Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2019 7 18 /08 /août /2019 16:22
OLA PAELLA & TAPAS (11)

Sangria et gaspacho deux des spots gastronomiques de l'Espagne

On a tout essayé à Séville sur la gastronomie, nous sommes allés dans des bodegas (resto cave à vin), des tabernas (petites tavernes), des cervicites (brasseries), des chiringuitos (petits restos), des tablaos (bar café flamenco), des pubs (Hard Rock Café), des gastros (Alfonso XIII et Baco 2), des gelati (Holy Roll)…..

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Au marché couvert de Triana des langoustines à 12€ le kg de quoi donner des sueurs froides à nos poissonniers !

La gastronomie sévillane est très étendue comme toutes les cuisines méditerranéennes. Les plats, les recettes et les produits utilisés sont délicieux et les gouts sont relevés par les nombreuses épices du pourtour de la Mare Nostrum.

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Espagne : le nouvel Eldorado de la truffe noire

Les tapas de Séville sont la version espagnole des antipasti italien (très très ancien et d’origine romaine ante-paestum), une tradition gastronomique que nous ne retrouvons pas en France, qui est surtout l’apanage des pays latins (la France n’est pas latine dans sa grande majorité) ou orientaux, mezzé au Moyen-Orient, petisscos au Portugal, zakouski en Grèce. Ce sont des institutions gastronomiques dans ces pays.

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Le marché La Lonja del Barranco au pied du pont Isabel II a été construit par Gustave Eiffel en 1861

Les tapas sont des petites portions qui vous permettent de déguster plusieurs plats différents. Les plats typiques de Séville sont les ragoûts, les fritures et les salades. Les légumes sont très présents dans les plats sévillans. Les légumes principaux sont les tomates, asperges, artichauts, aubergines et les épinards.

OLA PAELLA & TAPAS (11)

L’une des spécialités régionales andalouse la plus connue est le gaspacho : c'est une soupe qui se consomme froide. Elle est faite à partir de tomates, concombre, ail, huile d’olive (indispensable dans la cuisine méditerranéenne) et du vinaigre. C’est un plat économique qui est longtemps resté l’apanage des paysans et des ouvriers qui venaient tremper leur pain.

OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)

Salmorejo un gaspacho different plus épais à base de pain de mie 

Il y a aussi le salmorejo une autre soupe. Toutefois, à la différence du gazpacho, elle peut se manger chaude ! La préparation est également plus épaisse et plus riche, s’apparentant davantage à un velouté. Très consistante, elle est préparée à partir de mie de pain, de tomates, d’ail, d’huile d’olive, de vinaigre, puis garnie d’œufs durs et de jambon Serrano. Un mélange dont on se délecte assurément !   

OLA PAELLA & TAPAS (11)

La Surena l'un des tapas préférés de la jeunesse sévillane. Remarquez le sceau de biere à pois blanc. Pour 4 € vous avez 5 bouteilles de bière. C'est incroyable ! C'est le prix pour une bière en France... Les plats que vous voyez sur notre table on les paye 3.50€

 

L’autre plat populaire de Séville est le cocido Andaluz : c'est le plat le plus demandé de Séville. C'est un ragoût composé de viandes et de légumes comme de chou, navet, pommes de terre, carotte et pois chiches. Il y a l’Olla de trigo qui signifie littéralement « marmite de blé ». Derrière ce nom, somme toute assez obscur, se cache un succulent pot-au-feu, très populaire en Andalousie.

OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)

Photos de plats que nous avons mangé à Seville

Comme vous l’aurez sans doute compris, le blé en est l’ingrédient principal, mais il se compose également de pois chiches et de viande. Très consistant, le plat se mange chaud et il est une des spécialités idéales des soirées hivernales ! Ne manquez pas le rabo de toro, ce nom aux consonances exotiques dissimule un plat qui pourrait peut-être en faire douter quelques-uns, à tort bien entendu !

OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)

Le célèbre Hard Rock Café passage obligé pour tout biker qui se respecte...

Ce ragoût de queues de taureaux aux légumes est en réalité extrêmement savoureux avec sa sauce, son accompagnement de pommes de terre fondantes et ses petits légumes. Laissée longtemps à mijoter, la viande est attendrie et possède un goût inimitable. Un plat très typique de la ville se nomme « les oeufs à la flamenco » ll s'agit d'un oeuf sur le plat avec des légumes et une sauce.

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Les churros sont déguster avec une sorte de chocolat chaud qui ressemble au chocolat épais italien comme le Ciobar. Soso quand elle va en italie se régale avec un cioccolate calda spesso

Le ragoût comme dans tous le pourtour méditerranéen aussi bien en Afrique du Nord comme sur les rives européennes est un plat qui est mis à toutes les sauces …La queue de boeuf est enrobés dans de la farine et frit dans l'huile d'olive. Elle est servie avec des oignons, des poireaux et carottes, assaisonnée avec des feuilles de laurier, ail et poivre.

OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)

Beaucoup de sévillans mangent les churros au petit dejeuner

Avec le chorizo, le jambon est un hors-d’œuvre particulièrement prisé en Andalousie. Le jamon a la alpujarreña prend le parti de travailler avec du vin rouge cette charcuterie emblématique. Le mariage est plutôt réussi, de quoi combler tous les palais en toute humilité ! Le poisson frit est l'une des spécialités de la ville qui se trouve pourtant à 100 km de la mer. La préparation consiste en des tranches de poisson farinées et frit dans l'huile.

OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)

Los Caracoles, les escargots à la sèvillane et la Cruzcampo la bière de Séville. Un tapas que l'on mange sur le pouce (bière au bar 1.50€ et escargots 2.50€)...ce deal nous a été offert par notre hotel sous forme d'un coupon.

Les poissons le plus couramment utilisé sont les suivantes: les calmars, anchois et le merlu. On trouve plusieurs franchises sur les spécialités de poissons et fruits de mer comme « La Mar de Gambas ». Puis les brochettes (Pincho moruno) sont omniprésentes, élaborées avec de la viande (porc ou poulet) ainsi qu'avec du poison assaisonnées au paprika et au poivre.

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Les bodegas sont des bars-cave à vin souvent animées le soir

Les escargots à la sevillanne est une des meilleures recettes lorsqu'ils sont servies avec une délicieuses sauce. L’Huevas Aliñas est un plat fait avec des oeufs de merlu. Il est servi avec des tranches de tomate et de l'oignon, le tout assaisonné avec du vinaigre, du sel et du poivre. Attention, on mange souvent 2h plus tard qu’en France, le midi comme le soir !

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Tapas petits cornets de jambon, de chorizos ou de fromage

Au petit déjeuner, les Andalous n’enduisent pas leurs tostadas de beurre, mais d’huile d’olive, et de sobrasada (sorte de pâte de chorizo). Tous les matins, le petit déj est un vrai rituel. Tous commandent la même chose, café con leche et tostada de pan con tomato. Tout le monde se retrouve, de tous âges et toutes conditions, c’est un véritable moment de partage, aussi important que l’heure de l’apéro et des tapas en fin de journée.

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Le jambon serrano, jambon ibérique par excellence 

 

La plupart des établissements proposent, le midi (enfin, plutôt vers 14h !), le menú del día, c’est-à-dire le menu du jour. Il est composé d’une entrée, d’un plat de résistance au choix et d’un dessert (la boisson et le pain sont en général inclus). La plupart du temps ce menu est simple, copieux et d’un rapport qualité-prix de moitié par rapport à la France. Comme d’habitude, des infos sur les établissements que nous avons fréquentés:

OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)

Photos de notre hotel

L'Hotel Palace Sevilla: est situé au cœur de Séville, sur la Plaza de la Encarnación, où vous pourrez admirer l'impressionnante structure du Metropol Parasol. C’est un établissement 4 étoiles chic. L'Hotel Palace Sevilla est décoré d'une façon élégance et raffinée en suivant le style élisabéthain qui allie les nouvelles tendances et innovations dans les installations. Il propose des chambres élégantes dotées d'une connexion Wi-Fi gratuite et d'une douche spa. Toutes les chambres entourent un patio andalou débordant d'éléments décoratifs traditionnels d’Andalousie. L'hôtel possède un bar avec une terrasse offrant une vue imprenable sur la vieille ville et la cathédrale de Séville. Cet hôtel de luxe se trouve à moins de 10 minutes à pied de la Cathédrale de Séville et de l’Alcazar. Hôtel atypique de par la déco versaillaise, glamour et baroque. Sa situation est excellente.

OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)

les Bubbles waffles existent depuis les années 50 à Hong Kong d’où elles sont d'origine avant d’être introduites aux USA et enfin en Europe.

 

Holy Roll: Commençons par de la gourmandise. Dans une ville où le mercure peut atteindre 45° en été, ou se refraichir avec un gelato crémeux relève du pur sens commun. Ici on fait des glaces et des gaufres faites à la main en fonction de la saveur que vous choisissez, tandis que votre gaufre à bulles est cuite dans des casseroles. Un délice inconnu en France. Mais un délice à la mode dans certains pays d'Europe...donc cher !

https://www.facebook.com/pages/category/Product-Service/HolyRoll-234922713783150/

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Casa Toni: Dans une petite ruelle au calme à deux pas du Metropol Parasol. Restaurant Tapas aux prix très corrects et aux plats de bonne qualité. Service aimable. Dommage que les plats arrivent en meme temps  (entrée et plat principal) !

