Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 07:44

Nice, Gênes et la Corse

Nice et son Comté, Gênes et sa Ligurie, la Corse Ile de beauté, forment un triangle de rêve, propre à enchanter de nos jours "le touriste" qui s'y précipite… Avons-nous toujours conscience, nous qui y demeurons, qu'il s'agit d'une des plus belles régions du monde ? (on va finir par dire que le Pat est très chauvin) Nous, Niçois, qui prenons la route de Gênes ou le bateau pour la Corse, goûtons-nous vraiment à la douceur de la paix qui désormais habite ces lieux jadis si troublés ? (voir mon article istoria de Nissa)


Ainsi, après une longue période de concurrence, la préférence accordée à Gênes par les rois de Piémont-Sardaigne au détriment du port de Nice, aura contribué pour une bonne part au basculement côté français du Comté niçois. (Mais oui ! j’aime la Françia)

L'affrontement entre la Corse et Gênes fut bien plus rude. Par des actions de résistance et de guerre, les Corses finirent par se libérer du joug génois, libération suivie du glorieux mais éphémère épisode de Pascal Paoli.

De nos jours, si Nice a eu sa revanche en devenant un très important aéroport international (le 2eme de France après Roissy), si Gênes, est devenue le port méridional de la mégapole européenne, la Corse, tenue longtemps à l'écart, malgré elle, de tout progrès économique a un défi à relever : il consiste à développer une industrie touristique qui soit compatible avec la protection de son environnement exceptionnel et de son identité , ne pas faire comme sur la cote d’azur ou les élus et les promoteurs ont défiguré celle-ci (pour cela mon soutien est total à la corse).

Mais, dans notre triangle, les rivalités ont cessé ; le temps est venu des échanges commerciaux, humains et culturels qui témoignent de convergences d'intérêt et de courants de sympathie et de solidarités entre Nice, Gênes et la Corse, dans le respect et la sauvegarde de leurs identités respectives.

Enfin ! Nous reconnaissons que Niçois, Corse et Génois, nous sommes des frères !!!

                                              Tradutioun en Nissart

Nissa e la sieu Countea, Gènova e la sieu Liguria, la Corsa Isoula de bèutà fan un triangle maravlihous, qu'au jour d'ancuèi encanta "lou tourista" que li s'abriva… Aven ben counciença, nautre qui li esten, qu'es aquì una dei pu belli regioun dòu mounde ? Nautre, Nissart, que pilhan la routa de Gènova, ressenten veramen la douçour de la pas qu'ahura règna en aquelu luèc d'un temp tant treboulat ?

Ensinda, après un lonc periodou de councurença, la preferença que lu rei de Pimount Sardegna acourderon à Gènova au detriment dòu pouort de Nissa farà, per una bouona part, basculà la Countea nissarda dòu coustà frances.

L'afrountamen, entre la Corsa e Gènova fouguet ben mai aspre. Embé d’acioun de resistença e de guerra, fin-finala, lu Corsou si liberèron dóu jògou genouvès, una liberacioun seguida dau periodou glorious, mà efimèrou, de Pascal Paoli.

Au jour d'ancuèi, se Nissa a augut la sieu revenga en devenent un dei mai impourtant aeropouort internaciounal, se Gènova, via Milan e Turin, es devenguda lou pouort meridiounal de la megapola europenca, la Corsa, lountemp tenguda à l'escart, maugrà ela, dei prougrès econòmicou, dèu s'atacà à una desfida : defouloupà una industria tourìstica en acordi mé la proutecioun d'un envirounamen d'echecioun e mé la sieu identità.

Ma, en lou nouostre triangle, li rivalità soun finidi ; lou temp es vengut dei escambi coumercial, uman e cultural que soun testimoni de rescontra d'interès e de courent de simpatia e de soulidarità en lou respet e la sauvagarda de l'identità de cadun.

Nouostre recounouisse, Nissart, Corsou, Genoués jà que li Sian fraire.

La lutte corse contre le royaume de Genova

 

En 1553, les corses menés par Sampiero Corso, alliés aux Français entament une révolution qui prend Gènes par surprise.

Bastia tombe en quelques heures, corte se rend sans combattre, Saint Florent et Ajaccio ouvrent leur porte aux révolutionnaires. Bonifacio et Calvi peuplées de ligures fideles aux Génois résistent à l’abri de leur citadelle. La première tombe, la seconde n’est jamais conquise. L’amiral Génois Andrea Doria contre attaque avec une armada face aux Français qui ont dégarni la Corse après la victoire. Le général Français De Thermes voit les villes tomber de jours en jours. Bastia tient huit jours, Saint Florent résiste trois mois. Sampiero récupère Corte. La guerre de Corse s’enlise dans une guerre d’usure.

