Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2021 1 03 /05 /mai /2021 06:24
MES LEGENDES AMERICAINES (2

On récupère nos motos chez Eagle Rider à Chicago

 

LA LEGENDE HARLEY DAVIDSON

Au tout début du siècle dernier, les constructeurs de motos foisonnaient aux Etats-Unis et un seul a survécu et est passé outre les crises et les invasions japonaises et européennes: HARLEY-DAVIDSON.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

C'est dans cette cabane que tout a commencé en 1903 avec Bill Harley et William Davidson pour se qui deviendra la plus grande icône motorisé de l'histoire

Depuis quelques années,  Indian, qui renait de ses cendres, revient sur la marché moto mondial. Cependant, c’est bien Harley-Davidson qui est devenue la marque de moto la plus connue au monde. C'est même plus qu’une marque aujourd’hui, c’est un mode de vie, un mode de pensée, une philosophie même pour certains une religion.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Notre guide pour la visite de l'usine.....Une japonaise ?  L'humour de la Company

Harley-Davidson voit le jour en 1903, à la même période que Ford ou Cadillac, dans une Amérique en quête de liberté et d’innovation. William S.Harley et Arthur Davidson alors âgés d’une vingtaine d’années, tentent une première aventure d’un engin militaire, mais sans succès.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Le Musée Harley Davidson de Milwaukee, Wisconsin (le plus grand musée de moto du monde, un complexe de 81000m2). La sculpture Harley gravit tous les sommets du monde !

Ole Evinrude (l’homme à l’origine de la marque de moteur de bateau) leur vient en aide en 1903 et ils sortent leur première machine de l’atelier de Milwaukee dans le Wisconsin. C’est la naissance de Harley-Davidson Motor Co. Ce qui est initialement un passe-temps devient vite une activité rentable et deux autres frères Walter et Arthur Davidson rejoignent la compagnie.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Harley Davisdon et les records de vitesse: Joe Petrali record de vitesse en 1937, 220km/h et Cal Rayborn 427 km/h en 1970....la belle de Milwaukee n'a plus rien à prouver !

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Et oui, Harley faisait des motos de course et il a tout gagné !

C’est le début de la saga avec la conception du moteur VTwin, emblématique en 1911. À cette époque, l’atelier est déjà de l’histoire ancienne et c’est désormais une usine en brique de 28 000 m², sur Juneau Street, qui produit des milliers de motos. Harley-Davidson devient alors, en 1920, le plus gros constructeur de motos au monde.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Monument Valley, l'endroit le plus photogénique du monde. Nous traverserons la piste sur 30 km

Aujourd’hui en plus de l’usine de Milwaukee, l’usine de York et de Kansas city produisent également ainsi qu’une usine en Australie. L’usine de York est une chaîne d’assemblage unique et dernier cris avec entre autre plus de 100 robots. Elle n’a rien à envier à une usine automobile Toyota; le must en la matière.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Sur la piste des Navajos...

Ainsi, une moto quitte la chaine toute les 89 secondes ! Le site emploie presque 2000 personnes. Les sites de Menomonee Falls, Tomahawk et de Kansas City sont de même facture. L’usine historique de Milwaukee quand a elle emploie 1000 personnes.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

La chevauchée fantastique... Soso en tête du groupe suivi de notre voiture d'assistance (pour les bagages le Fordflex V6 356ch). Soso 55kg, la moto 400kg..sur une route ensablé !

Harley-Davidson utilise la robotique sous sa forme collaborative lorsqu’il est raisonnable d’en faire usage, mais préfère employer des humains sur sa chaîne d’assemblage. Les robots servent plutôt aux tâches répétitives ou dangereuses, tandis que les humains se chargent de tout ce qui nécessite une plus grande habileté technique ou une prise de décision immédiate.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

La legende du John Ford Point: C’est sur ce promontoire naturel au panorama grandiose que le dernier des géants posera avec son cheval et son fusil pour le début de sa légende.

Harley Davidson est la seule marque motorisée qui est engagée chaque année pour reverser des royalties pour la mucoviscidose. Depuis 1980 Harley Davidson a reversé plus de 100 millions de dollars pour le Télèthon…

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Pas un mot ne vient alors, je reste sans voix, la vue est spectaculaire…inoubliable !

