Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 23:53

 cambodge3 4132

Petit dejeuner à Siem Reap , Hotel tenu par des franco cambodgiens

 

Avec Soso, je suis partis au Cambodge et au Vietnam sans certitudes mais avec des images empruntées depuis plusieurs années par nos amis cambodgiens ,des rêves, des fantasmes, et ils se sont peu à peu dissipés pour devenir des émotions, des souvenirs, des échanges ; c’est sûr, ce voyage nous a touchés même si l’on ne sait pas encore dans quelle mesure et sans que la question soit importante ; oui il a changé quelque chose, oui nous sommes toujours les mêmes et nous sommes différents à la fois, oui ces gens, ces lieux, ces monuments, ces moments ont laissé leur empreinte, tout est neuf et tout est différent, alors il n’y a pas de fermeture, alors il n’y a pas de parenthèse mais un voyage qui continue de vivre en nous et sans doute pour toujours.

cambodge3 4144Chacun vit sa vie comme il peut, comme il veut, où qu’il soit et la découverte et la rencontre d’autres rêves, d’autres valeurs, d’autres priorités, d’autres croyances, d’autres cultures, c’est un peu une bouffée d’oxygène, un coup de pied dans les habitudes, une vue qui s’élargit, des a priori qui tombent, une bulle de certitudes qui éclate, et ça fait du bien, et c’est essentiel ! Alors voilà quand on a intégré tant de besoins et qu'ils nous semblent tous vitaux. Dans un pays comme le Cambodge, on se rend compte qu'on a vraiment trop de choses, et qu'on passe beaucoup trop de temps coupés des nôtres pour acquérir tous ces biens superflus.

cambodge3 5612cambodge3 5614
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La France a oublié un petit peu tout cela et je ne commencerai pas à polémiquer sur les causes politiques de ces dernières années et sur les effets néfastes qui rongent notre société à cause de ces politiciens à qui j'en voudrais toujours pour avoir égratigné mon beau pays. Le départ pour l'Europe imperceptiblement se rapproche, le départ de ce même aéroport, et pourtant, une infinité de petits riens a tout changé et me voilà autre que celui qui est parti. Je ne suis peut-être pas plus avancé, je n'ai peut-être pas compris plus de choses, sûrement même je ne sais rien mais au moins je sais que je ne sais rien (comme dirait l’autre).

cambodge3 5622Ce voyage au Cambodge a été très enrichissant, très intéressant, et surtout fort en émotion ! Comme vous avez pu le constater, ce fut un voyage à la fois rempli d’aventures, d’émotions et en même temps c’est resté de vraies vacances ! Entre la visite des temples, les randonnées, les sauts, les marchés, le train, le bus ou les touk touk, tous ces beaux paysages et bien entendu les cambodgiens !

cambodge3 5624cambodge3 5730

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les cambodgiens sont très gentils, toujours souriants, très serviables et bosseurs. Le fait de voyager avec nos amis qui nous ont tout le temps accompagné a vachement aidé à notre intégration dans le pays, mais aussi à passer facilement les entrées sans avoir à payer le tarif touriste par exemple ou à côtoyé un Prince et une Princesse, un ministre et une ministre , un journaliste veteran du Vietnam. Déjà je ne m’attendais pas à ce que les grandes villes comme Phnom Penh et Siem Reap soient aussi développées.

cambodge3 5737

A la villa du Prince Norodom Sirivudh

 

Les cyber-cafés, fast-foods et grands centres commerciaux commencent à pousser un peu partout, un début de démocratie et de liberté. Après, c’est l’architecture des maisons, l’ambiance générale qui règne dans les rues, les marchés locaux et autres échoppes dans la rue, mais aussi le comportement des cambodgiens, qui font que le Cambodge reste un pays authentique. Les cambodgiens ont le sourire, ils sortent lentement du cauchemar absolu et l`avenir semble prometteur.

cambodge3 5648Alors voilà. On a intégré tant de besoins qu'ils nous semblent tous vitaux. Dans un pays comme le Cambodge, on se rend compte qu'on a vraiment trop de choses, et qu'on passe beaucoup trop de temps coupés des nôtres pour acquérir tous ces biens superflus. L'intense activité et la vitalité qui existent à la ville comme à la campagne, les sourires et les rires omniprésents empêchent tout misérabilisme. Les Cambodgiens sont un peuple heureux. Ils vivent majoritairement à la campagne, où peu d'argent suffit.