De Thermes et Sampiero sont écarté par la France au profit du General Giordano* Orsini (et oui ces giordano sont de partout) voir son histoire. Pendant 200 ans ce sera une succession de guérillas qui verra la corse passé d’un royaume à un autre. Puis le 05 Mai 1768 par le traité de Versailles, Gènes cède à la France la souveraineté sur l’ile.Comme je vous le mentionnais dans un précedent article , Nice sera Francaise bien plus tard (1860)

* dans cette configuration Giordano est un nom de bapteme.


PERSONNAGE HISTORIQUE: 


 

Pascale Paoli                              Guiseppe Garibaldi                 Giuseppe Mazzini

CLIQUEZ SUR LES NOMS POUR VOIR LEUR HISTOIRE

Seconde partie d’un petit lexique de nouvelle expression Nissarde.

 

 

Aquo ès Dittch, Ma ‘S Pa’ ‘Ncara Fatch : expression signifiant « cela est dit, mais pas encore fait »

 

Bagna Rotou : signifiant «  mouillé fort » c’est une sauce forte pour crudité composé de cébettes,d’ail, basilic, persil finement haché, d’anchois pilés, huile d’olive, vinaigre, sel , poivre et câpre

 

Bastardoun : petit batard

 

Bèstia : nom féminin ou adjectif signifiant bête

 

Bèstiasse : d’une personne qui à de la force

 

Blea : les blettes, les niçois grands consommateurs de blettes sont surnommés les « caga-blea » Ma mère fait la meilleure tourte de blettes du monde.

 

Bougnette : petite tache

 

Bramafam : un mort de faim

 

Bugnes : spécialité niçoise, appelé aussi »ganses »

 

Caguer : Verbe signifiant « déféquer » l’expression va caguer est synonyme de va t’en, dégage

 

Calu : adjectif signifiant fou, inconscient

 

Capélan : un curé

 

Dégobiller : vomir

 

Empégué : Saoul

 

Ensuqué : Endormi

 

Fancoulo (va) expression extrêmement grasse, proposant à quelqu’un les derniers outrages. (interdit d’apprendre cela aux gamins)

 

La Galina : la poule

 

Madona : Mère de jésus. Si on lui ajoute quelque qualificatif (bruta, porca, vierja, santa) ca devient un blasphème.

 

Mastéguer : Mâcher

 

Mièdja-Séga : petit branleur

 

Mounta-Cala : Montée-Descendre

 

Mourré Brut : visage pas propre

 

Mourré dé Tola : désignant quelqu’un d’Antipathique

 

Niocou : Niais

 

Pan Bagnat (une institution Niçoise, tout un roman) spécialité culinaire, c’est un pain rond mouillé d’huile d’olive, garni de tomates et d’autres légumes crus.

 

« pan-banhat, onch d’oli, qué sente bon l’alhet, De tu n’en parlerai totjorn, mé grand respèct

Sias per nautres Nicards,l’ofèerta de l’Amic , Gustaron dau camalo,mas regal dau ric . »

 

(Pan bagnat, imprégné d’huile, qui fleure bon l’ail, je parlerai toujours de toi avec grand respect, tu es pour nous Niçois, l’offrande à l’ami, casse croute du porte-faix, mais régal du riche.)

 

Patin-Coufin : et patati et patata

 

Pébron : poivron ou piment rouge

 

Peuneu : pneu (avec Mercredi « maiquedi »ce sont les 2 mots que l’on me reproche de ne pas savoir  dire. Bien sur ! Puisque je le dis à la Niçoise badagou !!)

 

Socca (une autre institution Niçoise) La Socca se présente sous la forme d’une large crêpe cuite sur un plateau de cuivre. Elle est composée d’eau, de sel et d’huile d’olive mélangé à de la farine de pois chiche. Pour qu’elle soit bonne, il faut qu’elle soit fine et un peu brulé sur le dessus. Dans le four, les flammes doivent lécher sans trop griller, c’est tout un art. Il faut être Niçois de plusieurs générations pour savoir faire la Socca. Elle se déguste brulante, bien poivrée.

