Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 09:08

cambodge3-8894.JPG

A Bangkok, il y a 2 compagnies de Metro. Un aérien et un souterrain

 

Le shopping est un des principaux attraits de Bangkok. Les achats favoris en sont la soie et le coton thaï, la joaillerie moderne et traditionnelle représentée par les pierres précieuses telles que les saphirs, rubis, émeraudes et diamants, les pierres semi-précieuses comme les opales, les jades, les topazes, les turquoises, poteries d'argent, niellée, en étain, en bronze, les céramiques, particulièrement les céladons cuits à haute température, les objets en cuir, sculptures sur bois, peintures, costumes sur mesures, et n'importe lequel des mille et un produit des habiles artisans thaïlandais. Bangkok est une des villes les plus compétitives d'Asie. On discute amicalement les prix dans la plupart des magasins et marchés afin d'obtenir des prix et services abordables.

cambodge3-8897.JPGFlâner dans Bangkok, c'est flâner à travers un des plus grands magasins du monde. A voir les étalages, les Thaïs ne manquent de rien. Les marchés regorgent de marchandises et les centres commerciaux immenses poussent dans différents quartiers de la ville. Si vous avez le temps, prévoyez quelques heures, pour faire fumer votre carte de crédit, en face de vous c'est avec un grand sourire, que l'on vous débitera, de bath en bath, une petite somme rondelette, après tout, si vous les avez ! 

cambodge3-8901.JPG le meilleur magasin de Bangkok

 

Mais, on peut aussi s'y promener pour visiter, pour le plaisir des yeux et les marchés sont des beaux endroits pour plonger dans l'ambiance locale. Il y a six zones commerciales clairement définies : Pour les mordus du shopping, deux stations de métro sont à retenir, Siam et National Stadium. Deux stations qui nous livrent au cœur de la shopping city la plus importante du monde.

20120530_154509.jpg le dernier né:Terminal 21 avec les etages à thémes (ici le golden gate de San Francisco).

 

On sort du métro directement dans la rue Rama I, bordées des deux côtés par d'immenses centres commerciaux. D'un côté Siam Center, un centre commercial hyper moderne, ici pas de doute tout est vrai, même les prix, toutes les grandes marques sont présentes, ne cherchez pas à négocier, les prix sont fermes et définitifs.

cambodge3-8937.JPG Vu sur Bangkok de nuit de l'appartement de Mily la soeur de Stephane

 

Sur le carrefour entre la rue Rama I et La rue Phaya Thaï, on trouve le MBK Center, le centre de la farfouille. Vous y trouverez pratiquement tout. Pour tenter de vous faire une description rapide des lieux, les trois premiers étages sont principalement axés sur la mode, vêtements, bijoux fantaisies, sacs à main, chaussures, chapeaux, à gauche, à droite, des kilomètres d'étalages surchargés et comme s'il n'y en avait pas assez, on est capable de vous en ressortir de n'importe quel tiroir.

cambodge3-8909.JPG_8923.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le quatrième étage, c'est un autre monde, une succession de petits stands d'à peine moins de 10 mètres carrés avec des milliers de téléphones portables, des cartes mémoires, des dvd, des clefs USB, des ordinateurs. Ils sont démontés sur place, triturés, réparés, transformés, customisés, le tout en quelques minutes, au milieu d'un monde fou. Les Thaïs sont friands de technologie et ils se bousculent pour acheter des modèles de portables que l'on ne verra jamais en France. Le soit-disant iphone5 est sorti la bas depuis Avril 2011. Si si des amis l'on acheté !

cambodge3-9012.JPGLe cinquième vous trouverez tout pour vous meubler, mais là il faut mieux vivre sur place. Le sixième c'est l'étage de la grande bouffe. On y trouve des boissons, des pâtisseries, des confiseries, des fruits, sur certains stands on peut voir aussi des démonstrations de cuisine. Puis il y a les restaurants, dans tous les styles, Italiens, Japonais, fast Food...

cambodge3-8943.JPGcambodge3-8946.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soso fait aussi la cuisine chez Mily avec Catherine, Nathalie et Chamroen