cambodge3 5673À Phnom Penh, il y a beaucoup d'activités, de déplacements. Les gens travaillent tout le temps, mais différemment. Beaucoup du travail visible à la ville consiste à attendre le client, ce qui en soi n'est pas épuisant, surtout quand ça se passe en famille, à la maison. À la ville, et dans les petits bourgs le long des routes, les cafés sont remplis d'hommes. Il règne une certaine nonchalance, malgré le bourdonnement des motos omniprésentes comme dans une ruche.

cambodge3 5674À la campagne, il y a le dur travail des rizières, qui n'a pas changé depuis la nuit des temps et qui occupe la majeure partie de la population. C'est un travail collectif, rythmé par la pousse du riz qu'on repique, des mauvaises herbes qu'on arrache. Ils possèdent leur maison bâtie souvent par eux-mêmes, en bois, en bambous, avec des toits de palmes. Ils n'ont pas de loyer à payer, l'eau n'est pas chère, l'électricité l'est un peu quand elle existe !.

cambodge3 5707Il n'y a relativement peu de chômage tel que nous le connaissons, il y a plein de petits boulots informels; mais avec la crise, des centaines de milliers d'ouvrières ont été licenciées. Les ONG, très nombreuses au Cambodge, ne suffisent pas et servent à pallier le désintérêt de l'État, qui par exemple n'a pas jugé bon d'inscrire l'éducation au nombre des actions prioritaires pour le développement, comme le sont la santé ou l'agriculture...

cambodge3 5739cambodge3 8476
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour mieux aller à la rencontre des Cambodgiens, il faut quitter les nouvelles routes et la cohue. Vous devez prendre les pistes, dont certaines ont été fraîchement rénovées. Le truc est de se balader avec un but de promenade, un temple hors des circuits classiques par exemple, dont on a appris le nom par cœur. S'arrêter aux embranchements pour demander sa route et en profiter pour faire la causette. C’est le fun qui fonctionne comme souvent chez moi et je ne pourrais pas faire un voyage planifié par un tour operator. Enfin pour l'instant !

cambodge3 9154Quelques mots de cambodgien suffisent bien que nous avons eu la chance d’avoir nos traducteurs attitrés pour se périple ! Les habitants des campagnes n'espèrent pas pouvoir discuter philosophie avec un étranger. Partager une cigarette ou une tasse de thé en échangeant quelques salutations est un plaisir mutuel. Il est rare de trouver dans les campagnes quelqu'un qui parle français ou anglais. Il faut dire que pour les Khmers rouges, ceux qui parlaient une autre langue étaient forcément des intellectuels...donc à éliminer ! Mais comme partout, une bonne gestuelle remplace beaucoup de mots.

cambodge3 8885Chez nos amis à Bangkok


D'ailleurs les autorités elles-mêmes, plutôt que de faire des longs discours, préfèrent placarder des affiches très explicites visuellement.
Quel est le secret des Cambodgiens ? La fin des invasions et occupations successives a-t-elle suffit à leur donner une telle faculté de sourire, d'accueillir, de travailler dans des conditions aussi dures, sans essayer d'arnaquer les touristes ? Je suis inquiet : cela va-t-il durer ? Le Cambodge et les Cambodgiens pourront-ils préserver leur charme et leur âme ? Je suppose que le Cambodge actuel est ce que la Thaïlande à pu être il y a 40 ans de cela !

cambodge3 8887 

L'appart à Bangkok

 

Le temps est venu de quitter ceux qui ont accompagné et illuminé ma route asiatique pour mieux retrouver ceux qui sont ma lumière du quotidien... ma famille et vous mes amis blogueurs !

cambodge3 8882A la frontiere cambodgienne avec le fils du ministre de l'interieur.


                                DIAPORAMA DE LA FIN


                                VIDEO FOYER BATTAMBANG

Repost 0
free - dans CAMBODGE
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 17:43

cambodge3-5464.JPG

on lave d'abord les pieds à soso

 

La généralisation de la pratique du massage en Asie du Sud-est est au fond la réponse à un besoin inventé de toutes pièces par l’occident.