 

Stassi : tais-toi  (rien à voir avec la stasi de Ceausescu car même !! mais Stassi é basta per lé supouorti du psg)

 

Tcharafi : objet de peu de valeur.

 

Testada : coup de tête. Pour plus de précision, demander à Materazzi.

Et comme je ne suis pas chauvin, je vous invite à aller voir le site de notre ami bloggeur de Charleville-Mézières qui propose plusieurs articles de leur patois

Repost 0
- dans COTE D'AZUR
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 08:08

Ca fait 10 minutes que je suis devant mon clavier pour chercher comment vous annoncer la nouvelle, par quelle phrase vais-je donc commencer ? Comment vous dire ce que ma fille nous à annoncer à Soso et à moi-même depuis quelques semaines , que nous allons devenir des grands parents au mois de Novembre !

Oui Oui !! Vous avez bien entendu, le biker celui qui aime écouter du Van Halen, de l’Aerosmith, de l’ACDC, du Blue Oyster Cult, du Motorhead, du Inxs, du midinight Oïl et tous ces groupes de Heavy Métal ou de Hard Rock qui semaient la terreur parmi les adorateurs de la petite musique de nuit de Mozart, celui qui aiment toutes les bécanes qu’elles soient Custom ou Roadster , Touring ou Sportive, japonaises ou Américaines avec la bonne odeur de l’huile de ricin et de la gomme brulé, celui la même va devenir  grand-père. Ca y est je l’ai dit, je l’ai lâché, le mot terrible qui donne des cheveux blancs (ca fait un moment déjà), qui vous fait dire, que le temps passe vite !!


 

Alors !  j’ai décidé que l’on nous appellera : Grandpa et Grandma. Vouai !! A l’Américaine quoi !! ca fait plus cool.
ok guys & babes !!!

Bon !! Elle aura des grands parents branchés cette petite.  Ah oui ! C’est une fille  qui va compléter la famille Giordano et qui va naitre ici au pays !!! Ce n’est pas qu’à Savigny sur Orge dans l'Essonne, il n’y a pas d’infrastructure pour l’accueillir, mais comme cela, elle continuera à augmenter d’une génération supplémentaire les origines des habitants des Alpi Maritimo .

         


En attendant mon gendre et ma fille sont descendus pour 2 mois et demi sur la cote d’azur, car mon beau fils c’est porté volontaire pour renforcer les brigades (des chatons) du 06. Puis ma fille Laetitia reviendra au mois de Novembre pour accoucher sur les terres familiales. En espérant aussi, que la mutation administrative et définitive se fasse le plus rapidement possible depuis que les fiches de vœux ont été posées au boulot de mon gendre sur la table du boss.








Car depuis le début janvier, nous rénovons la maison de mes grands-parents (les miens cette fois ci !) pour qu’ils puissent s’établir sereinement.

Une maison qui appartenait déjà aux parents de mes grands parents. Vous vous imaginez comme elle est vieille !! Et, comme elle avait besoin d’être retapé après presque 100 ans de bons et loyaux services.


Nous avons profité qu’un locataire soit parti l’année dernière pour commencer à faire les travaux de rénovations qui n’ont pas été une mince affaire. Car on a tout modifié, de la toiture au renforcement des fondations. C’est presque s’il ne restait pas que les 4 murs.











Electricité (par le frére à Soso), plomberie, chauffage (clim réversible Daikin), isolation,Fenetre double vitrage (Partner) carrelage tout à été changé. Bien sur, nous avons fait appel à l’aide d’un maçon professionnel (Eric super bon !) pour le gros œuvre. Maintenant c’est à notre tour de terminer les finitions avec l’aide de mon gendre pour les peintures entre autre ! Il y a encore beaucoup de boulot pour que cela ressemble à un bel appartement de 80m2 avec 1000 metres de terrain plus cave et garage, situé à quelques minutes du centre ville de Cannes.











 Sacré année ! Quand on pense qu’au mois d’Aout ma cadette se marie et qu’ensuite nous partons faire la 66.C'est sur ! que nous avons pas eu le temps de beaucoup rouler ou de faire des concentres Harley depuis le debut de l'année !!

Tant qu’on peut, profitons-en !!! en esperent que cette morosité nationale et europeenne devienne plus rassurante.