https://www.facebook.com/Restaurante-CASA-TONI-380537189213055

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Bar El Comercio: Pour le petit déjeuner les espagnols font tremper leurs churros dans le café au lait. Cette adresse à 2 pas du Metropol Parasol est bien mais les places sont prises d’assaut. Les churros sont tout un spectacle... Café au lait et churros à 2.50€

http://www.barelcomercio.com

OLA PAELLA & TAPAS (11)

La Taberna de la Encarnacion: Bon restaurant sur la place de l’encarnacion qui sert tapas et spécialités locales. Le week end devant la terrasse du restaurant, il y a de l'animation musicale et dansante. Moins bien que son voisin Casa Ricardo mais tres correct qualité prix.

http://www.tabernalaencarnacion.es

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Cerveceria La Surena: Restaurant sous le Metropol Parasol. Excellente adresse. Tous les jeudis, un plat acheté, un plat offert et en plus c’est tres bon et tous les Samedi, tous les plats à 3.50€. Les tables en terrasse sont prises d’assaut par les jeunes…il faudra être patient. Une adresse qui ferait frémir tous les restaurateurs de France quand on voit les prix de la carte et des boissons. 5 bières espagnoles à 4€ ...oui, vous avez bien lu !

http://www.lasureña.es

OLA PAELLA & TAPAS (11)

La Mar de Gambas: C’est une franchise, il y en a 5 ou 6 dans Seville. Nous avons fait celui du quartier de Triana. Fruits de mer et poissons frais excellent à un prix défiant toute concurrence. La aussi c’est prix d’assaut ! Grande assiette de calamars frits, anchois, tortillas de crevette, marinade de bacalao, gambas frites pour 12€ à deux. Ne chercher pas, vous ne trouverez pas cela en France aussi (6€/pers)

https://www.lamardegambas.com/conocenos/

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Oui, vous lisez bien ! Le petit déjeuner à 2.60€: Café au lait ou thé au lait, jus d'orange pressé et 2 tostada (environ une demie baguette) au jambon ibérique et huile d'olive ou 2.50 avec tostadas ( pains grillées tartinées d’huile d’olive) fromage, tomate huile d'olive.... Tres loin de l'arnaque à la française ou le croissant est deja à 2.50€

 

Casa Ricardo: Endroit un peu à l’écart du flot des touristes. Super ambiance et service au top ! il y a beaucoup de locaux et pour cause, c’est l’endroit le meilleur pour prendre un petit déjeuner à 50m du Metropol Parasol. Pour 2.50€ vous avez le café au lait, le jus d’orange pressé frais et 2 grosses tostados avec son jambon ibérique, fromage et tomate. De quoi faire frémir tous les restaurants français. Il y a même un menu à 8€ qui comprend entrée, plat principal, bière et pain super bien servi. Une adresse incontournable de Séville.

https://www.facebook.com/casaricardoelbuenpunto

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Baco Cuna 2: C’est un restaurant gastronomique avec un cadre magnifique. Le menu est varié et propose des mets raffinés tels que du cabillaud au tempura noir. La morue est le produit phare dans toutes ses variantes et la paella noire (Arròs negre) est un régal. Cette spécialité préparé à partir de seiche et de riz. Le riz est coloré avec de l’encre de seiche; la recette inclut également du bouillon de fruits de mer, de l'ail, du piment du paprika et de l'huile d’olive, des crevettes, des calamars. Un peu plus cher que les autres restaurants mais largement au dessus pour la qualité de la paella. La Paella Arros negra est servi pour minimum 2 personnes et son temps d'attente est de 40mn (indiqué sur la carte) mais, la récompense gustative est la ! Resto chic, ce qui n'empêche pas d'avoir la paella noire pour seulement 15€ (voir photo ci dessus et ci dessous).

http://www.bacosevilla.es

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Le Baco 2 un établissement gastronomique chic

 

Le San Fernando: La Giralda, le Real Alcázar ... et l'Hôtel Alfonso XIII 5 * ! Emblème de la ville de Séville, ce Palace charismatique de grande classe inauguré en 1928 et à l’architecture de style régional andalou cache le restaurant San Fernando, spécialisé dans les plats espagnols typiques avec une touche moderne. Le San Fernando est situé dans la galerie spectaculaire et la cour centrale de l'hôtel. Ensorcelé par ses colonnes de marbre corinthien sur lesquelles reposent de gracieuses arches et par sa belle fontaine qui laisse doucement couler de l'eau. Son atmosphère historique contraste avec le menu moderne qui offre une touche à la cuisine andalouse. Il fait partie de l'histoire de Séville grâce à ce plan culinaire qui convient uniquement aux gastronomes et aux amateurs d'espaces charmants, romantiques et intimes. On rêve tout en mangeant.....

https://www.restaurante-sanfernando.com/en/

OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)

Photos de la paella arroz negro au Baco Cuna 2 (paella à l'encre de seiche)

 

La Subasta: L’adresse à éviter, le piège à touriste. Au 36 Calle Argote de Molina (pas loin de la cathédrale). Serveur antipathique et plats immangeable. Une honte ! D'ailleurs quelqu'un nous a dit ensuite que c'était toute la rue et ses restaurants qui étaient du même niveau. La rue de l'attrape touriste...

