Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 18:06

 Apres le Road Movie du Grand Canyon, l’équipage des Free Riders s’apprêtent à passer leur seconde nuit à Flagstaff et retrouver son sympathique train de Santa Fe et sa sirène si « mélodieuse ». Le lendemain matin départ par la route 66 pour une étape entièrement consacré à la route mythique. Celle-ci jusqu'à Kingman et en passant par Seligman est la mieux conservé de tous les Etats-Unis.

Les sections les plus longues et intactes de cette vieille route se trouvent dans la partie Ouest de l’état d’Arizona et du Sud-est de la Californie. Une étendue de 100 miles de la route 66 se dirige vers le Nord-Ouest à partir de Seligman en Arizona, à travers la réserve indienne de la tribu Havasupaià, puis redescend en direction Sud-ouest vers Kingman en Arizona.

Si vous voulez faire l’expérience de la vieille route, c’est une partie exceptionnelle. Les petites villes de Williams, Seligman, Peach Springs et Kingman ont préservées ou restaurées des attractions qui étaient dans le temps aux bords de la route 66. Vous verrez des accommodations et des attractions abandonnées tout le long de cette vieille route nationale.

C'est à Seligman, au Barber Shop d'Angel Delgadillo, que naquit le mouvement de protection de la vieille route et donc la première association Route 66 en 1979. Barbier depuis plus de 30 ans, celui-ci a été interviewé de nombreuses fois par les médias internationaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'echarpe d'un club mythique dans le salon du senior Delgadillo meme aux USA l'ASSE a fait rever.

 

Dans le dernier clip de Johnny Hallyday, nous pouvons voir le senior Delgadillo avec notre jojo national. N’hésitez pas à rentrer dans son magasin où sont entreposés de nombreux objets d'époque.IL se fera un plaisir de vous raconter l'histoire de la Route 66. On sent que la 66 est sa vie, sa passion. Très sympa et ouvert, vous ne regretterez pas votre visite chez lui. Un endroit incontournable : Angel Delgadillo Memorabilia  217 E. Route 66 Seligman, Arizona  www.route66giftshop.com.  

J'ai rarement vu un choix aussi vaste de souvenirs sur la Route 66. A Seligman, plusieurs boutiques vous feront craquer pour ramener chez vous un petit bout de la 66. Notamment le « Rusty Bolt » tenu par un couple de biker et impossible à ne pas remarquer tellement la devanture est kitch à outrance.

 

On trouve également à Seligman le café-restaurant Snow Cap, qui était tenu par Juan Delgadillo, le frère d'Angel qui a rejoint depuis le paradis des passionnés de la route légendaire. Devant le café et la vieille station essence sont regroupes plusieurs anciennes voitures.

Seligman est Isolée et charmante. Une seule rue, comme dans les westerns. Un ou deux motels et quelques magasins sympathiques très kitch entretenus par les résidents pour le plaisir des yeux du voyageur, nous mangerons au petit café-épicerie de Jerry & Rick (223 E Route 66) où l'on mange américain ou "oriental. Les proprios ont ramené la cuisine thaïlandaise après quelques années passés au pays du sourire. On c’est régalé !!

Nous repartons pour Kingman ville sans grand intérêt mais qui sera une étape pour l’hébergement avant de continuer la route vers Oatman puis Las Vegas.

Tout le long nous rencontrerons à nouveau les nombreux convois du train de Santa Fe, nous approchons aussi du désert de Mojave et cela commence à se ressentir, la chaleur est éprouvante pourtant nous sommes en fin de journée, un magnifique coucher du soleil nous accueille quelques kilomètres avant Kingman dans le désert.

 

 

 

 

Nous ne mettrons pas longtemps à trouver un motel et à nous jeter dans la piscine de celui-ci.

Demain l’étape pour l’ancienne ville fantôme et  minière sera un enfer !!! mais cela nous ne le savons pas encore.

 

 



DIAPORAMA PHOTO DE L'ETAPE

 


Repost 0
free - dans LA ROUTE 66
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 08:42

les filets tout autour de la bastide

Dans la première partie de l’article sur l’or liquide de la cote d’azur, je vous racontais « en gros » l’historique de l’olivier et celui des moulins des Alpes Maritimes, dans cette seconde partie je vous dévoile toute l’organisation à l’obtention de ma récolte tout en sachant que je préfère la qualité à la quantité car dans mon tri sélectif , j’écarte toutes les olives qui sont piquées ou pas belles ce qui me fera perdre une centaine de kilos mais l’huile sera bien évidement meilleure.
 