Encore un joli mot qui nous laisse sur notre faim étymologique ; en tout état de cause « massage » apparaît très tard en Français car les premières mentions du terme remontent seulement au début du 19ème siècle. L’origine orientale de la pratique n’est plus douteuse et toutes les premières mentions du terme proviennent de récits de voyageurs qui se sont rendu en Inde, en Chine et au Japon. Selon une hypothèse déjà ancienne, le terme viendrait de l’Arabe « massa » qui se traduit par « toucher, palper » et qui aurait été transmis par les récits de marchands arabes.

cambodge3-8069.JPG Du salon de rue simple au ....

 

Le terme désigne une pratique médicale exotique qui a le « défaut » rédhibitoire de reposer sur une approche du corps étrangère aux préoccupations chimiques et biologiques sur lesquelles s’est fondée la médecine occidentale. Cette conception médicale autre peut s’observer dans la tradition chinoise et dans la pratique médicale indienne ayurvédique.

cambodge3-8377.JPGcambodge3-8067.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juste retour des choses, l’utilisation des techniques de massage par la médecine occidentale est devenue aujourd’hui courante pour ne pas dire banale.
C’est de la fin des années Soixante qu’il faut dater une fascination pour l’Orient éternel aussi virulente que factice. L’Orient et ses attributs ou supposés tels sont alors portés aux nues, on connaît la chanson : douceur, sagesse, paix et sérénité… bref, une série de phantasmes qui dissimulent à peine une fatigue de l’histoire et que l’on traduira de façons diverses suivant les individus concernés: séjours en ashram, pèlerinages au Népal, et pour les plus « intellectuels », inscription à un cours de sanscrit avant de se rendre compte que c’est trop difficile…

cambodge3-8659.JPG Au plus beau salon de notre hotel.......

 

C’est dans ce cadre que la pratique du massage est convoquée à jouer son rôle et qui n’a pas entendu ou lu les récits de guérisons miraculeuses obtenues à partir de la simple imposition des mains d’un vieux praticien dont le visage respire la sagesse . C’est de cette époque que date l’entrée de la culture du massage dans l’univers culturel occidental, les Beatles et leur gourou ne me contrediront pas !

cambodge3-8681.JPG au massage sur la plage !

 

L’aubaine commerciale est trop évidente pour qu’on la laisse passer. On assiste alors à un phénomène de chassé-croisé entre Orient et Occident où personne n’entend être laissé pour compte. On assiste en Europe à l’invention de massages nationaux dans des pays qui n’ont jamais eu de traditions dans ce domaine : massage suédois ou danois aux connotations trop évidentes et même un massage hongrois à propos duquel un humoriste bien inspiré avait suggéré les frictions au paprika national…

cambodge3-8693.JPGcambodge3-8711.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le développement du tourisme de masse vers l’Asie va favoriser l’éclosion d’industries nationales de massage censées reposer sur des patrimoines millénaires. On assiste alors à l’invention du massage thaï ou khmer et des cours sont même proposés*. Dans l’imaginaire occidental, l’image de la Thaïlande a fini par être inséparable des délices de l’abandon que symbolise l’image d’une personne allongée et livrée à des mains expertes dans un cadre qui reconstitue tous les artifices de la paix relaxante : nature tropicale en arrière plan, ameublement minimal et fleurs de lotus ou d’orchidées surnageant dans une jarre.

cambodge3-8712.JPGLe bénéficiaire du massage n’est plus l’allumé mystique auquel la période précédente nous avait habitué, c’est désormais du cadre qu’il s’agit. Ce type de raffinement médiatique est difficile à concurrencer et pourtant le Cambodge ne pouvait pas être en reste.

cambodge3-8713.JPGC’est de la fin des années Quatre-vingt dix que date l’apparition en masse de lieux de massage. Certes, les conditions sont initialement rudimentaires et la majorité des échoppes de massage se trouvent dans des endroits peu fréquentables comme la célèbre route de la digue où le thème du massage est inséparable d’une autre activité.

cambodge3-8715.JPGcambodge3-8745.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très vite, la bienséance reprend le dessus et on met les bouchées doubles ; on invente la catégorie du « massage khmer » et on saupoudre de correction l’activité avec cette invention astucieuse qu’est le massage par des aveugles. Cette dernière invention, censée reposer sur le soi disant toucher supérieur des aveugles, présente des avantages moraux indéniables ; on peut désormais se faire masser en ayant le sentiment de rendre un service supérieur à l’humanité et par dessus tout pénétrer la tête haute dans les temples du massage sans ambiguïté.

cambodge3-9128.JPGcambodge3-9132.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’inventivité ne s’arrêtera pas là et les créations fleurissent. Le massage aux fruits en est le dernier fleuron ; pour la somme modique de quelques kilos de fruits auxquels s’ajoute la main d’œuvre, on vous enduira pendant une heure d’une purée à base de fruits tropicaux où on aura quand même eu le bon goût de ne pas ajouter le Durion (fruit exotique à l'odeur nauséabonde).

cambodge3-9131.JPG Plus agreable que le cabinet du dentiste au Vietnam ...

