Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 11:27

Quelque soit le moment de l’année, se promener au parc Phoenix de Nice, c’est se laisser éblouir, aux grés des floraisons par les couleurs et les parfums de la nature.
Situé à l’entrée ouest de la capitale de la cote d’azur, face à la mer, ce domaine de 7 hectares est la destination rêvée pour un moment de dépaysement et de détente. Ce parc est unique en Europe, je vous en ai déjà parlé dans un précédent article ! C’est un parc floral et botanique tout en étant animalier à la fois.


























Autour d’un lac peuplé de plus de 250 canards, de pelicans, de cygnes noirs et de tortues, des cascades et des fontaines musicales offrent un spectacle unique. Une vingtaine de jardins permet de découvrir la richesse du patrimoine naturel méditerranéen (2500 espèces de plantes) mais aussi celui de la nature de 6 climats tropicaux et subtropicaux grâce à la plus grande serre d’Europe. Une foret équatoriale est reconstitué à l’intérieur de ce diamant vert pour votre plus grand plaisir.
Au détour des chemins, vous rencontrerez de nombreux animaux en semi liberté ainsi que des rapaces diurnes et nocturnes, des nandous, des paons, des perroquets multicolores, des loutres, porcs-épics, chiens de prairie, autruches, pélicans mais aussi, serpents, mygales , scorpions et caimans mais cela bien sur protégés du public par un espace sécurisé  etc etc. …..
Tout cela pour une modique somme de 2 euros tout en sachant que le parc accueille des expositions en tout genre dans plusieurs salles, ainsi que d’un musée des arts asiatiques, un chef d’œuvre de marbre posé sur le lac et conçu par le japonais Kenzo Tange qui évoque l’architecture et la structure d’un mandala Tibétain. Avec la buvette de boissons soft offerte pendant le salon, avouez qu’il est difficile faire mieux. Merci le conseil général des Alpes Maritimes.


























Mais pour l’instant, en ce week end de la toussaint ce sont les champignons du comté Niçois qui y sont exposés et qui sont à l’honneur.
L’Association des naturalistes de Nice présente un grand nombre de variétés de champignons récoltés aux quatre coins de la région Provence Cote d'Azur.


























Les visiteurs peuvent ainsi trouver sur place de nombreuses informations pour apprendre à classer les champignons en fonction de leurs caractéristiques et à reconnaître ceux qui sont comestibles, toxiques, psychotropes ou même mortels.
Les mycogastronomes verront des champignons mythiques comme l'Amanita caesarea ou encore le Lactarius sanguifluus. Nous avons la chance d’avoir de nombreuses espèces en France, prés de 25000 différentes.
En fonction des conditions climatiques, 300 à 600 espèces sont exposées ainsi qu'une centaine de lichens chaque année à Nice. Des mycologues sont à la disposition des visiteurs pour identifier leurs récoltes et donner des conseils. Un grand nombre de champignons ont été cueillis dans les montagnes du comté de Nice. Cèpes, sanguins, girolles, chanterelles, petits gris, lactaires, bolets tous frais et cueillis par les membres de l’association des Naturalistes … On pourrait égrener encore longtemps la litanie des champignons des sous-bois de Provence et du Comté de Nice. Le département des Alpes maritimes possède 55% de son territoire en foret et végétation pure. La moyenne nationale est de 25%. Comme toutes les régions de France, le département des Alpes Maritimes à ses champignons et ses recettes bien spécifiques.
Ceux là viennent de la forêt de Peira Cava, au milieu des mélèzes, pins épicéas, sapins. La cuisine niçoise compte de nombreux plats autour des champignons sauvages. Les recettes ancestrales mêlent gibier et champignons dans une alchimie de parfums qui embaument les cuisines et comblent les estomacs des gourmands. Selon la variété, les champignons entrent dans la confection de pâtés et de tourtes, partagent la vedette avec la viande dans les daubes, anoblissent une simple fricassée de pommes de terre et accompagnent merveilleusement les œufs. Certains se conservent à l’huile, au vinaigre, d’autres gardent tout leur parfum une fois séchés. Parmi les spécialités de la cuisine niçoise, deux sont très prisées du côté du Vieux Nissa et du Cours Saleya : la doba a la nissarda et les sanguins conservés à l’huile d’olive.

























Parmi les champignons les plus appréciés bien sur, il y a  le cèpe de Bordeaux qui pousse dans les sous-bois de châtaigniers, mais qui se plaît aussi dans les forêts de résineux des montagnes du comté de Nice.
Attention, aux cueilleurs néophytes: tous les bolets ne sont pas comestibles. Méfiez-vous du bolet Satan au chapeau blanchâtre ou grisâtre, aux spores rougeâtres qui bleuit quand on le casse et du cèpe beau-pied au chapeau légèrement aplati, aux spores jaunâtres et qui bleuit, lui aussi, au toucher. Ne cueillez que les espèces que vous connaissez et ne mélangez pas les différentes variétés de champignons dans votre panier car, si vous avez ramassé une espèce non comestible, il vous faudra tout jeter (les uns contaminent les autres) !
Quelques conseils d’ailleurs que je vous propose :