 

Au quartier de Pratu am: C’est tout simplement la Mecque du vêtement et... de l’électronique à Bangkok ! Le marché de Pratu Nam est accessible facilement en sky train (station Rachathewi mais il vous faudra marcher environ 800 m le long de Thanon Phetchburi), il s’étend sur deux rues principales, Thanon Phetchburi et Thanon Ratchaprarop et consiste en un alignement de boutiques sur ces dites rues et sur toutes celles alentours (partez en quête de ces rues-là, dépaysement garanti), ce qui au final représente une belle surface. Je vais a Bangkok pour la cinquiéme fois alors, je commence à bien connaitre la ville.

cambodge3-8988-copie-1.JPG la plus grande maison en tek du monde

 

On y trouve avant tout des vêtements de tous styles, hommes, femmes, enfants (et notamment des boutiques de costumes, que l’on peut se faire tailler sur mesure pour 60 € environ), des sacs (à dos, à main, sacs thaïlandais...), des parapluies (utiles lors de la saison des pluies !), des bibelots. « Pratu Nam Market » se situe juste à côté : c’est un centre commercial climatisé où l’on peut se procurer vêtements et chaussures. Moins intéressant niveau prix et vous perdez l’ambiance « marché souk » mais les textiles y sont légèrement plus beaux et un peu plus « classe ».

cambodge3 9019 Le parlement à Bangkok

 

Toujours pas rassasié(e) ? Le marché de chatuchak est un parc public d'environ 18 hectares sur l'avenue Phahonyothin,  c’est le lieu d'un marché du week-end populaire qui vend de nombreux produits locaux, tels les animaux, l'artisanat, les plantes, les fruits frais, reproductions d'antiquités, chaussures, jouets, vêtements et ustensiles domestiques. Le marché du week-end est ouvert le samedi et le dimanche, de l'aube au crépuscule, de 7h à 18h environ et il y a plus de 10000 forains. Oui ! Vous avez bien entendu ... 10000 forains , la braderie de Lille  en plus important , et tous les week end en plus.

cambodge3-9027.JPGcambodge3-9028.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On pourra citer encore le Grand Millenium un shopping center énorme et le dernier né " Terminal 21" ou chaque étage est le thème d’une ville (Rome, Paris, San Francisco, Londres etc.). Le shopping à Bangkok vous mènera à explorer différents quartiers de la ville, chacun a un caractère qui lui est propre et parmi eux est le quartier chinois. Il s'agit d'un quartier commerçant à coloration ethnique qui offre la plupart du temps les marchandises chinoises traditionnelles comme la médecine, des meubles traditionnels et des souvenirs.

cambodge3-9029.JPGcambodge3-9047.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chinatown représente le vieux visage de Bangkok. Sukhumvit plus moderne ou nous habitions est certainement le lieu du shopping à Bangkok offrant une gamme diversifiée de produits, allant des vêtements aux antiquités et une expérience tout aussi diverses, à partir des marchés de nuit et des centres commerciaux fonctionnant toute la nuit pour faire place aux marchés de jour. La forme la plus visible de shopping ici sont les vendeurs qui vendent n'importe quoi en bordure de route à partir du DVD piraté, des appareils électroniques, des jouets, des souvenirs,  des fausses montres Rolex, des sacs à main en cuir, les prix sont généralement bas et l'expérience est unique. Le plus connu (car son emplacement est stratégique) est celui du quartier rouge de Patpong le Night Bazaar.

cambodge3-9041.JPG Vu sur Bangkok de la montagne dorée

 

Toutefois, les centres commerciaux modernes sont tout aussi faciles à trouver dans Sukhumvit, magasin de Robinson Département et le complexe Emporium sont quelques-uns des endroits les plus populaires. Ces centres ont une variété de biens et de services sur l'offre de marques de vêtements de créateurs, salons de beauté, aires de restauration, commerces de bijoux comme vous n’en verrez nulle part ailleurs. Avec ses 10 millions d'habitants , Bangkok accueille 17 millons de touristes chaque année, élue meilleure ville touristique au monde et devance de grands villes comme Florence, Rome, Sydney, New-York, Barcelone, Buenos Aires ou Paris. Autrefois paradis du commerce, Singapour est completement dépassé par la cité des anges (l'autre nom de Bangkok pour le shopping) depuis que tout le monde à compris que Dubai etait un leurre...

