Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 20:27

SARDAIGNE-5287.JPG

 l'imposante barre rocheuse de Mont Oddeu

 

Avant de vous parler de notre excursion en bateau de la veille qui fut alterné de gros nuages  le matin et du soleil et du vent l'aprés midi, laissez-moi-vous parler de cette balade magique dans la région de l'Ogliastra. La main de l'homme n'y a pas laissé de traces, ou très peu dans les hauteurs de la région. Seuls quelques villages juchés sur leur perchoirs rocheux, accrochés à des flancs de falaises calcaires et très peu habités dominent fièrement la plaine et le littoral voué aux loisirs balnéaires.

SARDAIGNE-5268.JPG

pain de sucre de près de 200 mètres à Cala Goritze


 Au physique comme au caractère, cette région regarde de loin la mer mais s'attache d'abord à la montagne. On dit que l'Ogliastra possède un nombre élevé de centenaires, car la longévité de ses habitants y est exceptionnelle. Okinawa au Japon et l'Ogliastra seraient les deux records de longévité humaine au monde. On peut voir de très beaux anciens assis sur les bancs au bord de la route.

SARDAIGNE-5964.JPG

la torre di Bari à Barisardo


 Commencez votre itinéraire par Barisardo, vous y découvrirez la Torre di Bari une ancienne tour médiévale situé sur un petit promontoire rocheux sur la plage. La construction de la tour a été réalisé en 1572 par le capitaine Marco Antonio Iglesias Camos, puisque ce site était très fréquenté par les pirates. La tour est construite avec des rochers de granit et de basalte local. Le centre ville et sa paroisse Notre-Dame de Montserrat mérite aussi le détour. Continuez votre route vers Cardédu.

SARDAIGNE-6051.JPG

Gairo Vecchio


 C'est peut-être la plus célèbre ville fantôme de la Sardaigne, sûrement l'un des plus beaux et pittoresques coins de l'Ogliastra et de toute l'île. L'histoire est tourmentée. Commencez à la fin du XIX siècle, lorsque plusieurs tempêtes violentes causant des glissements de terrain et des coulées de boue menace le village, et continue pendant environ un demi-siècle, jusqu'à la terrible inondation de 1951 (un peu comme il s'est passé il y a 3 jours).

SARDAIGNE-6061.JPGLe village n'est plus sûr, et les autorités décident de le reconstruire ailleurs. Mais il n'y a pas d'accord sur l'endroit où la construction du nouveau centre devra se faire et c'est ainsi que Gairo est divisé en trois secteurs: Helena, Taquisara et Cardedu. Le premier est appelée simplement Gairo et est situé à quelques mètres au-dessus de la vieille ville. Le second, Taquisara, à quelques kilomètres et c'est un joli village de seulement 300 habitants.

SARDAIGNE-6067.JPGLe troisième, Cardedu est construit sur la plaine près de la mer. Mais c'est précisément Gairo Vecchio, le village qui n'existe plus, qui continue d'attirer les touristes qui aiment les routes alternatives à celles de la carte postale de Sardaigne. Venant de Osini, sur le côté opposé de la vallée, on peut voir les deux Gairo l'ancien et le nouveau-dessus.

SARDAIGNE-6109.JPG

le village de Ulassei


 A quelques kilomètres et quelques virages en épingle à cheveux plus tard, on  tourne à droite, et cela mène à l'ancien village: ici, on peut se garer sans problème et faire une promenade dans les ruelles de Gairo, entre les escaliers et les bâtiments délabrés aux murs roses et bleus caractéristiques. Pour des raisons de sécurité, il est interdit d'entrer ou de s'approcher des vieilles maisons, où l'on peut encore trouver fenêtres, escaliers, cheminées et autres petits signes de ce qui devait être autrefois la vie dans le vieux Gairo et ou l'on retrouve immanquablement la Via Garibaldi.

