Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 12:03












LE TRAIN DES PIGNES

 

Les premiers rails sont apparus sur cette ligne bien avant la création  des Chemins de Fer du Sud de la France qui devinrent les Chemins de Fer de Provence. C’est le 16 juin 1845 que tout a commencé. A cette époque le Comté de Nice faisait partie du royaume de Piémont-Sardaigne qui avait succédé à la maison de Savoie et si vous avez suivi mes histoires sur le comté, vous connaissez tout cela dans les détails.

Afin de créer une digue sur la rive gauche du Var (le fleuve) sur une douzaine de kilomètres entre La Roquette et Aspremont, une ligne de chemin de fer fut établie. Cette voie fonctionna à partir de 1854 sur une longueur de 11,454 km, un unique wagon plat tiré par un mulet transportait quelques voyageurs téméraires.







En 1860 le Comté de Nice fut annexé par la France ce qui bouleversera le panorama économique de villes comme Cannes, Grasse et Nice.

L’annexion du Comté de Nice créa divers bouleversements. D’une part, l’arrondissement de Grasse fut perdu par le Var au profit du nouveau département des Alpes Maritimes. D’autre part, une nouvelle ligne de chemin de fer fut instaurée de Marseille à Nice. La récente annexion de Nice fit naître des projets d’une liaison Paris-Nice plus directe que celle passant par Marseille. Un axe rapide Lyon-Grenoble-Gap-Digne-Nice faisait son chemin dans les esprits. Ce fut une idée visionnaire à une époque où aucune route n’existait encore dans la vallée du Var et du haut pays Niçois. Puget-Théniers, nouvelle sous-préfecture, n’était reliée à la côte que par un chemin muletier.

Sous l’impulsion conjointe des militaires (pour la section Grasse-Nice) et du département (pour la ligne Nice-Puget-Théniers), les travaux de voies furent entrepris dès 1890. L’achèvement de la ligne Digne-St-André, déjà en travaux, fut décidé à cette occasion. Les deux sections Colomars-Grasse et Nice-La Tinée furent ouverts le 7 juin 1892, le tronçon La Tinée-Puget-Théniers fut ouvert le 8 août 1892. Sur la ligne Digne-St-André, le premier tronçon Digne-Mézel fut ouvert le 14 août 1891 et le 15 mai 1892 la ligne fut entièrement praticable.

Les combats de la libération à partir d'août 1944 vont causer de sérieux dégâts : les bombardements alliés endommagent la ligne en plusieurs points, alors que l'armée allemande en retraite fait sauter trois des principaux viaducs de la ligne de Meyrargues : les viaducs de la Siagne, du Loup, et de la Pescaressa. A la fin des combats, les deux lignes d'intérêt général sont interrompues en une trentaine de points. Ce département Français fut l’un des plus touchés. Les déportations dans les vallées de la roya et de la bevera furent terribles. Beaucoup de gens doivent la vie aux maquisards et résistants italiens qui combattaient les fascistes de Mussolini.

Après une reprise mixte (train et car) de l'exploitation sur le réseau, l'exploitation ferroviaire cesse sur la ligne du littoral en 1948, et en janvier 1950 sur la ligne de Meyrargues. Seule subsiste donc l'exploitation de la ligne Nice-Digne, encore en service de nos jours. Le train des pignes est devenu une légende et connu du monde entier comme étant l’un des plus spectaculaires avecle train des Merveilles qui montent jusqu'à Tenda. Mon pote Jean Michel Delphino collègue à la poste fait toujours fonctionnait la locomotive à vapeur de Puget theniers à Entrevaux le dimanche.











 
La ligne est une voie métrique unique, longue de 151 km. Elle comporte 16 ponts et viaducs, 15 ponts métalliques et 25 tunnels. Le plus long de ceux-ci, le tunnel de la Colle-Saint-Michel, mesure 3457 m de long. À sa sortie en direction de Digne, la ligne atteint son point culminant à 1023 mètres d'altitude.

 On se croirait presque dans les rocheuses du Colorado autre ligne magique que je connais bien » Durango- Silverton » qui, comme le train des pignes traversent des gorges vertigineuses. Si cannes et Nice sont des bagues en diamant que porte la France à ses doigts, le département des alpes Maritimes est un diadème en diamant sur la tête de notre pays.


LA BALADE:

Pour une fois, les Free Riders vont délaisser leur monture d’acier de leurs Harley Davidson pour prendre le cheval D’acier qu’est le train des pignes.

RDV est donc donné en gare de Nice Lingotière pour monter jusqu’au village d’Entrevaux dans les Alpes de haute Provence. Après avoir traversé les magnifiques gorges du Var, nous arrivons à Puget Theniers ancienne préfecture des Alpes Maritimes ou nous croisons le train à Vapeur celui la même qui un jour de pénurie de charbon fut dépanné par les pignes de pins ce qui explique son nom.

6 kilomètres plus loin, nous arrivons au village d’Entrevaux qui était la porte d’entrée de la France à l’époque ou le comté de Nice faisait parti de la Savoie et du Royaume de Piémont/Sardaigne.

Ce Village médiéval fortifié par l’ingénieur militaire Vauban à été réalisé pour empêcher la communication entre Nice et la Savoie auquel Louis XIV faisait une guerre farouche à Charles Quint (notre roi). Ce village non seulement d’être splendide possède un musée de la moto tenu par un authentique passionné et Niçois de souche qui prendra un plaisir immense à parler de sa collection.

Nous mangerons aussi au relais motard du restaurant pizzeria L’Ambassade lui aussi d’une gentillesse extraordinaire. Entrez dans le village médiéval et allé à la place du marché vous trouverez une auberge ou l’on mange à merveille, authentique et peu chère.

Pour 15€ il vous offre un apéro kir à base de fruit rouge (excellent) l’assiette de secca (spécialité d’Entrevaux viande de bœuf séché arrosé d’huile de citron, d’oignons et de tomates) l’assiette de sanguins du pays (champignons à l’huile) une daube et ses petits raviolis aux cèpes et une tarte sur son coulis de framboise. Limoncelo offert pour finir en digestif.











Un accueil royal !!!  On est encore loin des fausses idées de la cote d’azur et oui !! Faut connaître. Voila 2 personnages bien de chez nous avec une gentillesse typiquement provenco/Nissarde car on voit à l’entrée du village le drapeau flotté de la réunification de la Provence et du comté de Nissa.


                                DIAPORAMA DE LA BALADE

 

 

VIDEO SUR LA LOCOMOTIVE A VAPEUR DU TRAIN DES PIGNES

ECOUTEZ LE NISSART PARLER DU TRAIN DES PIGNES

Partager cet article

Repost 0
- dans COTE D'AZUR