Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 06:40
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Une bonne bière turque légère et fraiche de fermentation basse

Avant de parler de la cuisine turque, un constat d’abord se fait tout naturellement et la on parle de ce fameux régime méditerranéen (ou régime crétois) qui a été inscrit le 16 novembre 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO comme étant les fondations de la meilleure cuisine diététique au monde..

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Oursins blancs et olives de la variété domat

La Méditerranée est marquée par des échanges incessants. Les brassages culturels ont été constants tout au long de l’histoire et tous les territoires qui bordent cette mer (la plus belle de toute la planète) les ont reçus en héritage.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Moules aux spaghetti et calamars. La Turquie est le 3e producteur au monde de pâtes après l'Italie et les états unis et devant le Brésil.

Si l’on essaye, de manière grossière et schématique, de dresser un tableau des divers échanges culinaires à partir de l’Empire romain, qui fut le seul à englober tout le pourtour méditerranéen, il en ressort l’impression d’une diffusion circulaire, à plusieurs passages.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Ah les belles sardines...

Les hautes cuisines raffinées et délicates, développées dans les cours princières, se sont maintenues au-delà des hégémonies politiques qui les avaient vues naître, pour aller en enrichir d’autres. Ces savoir-faire voyagent, sans souci des frontières. Pour les voyageurs passionnés de travaux culinaires, la cuisine turque est très insolite. La gastronomie turque est une des plus variées dans le monde. Elle est considérée comme la quatrième gastronomie la plus riche après celle de l’Italie, de la France et de la Chine. La variété des plats qui la composent, la manière dont ils s'associent en véritables festins et la complexité évidente de chaque catégorie offrent une telle richesse qu'on peut passer toute sa vie à l'étudier et à la goûter.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Ah les belles crevettes (karides)...

Contrairement aux pâtes italiennes ou à la sauce française, aucun produit de base, aucune dominante unique n'émerge de la cuisine turque. Que ce soit dans un foyer modeste, un restaurant réputé on retrouve toujours les mêmes schémas familiers dans cette cuisine riche et variée.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Petit ou grand, les étals sont toujours bien rangés en Turquie

L'évolution de cette merveilleuse cuisine n'est pas le fruit du hasard. Comme les autres grandes cuisines du monde, elle résulte de la combinaison de trois éléments principaux. En premier lieu, les ressources naturelles de l'environnement sont irremplaçables. La Turquie est réputée pour l'abondance et la variété de ses denrées alimentaires qu'elle doit à la richesse de la flore et de la faune et à la diversité de ses régions.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Ensuite, le legs de la cuisine impériale est incontournable. Les centaines de cuisiniers spécialisés dans différents types de plats, empressés à satisfaire le goût du souverain, ont sans aucun doute influencé l'élaboration de la cuisine que l'on connaît aujourd'hui. Fondée sur une organisation sociale complexe, une vie urbaine trépidante, la spécialisation du travail, le commerce et le contrôle total de la Route des épices, la cuisine du palais reflétait dans la capitale la richesse extrême et la culture florissante d'un puissant empire.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Le  vrai döner kebap à l’agneau et pas à la dinde comme en France

La cuisine turque possède en outre le privilège de se trouver au carrefour de l'Extrême-Orient et de la Méditerranée, et elle reflète l'histoire longue et complexe des Turcs, partis des steppes d'Asie centrale (ou ils se mêlèrent aux Chinois) pour migrer vers l'Europe (ou ils exercèrent leur influence jusqu'a Vienne).

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Oui oui Joel, c'est bien un bateau !

Si vous êtes allés en Turquie, vous n’avez pas manqué de remarquer cet œil bleu en pâte de verre qui attire le regard. Le Nazar Boncuk (se prononce nazar bonssouk), l’œil porte-bonheur Turc que l’on retrouve partout, accroché aussi bien à l’entrée d’une maison, d’un magasin, au bureau ou encore suspendu à un rétroviseur et vendu à profusion dans toutes les boutiques de souvenir.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Alerte à Kusadasi le sauveteur est la... Pat Hibulaire !

