra de sa voix la plus peiné : j’essaye le motel de la dernière chance. »The last Chance » En vérité il s’appelle le Cow Boy Inn, il se trouve à Big water et il est à 25 kms de Page.

Ouf ! Il a de la place pour les 2 prochaines nuits mais ensuite c’est complet. Va donc pour ce cow boy ! Notre charmante copine du Motel 6 nous dit qu’il faut s’y rendre tout de suite car ils ne prennent pas de réservation au téléphone.
Nous partons pour Big water qui se trouve sur la frontière de l’Arizona et de l’Utah, nous remettons nos casques de motos car dans l’Utah ceux-ci sont obligatoires. Enfin ! Pour arranger tout cela, le fuseau horaire change aussi !!

Nous arrivons à notre hôtel de Big Water, la propriétaire des lieux est agréable mais l’hôtel c’est plutôt l’assemblage de plusieurs Mobil home avec des chambres pas terrible du tout ou ni la télé, ni la climatisation ne marche et à 80 dollars la nuit cela laisse un gout amer.
Bon ! On va s’en contenter on est des aventuriers ou pas !! hi hi hi. Ou peut-on manger dans ce bled ? Je demande à mon hôtelière. A Page me répond-elle ! Mais il n’y a pas de restaurant à Big Water ? Hein mais Big Water c’est ici, l’hôtel, les caravanes que vous avez vu à proximité représente tout le village mon cher Monsieur !!

Bon Dieu, à coté de ca Mexican Hat c’était une métropole ! On retourne à Page pour se trouver un steackhouse et puis dodo car il n’y a rien d’autre à faire.
Le lendemain direction la Marina de Page pour faire une excursion en bateau sur l’un des sites qui est considéré comme l’une des 7 merveilles naturelle du monde. « Le Rainbow Bridge » c’est le plus grand pont naturel du monde, il mesure 85 m de long, sa hauteur est de 90 m et sa largeur de 10 m. C’est un lieu sacré pour les indiens qu’ils considèrent cette arche comme une fenêtre vers l’au-delà.
Vieille photo de l'arche avec Soso & Pat il y a 10 ans

Seulement la poisse continue, tous les bateaux sont complets, seul reste une petite excursion pour l’un des canyons du lac vers 14H. On se dit que pendant ce temps on va visiter le second site exceptionnel de la région : Antelope Canyon.

Mais voila que celui-ci ne se visite plus comme je l’avais fait il y a 10 ans. Guide indien obligatoire et la aussi complet pour les 3 prochains jours. Décidément quand ca veut pas, ca veut pas !!




























Photo d'Antelope Canyon (celle ci n'est pas de moi) photo de notre excursion (prise par Pat)

Dommage pour mes amis car ils loupent quelque chose de grandiose. Le souvenir de ces lieux m’enchante encore !!

Nous nous contenterons d’une approche du Glen Canyon, le barrage d’une longueur de 475 mètres et d’une hauteur de 216 mètres est impressionnant. La rivière Colorado quand à elle est d’une beauté surnaturelle. Sur le lac un village de Mobil home flottant a élu domicile et les sports aquatiques sont très prisés dans cette eau à 25°.
Certains d’entre vous en regardant ces photos diront que je suis très exigeant mais nous n’avons pas vu le plus beau du lac. Celui-ci possède 3200 kilomètres de rivages et 96 canyons. Il faudra 17 ans pour remplir cet extraordinaire lac et ce n’est pas la balade de 2 heures en bateau que nous avons fait qui nous comblera de joie.Plusieurs films furent tournés dans ce paysage d'énormes falaises rouges tombant dans le lac Powell : Bandolero, la Planète des Singes, Maverick et même Superman.
Le soir nous retournons à Big water mais avant d'aller à notre Cow Boy inn, nous nous approvisionnerons à un Bakery Delhi de Page pour se faire un BBQ car la patronne du motel nous donnera l’autorisation de faire marcher les BBQ à gaz qu’ils utilisent quand ils font une fois par mois le rodéo local derrière le motel.
(photo non trafiquée)

La vache ! Il doit compter pour le championnat du quartier ce rodéo !!!

Devant un splendide coucher du soleil , Solange et Gisele prépareront de tres bonnes viandes avec toutes les sauces qui vont avec !!
Dans le desert les nuits sont fraiches et le sweet est indispensable meme au mois d'Aout/Septembre. N'oublions pas que nous nous trouvons à plus de 2000 metres d'altitude.
 

 


Repost 0
free - dans LA ROUTE 66
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 08:39
Monument Valley, même après l’avoir vu 10 fois, on reste ébloui. C’est le symbole de l’ouest Américain. Mais ce n’est pas seulement un décor de western tournés par John Ford avec John Wayne chevauchant au galop cette immensité faites de monolithes de  schistes et de grés rouges impressionnants. Toute la naissance de la terre est sublimée dans ce territoire Navajos.
Il y a 270 millions d'année, Monument Valley faisait partie d'un vaste bassin d'une importante chaîne montagneuse.
Ce bassin était régulièrement inondé par les eaux d'un océan, déposant sels, sables, limons et sédiments.