Je ne mets aucune photos de ce restaurant à éviter.

OLA PAELLA & TAPAS (11)

Voila, c'est fini. Notre chauffeur nous emmène à l'aéroport pour Nice en limousine Mercedes pour seulement 20€

                                                      DIAPORAMA

 

OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
OLA PAELLA & TAPAS (11)
Partager cet article
Repost0
free - dans SEVILLE
15 août 2019 4 15 /08 /août /2019 06:54
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

La Semaine sainte de Séville en Andalousie est la célébration religieuse la plus importante de la ville, et l'une des plus célèbres d’Espagne. Tout comme la Feria de Abril qu'elle précède de quelques semaines, elle rythme le calendrier annuel de la ville, qui vit durant une semaine au rythme des processions.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

En haut: Eglise de San Andrés. En bas: Chapelle de San José

Elle commence le Dimanche des Rameaux et s'achève une semaine plus tard, le Dimanche de Pâques pour la commémoration de la Résurrection du Christ. Durant ces 7 jours dédiés à la Passion du Christ , pas moins de 60 confréries (figurines vendues dans les magasins de souvenirs qui ressemblent à celle du KKK) sortent en procession pour se rendre à la cathédrale, conclure leur station de pénitence, avant de revenir vers leur point de départ.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

C’est déjà pas facile d’atteindre la cathédrale en temps normal alors la, ce doit être vraiment infernal ? Infernal ? un comble pour la Maison de Jesus ! Chacune de ces congrégations conduit lors de son long cheminement ses pesos ces autels portés à dos d'hommes, richement décorés et qui servent de supports à des groupes sculptés en bois représentant des scènes de la Passion.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

Une foule considérablement dense de Sévillans, d'Espagnols et d'étrangers, de croyants et de non-croyants se presse dans les rues de la ville pour se recueillir ou simplement admirer le passage de ces imposants cortèges de pénitents, dont certains sont accompagnés de musique.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

La Semaine Sainte atteint son paroxysme lors de la Madrugá qui, dans la nuit du jeudi au vendredi saints, voit sortir les plus célèbres congrégations de Séville : la Macarena, Esperanza de Triana, Jesús del Gran Poder… Comme pour le foot avec le Betis Séville ou le FC Séville ou encore pour la ferma, les quartiers se font concurrence. C’est à celui qui sera le plus beau ou le plus fort.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

La ville connaît cette nuit-là la plus forte affluence de la semaine. Autant vous le dire tout de suite, la religion est très présente dans les relations sociales des habitants de la région. L’idéologie prédominante est bien sur le catholicisme comme en Italie. Il y a des églises, des chapelles ou des oratoires tout les 50 mètres à Seville. Vous ne pouvez pas y échapper.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

L’architecture religieuse de Séville est très variée et riche d’un point de vue artistique : l’ensemble monumental de la cathédrale et la Giralda ne sont qu’un exemple de cette splendeur monumentale. Les édifices religieux sont les églises de la Magdalena, de El Salvador, de Santa Cruz l’ensemble baroque de chapelles, l’hôpital de la Caridad, l’hôpital de Los Venerables…

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

la basilique de la Macarena, la basilique de Cachorro, l’église de San Lorenzo, l’église de San Luis, l’église de San Pedro, l’église de Santa Anna et la liste serait trop longue à vous énumérer. Les églises de style gothique sont également très présentes:  San Sebastian, San Pedro, Santa Ana, Couvents de Santa Maria, de San Leandro, de San Clemente.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

La basilique de la Macarena...sans doute l'église qui m'a le plus interpellé par son originalité

Les basiliques du Grand Pouvoir et celle de La Macarena sont connues comme les SEÑORES de Séville. D’ailleurs, Santa María de la Esperanza, plus connue sous le nom de la Macarena est l'image sacrée la plus vénérée de la ville et meme de toute l’Espagne.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

Elle aurait été sculptée au XVIIe siècle, couronnée d'or, parée de cinq diamants et de broches en émeraudes, elle se situe derrière le retable principal.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

Pour une religion qui se dit humble et dont l’humilité est le maitre mot, qui s’oppose à l’orgueil, à la suffisance, à l’arrogance. De voir toutes ces richesses ornées sur ces idoles catholiques est non seulement choquant mais nous prouve que comme en politique, tout cela n’est que poudre aux yeux pour en mettre plein la vue aux naifs dont fait parti ma Soso !