Ce talisman est le plus répandu. Le nazar boncuk est donc là pour repousser les sorts, le mal et ainsi protéger la personne et ses biens. Si un « œil » se brise, c'est qu'il a joué son rôle, il a « repoussé le mal »; il faut alors le remplacer par un nouveau. En Arménie, il est souvent accroché à une icône de la Mère de Dieu ou avec un crucifix suspendu au-dessus des fenêtres ou des portes. En Grèce et en Anatolie on y trouve l'œil qui est censé porter chance, dès l’Antiquité.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Petit restaurant sur la plage à proximité de l'hotel

Ce fut aussi le moment de la célébration de la mort d’Ataturk. Je voyais bien depuis un moment qu’il y avait de partout à Kusadasi et à Selçuk le portrait d’un bonhomme qui n’était pas celui d’Erdogan. Le mystère restait entier ? Avec la rencontre de nos ch’ti retraité, j’aurai appris au moins une chose.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

la rivière Caÿstre Küçük Menderes sur l’embouchure de la plage de Pamucak

Ataturk était le premier président de la République Turque démocratique après l’empire ottoman. Celui ci est né à Salonique en Grèce en 1881 et mort à Istanbul le 10 Novembre 1938. On fetait donc les 80 ans de sa disparition.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Les vikings sont venus jusqu'ici ? Par Thor et Odin ...

Après la Première guerre mondiale et l’occupation alliée de l’Empire ottoman, ce militaire de carrière refuse de voir l’Empire ottoman être démembré par le traité de Sévres. Accompagné de partisans, il se révolte contre le gouvernement impérial et crée un deuxième pouvoir politique à Ankara. C'est de cette ville qu'il mène la résistance contre les occupants lors de la guerre d’indépendance turque.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Ou les Normands peut être ?

C’est sous son commandement que les forces turques vont vaincre les armées arméniennes, françaises et italiennes. Puis il défait les armées grecques qui occupent la ville et la  région d’Izmir. À la suite de ces victoires, les forces britanniques choisissent de signer un premier armistice avec lui et s’engagent aussi à quitter le pays.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Mustafa Kemal Ataturk affirme également une volonté farouche de rupture avec le passé impérial ottoman et de réformes radicales pour son pays. Inspiré par la Revolution française, il profite de ce qu’il considère comme une trahison du sultan Mehmed VI pour mettre un terme au règne du sultan le 1er Novembre 1922.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Des plages désertes ..

Il instaure ainsi la laïcité : séparation entre les pouvoirs politique (sultanat et spirituel (califat). Après la proclamation de la République, il déplace la capitale d’Istanbul à Ankara et occidentalise le pays à travers plusieurs réformes. Donne le droit de vote aux femmes et remplace l’alphabet arabe par l’alphabet latin.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Au moins, on est pas dérangé !

Sous sa présidence autoritaire dotée d'un  parti unique, la Turquie a mené une révolution sociale sans précédent, qu’on appelle généralement « révolution kémaniste ». Le 24 novembre 1934 l'Assemblée lui donne le nom d’Atatürk, littéralement le « Turc-Père », au sens de « turc comme l’étaient les anciens », le mot Ata voulant dire ancêtre.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

des pêcheurs turcs amateurs.

Mais comment ai je pu passer sur ce fait historique ? Je ne remercierai jamais assez ce couple de Français de m’avoir expliqué tout cela…. En ce qui concerne les adresses, vu que nous étions en « All Inclusive » à l’Hotel Richmond classé 5* mais que je considère plutôt comme un bon 4*, nous n’avons fait qu’un seul restaurant à l’extérieur.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Pas terrible leur pêche !

Restaurant Kule à Kusadasi: C’est un restaurant de SeaFood turc face au vieux port. Ils se servent directement aux pêcheurs qui se trouvent en face de l’établissement. Le menu sera en fonction de l’arrivage. Nous l’avons trouvé moyen et nous avons retrouvé tout ce que nous mangions à l’hôtel. https://www.kuleseafood.com

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Magic Hands Spa: Et oui, nous ne nous en sommes pas tenu uniquement aux massages de l’hôtel. Nous en avons fait en ville. Bien sur moins cher qu’au Wellness de luxe de l’hôtel. Vingt euros l’heure de massage. Mais attention, vers la fin, la masseuse va chercher à pousser plus loin la prestation. Pas besoin de vous faire un dessin ! Allez ! je suis sympa, je vous donne l’adresse quand même ! Cami Kebir Mah.Kahraman Cad. 55/2 Kat:2 Kusadasi

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Agence excursion: Anda Travel Agency est une excellente agence de tourisme locale. Le jeune homme et la jeune dame parlent tout les deux Français et sont sympathiques. Donc tout est clair ! C’est avec eux que nous sommes allés à Pamukkale. Qualité/prix irréprochable.

adresse: ürkmen mahallesi, İstiklal caddesi, No: 9/3Kuşadası

http://www.aneatravel.com.tr/anasayfa/index/TR

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Petite visite dans l'hôtel voisin...

