Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 14:52

thai-2011-8015.JPG Pour certains, c’est le début du paradis, pour d’autres, de l’enfer. En tous les cas, le son du moteur est comme une signature, inimitable. La Harley, c’est comme l’Amérique, un certain art de vivre « way of life ». Un drôle de mélange de liberté et d’interdits. La plus que centenaire originaire de Milwaukee dans le Wisconsin réussit le tour de force de réunir dans une même passion, vedettes, cadres supérieur, et loubards.

thai-2011-8017.JPGthai-2011-8183.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Avec son esthétique en arrondis, son moteur bas, ses roues larges et stables, c’est une vraie routière. Un résumé mécanique du cheval emportant son cavalier à la découverte des grands espaces. Que ses conducteurs roulent sur la Nationale 7, l’autoroute A6 ou la promenade des Anglais, ils respirent à pleins poumons l’air de la route 66, de Hollywood boulevard ou de la Mecque de la corporation Harley : Sturgis et Daytona.

thai-2011-8056-copie-1.JPGIls n’aspirent qu’à l’aventure, la balade, la vie en groupe, la liberté … Des cow boys de l’ouest à eux, il n’y a qu’un pas. Certains jouent les méchants, les hors la loi, d’autres au contraire les justiciers, portant haut les valeurs morale d’entraide, de secours à la veuve et à l’orphelin en participant par exemple activement au téléthon. C’est ca la Harley. 

thai-2011-8186.JPGUn univers, une légende, aussi forte et éternelle que celle de l’Amérique dont elle a choisi d’adopter l’aigle (comme le Comté de Nice) pour emblème. Aussi glorieuse, bouleversante que Peter fonda roulant vers son destin dans Easy Rider ou Brigitte Bardot interprétant en cuissardes « je n’ai besoin de personne en Harley Davidson. C’est ca la Harley. Un mythe. Ce n’est pas une vulgaire moto en plastic bridé. C’est une Harley, une icône parmi les icones.

thai-2011-8188.JPGA Sturgis les superlatifs ont la vie courte. Chaque année le rassemblement atteind une participation encore plus importante que l'année précédente. La Mecque de tous les motards est le pèlerinage le plus gigantesque qu'il puisse être possible. Sturgis ne se raisonne pas, il se vit vingt quatre heures sur vingt quatre et sept jours sur sept. Un véritable marathon dont le commun des mortels n'arrivera jamais à boucler la boucle tant il y a de choses à voir et à vivre.

thai-2011-8198.JPGMonter et redescendre la Main Street équivaut à visiter le plus grand show de la planète. Il faut avoir une santé de fer pour essayer, je dis bien essayer de faire le tour de sturgis et des multiples activités qui y sont proposées. A cote de cela, les jeux olympiques, la coupe du monde de foot, le grand prix de Monaco ou le festival du film de Cannes font figure de petit meeting ! Même sur les autres planètes, les extra terrestres nous envient sturgis.... L'intensité qu'il génère, s'avèrent si fortes qu'il demeure impossible de ne pas éprouver une certaine félicité à l'avoir vécu et cette féerie opère chaque année sur les centaines de milliers de Bikers venant du monde entier pour la seule et unique Déesse motorisé: La Harley Davidson.

thai-2011-8219.JPGthai-2011-8224.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Chercher à être original à Sturgis, c'est un sport national. Pour attirer autant de foule , il faut un programme en béton: compétition de hillclimbing, de dirt track ou de dragster, concerts rock* et bike shows, plus de 2500 stands proposant les babioles estampillées sturgis et autres accessoires pour bikers.Sturgis est un spectacle permanent, des centaines de milliers de machines dingues partout, des filles toujours prêtes à sturgis à affronter les lois en dévoilant leurs charmes, un défilé de tattoo et des look complètements déments, un étalage de bikini plus fourni et plus sexy que le catalogue de la redoute ou des 3 Suisses réunis, de la musique partout.

thai-2011-8246.JPGFigurez vous que tout cela ne serait peut-être pas arrivé sans l'histoire tragique survenue à un brave cochon de lait ! C'était il y a un peu plus de soixante dix ans, quelques bons potes organisaient des balades pour explorer les plus belles régions du Middle West, prenant leur pied au guidon de leurs Harley dans le sud Dakota. Ces fameuses interstates (autoroute) qui traversent de long en large les états unis, n'existant pas encore, nos joyeux Bikers roulaient sur les routes de campagnes poussiéreuses qui reliait les Badlands à la petite ville de sturgis lorsqu'un petit goret (un hog en américain), échappé de l'enclos d'une ferme voisine, effrayé par le vacarme inhabituel des engins, traversa subitement la route et interrompit son grognement significatif sous la roue avant d'un des membres du moto club de passage.