 

LA VALLEE DES CATHEDRALES DE PIERRE

John Ford et sa Chevauchée Fantastique ont fait connaître Monument Valley aux États-Unis mais aussi en Europe et en Asie. Depuis 1939, ces fabuleux paysages ont fait rêver des millions de gens de part le monde et le film est pour de nombreux cinéphiles un des éléments déclencheurs de leur attirance et de leur passion pour le Wild Wild West.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Les Free Riders sur le John Ford Point

John Ford est par la suite retourné dans la région à de maintes reprises (La Poursuite Infernale, Le Massacre de Fort Apache, La Charge Héroïque, Le Convoi des Braves, Rio Grande, La Prisonnière du Désert, Les Cheyennes, La Conquête de l'Ouest). Dans les grands films mythiques mettant en scène ce site devenu un véritable symbole de l’ouest américain.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Le Mexican Hat

On peut également citer, Il Était une Fois dans l’Ouest de Sergio Leone ou encore, plus proche de nous, La Sanction (où Clint Eastwood se paye le luxe d’escalader le Totem Pole !), Retour vers le Futur III et Forrest Gump de Robert Zemeckis, 2001 l’odyssée de l’espace de Kubrick, Easy Rider de Dennis Hopper, Thelma et Louise, Geronimo.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Les Three Sisters

Le réalisateur français Jean-Paul Salomé y a également tourné quelques scènes de Restons Groupés. La liste est longue… En 2002, Windtalkers, les messagers du vent a été également tourné en partie à Monument Valley. Le film retrace le destin de soldats indiens navajos engagés dans la Guerre du Pacifique durant la seconde guerre mondiale.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

La Vallée des Dieux

Contre l’ennemi japonais, les américains avaient utilisé une nouvelle méthode de codage : le langage Navajo. Seuls les soldats indiens pouvaient comprendre et transmettre ces messages, on les appelait les Code Talkers.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

BBQ au Mexican Lodge Swingin' Steaks Restaurant ou a mangé et dormi Johnny Hallyday

Si vous souhaitez sortir un peu des sentiers battus, je vous suggère le film Electra Glide in Blue. Electra Glide in Blue, c’est l’histoire d’un motard de la police étouffé, coincé entre deux mondes, d’un côté celui de sa profession, de l’autre celui d’une communauté hippie.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

C'est dans ce restaurant que John Wayne déjeunait lors de ses tournages à Monument Valley

Ce lonesome cow-boy, magnifiquement interprété par Robert Blake, cherche à réconcilier ces deux mondes antagonistes. Monument Valley et Harley Davidson deux icônes de notre monde…

MES LEGENDES AMERICAINES (2

L'Oklahoma l'état indien

 

LA LEGENDE DE LA ROUTE 66

Route 66, Mother Road, ou bien encore Main Street USA, est une route mythique, légendaire, qui symbolise à elle-seule toute la démesure et le gigantisme des Etats-Unis. L’histoire et la légende de la Route 66 commencent à l’aube des années 1920.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Le Roy's Motel Cafe dans le désert de Mojave la seule étape sur 300 km

En ce temps là, l’Amérique entrait dans une grande « période de dépression », plus communément appelée « crise de 1929 ». Le creux économique le plus important du siècle dernier : déflation, explosion du chômage, réformes de l’Etat de plus en plus strictes… les États-Unis furent plongés dans le noir le plus complet.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

L'autre étape de légende, le Bagdad Café dans le désert de Mojave..température 48° à l'ombre.

Mais, les américains ont une seule et même devise : « aller de l’avant ! » : reconstruire le pays, créer des projets pour redévelopper l’économie ! Cyrus Stevens Avery, un homme d’affaires puissant releva le défi ! Un projet pharaonique auquel plusieurs millions de personnes participèrent.

MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2

En haut une serveuse amish qui nous sert un cozy dog, une saucisse enveloppée dans une croute de maïs cuite à l'huile et Soso devant la boutique d'Angel Delgadillo (le légendaire barbier) à Seligman 

Dix ans de travaux furent nécessaires, pour voir enfin émerger en 1937, la Route 66 et ses 4.000km de long ! Un exploit ! La toute première route transcontinentale goudronnée d’Amérique venait de voir le jour. Une traversée sur 8 états : l’Illinois, le Missouri, le Kansas, l’Oklahoma, le Texas, le Nouveau-Mexique, l’Arizona, et enfin, la Californie.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