Transport: Le dolmus (mini bus) est le meilleur compromis. Pour 1€, il vous emmène de partout. Pour exemple, le taxi de l’Hotel à Kusadasi, c’est 10€ alors faites comme nous, prenez le dolmus (Otogar).

Spa Aura: le spa de l'hotel Richmond est à l'image de l'hotel 5 étoiles. Les masseuses sont des thérapeutes expertes. Les tarifs sont élevés, mais négociable hors saison. On a eu un prix encore plus bas que le discount à 50% qui était affiché.

 http://www.auraspawellness.com

 

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Vue sur la Baie de Pamucak. Notre hôtel se trouve après le marron

 

La Sultanite: Pour continuer l’anniversaire de Soso, elle a acheté à la bijouterie de l’hôtel une bague avec une Sultanite certifié car on en vend des fausses un peu partout dans les commerces touristiques. Les pierres naturelles qui changent de couleur sont très rares. Il n'y a que cinq types dans le monde. Ces pierres précieuses comprennent l’Alexandria, la fluorite, le grenat, le saphir et le sultanite (ou zultanite). Cette pierre précieuse qui honore les 36 sultans de l'empire ottoman. Elle est tellement rare, qu'il n'existe qu'un seul gisement dans le monde, en Turquie . Son nom gemmologique est diaspore. Elle contient des traces de chrome, fer, manganèse et titane. elle est exploité dans les montagnes Ibir de Milas au sud-ouest de la Turquie. Exigé donc un certificat.

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)

Des bijoux en or 22, 18 ou 16 carats

 

 

                                          DIAPORAMA TURQUIE

COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
COMMEMORATION-PLAGE & CUISINE TURQUE (9)
Partager cet article
Repost0
free - dans TURQUIE
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 06:55
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Le centre de Wellness de l'hotel 

La mer Égée est un bras de la mer Méditerranée qui s’étire entre la Grèce et la Turquie. Cette région fut le berceau de 2 grandes civilisations antiques, celle de Crète et celle de Grèce. La mer Égée mesure environ 610 kilomètres de longueur et 300 kilomètres de largeur. Au nord-est, elle est reliée à la mer Noire par une série de détroits (Bosphore, Dardanelles).

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Le Hammam turc

Elle compte des centaines d’îles qui s’étendent de la Grèce aux côtes de l’Asie. Ces îles sont les pics émergés de montagnes sous-marines. Bien sur, la pêche et l’agriculture, c’est ce qui interpelle le plus quand vous allez dans la Province D’Aydin dont dépend Kusadasi, Selçuk, Sirince les villes que nous avons visité proche de notre hôtel.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Je vais m'installer ici et me reposer

Dans les marchés, les fruits et les légumes sont tellement beaux que l’on en devient jaloux. Mon Dieu ! Si en France on pouvait avoir des fruits et des légumes aussi beau ? C’est la réflexion que je me fais toujours quand je passe la frontière italienne et que nous allons aux marchés de Vintimille ou de San Remo. La qualité est bien meilleure qu'en France.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Le sauna finlandais et le sauna à vapeur

Nos agriculteurs se fichent un peu de nous, je crois ? L’Asie Mineure égéenne est célèbre pour sa fécondité depuis l’Antiquité. Elle produit toutes sortes de fruits, de légumes, de graines et de plantes à vocation textile.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Ce que j'aime bien, c'est le body body massage...bon ok je sors !

On y récolte du raisin, des figues, des grenades, des dattes, des abricots, des pêches, des agrumes, des pastèques, du melon, du tabac, du coton, du lin, des pommes, des poires, des coings, des prunes, des cerises, des mûres, des nèfles, des noix, des noisettes, des châtaignes, des amandes, du pavot, des graines de tournesol, des pistaches et toutes sortes de céréales panifiables, alors que le pain est la base de l’alimentation d’une grande partie de la population.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Mais, ce n’est pas tout ! La région D’Aydin jusqu’a Bodrum reste encore célèbre pour sa pêche locale. Une des images de Kusadasi, c'est sûrement les pêcheurs, véritables piliers sur le passage de la digue allant à l’ile aux pigeons. Qu'il vente ou qu'il pleuve, hiver ou été, quelle que soit l'heure de la journée ou de la nuit, ils se pressent avec tout leur équipement.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

En haut: nos amis et la masseuse sortent du hammam pour un body scrub. En les attendant nous faisons un masque facial à l'argile et relax. A notre tour pour le body scrub. 