cambodge3-9073.JPGcambodge3-9075.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre temps, nous avons tout de même visité la maison de Jim Thompson, le Palais Vimanmek qui est la plus grande maison en tek du monde, le Vat Satek et la montagne dorée peu fréquenté par les touristes, ou il me faudra escalader 318 marches avant d'atteindre le temple. Cela vaut vraiment le coup ne serait-ce que pour comprendre la façon dont les Thaïlandais remercient leur divinité par des offrandes. La montagne d'or s’élève à plus de 80 métres, avec une forteresse à son sommet et un panorama sur Bangkok à couper le souffle.
cambodge3-9183.JPGcambodge3-9184.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la célebre maison de Jim Thompson

 

*Hôtel à Bangkok pendant la semaine ? Ce sera un  appart de 400m2 avec piscine et salle de muscu  pour nous tout seul sur Soi 23, appartenant à nos amis Catherine (la soeur de nat) et Olivier qui seront en déplacement pendant ce temps…On ne les remerciera jamais assez  de leur accueil tres chaleureux ! Ainsi que Mily et James (la soeur de Stephane) qui possedent un duplex dans le centre des affaires. Autrement , il y en a pour toutes les bourses et les grandes chaines hotelieres pratiquent des prix trés compétitifs.

cambodge3-9231.JPGcambodge3-9232.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  DIAPORAMA DE BANGKOK



Repost 0
biker06 - dans LA THAILANDE
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 09:42

thai-2011-0044.JPG Les Katoï sont socialement bien acceptées dans une société thaïlandaise très ouverte d'esprit. Cette tolérance est en grande partie due à la religion : en effet, le bouddhisme ne condamne pas l'homosexualité ou la transsexualité. La Thaïlande est également un des rares pays ayant échappé à la colonisation européenne. Par conséquent, il n'a pas adopté des lois religieuses homophobes, contrairement à bon nombre de ses voisins.

thai-2011-0047.JPGthai-2011-0050.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Les Katoï sont généralement cantonnées à avoir des emplois de femmes (coiffeuse, masseuse, serveuse...) ou à travailler dans le milieu du spectacle (mannequinat, chanson, cinéma...) et n'ont aucun poste important. Les Katoï qui sont rejetées par leur famille et qui n'ont pas suivis d'études sont souvent contraints de se prostituer pour subvenir à leurs besoins. La ville où l'on trouve le plus de Katoï est bien sur Pattaya.

thai-2011-0055.JPGthai-2011-0064.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un concours de beauté, inspiré par le célèbre concours des Miss France, est organisé chaque année à Pattaya pour récompenser la plus belle Katoï. Pour la gagnante, c'est la célébrité et la réussite assurée.
Elles représentent 2 % de la population. Elles sont partout même à l'école. Un adolescent qui veut devenir une fille cela ne choque personne en Thaïlande.
Tout visiteur en Thaïlande aura rapidement été frappé par l'apparente "abondance" de travestis. En Thaïlande, le terme utilisé est "Ladyboy' ou "Khatoey" en thaï. Il fait généralement référence à un hommes-femmes transgenres.

thai-2011-0216.JPGL'original du terme est dérivé de la langue khmère. Le terme peut se référer aux hommes qui agissent comme une femme. La plupart de Ladyboy portent des vêtements de femme comme des robes ou encore des jupes ou se comportent de façon féminine. Certains ont même subit une opération de changement de sexe, comme les implants mammaires (début de la transsexualité, interventions chirurgicales) ou encore la thérapie de substitution hormonale (prise d’hormones). Les lady-boys ne sont pas considérés comme des homosexuels, même si leur orientation sexuelle est vers les hommes. Beaucoup de Ladyboy utilisent souvent des hormones depuis leur adolescence, âge très précoce ou certain réalise leur sexualité homme-femme.