A Graceland devant la tombe d'Elvis Presley dans le Tennessee

Une route longiligne de 4000 km, bordée de villes gigantesques, de réserves naturelles, de déserts de cactus, de montagnes, l’océan à perte de vue, sans oublier les grands lacs et  les longues rivières.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Serveuse du saloon Museum Club à Flagstaff (Arizona)...super soirée et super orchestre Country

Ceux qui défilaient sur la Route 66, passaient d’un kilomètre à l’autre devant des paysages quasi irréels, des personnages insolites, le contraste était saisissant ! La Route 66, c’était aussi ses motels avec leurs néons de couleurs qui scintillent, ses fast-food à l’enseigne rouge et blanche, ses Juke box …

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Le Middle point de la Route 66 au Texas

Depuis 1985, la légendaire Route 66 n’existe officiellement plus. Elle a progressivement été déclassée, jusqu’à n’être plus qu’un souvenir, ou le témoin d’un autre temps.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Sur la route de Oatman. C’est ici au milieu de nulle part que Carole Lombard et Clark Gable ont passé leur nuit de noces

Aujourd’hui, elle se résume à des ruines, des panneaux fantômes d’établissements autrefois populaires, des motels abandonnés, des stations-services désaffectées, devenus les icônes d’une Route, qui ne vit désormais plus que dans le cœur des « passionnés nostalgiques.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

La Fin de la Route 66 à Santa Monica (Californie) devant la célèbre jetée de Rocky III et de Forest Gump 

J'ai fait deux fois la route 66 en Harley Davidson et une fois en la récupérant par la route « Dixie ». La Route Dixie est une transhumance, une "Chevauchée Fantastique" de l'océan Pacifique au Golfe du Mexique, le même défi que celui de Dennis Hopper et Peter Fonda dans le film " Easy Rider « .

MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2

Une belle  native indienne en haut et une américaine tres sympa dans une boutique de Sedona, Arizona...Butterfly, my butterfly près de toi je resterai…

La Route Dixie, c’est la fusion avec la route, le nomadisme retrouvé, le Graal du biker ! Je l'ai fait à l'envers du film Easy Rider en partant de Miami. Malheureusement je faisais de la diapo à ce moment la.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Dans la Vallée de la Mort: En octobre 1849, 107 chariots ont décidé de prendre un raccourci pour rejoindre la Californie…..ce fut l’horreur au bout de la vallée pour des centaines de redneck.

MES LEGENDES AMERICAINES (2

Le train de Santa Fé prés de 400 wagons pesant jusqu'à 18 000 tonnes sur plus de 3 km                                                        

 

                                                      DIAPORAMA ROUTE 66

MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
MES LEGENDES AMERICAINES (2
Partager cet article
Repost0
free - dans USA
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 06:55
MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Alladin 15 habitants, une grocerie qui fait station essence, épicerie, bar, bureau de poste

 

LA TOUR DU DIABLE DE RENCONTRE DU 3e TYPE de STEPHAN SPIELBERG

Tout le monde connait le film de Spielberg mais connaissez vous la legende indienne de ce monolithe ?

Il y a trois siècles, les indiens kiowas habitaient la région. Il y avait un lieu qu’ils appelaient « Mateo Teppee » le repaire des ours. C’était un lieu sacré dont ils ne s’approchaient jamais, car celui ci possédait d’étranges pouvoir maléfiques dont les chamans entretenaient les rumeurs.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

La Devil's Tower de Spielberg

Une légende raconte qu’autrefois huit enfants de la tribu jouaient la. C’étaient sept sœurs et leur frère. Tout à coup le garçon devint muet et son corps se mit à trembler. Il se courba pour courir à quatre pattes. Des griffes poussèrent à l’extrémité de ses doigts. Son corps se couvrit de poils.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Le pauvre garçon s’était brutalement transformé en ours agressif poursuivant ses sœurs. Pour se protéger, ces dernières se réfugièrent en haut d’un arbre immense qui  leur recommanda de ne pas avoir peur. L’arbre se mit à grandir, grandir jusqu’au ciel….

L’ours devint plus furieux encore contre l’arbre. Il tenta de l’escalader en plantant ses griffes dans le tronc pour arrêter la poussée fantastique de l’arbre magique. Mais rien n’y faisait. L’arbre continuait à grandir pendant que les griffes de l’ours striaient le tronc…

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Rencontre du 3e type de bikers niçois

 

Enfin, les 7 sœurs parvinrent au ciel pour y devenir les sept étoiles de la grand ourse….. Quand à l’arbre, il se solidifia en rocher dont les flancs ont conservé la trace des griffes de l’ours.