Des vendeurs proposent même des cannes à pêche à louer, ou des appâts ! Mais au-delà du loisir, on peut se demander ce que représente la pêche d'un point de vue professionnel dans cette région de la mer Egée. Si vous interrogez les Turcs sur leurs loisirs, la pêche occupe très souvent une place de premier choix.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Les salons de massage...une petite douche à deux avant ?

Côté consommation, le poisson est un produit très prisé à Kusadasi. Les poissonniers sont mieux achalandés que les bouchers et les restaurants de poisson représentent le must de la gastronomie locale.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

La pêche en Turquie est un véritable sport national. Pas étonnant dans un pays qui dispose de pas moins de 4 mers: Mer Noire au nord, Mer de Marmara, Mer Egée à l'Ouest et Mer Méditerranée au sud.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Espace relax avec musique zen

C'est vrai qu'avec un périmètre côtier qui s'élève à 8.333 km, mais aussi des cours d'eau douce qui s'étendent sur 177.714 km de longueur ( ce qui inclut 200 lacs naturels et 159 retenues d'eau, 33 rivières et 750 étangs), on peut s'attendre à ce que la pêche en Turquie soit un secteur qui pèse dans l'économie et dans l’agriculture.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Le jaccuzzi

On y dénombre une grande variété de poissons (pas moins de 947 espèces sont recensées ! 83% des poissons viennent de la mer, 7 % sont pêchés en eau douce (il existe ainsi beaucoup de poissons endémiques, par exemple l'espèce Chalcalburnus tarichii du lac de Van) et 10% sont issus de l'aquaculture (en particulier les fermes d'élevage de bars et de dorades).

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

En attendant les masseuses, on se prépare.

il y aurait 17.696 bateaux agréés pour la pêche et 64.029 licences de pêche en Turquie. Izmir, Istanbul, Trabzon, Zonguldak, Samsun et Hatay sont les villes où il y a le plus de licences. Quant aux pêcheurs, ils sont organisés en coopératives, on en recenserait 407 en Turquie.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Le pays est l´un des leaders dans le secteur de la pisciculture, avec la dorade, la dorade royale, le loup de mer et la truite étant les espèces les plus populaires et réussies commercialement. Parmi les fruits de mer, les moules sont élevées en Turquie depuis l'antiquité, et la côte de la Mer Egée est parsemée de petites criques, étroitement associée à la production et à la préparation des moules.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Le massage aux pierres chaudes (hot stone) se pratique à l’aide de pierres de basalte volcanique chauffées à une température entre 50 et 60°C, dans un bain d’eau chaude à température constante. Par de petites pressions, des drainages et des petits pétrissages, les zones tendues de votre corps sont dénouées et se relâchent.

 

Dans le cadre du fameux régime méditerranéen, les poissons gras (non élevés), comme les sardines, les anchois et les maquereaux, tiennent une place importante dans la tradition culinaire. Mais le plus emblématique des espèces marines et des plats Turc est certainement le poulpe, grillé et cuit et apprécié dans tout le pays et dans presque tous les restaurants turcs du monde.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

La piscine intérieure de l'hôtel

 

Avec tout ces bons produits du terroir, on associe volontiers le bien être dans les centres de Wellness dont tout bon hotel qui se respecte y aura un espace. Mais dans la région de Kusadasi, les hamams et les saunas sont légions. On en trouve de toute sorte, du luxueux comme à notre hotel, aux boui boui du centre ville.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Pour résumer, la notion de "Wellness" englobe la santé physique et psychologique. Son objectif est de permettre aux gens de s'épanouir pleinement, d'apprendre à mieux gérer le stress, d'améliorer l'hygiène de vie grâce à une bonne santé mentale et physique. On y trouve : Bains et bassins à diverses températures (18 à 38 °C), jacuzzi, hammam à l’eucalyptus, sauna, massages à thèmes, fitness salle de sport, salon de coiffure, soins cosmétiques, soins corporels et soins des pieds (réfléxologie plantaire). Tout cela le Richmond Hotel le possède.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

La salle de Fitness

A 4 km du centre de Kusadasi il y a la plage appelée « La plage des femmes » qui est de renommée mondiale et pourtant seulement longue de 600 m. Ladies Beach est une plage de Kuşadası, dans la province d'Aydın, en Turquie. Elle est fréquenté par les résidents locaux en particulier le dimanche.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

La plage est de sable fin et le nom turc Kadınlar Denizi provient de l'utilisation historique de la plage pendant la période ottomane, où seules les femmes pouvaient s'y baigner. C’était un endroit invisible caché par de nombreux pins, loin des yeux.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Coucher du soleil sur la plage de l'hotel

Les habitants de Kuşadalı ont commencé à l’appelé comme cela parce que les femmes étaient hors de la vue. Pour y aller, pas de problème, vous avez un dolmus qui part de la station terminal avec la mention « Ladies Beach ».