thai-2011-0224.JPGthai-2011-0227.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lady-boys occupent généralement des postes de travail, des emplois traditionnellement féminins, souvent au contact du client, comme dans des Bars, restaurants, salons de beautés, salons de coiffure. D'autres travaillent comme danseuses dans les cabarets travestis comme le Fantasea ou le Simon cabaret à Phuket ou encore l’Alcazar de Pattaya. Certains Ladyboy sont même des célèbres modèles, chanteurs et stars de cinéma.

thai-2011-0225.JPGDans la culture thaïe, culture du respect de l'autre et des différences (Bouddhisme), être Lady boy n'est pas du tout quelque chose de choquant. Néanmoins, pour de nombreux Lady-boy la vie n'est pas facile. Il est encore difficile pour les familles thaïes, en particulier pour le père de ne pas se sentir honteux. Il n'existe pas de reconnaissance juridique des Ladyboy. Même après l'opération médicale, le Ladyboy est toujours considéré comme un homme. Ils n'ont pour le moment pas légalement le droit de changer d'état civil, même après une opération.

thai-2011-0247.JPGthai-2011-0249.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  On compte environ 20 000 Ladyboy en Thaïlande. Ce qui surprend très vite, c'est qu'elles sont totalement intégrées dans la société thaïe, et ne sont pas du tout enfermées dans le monde de la nuit. Il y en a dans tous les secteurs de la société. La Thaïlande à même une hôtesse de l'air Khatoey...

thai-2011-0292.JPGA l'aéroport de Bangkok, c'est un Ladyboy qui vous sert le hamburger dans un fast food. On se rend compte que ce n'est pas quelque chose de choquant pour eux. Les "Ladyboy" se croisent dans la rue, vous servent le café, ont accès aux hormones sans ordonnance et trouvent des chirurgiens sur petites annonces. C'est donc une des raisons de cette "présence importante". Il est bien plus facile de s'afficher ainsi ici que chez nous, et les Thaï ne blâmeront pas les Khatoey, tout au plus compatiront-ils.

thai-2011-0272.JPGthai-2011-0412.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La raison principale de cette tolérance semble liée au Bouddhisme. Même si le terme Khatoey est légèrement péjoratif, les Thaï sont élevés dans l'idée de la politesse, du respect de l'autre et des différences, suivant la tradition Bouddhiste Thaï. Le bouddhisme, dans les écrits, ne régule pas la vie sexuelle des croyants. Seules 2 prescriptions sont formellement édictées: l'interdiction de l'adultère et l'abstinence pour les moines.

thai-2011-0241.JPGLa raison est probablement historique. La Thaïlande est un des seuls pays bouddhistes d'Asie à n'avoir pas subi d'influence occidentale forte. Les pays voisins sont tous d'anciennes colonies françaises ou britanniques, et par conséquent ont intégré dans leurs lois la prohibition de l'homosexualité alors en vigueur en Europe. Au contraire, la Thaïlande a justement toujours cherché à s'affranchir d'une telle influence.

thai-2011-0711.JPGthai-2011-0712.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des concours de beauté où elles tiennent la vedette ont lieu un peu partout au pays, sous la dénomination de Miss Tiffany. Même à la bike week de Phuket qui est fréquentée par les Bikers les plus machos, le concours de Miss Tiffany aura lieu parmi les autres concours, celui de Miss Harley et celui de Miss Songkran. Apres ca, j’ai vite fait de voir en premier lieu si ma masseuse à l’huile de jasmin avait une pomme d’Adam. Je suis tolérant, mais je préfère que ce soit une vraie femme qui me fasse un massage thaïlandais avec une jolie voix féminine. Ca met plutôt en confiance !  