La Devils Tower, c’est l’histoire d’une rencontre. Celle d’un vieux bonhomme visible à 100 miles à la ronde, singulier, bourré d’histoire(s), de légendes et qui a même eu l’honneur d’être un élément de l’intrigue d’un classique de la science-fiction. Vous avez certainement l’impression de ne jamais en avoir entendu parler, mais pourtant, sa forme particulière vous rappelle forcément quelque chose. Devils Tower ( » la tour du diable « ) est l’une des vedettes du film « Rencontres du 3e type » de Steven Spielberg (1977).

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Autrement vous pouvez manger un burger ici.... et boire une root beer

Vous l’avez aussi peut-être aperçue dans le plus récent mais tout aussi extraterrestre « Paul » (2011). Plantée presqu’à la verticale au milieu d’une prairie et de collines, au nord-est du Wyoming, cette drôle de montagne, mystérieux caprice de la nature, ressemble à un cannelé… Le monolithe, une formation volcanique, a en effet la particularité d’avoir, à son sommet, de parfaites stries parallèles. Le site a été le premier à être déclaré monument (et parc) national en 1906 par le président Theodore Roosevelt.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

En attendant de faire le plein à la pompe Soso se repose un peu

 

LA LEGENDE DE STURGIS

Sturgis dans le Dakota est le plus grand rassemblement motard de la planète (j'y suis allé 2 fois). Imaginez vous un million de biker qui débarquent chaque année dans un village de 5000 habitants. Mais comment ce rallye mythique est né ?

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Figurez vous que tout cela ne serait peut-être pas arrivé sans l'histoire tragique survenue à un brave cochon de lait ! C'était il y a un peu plus de quatre vingt ans, quelques bons potes organisaient des balades pour explorer les plus belles régions du Middle West, prenant leur pied au guidon de leurs Harley dans le sud Dakota.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Ici, je ne suis qu'a la moitié de la Main Street... il y a autant de Harley Davidson de l'autre coté

Ces fameuses interstates (autoroute) qui traversent de long en large les états unis, n'existant pas encore, nos joyeux Bikers roulaient sur les routes de campagnes poussiéreuses qui reliait les Badlands à la petite ville de sturgis (South Dakota) lorsqu'un petit goret (un hog en américain), échappé de l'enclos d'une ferme voisine, effrayé par le vacarme inhabituel des engins, traversa subitement la route et interrompit son grognement significatif sous la roue avant d'un des membres du moto club de passage.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Le burn out: consiste à faire tourner la roue arrière sans avancer, ce qui provoque un enfumage jusqu’a explosion du pneu..

Le Biker concerné arrête aussitôt la caravane mécanique, recueille les restes mortels du cochonnet, les charge sur la moto et décide d'aller dédommager le propriétaire. Le ranchero refuse l'argent que lui offre notre biker et lui propose à la place l'unique chose sensée qu'il fallait faire: rôtir l'infortuné animal et le manger tous ensemble, arrosé de quelques verres de  whiskey distillé à la ferme.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Soso devant la photo officielle du départ du Rally

Une véritable aubaine pour le paysan qui n'avait que très rarement l'occasion de parler à d'autres personnes et qui pour une fois, n'irait pas se coucher avec les poules ! C'est ainsi que naissent les légendes, mais aussi les plus belles fêtes entre amis en Amérique.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)
MES LEGENDES AMERICAINES (1)

La brute....le bon et le......

Les potes se sentirent tellement bien qu'ils décidèrent de revenir l'année suivante mais avec quelques potes en plus. Année après année, le nombre de Bikers qui se sont laissés convaincre n'a pas cessé d'augmenter jusqu'a atteindre des centaines de milliers de riders venant du monde entier.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Soso lave la moto devant le motel.....

 

LA LEGENDE DE L’ESCALIER DE SAINT JOSEPH

En 1878, lorsque la construction, de la chapelle de Santa Fe fut terminée, une constatation fut faite : l'escalier pour accéder au chœur avait été oublié. Les propositions d'escaliers faites par les charpentiers de l'époque étaient très compliquées et ils optèrent pour une échelle.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Le Mont Rushmore à quelques miles de Sturgis

Mais les sœurs auraient des difficultés à la gravir... la seule solution était donc de reconstruire la totalité de l’église ou de se passer d’escalier et de condamner le chœur. Les sœurs de Loretto ont donc fait appel à leur foi et prièrent durant neuf jours, afin de demander la grâce de Saint Joseph (Patron des Charpentiers).

