Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 19:31

La redécouverte de cette route mythique qui traverse les Etats-Unis d'est en ouest. Permet non seulement de voir des paysages grandioses mais de côtoyer quelques lieux devenus mythiques.

Ce n'est pas une route, c'est LA route. Celle qui vous emmène à la découverte de l'Amérique, au cœur de son histoire, de ses villes fantômes ou animées, de ses paysages grandioses, luxuriants ou arides et de sa population chaleureuse et bigarrée.












Notre odyssée commencera à Chicago et traversera huit états.
Saint-Louis, Oklahoma City, Amarillo, Gallup... Tout au long du chemin, nous croiserons Jesse James, traverserons le Grand Canyon, on s'arrêtera au Bagdad Café et nous bifurquerons vers Las Vegas, pour finir à Santa Monica. C'est plus qu'une traversée des Etats-Unis. C'est un parcours initiatique.

Passage obligé également, la Mother Road s'inscrit dans la lignée des itinéraires qui changent les philosophies de vie. L’Easy Rider de Dennis Hooper, film culte qui raconte comment deux jeunes motards découvrent l'Amérique profonde, change considérablement les perspectives idéologiques des deux protagonistes. Puis l'extraordinaire Thelma et Louise de Ridley Scott, film où deux femmes opprimées découvrent, par le biais de leur périple, que la liberté n'a pas de prix et qui préfèreront la mort à la captivité sociale. Enfin, le poète et écrivain Jack Kerouac qui publia On the Road donne aussi à la Route 66 une image héroïque et tout au long de son trajet erratique, c'est la Route qui incarne le point de conscience du narrateur.

















Depuis maintenant vingt-ans, les autoroutes ont remplacé la légendaire Route 66. Ses plus longs tronçons existant encore aujourd'hui se trouvent en Arizona, la plupart d'entre eux traversant les territoires indiens. Cela dit on continue d'entretenir sa gloire et pas moins de quinze associations sont nées pour empêcher son éradication définitive. Pour la énième fois je vous parle de cette route 66 que nous allons faire bientôt en Harley Davidson, nous allons parcourir comme je le dis plus haut des panoramas majestueux mais, nous allons aussi faire quelques haltes à des lieux qui ont fait la légende de cette route : Motels, Restaurants Diner, Musées, personnages, stations services etc. …Voici, ces lieux légendaires états par états !!
 









Illinois

Dans les pas d’Abraham Lincoln
La Route 66 traverse la prairie monotone et ses immenses fermes jusqu’à Springfield, capitale de l’État, avant de buter contre la formidable barrière du Mississippi. C’est là qu’Abraham Lincoln plaida l’émancipation des Noirs, enjeu de la guerre de Sécession. C’est ici que se trouve le Cosy dog devenu pour la 66 aussi légendaire que le pan Bagnat à Nice. A Galena un musée sur la guerre de sécession vaut le détour.

Missouri

Le puritanisme américain façon New Age
La « Bible Belt », région conservatrice et puritaine, se révèle ici chaleureuse et hospitalière. Mais si elle demeure fidèle à ses convictions spirituelles, elle a aussi développé un solide sens de l’économie de marché. C’est a St Louis que vous trouverez le plus fameux glacier du monde : Ted Drewes








Kansas – Oklahoma

Rencontre avec l’Amérique « blanche.
C’est le pays des tornades et de l’érosion des sols qui poussèrent les « Okies » sur la 66, devenue la route de l’exode dans les années trente. L’Amérique blanche y a toujours défendu ses privilèges, jusqu’au terrible attentat d’Oklahoma City. C’est à Clinton que se trouve le superbe musée sur la 66.

Texas

Bivouac sur la piste des cow-boys
La légende de l’Ouest a engendré des villes fantômes. Les voitures ont pris la place des chevaux et les fermes d’élevage ont remplacé les ranchs démesurés. Attention  Enorme !! ,  le passage au Big Texan à Amarillo est absolument nécessaire et si vous arriver à manger le steak de 2 kilos en moins d’une heure, celui-ci vous sera offert.









Nouveau-Mexique

Dans les derniers bastions indiens
Ils ont perdu la terre de leurs ancêtres, contraints de troquer les grands espaces pour des réserves. Mais les Indiens du Nouveau-Mexique tentent de renouer avec leurs traditions. Pow Wow et festivals sacrés jalonnent la Route 66 alors qu’elle avance vers les montagnes Rocheuses. Vous pouvez dormir au blues wallow motel qui est devenu monument historique pour avoir été dans un nombre important de films. Sans oublier de visiter le musée Kit Carson à Taos puis d’aller manger au 66 Diner d’Albuquerque. Mais pour mon compte j’irai dormir au El Rancho Motel de Gallup, celui la même ou John Wayne est rentré avec son cheval en demandant à la réception « une bière pour moi et une autre pour mon cheval ».







Arizona

Sur les traces des pionniers héroïques
Le paradis des westerns, du shérif héroïque aux attaques de diligence. La 66 tient son rôle. Vous trouverez tout ce que vous voulez au trading post jack Rabbit de Joseph City. Tous les objets ou T-shirt à l’effigie de la 66. Vous achèterez vos santiags et stetson pour aller danser au son de la country le soir au muséum Club de Flagstaff. Et surtout n’oubliez pas de dire bonjour à un coiffeur tres sympathique le « Senior Delgadillo »







Californie

Ultime étape dans l’eldorado du Pacifique
L’expérience du désert, la soif et la chaleur, avant de toucher au but : la démesure de Hollywood et les plages de Santa Monica. On décidera pour le fun de dormir dans un wigwam ou si vous préférez un Tipi. Le wigwam motel de Rialto est très typique. Il est plutôt rare de pouvoir visiter le lieu de tournage d'un film culte qui, presque inchangé est tel que vous l'imaginiez. Le Bagdad Café est un de ces endroits
. Et qui y trouvions nous en entrant ? Lyn, la serveuse qui était dans le film et Pat, son mari qui tenait le rôle d'un biker.

On pourra encore nommer le Cadillac Ranch et le Harley Davidson café à Vegas. Apres tout cela vous aurez fait le plein d’icones Américaines.










Partager cet article

Repost 0
free - dans LA ROUTE 66