 

                           DIAPORAMA DU SPECTACLE

 

Repost 0
free - dans LA THAILANDE
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 08:02

thai-2011-0008.JPG 90,000 crocodiles de 28 espèces différentes se prélassent au soleil, la gueule grande ouverte pour se rafraîchir dans d’immenses bassins. C’est un spectacle hors du commun qui se présente à nous dans cet espace semi maritime. Il est vrai que le nombre de sauriens dans ces bassins aux eaux saumâtres est très impressionnant. On frissonne à l’idée de tomber nez à nez avec ces monstres de plus de six mètres de long pour une tonne.  Ces mastodontes placides en apparence se déchaînent quand nous leurs lançons des morceaux de viande que nous achetons sur place (business is business).Tous les jours, cinq ou six spectacles sont présentés au public. Avec humour et culot, de drôles d'acteurs jouent un bras ou une tête à chaque représentation avec ces géants qui d’un coup de gueule pourraient les réduire en miette.

thai-2011-0011.JPG Menacé d'extinction à cause du commerce de leur peau et de leur chair, le crocodile était une espèce en voie d’extinction à la fin du XXe siècle. En Thaïlande, Utai Yougprapakorn, alias le "roi des crocodiles", a fondé en 1950 la Samut prakarn Crocodile Farm  pour sauver l'espèce. Aujourd'hui le crocodile n'est plus menacé. Véritable relique préhistorique, les crocodiles étaient déjà présents il y a 250 millions d'années à l'époque où les dinosaures régnaient en maîtres sur terre. La ferme comprend aussi une nurserie où des dizaines de bébés crocos naissent chaque année.

thai-2011-0019.JPG  L’autre particularité intéressante de cette ferme est de rencontrer l’éléphant, le roi des animaux en Thaïlande.
C'est un animal vénéré par la population bouddhiste qui aurait fécondé la mère de Bouddha.
Aujourd'hui, en pays Thaï, on estime le nombre d'éléphants sauvages entre 4000 et 5000 individus. Et 3500 autres, domestiques ceux-là, travaillent sur le territoire. Au début du siècle, leur nombre était estimé à près de 100000 ! Pour parler un peu de cet animal légendaire, l'éléphant arrive au monde après 22 mois de gestation. Puis dès l'âge de 3 ou 4 ans les jeunes sont mis en apprentissage durant 5 années. On leur apprend à obéir aux ordres, marcher en file indienne, pousser une charge, lever un tronc, tirer des chaînes. On les habitue à se faire soigner, prendre le bain, vivre en groupe, marcher dans l'eau, chasser en forêt… Les activités sont nombreuses et variées.

thai-2011-0025.JPG  Quand un éléphanteau débute son apprentissage, il reçoit toujours deux cornacs : un jeune et un vieux. Comme ça on est certain qu'il aura toute sa vie durant une même présence à ses cotés. Les éléphants vivent vieux, de 80 à 90 ans en moyenne. Ils travaillent plus longtemps que nous : de 50 à 55 années. La loi thaïlandaise les oblige à prendre une "retraite" à 60 ans. Ne riez pas, cette règle fait loi ; elle est strictement suivie… Tout cornac doit laisser son animal retourner à la vie sauvage passé cet âge. En Thaïlande, un hôpital entier leur est consacré, les soins sont financés par une sécurité sociale qui leur est destinée. Depuis le début des années 80, l'arrêt de l'abattage du bois, donc du débardage, leur principale activité en Thaïlande a donné un coup dur aux cornacs et à leurs animaux… Mais depuis peu c'est le tourisme qui relance la joie de vivre chez cette famille de "maîtres des éléphants" et c'est heureux pour la profession comme pour l'espèce.

thai-2011-0060.JPG  Autre anecdote sur les éléphants : Plusieurs témoignages sérieux corroborent l'incroyable pressentiment qu'ont ressenti les éléphants du parc touristique de Phuket le 26 décembre 2004, à l'approche du tsunami meurtrier. Ils se sont libérés de leurs chaînes et emmené leurs dresseurs dans les forêts sur les hauteurs de l'île, leur sauvant la vie.

thai-2011-0077.JPG  Voila, notre voyage se termine maintenant !  Tout juste après cet article, je ferai une parenthèse, sur un sujet un peu à part sur la Thaïlande…..
En attendant, je vous livre mes impressions sur une destination de vacances par excellence, car comme beaucoup le savent, c'est un pays très accessible, ce qui en fait une destination de choix pour beaucoup de touristes.