SARDAIGNE-5327.JPGIl paraitrait même qu'en automne et en hiver, dans le froid et  la brume, on a l'impression d'errer dans une atmosphère enchantée, comme enveloppé par le brouillard du passé. Pour vous y rendre, rien n'est indiqué, ni sur les guides, ni sur les signalisations. A la sortie de Cardedu, j'ai demandé la route à un vieux sarde qui m'a immédiatement indiqué le chemin et qui était en train de me raconter toute l'histoire du village.

SARDAIGNE-5405.JPGDe Tortoli (Arbatax) il faut prendre la SS125 en direction de Barisardo, traversé celui ci en prenant la route intérieure qui va à Cardedu. A la sortie du village de Cardedu et avant le pont, il faut prendre la direction de Lanusei ou Villanova Strisaili, entrez dans Gairo et suivez les indications pour le centre de la vieille ville, situé à seulement quelques mètres à la sortie du village... Se promener parmi ces ruines est un univers fantastique.

SARDAIGNE-5517.JPGOn continue la visite sur deux autres villages de montagne réputés pour leurs vins: Jerzu et Ulassai. La route est belle sinueuse comme on les aime en moto, la bourgade est agrippée à de hautes falaises calcaire, les maisons s'étagent sur plusieurs niveaux. L'église est dédiée à Saint Antoine de Padoue. Autour, les vignobles de Jerzu donnent le cannonau le plus connu des vins sardes. Le village suivant Ulassai s'est lui aussi développé en nid d'aigle à flanc de montagne dans un superbe paysage de falaises parsemées de chênes verts.

SARDAIGNE-5311.JPG

ici aussi les hirondelles font leurs nids


 Maintenant, c'est une tout autre balade que nous faisons, puisque nous allons longer la cote qui arrive au Golfe d'Oresei et faire quelques haltes dans les différentes plages nichées dans les criques sauvages. Nous prenons le bateau à partir d'Arbatax, mais nous pouvons le faire aussi au départ de Santa Maria Navarese petite station balnéaire que nous avons visité et qui semble glisser imperceptiblement vers la mer.

SARDAIGNE-5419.JPGAttention merveille des merveilles, dommage que le soleil n'est pas été au RDV de cette excursion vers la plage de Goloritzé parsemée de gigantesques rochers, les splendides fonds turquoise de la localité sont célèbres. Un grand arc de pierre, que l'on peut traverser en bateau, perce le promontoire rocheux de Goloritzé, créant ainsi un autre superbe panorama, unique sur cette côte.

SARDAIGNE-5488.JPGPlus loin on trouve les hautes falaises des faucons, compactes, majestueuses jusqu'au Capo di Monte Santu. Le promontoire du massif karstique présente trois entailles: les étroits et très beaux "fjords" de Portu Iltiera, Portu Cuau et Portu Pedrosu.

SARDAIGNE-5529.JPGOn finit notre excursion par la plage de Céa et les célèbres "Is Scoglius Arrubius" des rochers aux formes ciselées et de couleur rougeâtre tout comme les Rocce Rosse d’Arbatax constituée de porphyre rouge antique, de granite et de filons de roche basique...

SARDAIGNE-5587.JPGC'est l'un des plus remarquables sites naturels de méditerranée et sans doute un des mieux protégés des cotes sardes. Nichée au pied d'une immense muraille en calcaire, il est impossible de faire  le golfe autrement qu'en bateau, car déclaré en parc national.

SARDAIGNE-5591.JPGOn est immédiatement ébloui par ce paysage majestueux. Le regard embrasse un panorama exceptionnel à 180°  ou les falaises rocheuses et séculaires descendent dans la grande bleue turquoise d’une mer limpide et éblouissante, éternellement attirante…. Si après cela vous n’êtes pas satisfait de votre voyage, il ne vous restera plus que le voyage sur Mars !

SARDAIGNE-6209.JPG

 

                              DIAPORAMA DE LA BALADE


  

Partager cet article

Repost 0
free - dans SARDAIGNE