thai-2011-8313.JPGthai-2011-8336.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Biker concerné arrête aussitôt la caravane mécanique, recueille les restes mortels du cochonnet, les charge sur la moto et décide d'aller dédommager le propriétaire.
Le ranchero refuse l'argent que lui offre notre biker et lui propose à la place l'unique chose sensée qu'il fallait faire: rôtir l'infortuné animal et le manger tous ensemble, arrosé de quelques verres de  whiskey distillé à la ferme.
Une véritable aubaine pour le paysan qui n'avait que très rarement l'occasion de parler à d'autres personnes et qui pour une fois, n'irait pas se coucher avec les poules !

thai-2011-8338.JPGC'est ainsi que naissent les légendes, mais aussi les plus belles fêtes entre amis en Amérique. Les potes se sentirent tellement bien qu'ils décidèrent de revenir l'année suivante mais avec quelques potes en plus. Année après année, le nombre de Bikers qui se sont laissés convaincre n'a pas cessé d'augmenter jusqu'a atteindre des centaines de milliers de riders venant du monde entier.

thai-2011-8343.JPGthai-2011-8337.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Entre temps, le village s'est préparé à accueillir l'événement et a commencé à organiser différentes courses de motos, des concerts et des spectacles. Le black Hills Motor Classic est devenu aujourd'hui le plus grand rassemblement motocyclistes de la planète.

thai-2011-8346.JPGLes gars n'avaient pas choisi cette route fatale par hasard, le South Dakota est un des endroits les plus fascinants du "North West" des Etats Unis. C'est ici que prend naissance le Missouri dans le lac Oahe, que l'on trouve les Badlands, des canyons et des prairies, le mont Rushmore avec ces quatres visages gigantesques de présidents taillées à même la roche ... et les black Hills.

thai-2011-8355.JPGIci les esprits de Sitting Bull tué à Little Eagle et des milliers d'indiens et de militaires dont les corps ont engraissé la terre de Wounded Knee, de Redig, de Slim Buttle, rodent dans le ciel .... Un air quasi authentique du viel Ouest souffle sur Deadwood, sturgis, Spearfish, Keystone ou Lead. Ce retour en arrière et l'incroyable variété des paysages font de cette région l'une des destinations préférés des Bikers du monde entier.

thai-2011-8440.JPGSi normalement la population de Sturgis est d'environ 5000 habitants tranquilles, durant la semaine du rally, elle se transforme en une communauté d'un peu plus de 900000 unités .... Sturgis devient ainsi Harleyville-USA, une métropole anarchique ou ce sont les Harley qui dictent leur loi, ou l'excès est la norme et ou les filles sourient tout le temps. Même si les "broyeuses de riz" sont en augmentation chaque année, c'est toujours la moto américaine qui est la reine.

thai-2011-8447.JPGHarley bien sur  , mais aussi Indian, Victory, Excelsior, Henderson et tous les "clone bike" sur base S&S... qui sont considérés comme seul digne de fouler de leurs Dunlop l'asphalte des Black Hills.
A sturgis, le temps s'écoule rapidement, rythmé par l'incessant va et vient des V-Twins, une bande sonore ininterrompue du matin au soir et pendant toute la semaine. A vrai dire même 24/24h toute la nuit ... A sturgis, on ne dort pas ! Comme à Las Vegas. Viva Sturgis !
thai-2011-8561.JPG* les concerts : Rien qu’au camping du Buffalo Chip, il y avait : Alice Cooper, ZZ Top, Lynyrd Skynyrd, Styx, Gregg Allman (Allman Brother Band) John Fogerty (Creedence Clearwater revival), Def Leppard, Poison, Jeff Bridges, Molly Hatchet, Ted Nugent, rien que ca ! Le Woodstock des bikers…

thai-2011-9164.JPG

                         DIAPORAMA DE STURGIS


SERVEZ VOUS DES FLECHES DU DIAPORAMA POUR PASSER PLUS VITE

Partager cet article

Repost 0
free - dans USA