Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 12:09

8eme-albums-0512.JPG Sur la place de Bastia

 

A peine sortie d’Ile Rousse, nous sommes déjà interpellés par les noms des localités identiques à celle du comté de Nice comme Pigna ou encore Santa Reparata qui est la patronne de notre ville. Mon beau frère nous dit que nous prendrons cette route ce soir pour aller dîner dans une osteria de Feliceto dans la Balagne profonde. Pour l’instant nous nous dirigeons vers Saint Florent pour récupérer les chambres d’hôtels qui nous attendent et prendre un petit apéro sur la plage. Nous passons par le désert des agriates et sa route tortueuse, mais, quelle route n’est pas tortueuse en Corse... La Corse, c’est une montagne dans la mer.

8eme-albums-0358.JPG

le village perché de Nonza

 

Malgré son nom, le désert des Agriates ne contient pas un seul grain de sable hormis bien sur les plages qui sont de toutes beautés. C’est plutôt juste de la rocaille à perte de vue avec une ressemblance importante pour le massif de l’Esterel sur la Cote d’Azur et ses rochers de couleurs ocres façon Arizona, mais encore plus sauvage puisque aucune habitation ne semble avoir voulu prendre le risque de s’y installer. Il est aujourd'hui officiellement reconnu comme le seul véritable désert européen, pourtant il me semble que la Sierra Nevada en Espagne parait bien plus importante dans mes souvenirs.

8eme-albums-0379.JPG8eme-albums-0351.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce territoire immense était le grenier de la République de Gênes, faute d'un arrière-pays suffisamment développé,  les  Génois l'utilisaient également pour cultiver de quoi nourrir sa population métropolitaine. Il est dominé d’ailleurs par le Mont Genova. Jusqu'au début du XXe siècle, on y cultivait encore le blé, les agrumes (cédrats, citrons, mandarines), l'olivier, le figuier… Cependant, l'écobuage et les incendies propagés par les vents forts ont eu raison de cette plaine fertile. Après une multitude de virages en épingle, nous arrivons à Saint Florent. Immédiatement mon beau frère va retrouver le bar de ses potes,  mais aussi plus certainement de sa copine la patronne de l’établissement. Ce sont des embrassades pour ces retrouvailles joyeuses suivi de l’apéro offert tout de suite par la maitresse des lieux. Ca commence bien !

8eme-albums-0346.JPG

chapelle de la mer à Centuri

 

Apres avoir fait le tour du village, de son port et de sa citadelle, nous nous installons à l’hôtel le Tettola qui est un 3 étoiles correct. Mon beau frère regrette un peu de n’avoir pas pu s’installer à l’hôtel de la Roya de son ami Chris Renucci qui est un établissement bien supérieur et d’un emplacement sublime face au village de Saint Florent à cause d'un seminaire qui occupe l'hotel dans son intégralité. Ca ne fait rien, on ira prendre l’apéro et diner aussi à cet endroit. Pour l’instant un peu de repos sur les transats de notre hôtel avec le choix de la mer ou de la piscine pour la baignade. Soso choisira la piscine tandis que sa sœur optera pour la mer, pendant que je fais « farniente » avec un petit cocktail Corse.

8eme-albums-0291.JPG

le petit port de Centuri au bout du cap corse

 

Nous reprenons la route des agriates pour Ile Rousse et grimper dans la montagne. En fait nous allons  faire plus de 200 km de route à lacets aller retour pour voir un personnage connu de toute la Corse.

8eme-albums-0148.JPG

Jean Marie Molineri mon beau frere descend dans l'antre du moulin

 

La Balagne abrite bon nombre de personnages hauts en couleur, qui à travers leur verbe ou leur sens de l'hospitalité témoignent d'un enracinement profond ,joseph de Feliceto est l'un d'eux. Dans son antre du Mulinu (moulin en Corse), il règne les vendredis et Samedis soirs de repas un vent de folie douce, qui fait que les nombreux convives sont plis dans un tourbillon de chants, de scherzi (plaisanteries) et de plaisir.

8eme-albums-0149.JPG  Moulin à Huile de Feliceto

 

Il est devenu expert dans l'art de faire voler les assiettes et de jouer du violon avec du prizuttu (jambon corse). Un tourbillon qui n'a d'égal que le plaisir de déguster des recettes savamment élaborées par le chantre des fourneaux: cuisinier connu pour la qualité de sa cuisine de terroir, l'homme est connu pour sa joie de vivre et ses facéties. (Je n’ai jamais mangé une daube de cochon sauvage et ses pastas à l’ail comme chez lui)

8eme-albums-0188.JPG  Ca y'est , c'est parti avec mon beau frere, le mari de la soeur à soso

 

L’ambiance est assurée dans ce moulin à huile d’époque tenu par Joseph Ambrosini qui pendant la période produit sa propre huile d’olive reconnu comme l’une des meilleures de Corse. Le menu varie en fonction des saisons et c’est toujours un régal.