MES LEGENDES AMERICAINES (1)
MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Je m'occupe de toi ensuite.....

Le neuvième jour, un homme se présenta et proposa de réaliser cet escalier impossible, à la condition de rester seul durant cette période qui dura trois mois. Il était arrivé à dos d'âne et n'avait aucun chargement de bois. A la fin de la construction, l'homme partit sans se faire payer, ni dire au revoir.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Les badlands prés des black hills ou le general Custer tomba à la bataille de little big horn (plus grande victoire indienne)

 

Il construisit l’escalier, tout seul, ce qui déjà, est considéré comme un défi majeur pour un charpentier. Personne ne comprend comment l’escalier peut tenir en place sans avoir un poteau de support central. Le charpentier, n’a utilisé aucun clou ni colle dans la construction.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)
MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Ah voila les truands ! Pas commode celui du haut...

De nombreux experts se sont penchés sur cet escalier, car il est tout à fait fascinant non seulement qu'il fasse 6 mètres en spirale, mais qu'il tourne deux fois en angle de 360 degrés sans support central. Il y a uniquement le haut et le bas qui touchent le sol de la chapelle et celui du chœur.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Le mémorial Crazy Horse en construction et en hommage au grand chef Sioux

Il est entièrement fait en bois extrêmement rare, même les chevilles utilisées sont faites avec ce bois. Le bois utilisé fut analysé en 1994 et la conclusion trouvée par des hommes de science fut la suivante : il n’existe aucune sous-espèce de ce bois sur la terre.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

L'église de Santa Fe (Nouveau Mexique)

Il ressemble de plus près au sapin d’Alaska qui se trouve donc à des milliers de kilomètres du nouveau Mexique. (Intransportable pour l’époque). Il y a trente-trois marches, de conception extrêmement précise aussi bien pour la grandeur que pour la forme : ce chiffre pourrait correspondre aux trente-trois années de vie terrestre du Christ.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Soso devant l'escalier miraculeux 

Son diamètre est de sept pieds, la hauteur de chaque marche est de sept pouces : chiffre rappelant les sept sacrements de l’Eglise Catholique. Depuis ce temps une rumeur circule à Santa-Fe que le mystérieux charpentier, serait St-Joseph lui-même, envoyé par Jésus-Christ pour solutionner le problème des sœurs.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

A bientôt sur la Route 66

MES LEGENDES AMERICAINES (1)
Partager cet article
Repost0
free - dans USA
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 10:05

  usa-2011-1155.JPG

Apres avoir traverse la « us one » dans le brouillard, on arrive à San Luis Obispo en pleine fête locale. San Luis Obispo comme beaucoup d'autres villes californiennes à consonance hispanique doit sa création et son développement à la San Luis Obispo Mission de Tolosa, dont la fondation par le père Junípero Serra remonte à 1772.

DSCN0144.JPGSan Luis Obispo est assis sereinement dans une vallée verdoyante encerclée de collines et de pics volcaniques. La petite ville idéale est devenue une des destinations préférées des voyageurs du monde entier. Sa situation géographique très commode, à mi-chemin entre Los Angeles et San Francisco, fait de San Luis Obispo une parfaite halte pour les touristes voyageant le long de l'époustouflante côte californienne. Situé à 13 kilomètres de l'Océan Pacific, San Luis Obispo offre un temps presque parfait avec 315 jours ensoleillés par an, un stupéfiant paysage, de nombreuses activités culturelles, un marché hebdomadaire très populaire, une vie nocturne animée et bien plus encore !

USA-2-1136.JPGUSA-2-1152.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le centre ville est très typique et offre la vraie atmosphère d'une petite ville américaine, la région viticole très variée qui inclue plus d'une centaine de vignobles (merlot, Chardonnay), les plages vierges, les points historiques tels que la cinquième mission, le bâtiment crée par le célèbre architecte Franck Lloyd Wright. Le centre ville de San Luis Obispo, large de cinq km, est assez compact et permet donc de s'y promener très facilement. La petite ville offre de nombreuses activités nocturnes pour les jeunes adultes et ceux qui ont su rester jeunes ! Beaucoup de bars et restaurants sont animés par des concerts "live" où l'on peut également danser.