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Coucher du soleil de notre balcon

Il y a aussi la plage de Kustur, de Pamucak, de Pygela et celle d’Uzun, du sable sur des kilomètres et une eau limpide. Beaucoup plus reposant qu’a Kusadasi. Mais le top de la plage pour voir un joli coucher du soleil n’est qu’a quelques mètres de la chambre de notre hôtel. Un paradis que l’on déguste soit du balcon de notre chambre soit en 2mn en allant sur la plage privé du Richmond.

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)

Coucher du soleil sur la plage du Richmond

 

                                                  DIAPORAMA SOLEIL

COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
COUCHER DU SOLEIL & WELLNESS SUR LA MER EGEE (8)
Partager cet article
Repost0
free - dans TURQUIE
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 07:28
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Des maisons étranges de toutes les couleurs ?

La mer et le ciel sont tellement bleus que les personnes qui la visitent la prennent pour le paradis, avec ses hôtels de luxe que l'on peut observer de l'extérieur. A l'époque ottomane, la ville était aussi connue sous le nom de Scalanova par les marchands italiens qui y faisaient commerce.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

La revolution des escaliers ou les marches de l'espoir aux couleurs de l’arc en ciel est devenu le symbole de la resistance contre le gouvernement Erdogan ! (le Macron Turc)

La ville de Kuşadası est sans doute une des villes les plus fréquentées de la côte égéenne durant la saison estivale. surnommée « l’île des oiseaux » en raison de la presqu’île reliée à la rive par une petite jetée et qui autrefois abritait de nombreux pigeons, cette dernière n’est aujourd’hui occupée que par un fort construit au XVème siècle.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

J'arrive au plus haut du quartier et il y a quelques jeunes roms

Autrefois village de pêcheurs, elle est devenue la station balnéaire la plus réputée de la région. Hormis ses plages sablonneuses situées en plein centre ville et à proximité, elle possède peu de vestiges du passé malgré son histoire datant de 3000 ans av. J.-C.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Mais ça continue à monter.....

Le bâtiment le plus ancien est un caravansérail érigé en 1619 face au port où stationnent les immenses paquebots qui déversent leurs flots de touristes venus du monde entier. De plan rectangulaire, il comprend deux étages et abrite à présent un des meilleurs hôtels de la ville.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

C'est le quartier rose.. Y'a t'il que des filles ici ? Peut être une communauté LGBT mais j'en doute ?

Dans les petites ruelles piétonnes alentours, quelques maisons anciennes rappellent la Grèce voisine. Elles sont pour la plupart occupées par des restaurants et des magasins de souvenirs en tous genres. En remontant plus vers le nord, une balade dans la marina permet d’apprécier les différents bateaux qui y séjournent plus ou moins longtemps selon les saisons.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

La limite du secteur vert et jaune...

La vie nocturne est particulièrement chaude et animée à Kuşadası, bars et discothèques ne désemplissent pas. Pour ceux qui préfèrent la quiétude, y séjourner ou la visiter au printemps ou à l’automne permet de profiter des beaux jours sans subir l’agitation estivale.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Sur le mur à gauche, la direction des secteurs rose, violet, bleu

L’île grecque voisine de Samos est accessible à partir de l’embarcadère, les navettes étant bien plus fréquentes d’avril à fin octobre. Kusadasi compte 70 000 habitants, mais en été, il peut atteindre le demi million.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Encore une fois, aucun touriste ne s'aventure la dedans...sauf un niçois ! degun m'esquissa

En arrivant avec le dolmus de Pamucak à partir de notre hôtel, on découvre le panorama de Kusadasi en passant par le col de Pine Bay à Bayraklidede. Immanquablement, on remarque sur la colline qui surplombe la marina et l’ile aux pigeons des étranges maisons de toutes les couleurs à coté d’une immense statue et d’un panneau en lettre indiquant Kusadasi à la manière « Hollywood ».

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

je marche, je marche ...mais ou vais je aller ?

Bien sur, cela nous interpelle tout de suite, mais Soso et Nadine veulent aller au Big Bazar. La mort dans l’âme, je m’exécute pour satisfaire le désir de ces dames. Les marchés et leur contrefaçons, c’est très peu pour moi qui préfère et de loin tout ce qui peut avoir un attrait culturel et historique.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Ce sera donc pour une prochaine visite de la ville, car il y a beaucoup à voir. J’ai même peine à croire que cette ville ai le même nombre d’habitant que Cannes (70 000). Elle me parait 3 fois plus étendue ? Enfin, nous nous y rendons une seconde fois l’avant veille de notre départ. Le dolmus, nous arrête au centre ville et non plus à la station du terminus à coté du fameux « Big Bazar » ouf !