8eme-albums-0191.JPG Guiseppe Ambrosini un fou corse

 

Le maître des lieux vous étonnera par sa manière de servir les clients : il jette assiettes et jambon comme des jetons sur une table de baccara, et c’est à vous de les rattraper.  Il faut le voir ! Un menu unique avec apéro, vin à volonté et digestif inclus, composé de jambon à la volée, d’une terrine arrosé à la grappa, d’un plat corse traditionnel, suivi des fromages de chèvres maison et d’un dessert  lui aussi maison.

8eme-albums-0203.JPG Luciano Pistolesi le frere à soso rattrape l'assiette au vol

 

La spécialité de l’établissement reste le service de « Guiseppe » qui offre un spectacle unique : on aime ou on déteste ! L’adresse est très courue et il vaut mieux réserver. Spectacle de chants et guitares traditionnels en prime. Tout d’un coup, vous le voyez arrivé avec un fusil de chasse de calibre 12, ouvrir la fenêtre et tirer on ne sait ou ?

8eme-albums-0159.JPG

Mais ! il est fou ce type .....

 

Cela surprend immanquablement et on se dit que nous sommes tombés chez un fou. Il vous interpelle et vous lance les assiettes à plus de 3 mètres de la table, quelques une passent justement par la fameuse fenêtre puis c’est au tour du jambon fumé d’atterrir dans l’assiette à condition de le rattraper …

8eme-albums-0196.JPG

Claudio Molineri accompagne guiseppe à la guitare

 

Le reste de la soirée c’est un one man show de joseph avec son gamin accessoiriste de son état qui aura une lourde succession à prendre. De temps en temps, il s’assoit avec vous et pite dans votre assiette ou bien tout d’un coup il vous invite à boire à la régalade. Pour les gendarmes ? Pas de problèmes, vous dites que vous venez de chez joseph et ils vous laisseront en paix. Ici on ne contrarie pas les fous …. Ca peut être très dangereux !

8eme-albums-0235.JPG

Allez Soso ! une bonne gorgée de Grappa à 70°

 

Enfin, nous partons à 2 heures du matin et nous avons 2 heures de route pour rejoindre l’hôtel et à 7 heures nous devons repartir. L’ambiance va être comme cela pendant 3 jours…

8eme-albums-0233.JPG

Guiseppe, Alfredo et Juan Carlo qui cherche encore à jouer de la flute traversiere

 

Visite dans la journée et fiesta le soir. Tout juste 2 ou trois heures pour faire dodo. Quand des Niçois et des Corses décident de faire la fête, ca fait mal !
On c’est tout de même promené le long du cap Corse en visitant le très joli village de Nonza. Magnifique nid d'aigle perché au dessus de la mer, le site de Nonza est un de ces sites Corses incontournables quand on visite l'île. Son étrange plage de sable noir est une curiosité à elle seule...

8eme-albums-0362.JPG

La plage Noire de Nonza , l'une des 13 merveilles naturelles de Corse

 

On continue notre route du Cap Corse par la route qui domine la mer. Attention, si vous êtes sujet au vertige et aux virages innombrables, vous n’allez pas être déçu. Mais au bout de la route, vous avez la récompense.
Ce n'est qu'au tout dernier moment, au détour de l'ultime virage que vous apparaîtra le petit village de Centuri, complètement resserré autour de son port charmant et minuscule... le bout du monde !

8eme-albums-0321.JPG

Centuri le petit port du bout du monde

 

Pittoresque et coloré à souhait, Centuri se savoure des yeux... Prenez le temps de vous promener dans les petites rues épousant le relief accidenté de ce village si attirant, attardez-vous à la terrasse de l'un des quelques cafés qui nonchalamment installé sur le port offre le spectacle toujours sympathique des bateaux entrant ou sortant. Avec ses anciennes maisonnettes de couleurs se reflétant dans la mer tranquille, aux toits de lauzes et aux murs de pierre, le village se veut aussi d'être le premier port de France pour la pêche aux langoustes. Loin de la foule et des touristes, vous apprécierez ce petit coin de paradis habité par 233 habitants qui sont les plus heureux au monde...

8eme-albums-0316.JPGRetour à Saint Forent car le soir à l’hôtel la Roya du copain au frère à Soso, il passe l’un des plus grands guitaristes Corse : Robert  Poletti.

Compositeur, interprète, il aborde avec autant d'aisance, le style gitan comme le classique, le folklore comme le jazz, la musique corse comme la musique grecque. Il est reconnu partout comme étant l’un des meilleurs guitaristes actuel. Son Dernier album « festa corsa » est sublime. Ce soir notre amie Janine Giordano aura le privilège de l’accompagner pour 3 chansons qui enchanteront tous les convives du restaurant. Dans l’un des restaurants les plus « selects » de Corse, nous avons mis une ambiance de folie.