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

En Espagne, et notamment en Andalousie, la fête des Rameaux est traditionnellement fêtée par des feuilles de palmiers séchées, que l'on peut acheter devant les églises, afin de les suspendre au balcon et aux fenêtres de sa maison, où elles restent une bonne partie de l'année.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

Elles sont bénies le dimanche des rameaux. Ce serait donc aussi un signe pacifique. Cette tradition protège la maison contre les maladies, les voleurs et…les fantômes. On appelle souvent le dimanche des Rameaux "Pâques fleuries" à cause des feuillage et des fleurs dont on revêtait les rues que la Procession parcourait.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

Majoritairement musulmane pendant sept siècles, l’Espagne contemporaine compte peu de musulmans. Aujourd’hui, l’Espagne ne compte plus beaucoup de musulmans. Ils sont près d’un million, soit 2.3 % de la population totale du pays, d’après la dernière enquête du département religion du Pew Research Center, datant de 2017.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

Pour faire une comparaison avec la France, celle ci compte 10 millions de musulmans et le chiffre va en augmentant sans cesse. C’est surtout l’intégrisme qui se remarque le plus en France avec le nombre de femme voilées que l’on rencontre dans la rue ou dans les Centres commerciaux.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

A Seville, je n’ai rencontré aucune voilée et en me baladant dans tous les vieux quartiers, j’e n’ai pas vu de ghettos musulmans comme par exemple le vieux Grasse ou les quartiers de Marseille.

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

Si le nombre de musulmans d’Espagne est plutôt faible, ceux-ci sont bien intégrés. Il y a une valorisation des réalités espagnoles chez les jeunes immigrés qui perçoivent l’intégration comme un devoir. Encore une fois tout le contraire de chez nous…. Mais alors pourquoi ? Je ne saurai répondre à cela. Le malaise est en tout cas très perceptible dans notre pays et seul les politiques ont la réponse. Mais attendre une réponse des politiques français est une utopie certaine.....

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)

 

                                DIAPORAMA EGLISE DE SEVILLE

DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
DANS LA CHAPELLE DE SEVILLE (10)
Partager cet article
Repost0
free - dans SEVILLE
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 06:38
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Plaza de Toros de la Maestranza

 

L'histoire de Séville, comme celle de l'Espagne, baigne dans un inévitable climat religieux. Rien d'étonnant à ce que les courses de taureaux soient liées, en Andalousie, à des confréries. En 1670 naquit, à Séville, la Hermandad de la Maestranza, qui réunissait les membres d'anciennes confréries.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Devenue Real Maestranza en 1733, lorsque l'infant Philippe de Bourbon en devient membre, c'est cette institution qui est propriétaire des arènes de la ville. La Maestranza est d'une beauté exceptionnelle. Son sable ocre venu des carrières de Alcalá de Guadaira, ses 116 balcons, tout concourt à ce que la corrida soit une réussite.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

La façade principale se situe du côté du Guadalquivir, et c'est par la porte du Prince que sortent les toreros qui y triomphent. Durant les ferias de Abril et la feria de San Miguel (en septembre), les Sévillans se rendent aux arènes avec noblesse et majesté, comme on va chez nous au théâtre, l'entrée dans les arènes est déjà un spectacle quand on pense à certaines arènes où les spectateurs ne portent qu'un maillot de bain pour participer au fameux taureau piscine…

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Les arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville

La visite commence par la découverte des arènes de la " Real Maestranza de Caballería de Sevilla ". Les arènes sont l'un des monuments les plus visités de la ville. De style post-baroque avec des tendances néo-classiques, elles ont été dessinées par Vincente San Martín et édifiées entre le XVIIIe et le XIXe siècle.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Leur construction, commencée en 1761, s'est définitivement achevée 120 ans plus tard. Le site était déjà occupé par des ruines, ce qui explique l'aspect irrégulier del Ruedo (l'arène proprement dite), qui n'est ni un cercle ni un ovale parfait. Les plus grands noms de la tauromachie y ont toréé et cela durera tant que la tradition vivra.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Le Palais la casa de pilatos

Les arènes peuvent accueillir jusqu'à 14 000 spectateurs. La saison des corridas débute en avril et se clôture fin septembre. On y remarquera le Palco del Príncipe, la loge exclusivement réservée à la famille royale. Cet ensemble architectural a été réalisé par Cayetano de Acosta (1765).