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

En tout cas, il y a une belle vue sur la marina

On se promène dans le « Old Kusadasi » entre les mosquées Hatice Hanim et Kaleiçi Cami. C’est à cet endroit que l’on peut remarquer des escaliers de différentes couleurs grimpant sur la colline. Ils sont très pentues et je dirai même très raides ! J’essaye de me renseigner prés des locaux pour connaitre le nom de ce quartier et la signification de ces maisons de toutes les couleurs.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

On me parle de Gypsy village ? Les informations sont peu nombreuses. On a l’impression qu’ils ne veulent pas que l’on s’y rende ? Mais, j’insiste pour avoir plus d’information. Enfin, je tombe sur quelqu’un qui m’explique que les gens de la haut sont d’origine roumaine bohémienne....des  tsiganes ! Qu’il n’y a pas d’attrait culturel et historique.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Pour rendre le quartier plus attrayant qui était à l’origine une sorte de favela turque, le gouvernement a décidé de peindre toutes ces maisons de couleurs différentes pour les rendre visuellement plus attrayante.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Je veux aller voir ça ! Mais, Soso et nos amis se dégonflent ….plus par difficulté d’accès que par la peur du risque. Je peux vous assurer que dans cette partie de la Turquie on s’y sent en sécurité totalement. Je vais donc y aller tout seul ! Je constate que le dénivelé est phénoménal et mes genoux commencent à souffrir.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Mais comment font les personnes âgées pour aller faire leur course dans le centre ville car je constate que plusieurs « mémés » descendent les escaliers. Enfin, je suis au plus haut. Je trouve cela magnifique ! Les quartiers d’habitation sont délimités par les couleurs….rose, vert, bleu, jaune avec une vue sur la marina et la mer Egée à couper le souffle.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Je rencontre quelques habitants, tous le monde me dit bonjour et me sourit. Je m’aventure dans les ruelles étroites qui sont un véritable labyrinthe. Je m’y aventure même trop ! Je ne retrouve plus le chemin pour redescendre. J’aperçois une jeune femme et je lui fais comprendre que je suis perdu.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Elle m’accompagne jusqu’aux escaliers et je la remercie amplement car nous sommes passés par des passages dont on ignore la présence. La gentillesse des Turcs équivaut largement à celle des Grecs, et le raki remplace très bien l’ouzo ! Nous avons pu nous en apercevoir largement depuis le début de notre voyage.

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

La descente vers les escaliers étaient bien cachée.

Les chauffeurs des dolmus, le personnel de l’hôtel, les gens dans la rue, les commerçants des boutiques, les restaurateurs etc etc tous sont d’une gentillesse et d’une aide irréprochable. Rien à voir avec les tunisiens ou les marocains qui vous collent sans relâche et qui vous insultent en arabe si vous n’achetez pas quelque chose….

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

Ces escaliers publics en béton sont construits sur les pentes du quartier qui dévale vers la marina

Un état d’esprit à l’opposé des maghrébins ! N’ayons pas peur de le dire….d’un âne, on en a jamais fait un cheval de course. On a toujours des aprioris et des peurs quand on ne connait pas les gens. Nous sommes repartis de Turquie avec un sentiment beaucoup plus positif. Macron n'est certainement pas mieux qu'Erdogan ! On pourrait même le surnommer Macrondogan de Benalla l'apprenti barbouze....

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

C'est plus facile de descendre..

Au marché de Selçuk du samedi, nous avons rencontré un couple de ch’ti à la retraite. Ils habitent Kusadasi depuis 7 ans. Ils ont acheté un appartement résidentiel de 115m2 avec piscine collective, salle de fitness et gardiennage pour 85 000€. Ils retournent en France 2 fois par an pour voir leurs enfants et leurs petits enfants qui habitent Lille. Jusqu’a présent, ils n’ont pas eu à regretté leur choix. On a vu des gens rayonnés de bonheur qui nous ont dit: Bon courage pour votre retour en France macronite ! Cela veut tout dire …..