8eme-albums-0462-copie-1.JPG8eme-albums-0472.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Robert Poletti qui accompagne Janine Giordano au chant l'une des meilleures interprétes d'Edith Piaf

 

Le lendemain, direction Murato et passage obligé à l’église de San Michele car elle est non seulement l'une des églises les plus connues de Corse, mais aussi la plus originale. Ses façades polychromes en serpentine verte et en calcaire pâle sont uniques dans l'art pisan insulaire du XIIème siècle.

8eme-albums-0470.JPG

Restaurant de l'hotel de la Roya

 

Le choix des pierres, le calcaire de Saint-Florent et la serpentine du Bevinco ont permis aux maîtres maçons et sculpteurs de laisser libre cours à leur créativité. Juste le temps de faire le tour du propriétaire car la pluie s’abattra sur nous sans crier gare !
Avant d’aller à Bastia, il faut faire le plein de charcuterie et de fromages Corse chez un petit producteur local. Les produits sont peut-être plus chers, mais ils sont certifiés Corse et d’une qualité et d’un gout remarquable.

8eme-albums-0496.JPG8eme-albums-0510.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Corse, c’est une ile enchanteresse, véritable « château d’eau », c'est l’île la plus montagneuse, la plus verte et fraîche de toute la Méditerranée. Avec 120 sommets au dessus de 2 000 m, enneigés en hiver, la Corse est « une montagne dans la mer » où les paysages dantesques de pics, d’aiguilles et de lacs alternent avec de vastes plateaux paisibles et des plages de rêve. Cœur de la Corse, la montagne est la gardienne de ses traditions et de son identité et c’est cela que l’on aime.

8eme-albums-0386.JPG8eme-albums-0372.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Regardez ! Le soir ou nous avons mangé chez joseph, deux gamins du village sont venus le voir. Deux gamins de 13 et 14 ans qui ont chanté en Corse avec ce que l’on appelle chez nous à Nissa «  avé la mentalita ». Ici pas question de chanter du rap mais bien au contraire de préserver la culture le mieux possible d’une jeunesse saine et amoureuse de ses traditions.

8eme-albums-0338.JPG
U mondu è fattu à scala: à chi cólla e à chi fala et en Corse on ne veut pas les oublier les bonnes traditions.
Forza Corsica..

 

                  DIAPORAMA DU SECOND ARTICLE


Repost 0
free - dans VISITES
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 22:30

 8eme-albums-0002.JPGLe NGV de la SNCM au port Lympia de Nissa  

 

Nous avons fait le plein de munitions pour pouvoir assurer ce contrat au mieux de ses possibilités !
Les munitions ? Un maximum de sacs et de cabas…. Le contrat ? Ramener le plus possible de charcuterie : Coppa  (échine), Figatellu (saucisse de foie), Lonzu (filet), Panzetta (Poitrine du porc), Prizuttu (jambon sans os), Salsiccia (saucisson épicé). Des fromages : brocciu (prononcez "broutch"). Les Corses en mettent dans presque tous les plats ! Il s'agit d'un fromage blanc frais, très onctueux... et de la confiture de figue aux amandes pour manger sur la Tomme de Corsica ou même pour mettre sur le foie gras. C’est donc un contrat des plus appréciables que nous devons réaliser…

8eme-albums-0019.JPGMais, me direz-vous, pourquoi aller en Corse pour acheter de la charcuterie alors que le Leclerc de Grasse tenu par un Corse distribue les mêmes produits ?
En réalité, la grande majorité de la production de charcuterie corse sur le continent est aujourd'hui réalisée à partir de viande de porc importée du reste de la France, voire de l'étranger et si vous voulez vraiment manger de l’excellente charcuterie Corse, il faut connaître les adresses…

8eme-albums-0035.JPG  bateau de la compagnie Corsica Ferry

 

Comme pour chez nous à Nice, coppa, pancetta et porchetta ne se trouvent que chez des artisans de qualités. La charcuterie Nissa/piémontaise qui se trouve être excellente est différente de la Corse et pour les connaisseurs, chacune des deux à son gout et a son odeur particulière … La charcuterie corse est bien sur réalisée à partir des fameux cochons sauvages que l’on retrouve souvent au milieu de la route !
Bon ! Après ces cours de gastronomie entre l’ile de beauté et la Costa Azzurra, il est temps de faire un peu de tourisme.  Tout le monde se donne RDV sur le port Lympia à Nissa dés sept heures du matin pour prendre le NGV.

8eme-albums-0069.JPG

L'arrivée à Ile Rousse

 

C’est depuis le début Avril que le NGV 4 vient de prendre ses fonctions pour la traversée Nissa-Corsica. Le Liamone 2 ou NGV 4  vient de commencer ses rotations entre Nice et la Corse. Il succède au Liamone 1 qui navigue désormais dans les eaux polynésiennes... La SNCM l'a loué avec option d'achat à une compagnie maritime qui veut développer les rotations entre Tahiti et les Îles Sous-le-Vent.

