Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 15:52







 




Sean Penn, l'une des figures du Hollywood engagé sur le front politique mondial, a rappelé que Cannes avait toujours eu pour vocation de "soutenir et encourager" les films, citant "Easy Rider" (1969) de Dennis Hopper, présent dans la salle qui revendiquait la liberté d’expression.











Penn est un enfant de la contre-culture américaine des "sixties", dont le film de Hopper est un symbole pour les bikers et la génération de cette époque. La soirée d'ouverture a été marquée par la présence d'une autre icône de cette période, le chanteur Richie Havens, qui a interprété "Freedom" sur scène, comme au festival hippie de Woodstock en 1969, et a enflammé la salle.

Glover, acteur engagé, a fait savoir l'indifférence du monde aux tragédies qui le touchent, comme les "émeutes de la faim" qui ont lieu dans différents pays: "Dans ce monde, on ne voit pas les autres.

Car si nous sommes au bord de la grande bleu avec les palmiers qui scintillent de ses paillettes, cet endroit magnifique cache toutes les misères de notre terre actuelle.










C’est que la liberté est en train de reculer messieurs mesdames, le pouvoir politique et celui de l’argent prend une dimension monstrueuse. On écrase de plus en plus les petits pour restreindre le cercle des riches et des puissants  qui n’en font qu’a leur caprice sur notre planète.

La France sans vouloir la comparer à la Birmanie (la junte des assassins) pays démocrate, de la liberté et des droits de l’homme en a pris sacrement du plomb dans l’aile depuis l’avènement du naboléon. Les enfants de la France sont en train eux aussi de crever de faim.

Alors oui !! Le festival de Cannes est intéressant à plus d’un titre car le pouvoir médiatique des gens du show biz (certains, pas tous !) peuvent se permettre de dénoncer  ces dérives.










Le 10 Mai 1968, cannes inaugure sa 21eme édition en projetant autant en emporte le vent, le 13 Mai à paris c’est plutôt « Autant en emporte la Tempête »(ou bien Riders on the Storm des Doors) Le 19 Mai Cannes ne verra pas son palmarès, le festival est interrompu. Profiterons nous 40 plus tard de renouveler les revendications pour nos acquis sociaux que nous perdons petit à petit !!

Bon ! Revenons à notre festival, que peut-on y faire mis à part de rester des heures devant le palais pour attendre Angelina Jolie, Harrison Ford,Robert de Niro,Monica Bellucci,Sharon Stone ou Madonna (Et oui encore les plus belles femmes de la planete sont présentes).


 

 

 

 

 

Pour vous mesdames vous pouvez sortir de votre placard les robes très décolletées, trop courtes, trop flashy que vous croyez immettables car en fait, à cannes elles sont mettables. C’est un plaisir pour le biker que je suis de voir autre chose que des combi en cuir. Puis vous allez voir des films avant tout le monde puisque inédit.  De parler dans la langue de Shakespeare et de dire : «  j’ai vu Death Proof » au lieu de dire «  j’ai vu boulevard de la mort » le dernier Tarentino ; Ca en jette quelle classe !!










A se prendre pour une star l’espace de 15 jours, le rêve absolu. Waouh ! C’est moi John Wayne sur mon Harley Davidson. A rentrer dans un palace avec des étoiles, portiers, voituriers et hôtesses canons comme ceux des 4 principaux :
Majestic
, Carlton, Martinez, Eden Rock. Voir défiler les plus belles voitures et moto (la mienne) de la planète.










Allez dans une station de ski le matin et se baigner à Cannes l’après midi (seul dans les AM c’est possible) Descendre les marches du palais avec Johnny Hallyday, Rencontrer intimement la fille de Ralph Valone, participez à la promotion du Film des Blues Brother 2000, Faire une balade en Harley avec Christopher Coppola (le frère de Nicolas cage) puis participé à sa soirée inaugurale. Promotionné la suite de Easy Rider qui ne verra jamais le jour. Danser au coté de Beatrice Dalle au Palm Beach lors du concert de BB King. Participé à un film sur le 100eme anniversaire de Harley ……..  Oui Oui ! Vous pouvez faire tout cela, je l’ai bien fait ce que je vous raconte. Vous voyez qu’il n’y a pas que rester à attendre une éventuelle bretelle qui tombe de la robe de notre meilleure actrice française.



CONCLUSION :

 

Le festival du film de cannes répond tout à fait au malaise ambiant de cette année 2008, les films (en compétitions) sont très politisés et font ressentir les terribles désillusions d’un monde qui bascule tout doucement dans la morosité. Les affiches officielles en attestent elles aussi !! Un bandeau devant les yeux pour l’affiche de ce 61eme festival et une affiche tout en réflexion et triste pour celle de la quinzaine des réalisateurs. Le message est clair : guerre pouvoir d’achat, catastrophe. On court à notre perte si nous ne réagissons pas. Les dictateurs de ce monde doivent être neutralisés.



Partager cet article

Repost 0
- dans COTE D'AZUR