thai-2011-0095.JPGthai-2011-0124.JPG  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre le nord et le sud, la variété des paysages et d'intérêts permet à tout le monde de trouver son bonheur sans avoir l'impression d'être toujours entouré de touristes. Les paysages sont à couper le souffle. La Thaïlande est un pays qui fait rêver. Plages de sable blanc et mer turquoise, douceur de vivre, villas en teck, rizières à perte de vue, sourire des habitants, beauté architecturale. Et sa réputation n'est pas usurpée. Ca fait tout de même la quatrième fois que je viens ici.

thai-2011-0113.JPG Pourtant paradoxalement, la première impression que laisse la Thaïlande au voyageur fraichement débarqué à Bangkok est pleine de contraste et de paradoxe. On jongle entre la modernité à outrance, des buildings du style New York et des maisons faites de bric et de broc dont l’équilibre peut paraître incertain. Des énormes centres commerciaux et des vendeurs de rue avec leur balancier de nourriture sur les épaules. Le XXIe siècle qui côtoie encore le XVIIIe siècle. C’est finalement tout le charme de l’Asie.

thai-2011-0682.JPGEden du tourisme moderne, la Thaïlande a cet atout de posséder un des plus beaux patrimoines historiques au monde mais aussi des paysages de mer bleue turquoise et plages de sable blanc.
Si le pays est magnifique, les gens sont d'une hospitalité à nulle autre pareille. Ce sont eux qui nous font craquer pour "Le pays du sourire". On se sent bien ici. Même à l'autre bout du monde.

thai-2011-0685.JPGContrairement à ce qui se passe dans d'autres pays, les Thaïs sont des gens foncièrement honnêtes. Ils ne cherchent pas à tricher. Mais comme partout, il y a des exceptions. Sur les marchés de rue, la négociation est de règle et peu paraître pénible au bout de quelques jours. Au début, divisé par 50% du prix demandé. Vous obtiendrez peut être un rabais de 30% à 40% selon vos talents de négociateur et le désir du marchand de liquider rapidement sa marchandise.

thai-2011-0696.JPGthai-2011-0702.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peu de Thaïs se débrouillent en anglais. On réussit quand même à communiquer. Le langage de la calculatrice dans les magasins. Quelques signes de la main. Un mot ou deux en anglais ou en thaï et ça fonctionnera toujours.
Les hôtels sont nickel et pas chers sauf exceptions celui tenu par notre français. Les responsables du tourisme en métropole auraient beaucoup à apprendre des Thaïlandais dans le domaine de l'accueil des touristes. Les hôteliers également...
Les thaïlandais sont organises, ils font la queue et ils la respectent (!), il y a des trottoirs, des poubelles, pas d’ordures dans les rues, pas de klaxons intempestifs…

thai-2011-0713.JPGLa nourriture à été un régal dans l'ensemble du voyage, il n'y a pas une seule fois où nous avons mal mangé. Tout est délicieux et frais. Un repas, à la mode Thaï, copieux et excellent, coûte 500 bahts, mais à deux !  A Pattaya de nombreux excellents buffets proposent pour moins que cela encore ! La citronnelle, le basilic thaï, le lait de coco, les piments, le poulet à la noix de cajou, les crevettes fraiches, les poissons, et ces mangues qui goûtent la vanille, et les ananas... et la crème glacée au coco et au taro .Manger ici est une gourmandise constante. La cuisine occidentale, avec ses saveurs qui maintenant nous semblent fades, et sa lourdeur, perd de son intérêt.

thai-2011-0709.JPGUne location de scooter à Phuket (île touristique s'il en est) : 250 bahts soit 5 euros par jour, vous donne une réelle indépendance, mais attention aux assurances….
Un pick up Toyota climatisé, injection diesel pour 1100 bahts soit 25 euros par jour. Kilométrage illimité. Le sans plomb est à 0,80 euros le litre et le Gaz oïl à 0,50 euro.
Une villa avec  deux grandes chambres, lit King size, salon, salle de bain ultra moderne, clim, four à micro onde, frigo, réchaud électrique, jardin privatif à Pattaya coute  600 euros...le mois !