8eme-albums-0074.JPG  Petite plage avant l'embarcadere

 

La compagnie a donc revu sa flotte dans un souci d'économie pour attaquer la saison 2010. Le Liamone 1 consommait beaucoup et, comme il restait à quai en hiver, coûtait cher en entretien. Plutôt que d'acquérir un autre navire, c'est la formule de la « location » qui a été choisie. Le nouveau NVG 4 a été affrété pour six mois. Il vient du Pyrée où il était en service entre les îles grecques.

8eme-albums-0090.JPGle village de Saint Florent ou nous avons résidé


Dix ans d'âge, originaire du même chantier (Lorient) que son prédécesseur, le Liamone 2, représente en quelque sorte la demi-taille en dessous : 119 m au lieu de 127, 1 000 passagers et 170 véhicules contre 1 116 et 250 pour l'ancien. Pour ses performances, même chose : il fait du 31 nœuds au lieu de 42 (52 km/h contre 70 km/h). Ce qui met la Corse un peu plus loin qu'avant. En 3 h 30 au lieu de 3 heures.

8eme-albums-0269.JPGSur la route du Cap Corse


Nous arrivons donc à « Ile Rousse » par le NGV, le navire à grande vitesse pour ceux qui ne le savent pas….
Pour une fois, je me suis occupé de rien, ni réservation de bateau, ni réservation d’hôtel, ni même de réservation de voiture. Ah oui ! Je voulais vous dire que pour ce week end prolongé en Corse, je n’ai pas pris la moto, car les deux beaux frères et les deux belles sœurs ne sont pas motards.

8eme-albums-0114.JPG

Soso ne perd pas de temps arrivée à l'hotel

 

C’est donc le frère à Soso qui c’est chargé de toutes les réservations. Il nous a trouvé un charmant hôtel à Saint Florent : Le Tettola est situé prés de patrimonio, région réputée pour ses vins et ses plages d’exceptions. De la terrasse panoramique et de la piscine, quelques marches conduisent à la plage….. Le paradis quoi !

8eme-albums-0092.JPG

promenade dans la citadelle de Saint Florent

 

Bâtie à fleur d'eau sur une pointe basse qui s'avance au fond du golfe , Saint-Florent est l'un des plus beaux « petit port » de plaisance de la Méditerranée, l'ancienne cité génoise, couronnée par sa citadelle, est aujourd'hui une grande station balnéaire. Encadrée par les montagnes du Nebbio et du Cap-corse, la ville est un passage obligé pour tous ceux désireux de faire une plongée dans l’ambiance Corse et ses animations. Ses quais colorés et pittoresques comptent sûrement parmi les plus beaux de la méditerranée.

8eme-albums-0287.JPG

A la pointe du Cap Corse

 

On n’est presque pas dépaysé avec les noms, nous sommes à coté de la plage de la Roya, car chez nous la Roya est une rivière qui traverse le comté Nissart, puis nous découvrons le village de San-Gavino-di-Tenda , nous avons en fait, nous aussi le village de Tenda dans la vallée de la Roya du même nom aux portes du Mercantour. Bon ! C’est sur que les origines des gens sont pratiquement les mêmes ! J’ai compté 17 Giordano qui habitent dans le coin… N’oublions pas que Giordano Orsini fut Vice roi de Corse en 1557, donc les Giordano ici ne sont pas des « pinzuttu ».

8eme-albums-0100.JPG8eme-albums-0391.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Citadelle de Saint florent et tour Génoise de Nonza 

 

 Puis s’il y a quelqu’un qui me contredit, la « vendetta » sera terrible … Hai capitu ? hi hi hi U corsu, principiu à sapellu parlà, este appena cumu lu Nissart.
Bon ! Revenons un peu à Saint Florent que les pinzuttu comparent à Saint Tropez. Quel sacrilège de comparer ce merveilleux village Corse à cette disgracieuse cité varoise. Ma qué vergougna ! Ici, même si c’est touristique, la modernité et les traditions sont restées intactes et s’associe harmonieusement.

8eme-albums-0102.JPG

Place du port de Saint Florent

 

On flâne avec plaisir à travers ses ruelles tortueuses bordées de vieilles maisons avec ses placettes fleuries de lauriers-roses. Dominant la ville sur un promontoire calcaire, la citadelle est un remarquable exemple d’architecture militaire Génoise. Vous avez vu ca ou, chez l’autre cité du continent ?  Mis à part d’avoir des bateaux de luxe et des « peoples » qui se la jouent « blaireau » … c’est Incomparable ! Bon d’accord, vous avez compris que je n’aime pas Saint Tropez, mais ca n’engage que moi !