Première étape :

 

Apres la porte ouverte des moulins des Alpes Maritimes le 29 Novembre, je débutais la préparation de ma cueillette car ensuite nous avons moins de neuf jours pour apporter la récolte au moulin , passé ce délai, la charte d’un moulin de qualité peut vous refuser la recolte et vous diriger sur des moulins moins regardant.

Pour commencer la cueillette, il faut placer les filets tout autour des oliviers. La cueillette des olives vertes se fait de novembre à décembre, et celle des olives noires en plein hiver.

j'installe les filets avec Soso

Il y a plusieurs façons de ramasser les olives. On peut les gauler : on tape sur les branches avec une gaule. Gauler ? Je veux dire secouer les branches pour faire tomber les olives et les feuilles aussi.  On peut également les ramasser à la main en mettant deux cornes de chèvre à l'index et au majeur de chaque main pour ne pas avoir mal aux doigts. Il y a aussi une machine que l'on fixe au tronc de l'arbre, qui le secoue et qui fait tomber les olives (méthode impossible dans le 06 car oliveraie en coteaux peu praticable).

Ensuite, il faut trier en ôtant tout ce qui ne ressemble pas au fruit de l’olivier soit à la main, soit avec une machine fabriquée avec les mains de nos ancêtres, un ventoir. Une fois qu’on a ramassé un certain nombre d’olives, on est autorisé à passer à la seconde étape.

 Soso gaule aussi les olives. attention au mal à l'epaule ensuite

Seconde étape :


Il ne reste plus qu'à les emmener au moulin où on va les peser. Si on en a assez pour faire une piste, on va écraser vos olives seules, sinon, il faudra les mélanger avec d'autres pour qu'il y ait environ 200 kg à la fois à presser

Dans notre département, il reste très peu de moulin dit « à l’ancienne » par opposition aux moulins récents. Le Moulin de Saint Anne sur les hauteurs de Grasse continue la tradition ancestrale c’est pour cela que mon choix c’est porté sur celui-ci.
je vide les caisses dans la tourne

Dans ce moulin, du XVIIe siècle, trois irréductibles continuent à broyer avec des meules de pierre les olives pour extraire une huile artisanale. Alexandre Hembise, le moulinier, nous a accueilli dans son lieu au seuil glissant et nous a fait part de son savoir, ou plutôt, devrais-je dire de sa passion en compagnie de Gerard un pote Facteur à la retraite qui continue les traditions Niçoises.
a
alex décharge mon chevrolet et soso arrive avec l'autre voiture

Quand les olives arrivent au moulin. Alexandre vous aide à décharger votre véhicule puis pèse la récolte pour choisir la meule soit celle de 150 kg soit celle de 200 kg (à partir de cette première pesée, on peut déterminer le litre d’huile qu’on va recueillir, on compte environ 5 kg pour 1 litre).

 Après la pesée des olives, celles-ci sont déposés dans  une meule de pierre dure, de plus ou moins grande taille, C'est le broyage avec la pierre qui tourne dans une cuve. C'est le système génois (le système Ancestral du pays Niçois et Ligure). Elle malaxe la pâte afin de faire éclater les vacuoles qui sont les cellules de graisse de la pulpe. C'est un système très doux pour les olives où les risques de surchauffe sont inexistants.
belle pierre de granit pour une tourne à 200kgs

Une fois qu'on a obtenu une pâte fine et onctueuse, il faut bien séparer les liquides, huile et eau, des fibres végétales de la pulpe et ligneuses du noyau.
La cuve est remplie d'eau afin que l'huile qui n'est déjà plus emprisonnée dans les cellules de la pulpe puisse se séparer et venir surnager à la surface de l'eau. De même, la pulpe et la peau qui contiennent encore une bonne proportion d'huile se séparera des noyaux broyés qui resteront au fond de la cuve.
La pulpe et l'huile peuvent alors être récupérées au moyen d'une sorte de poêle percée de trou et équipée d'un long manche. Le moulinier laissera le maximum d'eau s'écouler par les trous avant de verser l'huile et la pulpe dans un bac. L'huile libre sera récupérée immédiatement au moyen d'une autre poêle, sans trou cette fois-ci, qu'on fait courir à la surface du bac.
Il faut maintenant récupérer l'huile encore contenue dans la pâte. Pour ce faire, on n'a rien inventé de mieux que la presse. Dans les vieux moulins "à la génoise", on remplit de cette pâte des sortes de paniers, plats et ronds comme un béret basque, les "scourtins". Ils sont empilés sous une presse . Bien souvent c'est la force des bras qui sert de force motrice. J’ai passé quatre heures en leur compagnie et je peux vous dire que c’est très physique. Lorsque la force des muscles ne suffit plus, il est possible de fixer une corde au levier afin de le tirer au moyen d'un cabestan. On arrose les scourtins d'eau chaude pour favoriser l'extraction de l'huile.
Gilbert un pote facteur avec qui j'ai travaillé pendant 20 ans