 

La grande question reste de savoir si le « massage khmer » correspond à quelque chose de tangible. Comme toujours au Cambodge, le recours à la période angkorienne est le nec plus ultra ; hélas, les inscriptions sont muettes et les images de la vie quotidienne qu’offre le Bayon ne représentent pas non plus le massage. En désespoir de cause, nous restent les traités postérieurs au 15ème siècle ; là encore, mille fois hélas, rien n’indique l’existence d’une tradition khmère de massage.

cambodge3-9155.JPG Sumalee la masseuse qui signifie "belle fleur"


Ce qui ne signifie pas que la pratique n’existe pas au Cambodge et que l’activité n’est pas ancienne. Il s’agirait plutôt d’une activité dans le cadre de pagode qui repose sur des gestes immuables appris de mères en filles mais qu’aucune recherche ou savoir conçus sur un mode cumulatif ne viendraient étayer, à l’opposé des traditions chinoises et indiennes.

cambodge3-8968.JPGde partout et meme dans les marchés, la culture du massage


Si la tradition a existé, il y a de fortes chances que les ruptures profondes survenues au 20ème siècle se soient chargées de lui faire un sort, à l’instar des autres traditions cambodgiennes basées sur un enseignement oral. Sans vouloir décevoir les amateurs de gestes rassurants parce qu’antédiluviens, il y a de fortes chances que la très avenante masseuse cambodgienne du 21ème siècle ne soit pas dépositaire d’un savoir immémorial.

cambodge3-8662.JPGcambodge3-8696.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Toujours est-il, que j’en ai largement profité au point d’en avoir "abuser" pendant mon voyage une bonne vingtaine de fois (oui je sais, je suis trés gourmand). A Bangkok, j’ai même eu une masseuse attitrée pendant la semaine de mon séjour. Après avoir fait connaissance et  sympathisé, bien que je sois un garçon très timide, j’ai appris que sa formation de masseuse n’avait pas dépassé trois mois, qu’elle avait 33 ans et faisait ce métier depuis 4 ans. Avant cela, elle était coiffeuse, divorcée avec un enfant et toujours libre depuis … Oui ! Vous allez dire que pour un gars timide, j’ai vite fait de connaître son CV , je fais cela juste pour perfectionner mon Anglais. Si Si !

Trois mois vient de s'écouler depuis mon dernier massage avec « Sumalee » ma masseuse Thaïlandaise attitrée et je nage encore dans le plaisir de ce souvenir, le bien être et l'épanouissement de ses mains qui ne sont que volupté et douceur. Bon ! fini de rever Soso me rappelle à mes devoirs  .J'ai à refaire toutes les dalles de l'allée de mon jardin ..aie aie aie mon dos !

cambodge3-8701.JPGcambodge3-8817.JPG

Repost 0
biker06 - dans CAMBODGE
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 23:10

cambodge2-8195.JPG

Entre mer et montagne, la province de Kâmpôt au Cambodge est renommée pour la qualité de ses fruits (durian, noix de coco, mangues...), de son sel et bien sûr de son poivre. Le climat et le type de sol spécifiques á cette province, ainsi que l'expérience de plusieurs générations de producteurs font du poivre de Kâmpôt une épice unique et très recherchée par les gourmets du monde.

cambodge2-8208.JPG Entrée d'une piste qui conduit à un village ou à un temple

 

Le poivre de Kâmpôt est connu depuis des décennies comme un des meilleurs poivres du monde. Le poivre de Kâmpôt a un arome très particulier. Sa saveur volatile et fleurie d'abord très intense puis plus douce, est une fête des sens.

cambodge2-8228.JPG rizieres sur notre route en direction de kampot

 

Les producteurs de Kâmpôt ont une expérience dans la culture du poivre qui remonte á plusieurs générations. Aujourd'hui organisés en associations de producteurs, ils produisent la plus haute qualité de poivre en utilisant un mélange de méthodes traditionnelles et de méthodes plus modernes.