8eme-albums-0412.JPGLa plage de la Roya face au village de Saint Florent


Allez ! On s’installe à l’hôtel maintenant et je vous raconterais la suite dans un prochain épisode ou plutôt je vous raconterai l’itinéraire et les aventures rocambolesques de ce séjour…

8eme-albums-0108.JPG

retour à l'hotel et baignade avant de repartir à nouveau

 

                    DIAPORAMA DU PREMIER EPISODE


Repost 0
free - dans VISITES
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 15:32

La cité d'Agde est l'une des plus anciennes villes de France parait il ? Construite au pied d'un ancien volcan, le mont Saint-Loup. Elle est baignée par la mer Méditerranée. Le site du Cap d'Agde était un marais, séparé de la mer par de larges plages de sable, au milieu desquelles s'avançait le promontoire rocheux ayant donné son nom à la station.

Une de ses particularités est son centre d'hélio-tourisme qui correspond à un quartier entièrement naturiste. Il s'agit de l'un des plus importants sites naturistes du monde en capacité d'accueil. Il s'inscrit au premier rang des destinations naturistes du bassin méditerranéen. Largement ouvert sur la mer, le village naturiste bénéficie d'un site de choix et offre de nombreux privilèges : 2 km de plage de sable fin pour la partie réservé aux naturistes mais en fait il y a 40 km de plage ...

Pour les amoureux de vacances en harmonie avec la nature, il a inspiré l'esprit naturiste, en favorisant le respect de soi et des autres dans un cadre préservé. Entièrement autonome, le village naturiste offre une large diversité de prestations et d'installations : port de plaisance, restaurants, boutiques et centres commerciaux, banques, services médicaux...

Devant notre chalet du centre Helio Marin , nos Harley sont garées

 

A notre arrivée, le Bureau d'accueil du Service des entrées, nous accueille pour les formalités d'accès. Une carte délivrée pour la durée de notre séjour et entièrement géré par la municipalité nous permettra l'accès au village puis à celle du camping René Oltra et son centre Hélio Marin.
Le chalet est du style maison creole , on se croirait aux Caraibes !

Chaque année, le premier week-end de septembre est l'occasion d'un grand rassemblement de motos Harley-Davidson organisé par une association locale en partenariat avec diverses municipalités et commerçants des alentours du Cap.
Selon la définition le naturisme est : Une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par la pratique de la nudité en commun, ayant pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de l’environnement. Les ancêtres de l’écologie à les entendre dire …. Ca c’est la soit disant charte ou bien les 10 commandements de la philosophie nudiste, on verra par la suite qu’il en est tout autre ………
Farniente et petit dejeuner entre amis

En effet, la nudité collective, dans un cadre familial et sain, où toutes les générations se côtoient, est synonyme de liberté et de plaisir pour les naturistes, qui cherchent à vivre au calme, immergés dans une nature préservée. A mon avis le calme ne se trouve pas au Cap !  Bon passons ….
La plage et les terrains agricoles du bord de mer verront les premiers campeurs dans les années 1960 , les précurseurs du mouvement « hippies » que nous retrouverons bientôt à partir de "69". Pour la petite histoire, les frères Oltra possédant des vignes juxtaposant la plage acceptèrent un campeur fin des années 50 qui avait monté sa toile de tente au milieu des vignes. La feuille de vigne à la place du maillot de bain aurait elle été inventé ici ? Est-ce pour cela qu’ils appellent  la cité grecque car de grec, il n’y a que le nom ou bien tout juste une fausse statue d’apollon à un rond point. Bref comme disait pépin, ces baigneurs naturistes étaient essentiellement des scandinaves et des germaniques qui se mettaient nus sur les plages sauvages en bordure des Vignes des Frères OLTRA
Equipement complet dans le chalet , il n'y a plus qu'a acheter le pain et les croissants

Ensuite tout est allé très vite, le bouche à oreille (pas encore le ... euh... je ne vais pas le dire ..), l’effet de mode, la nouveauté…. alors sur le site un camping s’organise, les « OLTRA » en profitent et l’urbanisation suit peu de temps après. Avec Port Ambonne tout d’abord puis avec Port nature et Héliopolis ensuite. Enfin ! Moi je vous le dis comme on me l’a raconté hein ! Je suis un Harleyiste pas un naturopamachinchose.
Petit à petit la population naturiste qui était essentiellement familiale proche de la nature s’est fait voler la vedette par les libertins du naturisme dont les médias se régalent de relater sur les magasines torchons !!