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Le musée se trouve sous les gradins. Il retrace l'histoire de la tauromachie en Espagne, à travers une collection d'oeuvres d'art, ainsi que son évolution au fil des siècles. A l'extérieur, une statue est dédiée à Carmen " la Cigarrera " (sur la place à côté des arènes), une employée de la Real Fábrica de Tabacos (actuelle Université) qui, selon Mérimée et Bizet, fut assassinée par son ancien amant José, au moment même où son cher et tendre, le toréador Escamillo, était en train de triompher dans les arènes.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Que l'on soit amateur de corrida ou pas, cette visite est très intéressante et permet de mieux comprendre l'engouement des Sévillans. Avec les arènes, il est hautement conseillés de faire le tour des « Palacios » à Seville. Ce sont des maisons seigneuriales qui sont pour la plupart encore habités par la famille des anciens nobles espagnols.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Le Palacio de las Dueñas se trouve à proximité de notre hôtel. Résidence des ducs d’Alba. Construit entre les XVe et XVIe siècle, ce grand palais seigneurial doit son nom à l'ancien monastère de Santa María de las Dueñas qui était situé à son côté. Il s'agit d'un ensemble de constructions mélangeant les styles gothiques, mudéjar et Renaissance dans lesquelles s'intègrent harmonieusement des azulejos et des céramiques typiquement sévillanes.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Au travers des intérieurs, des patios et des jardins, la visite est construite pour mieux comprendre la culture et la ville sévillane. Elle débute par les caballerizas, écuries, qui traduit l'importance des chevaux dans la culture andalouse.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Pour continuer par le patio des Limoneros, patio des citronniers, qui a vu naître le grand poète Antonio Machado qui lui a consacré l'un de ses poèmes : " Mon enfance, ce sont des souvenirs d'un patio de Séville et d'un verger clair où murit le citronnier... ".

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Après le patio principal, on rencontrera l'escalier principal, avec de nombreuses oeuvres d'art et éléments décoratifs, puis le salon de la gitane, centre de la vie sociale de cette maison.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Palacio de las Dueñas

Plusieurs salles illustrent ensuite les piliers de la culture andalouse : la tauromachie, avec des affiches des ferias de printemps à Séville depuis le XIXe siècle ; la religion avec le retable de Neri de Bicci dans la chapelle et le flamenco avec le tablao personnel de la famille où l'on pratiquait cet art.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Le Palais Lebrija ou Palacio de la Condesa de Lebrija

Patios, jardins et recoins viendront compléter le circuit. Sans oublier que le palais était devenu au XXe siècle le lieu de rencontre de représentants de nombreuses monarchies européennes et d'hôtes prestigieux tels qu'Eugénie de Montijo, Alfonso XIII mais aussi Jackie Kennedy ou Grace Kelly.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Nous continuons notre périple palacio avec la Casa de los Pinelos. Situé dans le quartier de Santa Cruz, il fait partie d'un prototype de palais d'origine médiévale recouvert d'un décor de la Renaissance. Il appartenait à la famille Pinelo, de la noblesse sévillane, d’origine génoise, à la fin du XVe siècle et dans la première moitié du XVIe siècle.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Ses derniers propriétaires, les frères Pinelo, étaient des chanoines de la cathédrale de Séville et lui en firent don en 1524. À partir du XVIe siècle, ce sont les œuvres principales qui nous sont parvenues, avec le style caractéristique de cette époque, un mélange d'arabe, de gothique et de renaissance sévillane qui forment un si bel ensemble.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Toujours à deux pas de notre Hotel de la place de l’Encarnacion se trouve le Palacio de la Condesa de Labrija. Cette merveilleuse maison seigneuriale sévillane est l'un des meilleurs exemples d'art mudéjar du XVIe siècle et du raffinement des azulejos aux XVIe et XVIIe siècles. Cet ancien palais du XVe siècle reconstruit au XVIe siècle, doit sa particularité à la comtesse de Lebrija qui l’acheta à la fin du XIXe siècle.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

L’étage est de style sévillan, avec une entrée et un patio principal autour duquel se configure la maison. Le centre du patio laisse place à une magnifique mosaïque romaine formée par des médaillons d’étoiles, de fleurs ou des motifs mythologiques comme Léda et le cygne, Europe ou Ganymède donnant à boire à l’aigle.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

La maison mélange les éléments les plus variés : des mosaïques romaines, des gypseries mudéjares, des azulejos, des plafonds à caisson,des fresques de style renaissance, la balustrade de bois en acajou de l’escalier. L'escalier monumental est considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre de Séville.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Se visitant seulement depuis 2003, le palais comporte, au rez-de-chaussée un musée présentant une importante collection de mosaïques romaines, de pièces provenant d'Italica, de céramiques musulmanes et d'objets d'art précolombien.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Grâce à une visite guidée on découvre aussi l'étage, les appartements de la Condesa de Lebrija (1851-1938), tout aussi fantastiques, avec ses salons et sa bibliothèque jalonnés de superbes oeuvres d'art (sculptures, tapis, peintures, mobilier, représentation de Napoléon et ses généraux en porcelaine de Limoges, art asiatique, somptueux secrétaires à tiroirs où l'on cachait les secrets…).