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)

 

                                    DIAPORAMA DU GYPSIE VILLAGE

LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
LE GYPSIE VILLAGE DE KUSADASI (7)
Partager cet article
Repost0
free - dans TURQUIE
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 07:25
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Le village  est perché au milieu de collines plantées de vigne et d’oliviers. Un village béni des dieux qui, pour des maîtres d’ésotérisme, serait sauvé à la fin des temps (tout comme le Pic de Bugarach en France, rappelez-vous !).

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Sirince ancien village grec armenien

En arrivant, la vue se dégage sur une ribambelle de délicieuses maisons tapissées à la chaux blanche et couronnées de toits de tuile couleur brique.…Il fait bon flâner les jours de semaine lorsque les touristes venus des villes avoisinantes n’envahissent pas les ruelles pentues.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Cela permet d’admirer tranquillement ces demeures caractéristiques rappelant la Grèce. A notre arrivée, le village semble s’éveiller. Les marchands de vin ouvrent leurs vitrines et s’apprêtent à proposer des dégustations, mais c’est encore tôt. Connu dans la région pour ses habitations typiques, Sirince est aussi un haut lieu touristique pour ses vins et son huile d’olive.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Sirince un charme absolu !

N’attendez pas de grands crus ! Au plus, c'est un bon vin de pays que vous dégusterez et c’est pareil pour l’huile d’olive, elle n’a pas ni la douceur, ni la finesse de l’huile d’olive de Nice. 

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Outre les vins de raisin, les habitants vendent de nombreux vins de fruits, pomme, abricot, banane, mûre, myrtille, Cranberry, le mûrier (noir et blanc), orange mandarine, melon, orange, pêche, coing, aigre (Morello) cerise, grenade et de fraise.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

les  femmes portent le şalvar commun aux turcs et aux arméniens

Dans un cadre agréable, les marchandes de textiles cousent des dentelles, brodent, tricotent et tressent des couronnes de fleurs fraîches en attendant les clients. Plus haut, l’église Saint Jean Baptiste à la façade rose dont la masse de pierre domine le quartier, se cache dans les hauteurs entre les façades blanches des demeures et la végétation luxuriante qui nous rappellent beaucoup celles du nord de la Grèce.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Restaurant Armenien

Ce lieu de culte restauré et qui possède encore quelques rares fresques de l’époque byzantine est ouvert au public. L’architecture des habitations typiques de Şirince attire l’oeil incontestablement. Construites sur deux niveaux, le rez-de-chaussée abrite la cuisine alors que les chambres et le salon sont à l’étage.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Des encadrements et des volets en bois habillent les larges fenêtres. Les premiers habitants seraient venus d’Ephèse lorsque la ville a été abandonnée à la suite de l’ensablement du port par le fleuve Méandre, donc d’origine hellénistique. Et jusqu’à la guerre de 1914-1918 ils se sentaient plus proches des Grecs que des Turcs, allant jusqu’à s’engager contre les armées du sultan.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

le salvar costume traditionnel

En 1924 à la suite du traité d’échange de populations entre la Grèce et la Turquie, tous les habitants d’origine grecque ont dû quitter le pays, et peu à peu ont été remplacés par des Turcs. A noter que le village possède deux églises Orthodoxes: (de nombreux turcs d’origine arménienne vivent  encore dans le village).

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Les boutiques disséminées dans les rues pavées du village débordent de victuailles diverses et variées provenant de la région mais également de napperons et de tissus délicatement brodés par les femmes qui ne manqueront pas de vous héler au passage pour essayer de vous montrer ce qu’elles réalisent.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Mariage armenien à l'église orthodoxe

Sirince est connu dans l’histoire sous le nom du mont d’Ephèse, ce qui montre que le village possède un passé glorieux. Bien que l’on n’ait pas de témoignage précis sur les origines de ce charmant petit village perché dans la montagne, on suppose que les premiers habitants furent ceux qui s’implantèrent dans la montagne après le déménagement du port d’Ephèse à Scala Nova (Kusadasi).

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Ici, nous sommes dans les montagnes, on chauffe deja !

Ces gens-là ont dû abandonner la plaine après l’ensablement du port d’Ephèse, causé par les alluvions que charriait le Méandre. Selon les légendes, un groupe d’esclaves grecs libérés par le seigneur local durant le règne d’Aydınogulları dans la région se serait implanté dans l’actuel village qu’ils baptisèrent “Çirkince” (Laid) pour ne pas attirer l’attention des gens aux alentours sur la beauté du lieu.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Ainsi, quand des villageois leur demandaient “comment est votre village?” leur réponse était simple: “Laid”. Les vestiges les plus anciens de Sirince sont de l’époque hellénistique. Ces restes semblent appartenir à une tour de guet qui a dû être construite par l’un des grands commandants d’Alexandre le Grand.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Soso chez une habitante...