Je ne suis pas naturiste et je n’avais jusque là jamais mis les pieds dans un camping naturiste. Or, beaucoup me le disait, « le Cap »  est la “Mecque du naturisme”. Forcément, au début, l’endroit est surprenant pour les novices que nous sommes. Tout le monde, ou presque, se balade nu dans les rues du village, à pieds, à vélo ou en scooter (en Harley aussi). Mais, il y a ceux qui portent un simple paréo, et ceux qui sont complètements habillés. Bref, au village naturiste, la nudité est autorisée mais pas obligatoire.  Au pays des “culs nus”, c’est comme partout ailleurs. Il y a des corps plus jolis que d’autres. Sauf que là, aucun vêtement ne peut cacher les défauts, peau fripées, seins qui tombent ou mini quéquette, etc. Mais peu importe puisque les naturistes ne se reluquent pas entre eux. En revanche, ce sont les extérieurs, des voyeurs qui viennent avec l’intention de mater avec l’aval de la municipalité qui soit disant passant fait payer un  droit d’entrée pour limiter le nombre. Tu parles !! Un business qui leur rapporte une somme phénoménale en plus de la taxe professionnelle.
La section des emplacements caravanes au camping

Cinq centres commerciaux, trois supérettes, des bars, des restaurants, des agences immobilières, des boulangeries, plusieurs magasins de vêtements, souvent sexy d’ailleurs puisque plusieurs boîtes de nuit du village sont dédiées au libertinage. Et même, une ou deux galeries d’art ! Une capacité de 50.000 personnes et environs un demi million de vacanciers chaque année. Il y a les résidents propriétaires, les locataires, les campeurs… Il y a des familles, des personnes seules, en couple ou avec des amis, il y a les libertins. Bref, il y a de tout.
BBQ le soir chez Marco et Martine , des habitués du camping René Oltra

Mais il ne faut pas beaucoup de temps pour se rendre compte de l’envers du décor. Cette cité naturiste, draine une foule  de pervers, de débauchés, qui de naturistes n'en méritent surtout pas le nom ! Quand vous pénétrez dans cette "ville dans la ville", il faut montrer patte blanche aux doubles postes de contrôle, gardés 24h/24 employé par la municipalité .. mais je me répéte !  Dans la journée, soleil et plage obligent, la cité semble somnoler dans une douce torpeur, écrasée par un généreux soleil. Où ça se corse comme le dirait le Naboléon de l’Elysée, c'est au moment où le soleil décline et regagne ses quartiers pour la nuit. Quelques beaux couchés du soleil d’ailleurs. C’est vrai que « couché » ici est la spécialité !

Vers  18h00, la plage s'est déjà bien vidée, c'est l'heure des "Zombies, des loups garou et des goules" ! Telle une invasion de sauterelles, vous voyez un défilé de couples sortis tout droit des coulisses d’un film « hardcore » ou "Gonzo" (c'est comme vous voulez !), quitter les quartiers résidentiels et se diriger vers le centre de port nature ou d’Héliopolis. Les hommes sont assez sélects dans l'ensemble, hormis bien sûr, quelques hurluberlus faisant l'exception qui confirme la règle. Pantalon de tergal noir et chemise blanche pour la plupart, ou pantalon de cuir noir ouvert sur les fesses du style « chaps cow boy » ou bien « village people » pour les plus dévergondés. Pour cette occasion, le look biker était très répandu évidemment !
Un petite balade à Bouzigues capitale des huitres de Mediterrannée

Maintenant intéressons-nous à ces dames ! Pour les plus timides, la micro robe  noire, rouge, ou dans des tons plus voyants, qui, de part sa longueur, ne laisse aucun doute sur le fait que madame n'a pas de culotte. Les chaussures sont pour la plupart à hauts talons aiguille. Ces « demoiselles » sont de toutes tranches d'âges confondues, et ce ne sont pas les plus jeunes qui sont majoritaires !! Les "Piercings" sont très prisés sur les tétons, sur la vulve, d'où pendent parfois des chainettes dorées.























Moi !  je m'en fous , je mange .... Au diable le corps d'athlete. Soso essaye des chaussures pour son jogging

 Les tatouages vont de la fresque à la petite licorne.  Les bustiers sont en skaï ou en cuir hérissés de pointes dans le style sado-maso et Mad Max. Les sexes sont rasés de plusieurs manières : en "ticket de métro", en forme de "V", en pinceau de Rubens !! Le Cap d'Agde est donc devenu la capitale du libertinage, du sexe, de la magouille et du rock roll (sans doute de la drogue aussi) ! De plus en plus on peut constater que le cap d'Agde est passé du naturisme au libertinage. Beaucoup de vrais vacanciers se plaignent de l'insécurité totale sur la zone naturiste du cap d'Agde, les abus sexuels, la perversion, les viols et les agressions de toutes sortes  ... Attention ! je n'ai constaté aucun de ces délits , je le repete comme me l'on avoué plusieurs anciens résidents  de longue date (20 ans) du camping !
Le Melrose Café : l'une des adresses incontournables des soirées du village

Les journaux nationaux relatent leurs articles sur les magouilles qui sévissent dans cette station balnéaire ou la mafia Russe vient de s’installer (source officielle prise noir sur blanc sur le canard local)  ... Certaines manifestations dites culturelles et rassemblements annuel sont prétextes à  beuverie validé par les pouvoirs publics locaux ! Pendant ce temps de partout en France, le bon citoyen qui travaille est arrêté le matin pour avoir une plaque d’immatriculation non-conforme ou bien un casque non homologué. Ok ! Je ne polémiquerais pas  sur notre bon gouvernement, on va encore me taxer de gauchiste primaire …
Apero au Mobil Home des Parigots. Ben oui ! on a fait le camping de long en large
 