cambodge2-8234.JPG on arrive sur le littoral cambodgien et la mer de Chine

 

C'est à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle que la région de Kâmpôt connut une véritable «fièvre du poivre». Si le Chinois Tchéou Ta Kouan fait allusion au poivre du Cambodge dès le XIIIème siècle, la culture intensive du poivre remonte au début de la guerre d'Aceh en Indonésie, (1873-1908), le sultan d'Aceh ayant fait brûler ses poivrières en 1873-1874 pour ne pas laisser tomber cette richesse aux mains de ses ennemis hollandais et une partie de la production se déplace au Cambodge, dans la région de Kâmpôt.

cambodge2-8239.JPGcambodge2-8241.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1930, dans l'ouvrage collectif «Un empire colonial français, l'Indochine», sous la direction de G. Maspero, il est noté que «le poivre occupe, de beaucoup, le premier rang « des denrées dites coloniales d'exportation ».

cambodge2-8257.JPG Paniers de crabes

 

À peu près tout le poivre consommé en France : 2100 tonnes en 1927 ; 2600 tonnes en 1928 (commerce général : 3200 à 3500 tonnes) provient de l'Indochine, surtout depuis que, de par la loi du 13 avril 1928 sur le régime douanier colonial, les poivres indochinois sont admis dans la métropole sans limitation de quantités. La colonie d'Indochine en exporte cependant davantage : 3416 tonnes en moyenne depuis trois ans, et même 4235 tonnes en 1927.

cambodge3-8258.JPGLa culture a à peu près disparu (460 tonnes pour la campagne de 1907) de Cochinchine, où elle était dans la province de Hatien entre les mains des Chinois de Hainan ; mais elle se maintient au Cambodge.» Le poivre fut donc une des industries principales de la région de Kâmpôt. Sa saveur et sa pugnacité en firent un des meilleurs poivres au monde, en vertu de quoi il régnait sans conteste dans les cuisines des plus grands chefs français.

cambodge3-8290.JPG Stephane choisit les crabes à faire cuire

 

Malheureusement, les événements survenus au Cambodge annihilèrent quasiment la production. Les infrastructures ont été détruites, les outils et machineries ont disparues et le niveau d'éducation a très fortement reculé.

cambodge3-8307.JPGcambodge3-8309.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le poivrier est une liane qui se développe sur un tuteur. Cette liane originaire des forêts tropicales nécessite un climat chaud et humide ainsi qu'une exposition limitée au soleil. Reproduite aujourd'hui par bouturage, un pied de poivrier commence à produire après 3 ans. A 6 – 7 ans, il peut atteindre une hauteur de 5 mètres et atteint son niveau de productivité maximal.

cambodge3-8321.JPGcambodge3-8340.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un poivrier peut vivre pendant plus de 30 ans, mais sa productivité baisse progressivement après 15 ans et devient quasi nulle après 20 ans. Dans la région de Kâmpôt, le poivrier est cultivé sur des tuteurs de bois mort installés sur un terre-plein de terre surélevé pour permettre un meilleur écoulement des eaux de pluies.

cambodge3-8342.JPG Ensuite, vous choisissez une paillote pour degustez les fruits de mer. Soso et Chamroen vont se regaler.

 

En condition de culture normale, la variété exploitée à Kâmpôt devrait produire entre 2.5 et 3 kilos par pied et peut atteindre 5 kilos dans des conditions exceptionnelles. La densité moyenne d'une exploitation est de 2500 pieds à l'hectare. Poivres vert, noir, blanc et rouge Le poivre vert est le jeune fruit du poivrier. Il peut être récolté de septembre á février et se consomme frais.

cambodge3-8373.JPGcambodge3-8472.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le poivre noir est récolté lorsque le fruit atteint sa maturité et prend une couleur jaune. Les grains de poivre sont séchés au soleil pendant quelques jours et prennent une couleur noire. Le poivre blanc est du poivre complètement mature qui est trempé pendant quelques jours dans de l'eau afin de séparer le péricarpe du grain blanc. Le poivre blanc a une saveur plus douce et est souvent utilisé pour les sauces délicates.