La présence d’une tour paraît tout-à-fait logique dans la Vallée de Klaseas (appelée aujurd’hui Cirkince), aux portes d’Ephèse. Cette tour a subi une transformation architecturale à l’époque byzantine. Les habitants de l’actuel village de Sirince l’attribuent à un monastère. Un sceau trouvé dans l’un des jardins du village, portant le nom du boulanger, Georgios, utilisé pour marquer le pain fabriqué par lui-même témoigne de la vie sociale dans le village à l’époque byzantine.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Au revoir et merci de l'accueil..

Les sources historiques mentionnent la présence d’un village au 16ème siècle à l’emplacement de l’actuel Sirince. Le nom de ce village devait être Kirkindjé ou Kirkidjé. Kirkidja apparaît dans les souvenirs de voyages du prêtre savant Edmund D. Chishull, un livre intitulé “Voyage en Turquie et Retour en Angleterre” entre 1698 et 1702. Après avoir passé la nuit dans des tentes plantées par des muletiers, il découvrit le village.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Vierge sur le parvis de l'église Saint Jean Baptiste à Sirince

Chishull nous rapporte qu’à cette époque-là, tous les habitants du village étaient chrétiens orthodoxes. Laissons la parole à Chishull encore une fois: Le prêtre du village a voulu nous montrer les manuscrits des Evangélistes. Il nous a fait voir un Evangile qui, d’après lui, aurait été rédigé par Prochorus dont le nom est mentionné dans “Les Actes des Apotres”.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Dans le bazar, dégustation de thé, de vin ou de jus de fruit fait à Sirince

Le livre devait appartenir au 6 ème ou au 7 ème siècle. Ce livre semblait être une copie de l’Evangile ou un livre de prières…” Chishull et ses compagnons quittèrent Kirkindja le même jour, et retournèrent à Ephèse.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Dégustation des différents vins de Sirince...une jeunesse turque libre

Dans le courant du 19 ème siècle, Kirkindja comptait 1800 habitations abritant presque 5000 habitants grecs sous la domination ottomane. En 1914, le feu de la Première Guerre Mondiale gagna toute l’Anatolie. Le gouvernement ottoman de l’époque inscrivit les jeunes de Kirkindja dans les unités spéciales de travaux dites les “bataillons de manœuvres”.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

groupe de musiciens sur la place de Sirince jouant de la turk halk muzigi

Ceux qui avaient fuit ces bataillons se réfugièrent en Grèce pour former une résistance contre l’armée ottomane. A la fin de la guerre en 1918, les jeunes rescapés greco-turcs de Kirkindja retournèrent dans leur village. Dido Sotiriyu, l’auteur grec qui a passé une partie de son enfance à Kirkindja nous décrit ainsi ces années de guerre:

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Vendeur d'amande, de noix et de pistache

“Les Allemands avaient laissé leur dépôt de munitions intactes à Ephèse. Les habitants de Kirkindja transportèrent au village les armes et les explosifs. A partir de ce moment-là, ils se sentirent en sécurité…” L’armée grecque qui occupa Izmir le 15 Mars 1919 fût applaudie par les habitants de Kirkindja avec une grande émotion.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Les jeunes de Kirkidja qui se considéraient comme grecs ne tardèrent pas à s’engager dans l’armée grecque pour lutter contre les soldats ottomans. Le Traité de Sèvres conclu le 10 Août 1920 encouragea même cet engagement. Après la Victoire des Turcs contre les occupants, le 30 Août 1922 et la délivrance d’Izmir, le 9 Septembre 1922 la plupart des villageois greco- turcs de la région émigrèrent en Grèce.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Petite boutique dans les rues du village

Kirkindja devint alors un village inhabité. Après le Traité relatif à l’Echange des populations, signé en 1924 entre la Turquie et la Grèce, Kirkindja acceuilla ses nouveaux habitants turcs venant de Salonique, Kavala et Provusta. Le village commence à ressusciter.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

Le gouverneur d’Izmir, Kazım Dirik Pasha qui se rendit à Cirkince dans les premières années de la République suggéra aux habitants le changement de nom du village en leur disant “Un lieu si plaisant ne mérite pas d’être baptisé Cirkince (Laid). Il ne peut être appelé que Sirince.” Ainsi Cirkince devint Sirince.

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)

 

                                                   DIAPORAMA SIRINCE

SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
SIRINCE LE BUGARACH TURC (6)
Partager cet article
Repost0
free - dans TURQUIE