Ensuite, L’huile est à nouveau filtrée à l’aide d’une centrifuge qui permet l’évacuation de toutes les impuretés

On obtient alors une huile de première pression.
Les amateurs choisiront des bouteilles dont le prix rivalise parfois avec les grands vins. En effet, plusieurs huiles d'olives sont classées en Appellation d'origine contrôlée (AOC) notamment celle de Nice dont j'ai droit à l'appellation pour ma recolte qui est uniquement du Cailletier.
Jusqu'a l'année derniere une prime etait offerte par le ministere de l'agriculture pour favoriser la recolte des olives et l'entretien des oliviers. Celle ci à été supprimé par notre cher gouvernement pour pouvoir augmenter le salaires de ces Faineants !

mon huile va couler dans les bidons blancs à droite


L'HUILE D'OLIVE ET LA SANTE


Elle est un des fondements de la cuisine méditerranéenne

Le régime méditerranéen tire son nom du fait qu'il est traditionnel dans plusieurs pays autour de la mer Méditerranée, dont la Crète. Il est scientifiquement démontré et universellement reconnu que la diète méditerranéenne est la plus saine au monde.
Plusieurs études ont montré que le régime alimentaire des Crétois permettait de diminuer la mortalité et la morbidité par maladies cardio-vasculaires.
Quelques caractéristiques de ce régime se retrouvent dans certaines régions du sud de la France, et contribuent à expliquer le paradoxe culinaire français.
Mes olives encore vertes en Novembre

Elle a des propriétés bénéfiques pour la
santé, notamment sur le plan cardio-vasculaire, grâce à sa teneur en vitamine A, vitamine E . L’Huile d’Olive, la graisse monoinsaturée la plus consommée dans le monde. Non seulement son goût est excellent mais encore il a été démontré qu’une diète basée sur l’huile d’olive est à mettre directement en rapport avec une espérance de vie prolongée et une diminution des maladies liées en grande partie aux mauvaises habitudes culinaires occidentales
.
Soso trie les olives , elle enleve feuilles,brindilles et olives piquées

Les vertus de l’huile d’olive vont au-delà de la protection contre les maladies cardiovasculaires. Certains antioxydants appelés "polyphénols", présents dans l’huile d’olive, sont aptes à détruire des substances qui gouvernent la prolifération de cellules cancérigènes. Dans les pays méditerranéens, les femmes souffrent moins de cancer du sein que dans des pays comme les Etats-Unis ou l’Australie, où leur taux est très élevé.
La pate d'olive de Nice à ne pas confondre avec la tapenade

L’huile d’olive joue aussi un grand rôle dans le diabète. La science a démontré que les personnes qui utilisent de l’huile d’olive contrôlent mieux leur diabète et présentent des taux réduits de certaines graisses dans le sang, si nous comparons leur diète avec celle riche en hydrates de carbone qui est normalement recommandée pour ce type de diabète.

La mouliniere dans la boutique du moulin Saint anne

L’huile d’olive exerce un effet protecteur incontesté sur le métabolisme, les artères, l’estomac et la bile. Elle encourage la croissance pendant l’enfance et allonge l’espérance de vie des personnes âgées. Son impact est unique sur les lipides du sérum sanguin. En outre, l’huile d’olive semble avoir un effet cholagogue (expulsion de la bile) et un effet thérapeutique sur les ulcères peptiques
.