cambodge3-8402.JPGArret au foyer d'orphelins du sud cambodge membre de ESK


Le poivre rouge est récolté lorsque le fruit est complètement mature et prend une couleur rouge sur le poivrier. Les grains sont séchés au soleil pendant quelques jours et prennent une couleur noire teintée de rouge. Ce poivre très fort est rare et très recherché.

cambodge3-8420.JPGLe poivre des oiseaux est du poivre arrivé á maturité picoré sur le pied par les oiseaux. Le péricarpe est digéré naturellement par les oiseaux et l'on retrouve le grain blanc au pied des poivriers. Ce poivre blanc est extrêmement rare et est connu pour ses propriétés aphrodisiaques. Notre route nous emmène maintenant dans la région de kep.

cambodge3-8438.JPG les enfants ont tous eu leur cadeau ramené de France par Chamroen

 

Kep est avant tout une destination pour les Amoureux de la nature qui seront totalement séduits par cette région et pourront explorer son parc national, ses marrais salants. En dehors de ses plantations de poivre, les plages de cette région côtière sont essentiellement constituées de mangrove et de rochers noirs et non de sable blanc comme à Sihanoukville. La ville, avec sa sirène comme emblème, est renommée pour ses fruits de mer  en particulier les crabes avec son marché du même nom.

cambodge3-8531.JPGNous arrivons enfin à Sihanoukville et je suis agréablement surpris par cette station balnéaire. C'est la première région du Cambodge ou je peux conseiller à tout motard épris de liberté de louer un deux roues sans risque. Le trafic est à échelle humaine calme et agréable... oh que j'aime Sihanoukville !

cambodge3-8577.JPGcambodge3-8575.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Il y a environ 6 ou 7 plages, dont une de 4 kilomètres. Les plages sont superbes, et assez variées, très propres avec l'océan limpide, aux chaises longues et parasols (non payants): de la plage de sable blanc déserte et fréquentées par des cambodgiens à la plage transat et banane de mer, en passant par celle venteuse ou amateur de kite surf et de planche à voile se donnent rendez-vous.

cambodge3-8638.JPGSes grandes plages de sable blanc font le bonheur des familles khmères alors que les rares (Mai) touristes occidentaux partent pour la plongée autour de ses îles luxuriantes. Autre avantage de Sihanoukville, la vie y est très bon marché, moins chère que Phnom Penh et Siem Reap ce qui en fait une destination privilégiée des routards (Australiens par exemple).

cambodge3-8732.JPGcambodge3-8678.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Sihanoukville est une destination idéale pour la détente, la baignade, la plongée et les dégustations de produits de la mer.  La plage d'Otres est classée au top 10 des plages d'Asie. Un peu reculé, cette plage de Sihanoukville est un lieu paradisiaque jalonné de paillotes où faire une sieste, se baigner, se désaltérer d'une noix de coco, déguster des calamars grillés est un véritable plaisir et se faire masser en toute tranquilité.

cambodge3 8683 beaucoup de monde sur la plage . Si Si , j'en vois un derriere la paillotte !

 

Entre crabes, crevettes, barracuda, calamars, gambas, vous n'aurez que l'embarras du choix dans les petites paillotes qui jalonnent les plages de sable fin à l’ombre des pins et des cocotiers. Autres plages que nous avons testé : Ochheuteal beach et celle de Sokha beach  qui est un must.
cambodge3-8618.JPGPour deguster les fruits de mer, allez voir les pecheuses, choississez, faites cuire par une cuisiniere ambulante, choisissez une paillote qui vous fournira tables et couverts pour un forfaits de 2 dollars service compris pour les 6 personnes que nous sommes.


Hotel a Sihanoukville: Le Golden Sea Hotel & Casino
http://www.goldenseahotels.com

 

                               DIAPORAMA DE L'ETAPE


 
Repost 0
free - dans CAMBODGE
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 07:18

cambodge2-4783.JPG

Vous pourrez leur poser des questions concernant le style de construction, la colonisation française ou le mode de vie des khmers. Après de nombreuses années de souffrances qu'a endurées le peuple cambodgien, certains prennent sur leur temps personnel pour continuer à entretenir ces maisons afin d'aiguiller la curiosité des touristes.

cambodge2-4785.JPG plantation du riz au cambodge

 

Les propriétaires s'ils sont présent, se feront un plaisir de vous accompagner lors de la visite de leurs maisons et vous raconteront avec plaisir l'histoire de leurs ancêtres, en vous faisant découvrir des objets traditionnels khmers, en vous montrant des billets de l'époque coloniale, en vous jouant de la musique avec des anciens instruments traditionnels encore utilisé aujourd'hui pour les fêtes.