USA-2-1177.JPGÉtablie au cœur de la vallée des Santa Lucia Mountains, cette ville est donc fréquenté par beaucoup de jeunes et pour cause, il se trouve à proximité, l’Université d'État polytechnique de Californie. Son centre ville regorge de pubs et de saloons fréquentés par une multitude d'étudiants plus colorés vestimentairement les un que les autres et très enthousiastes. D'ailleurs notre accent ne passe pas inaperçu, et une jeune fille vient immédiatement nous aborder. Vous êtes du sud de la France me lance t'elle ! J’ai reconnu votre merveilleux accent du midi (parlant dans un français parfait) ....

USA-2-1171.JPGNotre jeune américaine à passé 2 ans à l'université d'Aix en Provence et en a un souvenir impérissable (qu’est ce que cela aurait été, si elle était allé à Nice !). A tel point ! Quelle nous dit: Le sud de la France me manque. C'est tellement beau et les gens sont gentils... Je lui retourne le compliment et je lui réponds que les "américains" sont adorables et chaleureux aussi !

JMG_0760--8-.JPGUSA-2-1195.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  San Luis Obispo est un endroit sismiquement actif; il y a de nombreuses failles autour de la ville, dont la fameuse faille de San Andreas. San Luis Obispo a un climat Méditerranéen frais les nuits, le soir et le matin.

Ah oui ! Une autre dinguerie purement Américaine est « Bubblegum Alley » qui est connu à San Luis Obispo pour son accumulation de gomme à bulles utilisées sur les murs d'une ruelle. Toute la ruelle est recouverte de Chewing Gum sur une hauteur de 4,60 mètres et 21 mètres de long. Une chique polluante pour tout être normalement constitué mais,  qui est devenu un art moderne ou abstrait pour l’intelligentsia culturelle et créative.

USA-2-1128.JPG Ne me demandez pas ce que j’en pense, je ne suis pas assez intelligent justement, pour cette catégorie d’individus et d’enseignants de l’élite intellectuelle. Je ne suis qu’un simple biker qui n’apprécie pas cela à sa juste valeur.

Le Chewing Gum a commencé à apparaître sur les murs en 1960 avec les étudiants d’une école se trouvant à proximité de l’allée et rejoignant la rue principale. Les riverains se plaignaient, mais le Chewing a continué à se coller et il est même devenu un art ….

USA-2-1192.JPG USA-2-1161.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bubblegum Alley a été présenté sur un certain nombre d'émissions de télévision, les infos, et dans les journaux du monde entier. Des journaux comme le New York Times et le Los Angeles Times ont abordé le sujet  sur les délices de la gomme de tout les machouilleurs en tout genre... et toutes les épitaphes écrites sur les murs avec la gomme à mâcher. Beaucoup d'individus créatifs ont utilisé leurs talents particuliers pour créer des mots avec quelques images collées avec les Chewing Gum.

USA-2-1169.JPG

On continue notre route sur Santa Barbara pour découvrir l'une des plus vieilles missions des états unis, mais aussi l'une des 10 plus importantes de Californie.

USA-2-1202.JPGUSA-2-1203.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mission fut inaugurée le jour de la fête de Santa Barbara le 14 décembre 1786 mais plusieurs tremblements de terre détruiront partiellement l'édifice qui sera reconstruit à plusieurs reprises. La région était peuplée par les indiens chumash ou canalino qui était une aubaine pour les missionnaires franciscains qui voulaient convertir ces tribus en les attirant à la mission par des cadeaux et leur gentillesse.

USA-2-1200.JPGUn village indien spécial prés de la mission fut édifié pour ceux qui voulaient se convertir au christianisme. La, ils recevaient une éducation et ils prenaient contact avec la vie chrétienne. Entre 1786 et 1846 plus de 4715 indiens chumash dévirent des chrétiens et beaucoup d'entre eux sont enterrés dans le cimetière prés de l'église.

USA-2-1182.JPGUSA-2-1184.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Les franciscains leur enseignèrent l'agriculture dont les produits principaux étaient le blé, le mais, les haricots, les pois et l'orge. Par la suite, les oliviers et les orangers furent plantés ainsi que les vignobles. J'ai même vu un domaine portant le nom de ma fille "Laetitia". Les marchés locaux sont chargés par les étals de fruits et légumes. La mission possède un musée et un jardin tout a fait intéressant à découvrir et nous consacrerons la plupart du temps de Santa Barbara à la visite de ce très beau sanctuaire.