(Source internet) 




Voila ! Mon article se termine, je n’ai plus qu’à plier et à ranger les filets à la cave pour la saison 2009. J’ai gouté mon huile, elle est excellente, d’une douceur et d’une souplesse très harmonieuse, c’est une année merveilleuse. Une production qui sera cette année suffisante pour ma consommation personnelle.La Giordanoil  !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le faire connaître à d’autres bloggeurs.

Merci d’avance pour vos commentaires.



                              DIAPORAMA DE MA RECOLTE

 


Repost 0
free - dans COTE D'AZUR
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 18:51
Rendez vous était donné sur le port de la capitale azuréenne pour se rendre dans la principauté de Monaco par la basse corniche. Le thermomètre  pour se dimanche 08 Décembre affichait un honorable 16° à l’ombre ce qui était plus que convenable en cette saison. Ce qui est magnifique en arrivant de la baie des Anges, c’est de voir d’un coté, le bleu de la mer et du ciel se marier magnifiquement  avec la belle robe blanche des neiges des montagnes Niçoises.
Tout le monde sait maintenant que la plus belle ville du sud de la France est candidate aux jeux Olympiques d’hiver. L’infrastructure Niçoise avec son aéroport international, le 2eme de France, son hébergement hôtelier et les nombreuses stations de ski que son Auron, Valberg, Isola 2000, La colmiane, Greolieres les Neiges, l’Audibergue, le Turini, le Boréon, Casterino autant de stations de ski qui sont dans l’arrière pays Niçois et dans les Alpes Maritimes avec autant de gages de qualité pour cette candidature qui à pris ses bases dans le palais des Rois Sardes du Vieux Nice.
Mais revenons à la principauté de notre cher Albert qui tarde toujours à se marier.La publicité pour l’événement du 400 eme anniversaire du Québec donné cela :
« La commémoration du 400ème anniversaire du Québec, trouve son prolongement en Principauté, avec une semaine entière consacrée à la Belle Province, où rencontres institutionnelles, culturelles, économiques et gastronomiques vont se succéder.
A n’en pas douter, le sirop d’érable va couler à flot sur le « Village québécois », créé sur le Port Hercule. Des chalets attendent les visiteurs : produits régionaux et de l’érable, micro brasserie, exposition photos, informations touristiques avec « Destination Québec ».
Télévision, grands panneaux publicitaires extérieurs, journaux Nice Matin et tutti quanti !!! Pour un résultat plus que décevant. Le village Québécois se limitait à une cabane à Sucre, à une seconde qui vendait du cidre de Glace et une tente ou logeait une sympathique jeune fille à l’accent de la belle province qui représentait l’office du tourisme Canadien avec une vingtaine de photo du Saint Laurent.
Avouez !! Qu’après le fiasco du festival country d’Hyères, l’anniversaire du Québec était une nouvelle fois mal représenté. Ah oui ! bien sur celui-ci se tenait aussi dans les salons du « Café de Paris » pour une certaine classe sociale avec invitation VIP pour les Princes célibataires qui ne trouvent pas santiag euh …. Chaussures à leur pied avec des repas gastronomiques ou l’on ne devait pas leur faire couler du sirop d’érable sur de la neige comme le faisait la malheureuse petite cabane.

Enfin ! Heureusement que le village de Noel Provenco/Nissart sauvait les meubles avec sa splendide patinoire à ciel ouvert.
Tout le long du port Hercule dominant le rocher et le palais princier, un village était constitué avec ses jardins et ses oliveraies, ses champs de citrons et d’orangers. Tous les villages Niçois étaient représentés avec leurs chapelles, leurs lavoirs, les puits, les ponts, les Bories (Casamates dans le comté) la mairie ou l’école etc. …
Plusieurs animations étaient faites avec les groupes folkloriques traditionnels et des sketches représentant la vie campagnarde du comté Niçois. Musiques et danses réalisé par l’Association « Au Fifre Niçois »
Si de nombreux stands proposaient de belles crèches Provençales à la vente, il y avait une exposition de crèches du monde tout a fait remarquable. Enfin ! Pour le dire, il aurait fallu avoir l’avis de « Santounette » car elle est une spécialiste des crèches et des santons de Provence. Je vous conseille d’aller voir son site qui est admirable. Il est fait par une passionnée et ses réalisations sont splendides. Allez-y, vous ne serez pas déçu chez Santounette. Toujours est-il que cette exposition valait le déplacement à elle seule !! (d'autres creches dans le diaporama)