Non non ! je ne suis pas tombé dans un bénitier etant tout petit , je dirais meme que les curés ne sont pas ma tasse de thé sauf peut-etre le pére Guy Gilbert présent à la manifestation Harley qui est bien sympa . Non non !  je ne suis pas du genre coincé mais plutot un bon vivant quand cela est fait entre adultes consentants. Ce qui est choquant , c'est qu'au milieu de tout cela , nous avons vu 2 enfants de 3 et 4 ans qui comme des petits singes imitaient le comportement de 2 femmes ensembles.  Deux gosses appartenant à la gérante d'une boutique qui les emmene au milieu de cette mascarade......
Tout est bon pour faire du buisness, mais rassurez vous ! ce n'est pas du Minervois mais du vin Espagnol

Au milieu de tout ca, nous étions une quinzaine de Free Riders "consentant" qui ont associé balades et meeting Harley pour se retrouver l’espace de 6 jours ensemble, car le groupe venait un peu de partout : Aix, Perpignan, Nice, Paris, une partie de l’équipée de la route 66 et du Maroc plus d’autres bien sur !! Le chalet loué dans le camping etait magnifique . Un petit air de case créole à la Saint Barth  que l'on a partagé avec nos amis. 2 chambres , cuisines et salle de bain, climatisation avec une terrasse ou nous prenions nos petits dejeuner tous les matins. 560 € à 4 pour une semaine  enfin pas tout à fait pour 5 nuits exactement ,mais ,  c'est le paradis tout de meme  !
Marco , Miss et Soso en train de faire les pitres dans la galerie marchande de port nature

Puis ce fut l’occasion de rencontrer à nouveau des bloggeurs comme JC biker le célebre Barbu et surtout la Bordelaise du site « promenade de Miss ». Une rencontre fort sympathique avec son mari. J’ai eu beaucoup de plaisir à les rencontrer. Un couple super sympa. Enfin ! Je vous ferez découvrir bientot un village du pays Cathare classé dans les plus beaux villages de France : Minerve

























Si si, je vais polémiquer et la on va me taxer de chauvinisme …. Qu’est ce qu’il fait froid le soir et le matin dans cette région. La aussi il n’y a pas photo avec la cote d’Azur. On se gèle les ………
Comment font ils pour se mettre en tenu de Dionysos et de Sémèlé le soir ? Bon d'accord , je n'ai pas le corps de Dionysos..... je n'aurais pas du boire autan du Minervois !
Tiens ! j'en vois qui sont décues ..... Mais vous esperiez quoi ? que je me montre à ...... !!


                                     DIAPORAMA DU SEJOUR


Repost 0
free - dans VISITES
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 06:30

















Voici notre prochaine grande balade en Harley Davidson, celle-ci va se dérouler dans un pays ou les paysages sont magnifiques de beautés. Le pays des Ksars et des Kasbahs, des palmeraies et des oasis merveilleuses. Celui des berbères et des hommes en bleu que l’on nomme : les Touaregs. Un pays que j’avais fait il y a  tout juste vingt ans et qui m’avait laissé un souvenir impérissable.

Ces majestueuses forteresses de terre rouge ou ocre qui font partie du patrimoine mondial m’avait très impressionné et quand Jean Claude nous proposa d’organiser un raid en Harley Davidson au Maroc, mon cœur battit la chamade de retrouver ces paysages et le patrimoine de ce pays en le faisant différemment de mon premier voyage éffectué dans une Golf GLD diesel de l’époque, mais cette fois ci en moto et bien sur toujours en Harley Davidson.

Sur la route de Ouarzazate

Laisser moi donc vous dévoiler le parcours et l’itinéraire de notre voyage. Tout d’abord les Free Riders de cette aventure Marocaine se retrouveront à Sète pour prendre le bateau de la compagnie « Comanav » qui effectuera une traversée de 36 heures et deux nuits à bord  pour rejoindre Tanger. Nous devrions avoir un groupe de Riders qui vient de Perpignan (2), Aix en Provence (2) Paris (2) et la cote d’Azur (8) plus des Francais en Harley qui habitent déja le Maroc devrait nous rejoindre (4), une partie de cette équipe était déjà de l’épopée de la route 66 au mois de Septembre 2008. Jean Claude l’organisateur  est un habitué du Maroc car il a habité ce pays pendant 10 ans en étant tout de même le président de la Fédération Marocaine de Motocyclette, et Champion National de moto cross, c’est pour vous dire comment il connaît à font le territoire.