La visite de Monument Valley est une expérience mémorable tant il y a de choses à voir.
Alors que nous arrivions avec nos Harley Davidson au sommet de la prochaine colline et du prochain tournant, un univers extraordinaire se déploie devant nous.

Parallèlement à l’histoire géologique exceptionnelle de cette région, il importe de considérer sa longue histoire humaine qui remonte à la nuit des temps.
Même avant l’arrivée des indiens Navajo, il est impossible de comprendre tout ce que l’on voit ici à l’occasion d’une seule visite et d’une seule expérience. La première fois, je l’avais fait en voiture, cette fois ci j’ai fait les 50 kilomètres de la piste qui font le tour du circuit carrossable en Harley Davidson. L’expérience est à tombé à genoux d’émerveillement. (Peu de Bikers font le circuit en motos).

 

Au loin nous apercevons le Three Sisters (les 3 sœurs) ainsi appelées parce que le rocher rappelle 3 religieuses. Plus loin le rocher mythique d’El Capitan d’une hauteur de 420 m qui est un des vestiges de l’activité volcanique de la région. Puis les rochers que l’on connaît au travers des westerns s’enchainent : The King on his trone, the stagecoach (la diligence) Bear and the rabbit (l’ours et le lapin) le Totem pole et big indian sur la droite. Quel monde pour ceux qui ont l’imagination fertile.
On fait une halte au John Ford point pour regarder l’artisanat des Navajos dans leurs petites huttes ou ils confectionnent  colliers, bagues et bracelets avec des turquoises. Solange récupère ma moto pour faire aussi son expérience de la piste, du sable, des ornières et des cailloux. Elle s’en sortira très bien ! Ceux qui connaissent la conduite d’une moto de 400 kilos dans le sable savent toute la difficulté pour la manier. Mais Soso à 20 ans de permis et plusieurs bécanes à son actif.
On passe devant les habitations traditionnelles Navajos « les Hogans » constitué d’une structure en bois et colmaté par de la terre. Plusieurs familles d’indiens vivent toujours dans cet habitat  de la vallée. En nous approchant quelques chiens nous disent qu’il ne faut pas s’aventurer. Les navajos sont toujours aussi belliqueux et de tous les indiens rencontrés, ce sont de loin les moins sympathiques à mes yeux.
La monument Valley est le rêve incarné de tout photographe. Les nuages, les rochers, l’air pur, les grands espaces, les indiens habillés de vêtements aux couleurs vives, les chevaux, les moutons, les dunes de sables, les buissons ou les serpents à sonnette cherchent la fraicheur, tous ces éléments pris individuellement font l’objet d’excellentes photos.
La monument Valley est en effet, et à juste titre le site le plus photographié au monde. La Valley offre un paysage eternel de beauté et de mystère. En sortant du parc, je me fais une promesse de revenir une dernière fois dans cet endroit magique et sacré.
Une petite anecdote sur la tribu navajo qui n’est pas souvent relaté dans l’histoire.

Ceux-ci auraient obtenu la restitution de leur territoire par le gouvernement des Etats-Unis grâce à leur participation importante pendant la guerre contre les japonais et les Allemands et l’utilisation de leur langue pour coder les messages secrets dans le Pacifique (le code Navajo). C’est un vieux navajo qui me raconta cela au moment de ma première visite,il avait fait la campagne d'Italie et croyait que j'étais rital .
Pour le logement à proximité du parc, préférez le hameau de » Mexican Hat » plutôt que kayenta si vous avez la chance de trouver de la place dans les 2 seul motels du village. (Mais cela je vous l'avez deja raconté dans l'episode précédent)
Dormir prés de la San Juan River avec comme paysage le rocher qui donna son nom à ce lieu avec en toile de fond un arc en ciel et vous serez tout proche du paradis. Ce n'est pas sans un pincement au coeur que je quitte cet endroit magique.
"Ce n'est pas la terre qui appartiens à l'homme , mais l'homme qui appartiens à la terre" proverbe indien.


DIAPORAMA PHOTO SUIVI D'UN CLIP VIDEO FAIT A L'ARRACHE

 


 



Monument Valley au cinéma

La Chevauchée fantastique de John Ford avec John Wayne

La Prisonniere du desert encore avec John Wayne

Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone

2001, l'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick.

La Sanction de Clint Eastwood.

Indiana Jones et la dernière Croisade de Steven Spielberg

Retour vers le futur III  - Forrest Gump - Vertical Limit de Martin Campbell

Repost 0
free - dans LA ROUTE 66