Le prince n’ayant pas eu l’obligeance de nous garder à diner, nous nous en retournons dans notre comté qui est bien plus hospitalier que le princier même si les carabiniers font toujours la faveur aux habitants du 06 de pouvoir monter dans « le Rocher » avec leurs véhicules, ce qui n’est pas accepté pour les étrangers.
En cours de route, on s’arrêtera au marché de Noel de Mouans-Sartoux qui  à 18H30 le soir était bondé de monde bien plus que le Monégasque qui me semble t’il fut peu fréquenté par rapport au petit village de l’arrière pays Cannois.
Té vé ! Avant de rentrer je me prends une part de Socca.
Cadun es couma li sieu acioun lou fan  marit couma la rougna, o bouon couma lou pan.Proverbi Nissart.

 

DIAPORAMA DE MONACO ET DE L'EXPO CRECHE DU MONDE

 


Repost 0
free - dans COTE D'AZUR
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 06:40

C’est le 29 Novembre 2008 que les 27 moulins du département des Alpes Maritimes faisaient leur porte ouverte au public. Je choisissais d’aller voir celui d’Opio Châteauneuf de Grasse "Le Moulin de la Brague" qui est tres representatif des moulins actuels et qui est le 3 eme plus grand moulin de France. L’accueil y est toujours chaleureux et les dégustations de vins, tapenade , anchoïade et pains grillés à l'ail et à l'huile sont toujours divines (pas bête le biker !)Je pars donc avec mon Harley Davidson pour un historique de l’huile d’olive du Comté Niçois.

L’olive de Nice  et son huile  constitue depuis toujours l'une des saveurs particulières de Nice, sans doute la plus prestigieuse. Les Niçois parlent avec respect de cet or liquide tant l'olivier règne sur Nice et le pays Grassois.
le moulin d'Opio devant le village de chateauneuf de Grasse

 
Planté par les colons grecs dans les comptoirs du Sud de la France, il est cultivé depuis au moins 2500 ans. Mais sa présence sur le pourtour nord de la Méditerranée remonte à plus de 20 000 ans. Cultivé sans relâche depuis l’Antiquité, “l’arbre éternel”, comme l’appelaient les Anciens du fait de sa longévité exceptionnelle, a été la ressource principale de nombreux villages du Comté durant de longs siècles. Concurrencée par celle de la vigne, sa culture a peu à peu décliné au cours du 20ème siècle. Les grandes gelées de l’hiver 1956, lorsque la température chuta à -20°, auront été fatales à de nombreuses oliveraies françaises qui ne reprirent jamais leur activité.
Le récent engouement des diététiciens pour le fameux “régime crétois”, basé sur la consommation d’huile d’olive, est une véritable renaissance pour les producteurs d’olives. Désormais les oliviers français ne produisent plus assez pour satisfaire une demande exponentielle et les productions locales se sont dotées de véritables chartes de qualité. Aujourd’hui, sous le très sérieux et très envié label AOC (appellation d’origine contrôlée), les différentes espèces qui composent la gamme des olives du Midi se vendent et se transforment pour les tables les plus réputées comme pour les rayonnages de la grande distribution.
Dans ce club très fermé des AOC, l’olive de Nice, est officiellement reconnue comme une des meilleures qui soit.
Fruit du Cailletier, un arbre à l’allure élancée, l’olive de Nice se récolte par gaulage, entre décembre et mars. Petite et d’un beau noir luisant, elle est considérée comme l'une des meilleures olives du monde pour la finesse de son fruité. Ici dans la région niçoise, l’olivier se cultive en coteaux, 450 000 arbres sont répartis sur de petites parcelles souvent difficiles d’accès.



























Dominique Guidicelli "ils sont bons mes croutons"            Tony Giraudo: elle coule elle coule mon huile

 L’A.O.C. Olive de Nice rayonne maintenant sur un territoire de 99 communes s’étendant du Pays Grassois au pays Mentonnais, de la mer à la moyenne montagne, les oliveraies les plus hautes se trouvant à 700 mètres d’altitude (mon oncle possede une oliveraie à Breil sur Roya l'ibancao 700m). Ce ne sont pas moins de 2000 oléiculteurs qui ont en charge les terrasses typiques des paysages des Alpes-Maritimes et qui sont, en quelques sortes, les garants de la préservation du milieu rural.



