USA-2-1206.JPGSanta Barbara lieu de villégiature, son climat est souvent décrit comme étant méditerranéen, et ce n'est pas pour rien que la ville est surnommée la "Riviera américaine", aussi pour ses plages et ses maisons couvertes de toits en tuiles canal. La ville est fréquentée par une jet set importante et lors de notre passage en ville, le nombre de Porsche aperçu était assez impressionnant. C’est grâce à la série « Santa Barbara » que la ville connaitra une notoriété aussi importante que  celle de Cannes pour la fréquentation des stars.

DSCN9829.JPGC'est dans la foulée des Jeux Olympiques d'été de 1984 qu'un soap-opera quotidien d'un genre nouveau apparaît à l'antenne de NBC aux Etats-Unis : Santa Barbara naît officiellement à l'écran le lundi 30 juillet 1984.La série se fait tout de suite remarquer par son aspect novateur : un ton léger, des comédiens enjoués, un humour permanent... Santa Barbara s'interrompt définitivement le vendredi 15 janvier 1993, après 2137 épisodes ce qui fut le record du genre pour une série populaire.

C'est avec Santa Barbara que se termine notre voyage, demain nous rendrons nos motos à Eagle Riders , notre chrysler à Alamo et nous prendrons l'avion pour la France. See you soon usa. love Forever.

 

                              DIAPORAMA DE LA BALADE

Partager cet article
Repost0
biker06 - dans USA
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 09:15

JMG_0670--4-.JPG

Surnommée « Cabrillo Highway », la route N°1 qui longe la cote californienne est réputée pour la beauté et la variété de ses paysages. Mer turquoise, fonds marins, plage de sable d’or fin et falaise ocre, variétés de fleurs et d’arbres, brumes surnaturelles et rochers blancs posés sur l’océan….  Tout au long des 700 kilomètres de littoral séparant le sud de San Francisco des abords de Los Angeles, la mythique route N°1 déroule un concentré d’Amérique.

JMG_0716--2-.JPGDe Santa Crus en passant par  Carmel, de Salinas à Santa Barbara, en passant par le Monterey de John Steinbeck, les paysages rugueux de Big Sur ou le château fou de Randolph Hearst, on voyage sur l’asphalte de la démesure. Ici une ligne de falaises battues par les vagues marque la frontière entre Los Padres National Park et la chaine montagneuse de Santa Lucia. Cette région côtière comptant parmi les mieux préservées du monde est bordée par la « one », qui serpente le long de criques rocheuses et à travers les canyons.

DSCN0026.JPGCette route est considérée comme l’une des plus belles au monde. Elle dévoile un cadre exceptionnel grâce à la munificence de la nature qui l’entoure. Son tracé souvent sinueux est un délice pour tout conducteur de moto. On désigne sous le nom de Pacific Coast Highway le segment situé entre la U.S 101 à la jonction de Santa Barbara et la US 101 à Pismo Beach. Le point de départ de cette route légendaire est situé aux environ de San Diego et mène le voyageur bien au dessus de la belle San Francisco, jusqu'à la petite ville de Legett.

DSCN0060.JPGLa route côtière passe par le Big Sur. Des falaises magnifiques et abruptes plongent dans l’océan, le mariage heureux entre deux splendeurs de la planète, la terre et l’eau ou chacun éveille les sens. Le paysage ébaudit la vue, l’air marin saisit le gout et l’odorat, tandis que le bruit du ressac enchante l’ouïe. Certains disent d'elle qu'elle est la route la plus spectaculaire des Etats-Unis voire même la plus belle du monde. Comme je suis beaucoup chauvin, ce qu’affirment certains de mes blogueurs, je dirais quand même que la route la plus belle du monde se trouve entre la corniche d’or et la moyenne corniche du Var/Alpes Maritimes. Mais, encore une fois cela n’engage que moi !

usa-2011-1099.JPGS'étirant sur 700 km entre Los Angeles et San Francisco, la route n°1 se dévoile de ville en ville. Nous sommes sur la cote d’azur mais en version Américaine, c'est-à-dire en 10 fois plus grande. Sans insulter la légendaire route 66, je préfère la One à cause de sa vue littorale sur le Pacifique comme pour la moyenne corniche sur la Méditerranée. Les fans de motos que nous sommes, l’adorons…

usa-2011-1094.JPGPour ses courbes évidemment, loin des grandes lignes droites que nous avions faites de Chicago à Saint Louis en 2008, autant que pour la couleur de son décor géantissime. Le bleu, drapeau de cet océan pacifique qui ne nous lâche pas tous le long de cette route grandiose entrecoupé de temps en temps par l’inévitable brume de ce littoral. Pour aller de San Francisco à Los Angeles, oubliez l'autoroute I-5, offrez-vous cette célèbre route Hwy one, sauvage avec ses magnifiques falaises.

