Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 00:39
Des harley Davidson sur la place historique face à la Koutoubia

Pour les uns, c’est une ville attrape touristes pour les autres c’est une ville légendaire. La perle du sud est sans aucun doute l’une des villes les plus connue au monde. Le nom de Maroc lui-même dériverait de celui de la cité rouge impériale.

Le dédale des venelles de la médina s’organise autour de la célèbre place Jemaa El Fna classée patrimoine oral de l’UNESCO fait unique au monde.
On dirait que tous les camelots, conteurs, charmeurs de serpents, porteurs d’eau, musiciens orientaux se sont donnés rendez vous sur cette place mythique. Pour l’occasion c’est un groupe de Free Riders que les touristes et les autochtones découvrent. Ce qui à pour effet de réunir un petit attroupement autour de nos motos.
Les souks avec leurs ruelles ombragées de roseaux sont l’une des attractions de la ville. L’animation est à sont comble à la fin de l’après midi. La proximité de notre Riad à 3 minutes des souks nous permet de voir les pittoresques marchands de cuirs,  bijoutiers, vanniers, cordeliers à l’œuvre. A un peu plus de 200 mètres de la place et de notre habitation, le minaret de la koutoubia est un point de repère excellent. Du haut de ses 70 mètres, il est visible presque de partout.
on se fait la course en caleche 

Ce monument est sans conteste le plus connu de la ville. Nous y passerons devant plusieurs fois avec les calèches que nous emprunterons pour visiter la ville. Pascale et Patrice de Casablanca parlant l’arabe couramment négocieront les prix à chacun de nos achats commerciaux ou touristiques. On préfère donc laisser les motos se reposer dans le garage du Riad et négocier 3 calèches avec leurs chauffeurs pour nous emmener voir les centres d’intérêts puis nous attendre à chaque visite et repartir pour la suivante.

 


























On s’aperçoit bien vite que les touristes sont nombreux dans cette ville, mais pas seulement car prés de 20000 étrangers auraient acquis une villa, une résidence secondaire pour élire domicile dans la douce atmosphère de la ville rouge. Pas très loin de la koutoubia se trouve les tombeaux Saadiens, on y admire la salle dite « aux 12 colonnes » en référence aux piliers de marbres qui soutiennent sa coupole de bois ouvragé.
porte de la medersa ben Youssef

On admire la Medersa Ben Youssef construite au XVIe siècle qui logea jusqu'à 900 étudiants dans des chambres au confort vétuste de cette école coranique. La cour intérieure de la medersa est un pur chef d’œuvre surmonté d’un impressionnant travail du stuc, finement ciselé ou nous découvrons un auvent sculpté dans le cèdre.
la trés animé place Jamaa el Fna

L’autre chef d’œuvre de Marrakech est le palais de la Bahia. Cours et jardins plantés de bananiers et d’orangers donnent vie à cette immense bâtisse de 150 pièces ou chaque détail, du sol au plafond à été peint ou sculpté.
des boucheries toujours aussi surprenantes !

Nous retournant sur la place Jemaa el Fna pour nous imprégner de tout le folklore ambiant que dégage la célèbre place à la tombé de la nuit. Le restaurant que nous choisissons est vite pris d’assaut et nous ne pouvons avoir l’une des tables en terrasse qui surplombe la place. Tant pis, nous verrons danseurs et charmeurs de serpent plus tard. Nous profitons aussi d’une dernière nuit dans notre magnifique Riad autour de la piscine avec un thé à la menthe.
des pyramides d'épices de toutes les couleurs

Le lendemain pour prendre la route d’Agadir, nous longeons la ceinture de murailles de la vieille ville aux couleurs ocre ; au delà des murs de la cité et dans toutes les directions se sont développés de luxuriants parcs et oliveraies. Nous empruntons la route qui traverse une foret de palmiers-dattiers qui couvre plus de 12000 hectares.
Sans nous en apercevoir, nous prenons la route de Safi au lieu de prendre celle d’Agadir pour se rendre à Essaouira ce qui nous fera faire un détour de 150 km supplémentaire. L'ancienne mogador se fait donc désiré , mais nous la retrouverons dans le prochain épisode.

                 DIAPORAMA 2e PARTIE DE MARRAKECH


                

Partager cet article

Repost 0