                                                                                             José Leonelli: C'est une année éxceptionelle

L’AOC Olives de Nice est unique dans le monde oléicole :

Elle regroupe en effet tant les olives elles-mêmes, que l’huile et une spécialité composée exclusivement à partir des olives de Nice : la pâte d’olive de Nice. 2 500 tonnes d’olives sont récoltées annuellement sur le territoire des Alpes Maritimes. Elles produisent 450 tonnes d’huiles, extraites exclusivement dans les 27 moulins de la région, en première pression à froid. Pour les spécialistes, “goûteurs”, comme il en existe en œnologie, elle est fruitée amande quand elle est primeur, fruitée noisette lorsque les olives sont plus mûres. Et elle révèle des arômes d’herbe, d’artichaut, d’anis ou de fruits secs....
Michel Civelli : je debute à peine et j'adore ce metier

 Les olives, pour leur part, s’élaborent au naturel dans une saumure de sel marin. Quant à la fameuse spécialité, “la pâte d’olive”, à ne surtout pas confondre avec la tapenade, elle est obtenue uniquement à partir de la pulpe d’olives de Nice, après six mois de salaison. Une préparation d’une grande simplicité et d’une saveur inégalée et inoubliable (pour ceux qui n'aime pas l'anchois dans la tapenade). Une route des oliviers” s’est ainsi constituée autour du canton de Levens, au cœur du pays niçois. L’olive de Nice a su préservé sa qualité contrairement au département voisin qui à trop planté d’oliviers provenant d’Espagne.

Un Olivier unique: Le Cailletier

Le cailletier est l’olivier dominant des Alpes Maritimes ( 95%) mais on compte d’autres variétés anciennes comme le Bonsonenc, le Sigalenc, la noire de Clans, la petite noire de Puget, le Blavet, le Petit Ribier. On reconnaît le Cailletier en premier lieu grâce à son port retombant. Les branches se courbent vers le sol. L’autre particularité c’est sa hauteur. Contrairement à d’autres le cailletier est un grand arbre, entre 12 et 15 mètres de hauteur, enfin ses olives sont de petites taille, elles se récoltent à couleur tournante, entre le vert, le violacé et le marron. C’est le roi des Oliviers.
À Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes), un vénérable olivier âgé de plus de deux mille ans affiche un impressionnant vingt mètres de tour de tronc avec de multiples rejets. Il se peut que ce soit l'olivier le plus vieux du monde ! il est connu et reconnu de tout le bassin Mediterranneen.


Le Moulin du Rossignol de Generations en Generations 
Les 27 Moulins du département tournent à plein régime. Une récolte précoce et massive qui promet des huiles de caractère, exceptionnelles même ! Les machines du Moulin de la brague  tournent jours et nuits à 600 kilos la motte. La motte c’est la quantité passé en une fois dans les broyeurs. Celui de Spéracedes le "Moulin Baussy" est complet jusqu' a la fin de l'année tout comme pour le Moulin Alziari.
Les origines du moulin du Rossignol ( une riviere de Grasse) remontent à 1750, le plus ancien de Grasse et le seul à fonctionner encore en ville. La famille Giorgis l'exploite depuis 1920 (4 générations de mouliniers jusqu'à ce jour.) Le travail y est fait de façon à l'ancienne (chaque client peut emmener de 120 à 250 kg d'olive pour faire une opération, en dessous, ils sont orientés vers un autre moulin)
La fabrication de l'huile :

2 meules de granit de 900 kg tournent dans une "mare" et broient 250 kg d'olives pendant 30 minutes. La pâte est homogénéisée dans un malaxeur puis étendue sur des escourtins ou tapis circulaires que l'on empile sur un chariot puis passe à la presse hydraulique à 300 kg/cm2. Le jus d'olive est récupéré dans un décanteur (20% d'huile, 40% d'eau, 40% de "grignons" (résidu de pulpe et de noyau) elle monte à la surface, puis l'huile est centrifugée pour éliminer les dernières impuretés.

L'huile peut être consommée immédiatement (elle est merveilleuse, je l'ai testée ! )Le rendement est de 20% soit 50 Litres d'huile pour 250 Kg. d'olives.

Dans la 2eme partie je vous emmene à la decouverte de ma propre recolte, de l'installation des filets jusqu'au "Moulin de Saint Anne" à Grasse ou j'apporte mes Olives.
DIAPORAMA DU MOULIN DE LA BRAGUE

 


Repost 0
free - dans COTE D'AZUR