Le désert n’a aucun secret pour lui et les médinas du pays, il en connaît tout ses mystères !
Nous devrions partir le Samedi 16 Mai 2009 à 19 heures pour arriver à Tanger (si tout va bien et que le bateau ne s’appelle pas le Titanic) aux alentours de sept heures du matin le 18 Mai 2009. Nous partons ensuite pour la route de Fès en passant par chefchaouen  et le col du zeggota (visite de Fès et du site de volubilis) nous continuerons notre route sur Ifrane (la suisse Marocaine et le pays des singes Magots)-Er Rachidia et Erfoud. On attaque le moyen Atlas en passant par les gorges du todra et la vallée du Dades. Nous nous retrouverons dans le grand sud Marocain en passant par Ouarzazate et Zagora sur la route de Tombouctou au milieu des grandes dunes de sable en descandant jusqu'à M'amid.

















                                                                                                 les cascades de Ouzoud

Dans le grand sud Marocain nous allons faire une expédition au milieu du desert 
dans le camp de DAR AZAWAD qui est situé  dans les dunes de ch’gaga, les plus belles dunes du sud marocain.Très éloignées de la civilisation et s’étendant sur plus de 120 km, l’erg de ch’gaga est le meilleur site pour découvrir le désert et les dunes. C’est donc ici que nous allons implanté notre bivouac. Nous laisserons nos motos pour rejoindre le camp en 4X4.
bivouac des dunes de ch’gaga

Ensuite, nous rejoignons la route du Tizi n- Test, vertigineuse qui permet de découvrir les paysages verdoyants de la région d'Asni et d'Ouirgân. Après la vallée du Nfiss jalonnée de vieilles kasbas, on atteint enfin le Tizi n-Test, incomparable belvédère d'altitude dominant la grande plaine surchauffée du Sous , puis nous continuons sur Marrakech avec sans doute un détour sur les cascades de Ouzoud.











La perle du sud devrait voir les free Riders pour deux bonnes journées dans cette ville somptueuse ou nous logerons dans le Riad Itrane palais majestueux tout proche de la place Jemaa El Fna  avant de prendre la route d’Essaouira l'ancienne mogador et sa Medina classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et d’El Jadida et ses citernes Portugaises pour finir notre voyage en passant par le concessionnaire Harley Davidson de Casablanca , puis de voir la ville impériale de Rabat et son extraordinaire Mausolée,ses jardins de Chellah et les jardins de Bouknadel. A ce moment du voyage nous aurons fait une petite balade de 3700 km au Maroc en 14 jours + 2 fois 36 heures de bateau pour arriver de nouveau à Sete le 02 Juin 2009.













Le Maroc et son relief :

 

Le Maroc se caractérise par une grande diversité de paysages. L'explication à cela est la présence de la chaîne de l'Atlas qui joue un rôle de barrière et de filtre climatique. Le Maroc compte deux massifs montagneux : l'Atlas, subdivisé en Moyen-Atlas au nord, Haut-Atlas au centre et Anti-Atlas au sud, et le Rif. Le point culminant du Maroc est le Jbel Toubkal qui culmine à 4 167 m. Entre l'Océan Atlantique et l'Atlas, une constellation de plaines à la fertilité relativement élevée... Au sud et à l'est de la chaîne de l'Atlas, l'omniprésence du désert et la pauvreté de la terre ne permettent qu'une occupation humaine clairsemée. À l'est, la population s'organise plus volontiers autours d'oueds (cours d'eau partiellement et périodiquement asséchés) comme le Drâa et le Ziz tandis qu'au sud ou même dans l'Extrême-Orient marocain, les oasis sont véritablement de type sahariennes.













Nous ne sommes pas, bien sur ni les premiers ni les derniers à faire ce genre de périple, plusieurs agences de voyages spécialisées sur le Maroc et en Harley Davidson proposent cette expérience. Mais cela ressemble quand même au voyage traditionnel et limité par les principes des tours opérator.
A la manière de notre virée sur la route 66 aux Etats-Unis, nous préférons la liberté d’un voyage plus authentique au milieu du peuple Marocain , à la découverte des vrais sentiers battus loin des endroits trop touristiques qui sont proposées par ces agences. Mais rien ne nous empêchera de voir aussi les icones du Maroc, surtout que Jean Claude fera jouer ses relations importantes qu’il a dans ce pays pour rentrer dans quelques palais interdits aux touristes ordinaires.



Le diaporama suivant est constitué de diapositives qui ont été scanné lors de mon voyage au Maroc en Septembre 89. Celle ci ce sont mal conservées (humidité,perte de couleurs,contraste,scaner non performant) N'empeche que je vous en fait profiter quand meme !!



Le mercredi 11 Fevrier a eu lieu une premiere reunion chez Soso et Pat avec les Free Riders de la cote d'azur en etant branché telephoniquement avec la section Parisienne. Il s'en suivi une remise des ahres à Jean Claude pour les réservations définitives à ce voyage.

طرق جيدة ، ورحلة طيبة للجميع

باتريك
Repost 0
free - dans VISITES