cambodge2-4790.JPGAfin de les remercier pour le temps passé avec vous et pour les aider à entretenir leur patrimoine familial et surtout à continuer à vous montrer ces merveilles architecturales que sont ces anciennes maisons khmères sur pilotis, n'hésitez pas à laisser un don à la fin de votre visite, ou des cérémonies bouddhistes.

cambodge2-4798.JPGcambodge2-7372.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On apprend que le salaire d'un médecin d'état est d'environ 40000 riels par mois (10 dollars environ). Mais il peut se faire une clientèle privée si son boulot lui laisse du temps. C'est maigre pour nourrir plusieurs enfants et les envoyer à l'école. Pascale une franco khmer que nous avons rencontré est professeur d'état. Son salaire est d'environ 1000000 riels par mois. Hé oui, deux fois et demi plus qu'un médecin...

cambodge2 7251 une partie de la construction de ce temple vient des dons offert par notre ami Stephane

 

En vous promenant dans la campagne cambodgienne, vous pourrez voir que sur certains palmiers, il y a une fine échelle en bambou accrochée dessus, ça signifie que l'arbre est exploité par le paysan ou sa famille. Tous les jours, à l'aide de cette fine échelle en bambou, les paysans montent en haut des arbres qu'ils exploitent afin d'accrocher des bampong vide qui sont des longs récipients en bambou. Dès que ceux-ci sont placés à la cime de l'arbre, les paysans incisent les bourgeons afin que la sève coule dans les bampong, et avant de redescendre, il récupère les bampong remplis de sève.

cambodge2-7260.JPGcambodge2-7271.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les exploitants grimpent deux fois par jour, tôt le matin et en fin de journée. Dès que les bampong remplis de sève sont récupérer, on remarque que le jus est de couleur blanchâtre, il fermente rapidement puisque dès la sortie de l'arbre, il atteint déjà 1 ou 2° d'alcool. Pour fabriquer le vin de palme, on doit le laisser fermenter une journée. A savoir qu'au bout de 2h de fermentation, le vin atteint déjà 4 à 5° d'alcool et il perd peu à peu sa couleur blanche pour devenir plus foncé.

cambodge2-7267.JPG les jeunes gens du village se rencontrent dans les jardins du temple pour bavarder

 

Si vous souhaitez fabriquer du vinaigre de palme, il faut le laisser fermenter plus longtemps en moyenne 4 jours car plus le vin fermente, plus il devient aigre et acide. La durée de conservation du vin de palme est très limitée puisqu'il fermente rapidement. Par conséquent, les cambodgiens le consomment immédiatement après la production. En général, ils se réunissent entre garçons pour jouer aux cartes, pour boire et pour manger.

cambodge2-7274.JPGcambodge2-7276.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La boisson s'accompagne très bien avec des brochettes de rats ou de viandes. Cette activité est très répandue chez les paysans car ça leurs permet de compléter leurs revenus mais elle n'est pas sans risque puisqu'ils grimpent à plus de 25 mètres de haut sans protection plusieurs fois par jour. De plus, l'échelle en bambou peut se rompre à tout moment à cause des variations de températures, de la chaleur et de l'humidité.

cambodge2-7278.JPGcambodge2-7312.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc inévitablement, les accidents sont très nombreux et malheureusement la conséquence peut-être terrible pour le paysan ou sa famille puisque dans les campagnes les hôpitaux sont peu nombreux et souvent si la famille n'a pas d'argent pour payer les soins, on leur refuse l'accès à l'hôpital.

cambodge2-7284.JPGLe palmier à sucre est un des symboles du Cambodge tout comme le krama. Il est présent dans toutes les campagnes cambodgiennes, le long des chemins et parfois en ville. Il possède un long tronc droit ou légèrement arqué qui peut atteindre plus de 20 mètres de haut et au sommet vous verrez ses feuilles de palmes en forme de bouquet. Le palmier à sucre joue un rôle important dans l'économie rurale parce qu'il sert de matériau de construction, de source alimentaire et il a des vertus médicinales.

cambodge2-7326.JPG elle doit aimer la banane !