thai-2011-0714.JPGUn massage Thaï, classique à l’huile, 200 bahts soit 4 euros pour une heure de massage. De la pointe des pieds au sommet du crâne aucun de vos muscles n'échappera aux doigts experts de votre masseuse. Je me garderai bien de parler de politique, car après quelques revendications, le gouvernement de ce pays a été suffisamment responsable pour voir ou était l’intérêt du peuple. Tout le monde mange à sa faim et l’économie est en forte hausse. Il ne faudrait  mieux pas pour nous de faire quelques comparatifs, car on  en pleurerait…
On gardera des souvenirs mémorables de ce beau pays par la gentillesse, les sourires et l'ouverture d'esprit des gens.

 

                                   DIAPORAMA DE LA FERME

Repost 0
free - dans LA THAILANDE
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 16:48

thai-2011-0707.JPG Le palais royal de Bangkok a été établi en 1782 par le roi Rama Ier sur la rive gauche du fleuve Chao Phraya.Il abrite non seulement la résidence royale et la salle du trône, mais aussi un grand nombre de bureaux gouvernementaux et le temple du Bouddha d'Emeraude. Il couvre une surface de 218 000 m² et est entouré de quatre murs de 1 900 m de long.

thai-2011-0654.JPGthai-2011-0679.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juste au nord de la résidence royale se trouve la chapelle royale du Bouddha d'émeraude. Le "Bouddha d'Émeraude» est sculpté dans un bloc de jade. Il est un objet de vénération nationale et les Thaïs viennent rendre hommage à la mémoire du Bouddha .Le Bouddha d'émeraude se trouve en haut sur un autel d’or.

 thai-2011-0745.JPG

Dans le palais de nombreux bâtiments à des fins diverses et dans différents styles reflétant l'architecture des différents règnes. Il y a douze petits pavillons et quatre principaux. Autour de ces monuments épars sur les terrasses, il y a des animaux fantastiques de la mythologie, qui sortirent de l'imagination des artistes, appréciés pour leur inspiration esthétique.

thai-2011-0695.JPGthai-2011-0700.JPG  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au nord de la terrasse sur au niveau du sol, il y a trois édifices intéressants, à savoir la Bibliothèque , la façade ouest de ce qui est dit être le plus beau bâtiment de Bangkok, le "Wiharn pignons" décorés de tuiles et porcelaine, et le mausolée de  la famille royale où sont conservés les reliques crématoire d'un certain nombre des membres de la famille royale.

thai-2011-0708.JPG  Débuté en 1782, le Palais royal est le site le plus célèbre de Bangkok et l'expression tridimensionnelle par excellence des techniques décoratives thaïlandaises. Vous pourrez y admirer de fiers dômes dorés, des clochés inspirants, des mosaïques de verre ou de porcelaine, des fresques murales exotiques, des supports de toit richement sculptés et ornés de dorures, des portes et des fenêtres incrustées de nacre ou décorées de laque noire et or, des toits aux tuiles multicolores et d'énormes statues en bronze richement décorées ou vivement colorées.

thai-2011-0727.JPGthai-2011-0730.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pourrez vous émerveiller devant le Dusit Maha Prasat, les quatre niveaux de ses toits de tuiles et les sept niveaux de ses magnifiques flèches. Vous en saurez plus sur l'histoire locale, l'architecture bouddhiste, des créatures mythiques et pourrez flâner dans le superbe domaine exposant une magnifique collection de topiaires anciennes.

thai-2011-0749.JPGthai-2011-0760.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Temple du Bouddha d'émeraude, le Wat Phra Kaew, fait partie du Palais royal et est considéré comme le plus important temple bouddhiste de Thaïlande. Sculpté dans une imposante pièce de jade, ce bouddha d'émeraude de 60 centimètres se trouve sous un dais, sur un piédestal doré et est revêtu de l'un de ses trois costumes d'or que le roi change au début de chaque nouvelle saison, l'été, la mousson et l'hiver.
thai-2011-0759.JPGCe Bouddha le plus vénéré du royaume thaïlandais possède une histoire légendaire : il est le symbole de la dynastie royale thaïlandaise. Cette petite représentation de Bouddha peut paraître peu significative face au Bouddha couché du Wat Pho de 45 mètre de long, mais elle est empreinte d'une longue histoire glorifiant et déifiant la figure royale du pays.