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

Dommage que les photos à l’étage sont interdites, mais la aussi c’est compréhensibles car il y a des oeuvres et des tableaux d’une extreme valeur.

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)

 

                                               DIAPORAMA PALACIOS

 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
 DES PALACES ET UNE ARENE (9)
Partager cet article
Repost0
free - dans SEVILLE
4 août 2019 7 04 /08 /août /2019 19:02
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

L’édifice Pedro Roldan sur la Plaza de Jesus de la Pasión. l'esthétique du gothique italien et les colorants du régionalisme sévillan

La tête haute et fière, Séville tape des pieds et joue de son mantón, son grand châle de soie, dans des gestes sensuels. Flamenco ou Sévillane, peu importe la danse, la ville enjambe gracieusement les siècles, minaudant face aux différents styles Andalou, Mudéjar, Gothique, Baroque ou Renaissance…

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Courtisant le badaud, elle déroule ses ruelles ombragées d’où s’échappent des parfums d’encens. On y marche dans les pas de Carmen, Figaro ou Don Juan en parcourant les nombreux quartiers de la vieille ville. Soleil caliente, douceur de vivre et bouillon de culture…

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

L'église du Divin Sauveur sur la plazza del Salvador

Il faut dire que tout prête à la sérénité: les dégradés de rose, d’ocre ou de bleu pastel dont les immeubles sont peints, les patios ombragés, les jardins aux quatre coins de la ville, le Guadalquivir, fleuve dont le nom lui seul vous fait voyager, qui s’étire langoureusement ou encore les terrasses riantes, où les verres de Tinto se disputent aux pintes de bières (1.50€ dans les bars).

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Sans parler des odeurs de cuisine toutes plus alléchantes les unes que les autres et de la spécialité locale, le salmorejo, de la famille des gaspacho mais avec plus de mie de pain (tuerie absolue). Et puis il y a ces balcons fleuris, qui, si l’on prend le temps de lever le nez, révèlent des carrelages en mosaïques, qui ne sont là donc que pour les passants les plus curieux.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Il y a ces vierges et ces saints peints ou en faïences sur les murs, les trottoirs pavés à l’espagnole dont on imagine qu’ils renvoient un peu de fraicheur lorsque le soleil de plomb assomme la ville. Il y a ces mille et une places, les palmiers qui crient le sud ! Je crois que dans tous les pays du monde le sud restera toujours le territoire le plus beau d’un pays ? Le sud est né pour émerveiller.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Il y a ce que l’on ne peut pas décrire avec des mots, cette magie qui parfois opère, celle qui vous fait rêver d’une autre vie là bas, pourquoi pas, qui vous serre la gorge à l’idée de repartir, qui vous donne des frissons, parce que tant de beauté vous rappelle à quel point vous adorez ce sud et sa dolce vita et Séville en fait partie…

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

les azulejos de Triana

Ce que j’ai surtout aimé à Séville, c’est cette omniprésence de verdure et de jardins absolument splendides ! Chaque quartier possède son parc, et c’est vraiment agréable de s’y balader et y faire des pauses à l’ombre sous les arbres.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

les calle Pureza et Pelay Correa...c'est l'heure de la sieste.

Les habitants passent eux-même énormément de temps dans ces jardins, il y passent en vélo, s’embrassent sur les bancs, y promènent leur chiens ou prennent leur déjeuner.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

C’est ce style de vie méditerranéenne que j’adore et que l’on ne trouve en France que dans le sud. C’est un fait, ces jardins sont majestueux : une végétation exotique, des fontaines cachées un peu partout, de jolis bancs en mosaïques…

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

La Tour Sevilla le seul gratte-ciel de Séville…tant mieux !

Puis pour le photographe (amateur) que je suis, il y a cette andalouse à la longue chevelure brune, aux yeux noirs, mélancoliques et profonds, à la peau bronzée et aux traits bien dessinés.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Le pont Isabelle II

Elle porte des tenues aux couleurs vives, des robes dont les volants ondulent au rythme des pas de danse, des châles et des éventails, une fleur rouge dans les cheveux, des lèvres rouges et charnues, des boucles d’oreilles, de grands colliers, des bracelets. Elle vous ensorcelle de son regard....

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Sur les berges du fleuve Guadalquivir

Cette image de la femme du sud de l’Espagne est associée à plusieurs notions, que le tourisme a très largement contribué à exploiter: la passion, l’érotisme, le primitif, l’orientalisme, l’irrationnel, la sensualité, la force, les amours tragiques, la vie sous l’emprise des sens, etc.  Ma passion photographique, vous avez pu le remarquer au fil de mon blog. La femme dans toute sa splendeur....