 

Les paysans utilisent tous les éléments de l'arbre dans leur vie quotidienne. Voici quelques exemples: Le tronc est utilisé pour les charpentes, les conduites d'eau dans les rizières ou pour faire des pirogues. Les feuilles de palmes une fois séchées, elles servent à couvrir les toitures ou à fabriquer des cloisons tressées. Avec sa sève on fabrique du sucre, de l'alcool et du vinaigre et son fruit se mange en dessert. Et ce n’est pas fini car les racines ont des vertus médicinales et on fabrique des produits de soin.

cambodge2-7348.JPG Le Mekong du balcon de notre chambre

 

Autre petite particularité que vous observerez souvent dans le nord du Cambodge dans les petits restos de rue, vous pourrez voir des marchands qui font chauffer des œufs sur un brasero et qui les vendent. Il s'agit d'un plat asiatique appelé Poong tir kône en khmer ou "œuf canard enfant" si on le traduit littéralement. L'appellation la plus connue est œuf couvé. Les œufs de canard sont cuits à la vapeur pendant 20 minutes et ensuite l'œuf est posé dans un coquetier et pour le déguster on commence à briser le dessus de l'œuf.

cambodge2-7365.JPG

promenade dans l'ile


Entre temps, la serveuse vous déposera sur la table une assiette avec des feuilles de menthe, et une petite assiette de poivre et sel mélangé dans laquelle on pressera un citron lime afin de faire une petite sauce poivrée.  Après avoir brisé l'œuf on se rend bien compte qu'il s'agit d'un embryon car nous voyons les plumes, les yeux,  etc... Il suffit de prendre la petite cuillère de la mettre dans l'œuf, dans prendre un morceau et de le tremper dans la sauce poivrée et de le manger. Vous pouvez fermer les yeux si vous voulez.

cambodge2-7429.JPGcambodge2-7503.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Personnellement, je n'en ai encore jamais mangé car rien que de voir les plumes dans l'œuf ça me donne la chair de poule. Stephan adore en manger, il me dit que le goût dans la bouche ça ressemble au foie gras en beaucoup plus bon bien évidemment. Cette fois ci, je ne me laisserais pas tenter comme pour le serpent, son sang ou bien encore les grillons…. Il y a des limites gastronomiques à ne pas dépasser !  Mais vous vous souvenez de ma dégustation d’insectes ? Nous sommes à nouveau dans la région spécialisée dans ce type de produit. Vendeuse d'insectes !...

cambodge2-7531.JPGVoilà un métier prospère, au Cambodge !... Car ces p'tites bestioles sont vendues en guise de friandises ou de biscuits apéritif, c'est donc du "luxe" que de s'acheter une boite d'insectes !... D'ailleurs, c'est vrai que, comparativement au prix des autres aliments, c'est assez cher !

cambodge2-7514.JPGcambodge2-7586.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est qu'il y a toute une préparation pour en arriver là : Il faut les attraper, les tuer (sans les écraser !), les faire sécher, les trier... etc... On peut déguster des araignées, des blattes, des larves, des oisillons, des cafards, des sauterelles, des cancrelas, des scorpions, des scarabées... et toutes sortes d'autres bestioles toutes aussi plus appétissantes les unes que les autres !... Tiens , le prochain bloggeur que j'inviterai à la maison , je lui ferai du rat* .. au BBQ, c'est tres bon vous verrez ! 

cambodge2-7537.JPG

*Animal détesté, craint, moche.. le rat est un met apprécié au Cambodge chassé dans les rizières il remplace la volaille ou autre viande habituellement consommée ailleurs. Il ne s'agit pas de bestioles sorties des égouts ou autres lieux insalubres mais de rats des champs. Le prix de la viande de rat a plus que doublé au Cambodge à la suite de l'augmentation du prix de la volaille en raison des quarantaines instaurées pour lutter contre la grippe aviaire.La viande de rat est devenue si recherchée que de nombreux producteurs de riz se sont lancés dans ce commerce, attrapant et préparant des rats.Alors qu'un kilo de rat de bonne qualité était vendu 50 cents il y a deux ans, il atteint aujourd'hui 1,50 dollar.Les restrictions sur l'importation de cochons et de volailles afin de limiter la propagation du virus de la grippe aviaire, combinées à la hausse du prix de l'énergie, sont à l'origine de cette forte augmentation du prix de la viande de rat.
Bon appetit...

 

                            DIAPORAMA DE L'ETAPE


 
Repost 0
free - dans CAMBODGE