usa-2011-1088.JPG« Big sur » sur  la route N°1 est une des routes les mieux entretenues du monde, mais les virages serrés et les pentes abruptes empêchent la conduite à vitesse élevée et au moins, on peut profiter de tout ces paysages éblouissants…Car celle-ci est vraiment peu fréquenté, loin des grands axes utilisés pour le trafic journalier professionnel.
Ce sera pour moi (et soso bien sur !) la première fois, que je verrai des éléphants de mer à l’état sauvage sur l’une des plages de notre itinéraire sur les eaux côtières du pacifique.

usa-2011-1121.JPGLes Éléphants de mer sont les plus imposants représentants de la famille des phoques. Les spécimens que nous avons vus atteignent presque les six mètres pour un poids qui doit lui aussi approcher les trois tonnes.
Excellent nageur, il peut plonger jusqu’à 180 mètres pour capturer les petits requins, les lottes et les calmars dont il se régale.

usa-2011-1123.JPGLes grands requins, dont le grand requin blanc, sont ses principaux ennemis. L’orque est également un ennemi redoutable. Les mâles se livrent à des combats acharnés pour la possession des femelles, chaque mâle se constitue par la force un harem de 12 à 40 femelles. La femelle met bas un seul petit au bout de 7 mois de gestation.
Les combats entre mâles sont particulièrement violents. Ils doivent sans cesse prouver leur force en combattant. C’est impressionnant de voir ces mastodontes se dresser les uns devant les autres, en déployant leur « trompe » qui leur serve de caisse de résonance. Lors de notre arrêt, on a failli assister à l'une de ces bagarres titanesques mais qui est resté sans suite.

DSCN0027.JPGL'éléphant de mer arctique a bien failli disparaître. Il a survécu grâce à une colonie d'une centaine d'individus, isolée sur une plage de Californie, qui a donné naissance aux 60 000 animaux recensés de nos jours.
Les routes maritimes empruntées par les phocidés sont parfois longues de 6 000 km, record détenu par l’éléphant de mer septentrional qui rejoint le détroit de Béring au départ des côtes californiennes.

usa-2011-1116.JPGLe trajet dure 50 jours pendant lesquels les éléphants de mer alternent plongées et ventilation, se nourrissant et dormant à même les profondeurs. On comprend mieux la puissance développée par leurs nageoires en examinant la palmure. Ils poussent ainsi des rugissements qui s’entendent à plusieurs kilomètres. Leurs grosses canines mordent jusqu’au sang les éventuels prétendant au trône. Bien sur lors de notre descente de la route one, des panneaux avertissent du danger d'approcher les éléphants de mer. A la vue de ces mastodontes, je prendrai bien garde de m'approcher vers eux.

DSCN0014.JPGC’est bien sur à cette endroit unique que la route One est la plus belle. Une portion de 140 kilomètres qui part de Carmel (la ville ou fut maire Clint Eastwood) à San Siméon appelé Big Sur. Les paysages de Big Sur sont constitués de falaises qui semblent tomber à pic dans l'océan, souvent noyés malheureusement dans le brouillard le jour de notre passage.
Cette côte  fut découverte par des marins espagnols en 1542 et fut baptisée deux siècle plus tard « El Pais Grande del Sur », le pays du Grand Sud. Le sud ! mot magique dans tous les pays du globe.

JMG_0707--8-.JPGTout comme le reste de la Californie, Big Sur devient un territoire mexicain à l'issue de l'indépendance du Mexique en 1821. En 1848, la guerre américano-mexicaine cède la Californie aux États-Unis. Grâce au Homestead Act de 1862, quelques pionniers s'installent à Big Sur, attirés par la promesse de parcelles gratuites de 160 acres. Aujourd’hui, ce littoral est devenu l’un des plus convoité au monde par les « people », mais jalousement préservé par le classement en parc d’état. C'est non loin de « Point Lobos » que se trouve la résidence de Catherine Tramell incarnée par Sharon Stone dans Basic Instinct.

 

                     DIAPORAMA DE LA ROUTE

Partager cet article
Repost0
free - dans USA