thai-2011-0784.JPGthai-2011-0802.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'histoire légendaire du Bouddha d'émeraude commence en 1434 à Chiang Rai, ville située dans l'extrême nord du pays, à proximité de la triple frontière Thaïlande-Laos-Birmanie. La foudre aurait ouvert un chedi (ornementation funéraire, le chedi est l'équivalent du tumulus européen) dans lequel le Bouddha aurait été découvert. Les moines de ce temple auraient alors aperçu de l'émeraude sous le stuc doré recouvrant la statuette. Ils s'étonnèrent alors et commencèrent à vénérer la statuette.

thai-2011-0853.JPG Le roi de Chiang Mai voulut alors ramener la statuette dans sa cité. Il envoya quelques éléphants la chercher mais à leur retour, ceux-ci ne voulurent pas prendre la direction de Chiang Mai et s'en allèrent vers Lampang, à l'est-sud-est de Chiang Mai. Le roi les laissa s'y rendre, afin de ne pas contredire les signes divins, l'éléphant étant considéré comme sacré dans la religion bouddhiste puisque le père de Bouddha serait, selon la légende, un éléphant blanc avec six défenses.
thai-2011-0818.JPGthai-2011-0861.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ce n'est que 32 ans plus tard, en 1468, que le nouveau roi de Chiang Mai ramena la statuette dans sa cité. En 1551, le royaume de Chiang Mai fut conquis par le royaume laotien, qui ramena la statuette à Luang Prabang où elle demeura jusqu'en 1564, puis à Ventiane, nouvelle capitale du Laos, jusqu'en 1778.

thai-2011-0856.JPG À cette date, le futur roi Rama Ier conquit Ventiane et s'empara de la statuette d'émeraude. Il la ramena et la plaça au Wat Arun  jusqu'en 1784, date à laquelle le Wat Phra Kaew, temple majeur du Grand Palais, put accueillir la statuette. Elle y demeure toujours aujourd'hui et est la représentation de Bouddha la plus vénérée de Thaïlande.

thai-2011-0860.JPG La statuette n'est, en réalité, pas en émeraude mais en jadéite, l'un des deux types de jade. Elle daterait du XVe siècle et est faite d'un seul bloc de jadéite, probablement originaire de Birmanie. La statuette est haute de 75 cm, en comptant les 15 cm du piédestal non taillé, et trône sur un socle pyramidal de 11 m de haut.

thai-2011-0876.JPGLe Bouddha d'émeraude est, trois fois par an, l'objet d'un culte royal puisque le roi lui-même vient changer le vêtement de la statuette. Celle-ci est revêtue d'une tunique dorée parsemée de diamants lors de la saison chaude, d'une robe bleue émaillée pour la saison des pluies et d'une robe en or pur pour l'hiver.

thai-2011-0880.JPGthai-2011-0904.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est conseillé avant de se rendre au grand palais de porter une tenue adéquate pour rentrer dans ce lieu saint. Pour les hommes, un pantalon ou un short long. Pour les femmes une tenue qui cachera les jambes et les bras. Attention ! À l’entrée du palais Royal, vous serez accosté par des hommes ayant un sifflet à la bouche et une carte avec leur photo qui donne l’impression d’être des agents de sécurités du palais. Il n’en est rien ! Ceux-ci repèrent les farang avec des tenues non-conformes et vous font voir une plaquette de vêtements prohibés. Le but étant d’aller vous faire acheter des châles à l’une des boutiques ou ils auront leur commission.

thai-2011-0882.JPGRefuser catégoriquement, car à l’intérieur du grand palais, on vous fournira tous les vêtements nécessaires avec une caution de 200 bath que l’on vous rendra à la sortie…. On dit merci qui !

 

                          DIAPORAMA DU PALAIS ROYAL

Repost 0
free - dans LA THAILANDE