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

L’identité de la femme espagnole s’est forgé sur l’andalouse comme l’italienne du nord s’est forgée sur l’élégance Armani la griffe milanaise. C’est la beauté aristocratique de Virna Lisi ou de Monica Vitti, raffinée et racée à la sensualité affleure: Charnelle et féline. En Espagne le modèle de la Carmen est toujours persistant, suivez mon regard vers Penelope Cruz, Ursula Corbero.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

la statue de la gitane danseuse de Flamenco sur la plaza del Altozano !

C’est cette image qui accueille d’ailleurs le voyageur à l’aéroport de Seville. Sur une affiche aux portes de l’aéroport, on trouve le slogan « Saborea Andalucia » (Savourer l’Andalousie) sur laquelle se trouvent trois photographies de produits savoureux typiquement andalous : l’huile d’olive, le jambon de Jabugo (un jambon ibérique) et le corps d’une femme dans toute sa splendeur folklorique.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

la calle Betis

Certains diront sans doute que c’est le coté macho de l’homme méridional, moi, je dirai plutôt que c’est un hommage aux femmes du sud. Les femmes latines ont dans leurs yeux le soleil, une aurore dans leur sourire, et le paradis dans leur amour. Ah la Macarena, une chorégraphie bien connue. Mais même si l’envie d’esquisser un petit pas de danse me prend, mon désir de découvrir est plus fort que tout.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

L’Église Sainte-Anne de Triana

Direction les remparts ! De beaux vestiges que l’on peut longer. Une porte se trouve en face de la Basilica de la Macarena qui vaut totalement le détour. Puis franchissez le pont Isabel ll pour pénétrer dans Triana, un quartier populaire, un peu gitan et avec de la personnalité à revendre !

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

La tour d'or

Se promener au milieu de étals colorés du marché, admirer les céramiques qui habillent les façades et ornent les devantures des ateliers, découvrir par hasard un patio pittoresque investi de pots de géraniums et autres plantes soigneusement entretenues, se mêler au tumulte de la rue Bétis… en un mot…P.R.O.F.I.T.E.R, voilà la meilleure façon de mettre ses pas dans celui d’un Trianero.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Puerto de Cuba sur les rives du Guadalquivir un bar restaurant discothèque, mais il y a mieux ailleurs pour l'ambiance !

Le quartier de Triana est très spécial. Ses rues rassemblent harmonieusement boutiques anciennes et magasins modernes, bars traditionnels et bars à la mode, donnant ainsi vie à un microcosme très particulier à l’intérieur de Séville. Le quartier de Triana est l’un des onze quartiers de la ville de Séville. Il se trouve sur les berges du Guadalquivir, en face du centre historique de Séville.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Les origines de ce quartier remontent aux temps romains, dont vous pourrez admirer de nombreux vestiges dans ce quartier. D’ailleurs, preuve de l’importance de l’influence romaine dans l’histoire de Triana, le nom du quartier proviendrait de la colonie romaine fondée par l’empereur Trajan.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Depuis ces temps-là, le quartier de Triana a été le berceau des artistes, marins, torero et potiers (dont les Saintes de Séville Justa et Rufina, deux soeurs martyrs qui vendaient des poteries sur le marché de Triana en l’an 280 ap.J-C.). Pourtant, Triana pris réellement son essor en 1171 lorsque le premier pont entre les deux rives fut inauguré, sous le calife Abu Yaqub Yusuf.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Le pont, qui restera le seul et unique permettant de relier les deux rives du Guadalquivir pendant presque sept siècles, fut fabriqué avec quelques planches de bois épais apposées sur treize bateaux (d’où son nom Puente de las Barcas, c’est à dire, le pont des bateaux).

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

de partout des azulejos dans les entrées des maisons

Malgré cette construction rudimentaire, ce pont donna une impulsion aux échanges commerciaux entre les deux rives de Guadalquivir. Maintenant le Puente de Triana est le plus vieux pont en fer en Espagne qui se nomme aussi Puente de Isabel II.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Supportrice lors de la finale de la coupe du roi, Barcelone-Valence. Un ambiance de folie ce jour la !

Le quartier de l’Alfafa est pour moi celui qui est le plus intéressant. Il est situé derrière la cathédrale et le quartier de Santa Cruz. Il monte jusqu’au Metropol Parasol ou nous avions notre hotel. Sur la place de l’Iglesia del Salvador le quartier est très vivant.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

Nous avons d'ailleurs croisé toute la jeunesse de Séville attablée, dehors, au pied des restaurants de tapas, les « tapéos » en train de rire et de profiter du moment. C’est un quartier intermédiaire entre la Macarena et l’Alcazar mais tres typique et toujours authentique.

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)

 

                             DIAPORAMA TRIANA & MACARENA

LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
LES POPULAIRES TRIANA ET MACARENA (8)
Partager cet article
Repost0
free - dans SEVILLE