                                        DIAPORAMA DES TRAVAUX

Repost 0
- dans PRESSE
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 06:44

 


Le Duc Emmanuel-Philibert, pour s'affirmer, se démarquer de la France et accroître son prestige, avait besoin, outre le français, d'une autre langue de renom : après avoir pensé au piémontais (langue très influencée par le provençal), il choisit en définitive la langue toscane. Il institua le bilinguisme dans ses États en 1562 : les deux langues officielles du Duché de Savoie étaient donc le français pour la Savoie et le Val d'Aoste et l'italien de Toscane pour le Piémont et le Comté de Nice, bien que, à part l'accent tonique, le nissart et le piémontais fussent très différents de l'italien.

Le français qui avait été, jusqu'à 1562, la seule langue officielle des États de Savoie donc du Comté de Nice, était assez répandu en Piémont et à un moindre degré à Nice. Les Savoyards parlant déjà, plus couramment, le français ou le "franco-provençal", il était logique de ne pas modifier outre mesure leur situation : Emmanuel-Philibert a pris vraisemblablement sa décision d'affectation linguistique avec l'intention d'assurer un certain équilibre entre les deux langues et d'essayer de faire "vivre" l'italien dans les régions où ses sujets s'exprimaient relativement moins en français mais plus généralement en nissart, ou en piémontais. Il s'ensuivit que, dans le Comté de Nice, nombre de textes officiels, d'affiches, d'actes notariés et de documents divers étaient rédigés en italien.





Il est indiscutable cependant que, dans la vie de famille et les rapports sociaux, la population a toujours parlé très majoritairement nissart, comme c'était encore souvent le cas dans les années 1930.

Les Niçois avaient de multiples occasions d'utiliser l'italien et le français, en dehors de leur nissart de prédilection. Les exemples de cette situation de trilinguisme sont nombreux au 19ème siècle : catéchismes en nissart, actes officiels en italien, enseignement au choix dans les écoles, soit en français soit en italien, enseignes et factures de la plupart des commerçants en français



Notons enfin que l'assimilation française, après 1860, de nombreux immigrés italiens a été grandement facilitée par la "Nissardité" qui leur était plus familière que la culture française. Provenant en effet, pour beaucoup d'entre eux, de la partie du Piémont qui est demeurée sous l'influence provençale puis française jusqu'au 18ème siècle, les nouveaux arrivés utilisaient, avec un accent tonique analogue, soit une langue régionale d'Oc, qui reste encore vivace de nos jours dans la "Minouranço Prouvençalo" des vallées alpines franco italiennes, soit la langue piémontaise qui avait fortement subi l'influence provençale et française.

On peut dire en conclusion que les langues parlées à Nice, du 17ème au 19ème siècle, étaient le nissart en tout premier lieu, le français et l'italien à un bien moindre degré.


Le comté de Nice est la région entrée le plus tardivement dans l’espace culturel et politique français (1860). Donc, la langue a eu plus de temps pour évoluer et se différencier du provençal (la Provence est devenue française en 1481).
 A l’intérieur du comté de Nice, on peut s’apercevoir des évolutions du parler. En effet, il faut distinguer le niçois côtier du gavot, la langue parlée dans les montagnes. Le nombre important des vallées du haut comté de Nice et leur situation est favorable à une différenciation de la langue.

A chaque vallée (Roya, Tinée, Vésubie, Paillon, Var) correspond quasiment une variante du niçois côtier qui s’étend sur le Var inférieur, le bassin du Paillon de Levens à Contes et L’Escarène. A l’est du comté, les parlers du royasque et du mentonnais s’individualisent nettement sous l’influence du piémontais. Les hautes vallées des Alpes-Maritimes entre le haut Var et la Vésubie  sont restées avec le gavot " provençal alpin " très proche de la langue d’oc médiévale.

Depuis le Moyen-âge jusqu’à nos jours, des auteurs, poètes, dramaturges, journalistes, compositeurs, ont écrit en niçois. Leurs textes, nombreux et divers, nous permettent de suivre l’évolution du nissart et d’apprécier la forte présence de notre langue dans la littérature et la vie quotidienne.


Le Prochain épisode vous parlera des relations entre Nice Genes et la Corse
Repost 0
- dans COTE D'AZUR
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 08:10

Dés le début du Rock & Roll cette musique à tout de suite été associée avec la Harley. En Mai 1956, Elvis Presley sur la couverture du magasine « Enthusiast » posait avec un modèle KH.  A partir de cet instant un grand nombre d’artistes du monde entier utilisera la belle de Milwaukee pour vendre leurs disques. Le 31 décembre 67 à la télé, Brigitte Bardot dans une tenue provocante et au guidon d’un chopper HD interprète ce qui sera la chanson la plus mythique de la marque et fera le tour du monde.

La légende Harley  prenait une dimension que seul le culte d’une déesse des civilisations antiques était comparable. Qu’on le veuille ou non la marque devient la plus grande icône motorisé des temps modernes et le plus grand support médiatique de tous les temps. Non Non je n’en rajoute pas !! Vous avez vu quelqu’un se faire tatouer Kawasaki sur le bras. Désolé les Arsouilles c’est la réalité !

Les artistes français le comprendront bien vite et notamment notre jojo national qui avec son Hydra Glide rouge et blanche de 1964 ne passera pas inaperçu quand il enlèvera Sylvie Vartan à plus de 150 kms/h comme l’écrit Paris-Match.

Son premier 45T  « les mauvais garçons » le verra apparaître sur une Hydra Glide bleue, le culte du Bad boy rebelle est en marche. Changement de mode, on le retrouvera plus tard en 1972 sur un chopper à base d’un moteur Knucklehead avec une très longue fourche. Easy Rider était déjà passé par la et la période Hippies aussi !!

Mais si Johnny est connu pour son amour de la Harley, c’est Dick Rivers notre Niçois national qui obtient la palme du plus grand nombre de disques montrant notre moto préférée. Bien avant Johnny et tous les groupes de hard rock (Manowar, Motorhead, Steppenwolf, Lynyrd Skynyrd, ZZ Top, 38 Spécial …), il chantait sur scène au milieu des Harley comme on peut le constater sur l’album de 1972 « Dick Rivers story ».

Puis c’est au tour de Christophe (bevilacqua)  de chanter « Aline pour qu’elle revienne » en chopper moteur Flathead que l’on verra dans les alentours de Mougins car notre poète des « mots bleus » habitera la cité gastronomique.

Puis ce fut une pléiade de chanteurs et chanteuses Françaises plus ou moins connu qui tentera de se faire connaître avec une Harley sur la pochette de leur disque. Elison Angie, Claudia Colonna, Lou Arley (sans le H) Elisabeth Vigna, Fanny cherchèrent à imiter notre BB nationale. Pour les mecs ou les groupes se fut encore plus important. Abrial’s, Billy Birdy, Ringo Willy Cat, Georges Jouvin, Guilou, Harlem Pop Trotters, Rockin’Rebel, René Simard, Peter et ses Rockets, California Pacifique, Chris, Peter Kraus, Peter Koelewijn (imprononçable pour un gars du sud), Matador’s, Phil Edwards.

 Non, Non !! Tous ces noms ne sortent pas de mon imagination, beaucoup on tentait leur chance dans les années 60/70 et ils ont disparu aussi vite qu’ils sont arrivés.

On verra même apparaître Line Renaud sur une Harley en compagnie de bikers sur le disque « Laisse pas ton cœur au parking » Line Renaud en rebelle ca fait plutôt marrer !! Heureusement qu’avec » laisse Béton » le chanteur Renaud  donnera plus de volume à la « rebelitude » ( j’invente le mot) Avant que la chanteuse Lio ne promette devant le public biker des Brescoudos de Agde de revenir l’année suivante avec son permis en poche et un Sporster Harley , chose qui n’a jamais été faite.

Bien sur la musique américaine et Anglos saxonne reste le plus gros réservoir d’artistes qui ont utilisé comme thème la Harley Davidson sur leur couverture de CD ou de vinyls.

Big Mike Griffin en est l’illustration parfaite mais, étrangement les groupes les plus représentatifs de la mouvance biker n’ont pas utilisé ce support. Je pense tout de suite à Lynyrd Skynyrd qui est le porte drapeau de la musique biker bien que le CD que je possède soit du « Pirate » mais aussi à ZZ Top, Blackfoot ou 38 Spécial qui ont de gros liens de parenté musicale et harleyiste.


Je n'oublerai pas de citer l'ex de Johnny hallyday et choriste pendant sa tournée "Johnny Circus" qui cartonne avec son dernier album au canada. Nanette workman est non seulement un tres bonne chanteuse mais l'une de ces Harley women.
 
Enfin de nombreux groupe de Rock ont pris des clubs Harley pour la sécurité de leurs concerts. Les Rolling Stone ou bien les Doors de Jim morisson font partis des plus connu.
 

                                POCHETTES DE DISQUES DIVERSES












 







 

Repost 0
- dans NOSTALGIE