- Ne pas transporter les champignons dans des sacs en plastique (décomposition rapide).
 - Ne laisser aucune trace de votre passage : ne pas faire de trou ! Un champignon doit être cueilli proprement, et non pas avec des râteaux, comme le font certains. Ne pas détruire les espèces que vous ne connaissez pas sous le prétexte qu'elles ne sont pas sympathiques.
- Ne récolter que ce que vous allez consommer ou mettre en conserve très vite : les
Champignons se gardent mal. Tout cela, les exposants du salon du parc phoenix vous l’expliquent de manière simple en vous faisant identifier les différentes espèces. Même les enfants sont à l’écoute et sont très attentifs aux conseils des naturalistes présents. Il faut dire que les organisateurs de ce salon et surtout l’association des naturalistes de Nice n’ont rien laissé au hasard en explications et en démonstrations.
Mêmes les arbres avec leurs feuilles sont exposés pour déterminer les variétés de champignons qu’il peut s’y trouver à leur pied. Les insectes des arbres et des champignons étaient mis en évidence avec des microscopes mis à la disposition du public et bien sur librairie, artistes peintres et photographes sur le thème des champignons prenaient place dans la grande salle optima du parc phœnix. Normal ! Pour une 42eme édition, un salon absolument intéressant et instructif ….Un salon qui aurait été apprécié par Marcel du site « Parcourir le Nord », un grand cueilleur de champignons de sa région. Avant de refermer cet article, je dois vous donner aussi une information importante. Ce salon est uniquement pédagogique et en aucun cas un salon business comme on peut en rencontrer ailleurs. Ici aucun champignon n’est à la vente.
Iguane dans le parc phoenix

Maintenant, laissez-moi-vous soumettre 2 recettes du pays Niçois qu’ici tout le monde connaît :
Les sanguins à l’huile d’olive

Recette pour 1 kg de sanguins
2 grands verres de vinaigre, 1/2 verre de vin blanc, 4 ou 5 gousses d’ail, thym, sarriette, poivre en grains, Huile d’olive AOC de Nice (très important, uniquement de la caillette),bocaux.
il a des couleurs etonnantes et je ne connais pas le nom de cet anatinae

Préparation

Nettoyez les sanguins, ôtez les parties terreuses sans les laver. Coupez-les en gros morceaux. Faites chauffer l’huile d’olive de Nice dans une poêle à bords hauts et ajoutez les sanguins. Cuisez à feu vif pour faire évaporer l’eau rendue par les champignons. Ajoutez les gousses d’ail coupées en quatre, le poivre, le vinaigre et le vin blanc. Maintenez le feu vif (le mélange ne doit pas s’évaporer mais se concentrer). Ébouillantez les bocaux et séchez-les. Remplissez-les avec les champignons et leur sauce. Couvrez d’huile d’olive AOC de Nice. Fermez les bocaux et stockez-les dans un endroit sec à l’abri de la lumière.



























La salade de cèpes

Recette pour 6 personnes
400 g de petits cèpes, 1 citron de Menton (très important qu’il soit de Menton) ,1 c. à café de moutarde, 6 c. à soupe d’huile d’olive AOC de Nice, 120 g de parmesan, 1 bouquet de cerfeuil, 2 poignées de mesclun, fleur de sel, poivre.
Préparation

Pressez le citron de Menton, versez y le jus dans un bol avec la moutarde, salez, poivrez. Ajoutez l’huile d’olive de Nice en remuant la sauce. Lavez le cerfeuil et le mesclun. Nettoyez les cèpes. Coupez les parties terreuses et essuyez-les avec un torchon humide, ne les faites  pas tremper dans l’eau. Coupez-les en fines lamelles. Déposez dans chaque assiette un lit de mesclun, arrangez les lamelles en rosace, arrosez avec la sauce, dispersez quelques copeaux de parmesan. Décorez de quelques feuilles de cerfeuil et consommez sans attendre.

VOICI 2 DIAPORAMA: LE PREMIER EST LA BALADE DANS LE PARC PHOENIX & LE SECOND AU SALON DU CHAMPIGNONS



2eme PARTIE LES CHAMPIGNONS

Repost 0
free - dans COTE D'AZUR
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 08:59

A grands coups de publicités sur les radios de la Cote, Nostalgie, NRJ, Kiss FM et les autres fréquences vantent les mérites de la foire internationale de Monaco qui se tient pendant une semaine à l’espace Fontvieille juste en dessous du rocher et de son Palais princier.
Ce n’est pas que je suis très attiré par ces foires qui s’installent un peu  partout dans l’hexagone pour faire découvrir au public les produits du terroir ou bien les dernières nouveautés technologiques pour bien nettoyer les vitres de sa véranda ou encore le matelas « epeda » qui favorisera vos ébats plus facilement. Non Non ! La publicité de la manifestation était complétée par le plaisir d'un rendez-vous convivial avec un pays lointain.
 La Chine, pays invité d’Honneur de cette édition devait dévoiler toutes ses richesses. Culture, artisanat, tourisme, folklore, traditions, gastronomie seront présentés dans un espace spécifiquement dédié à ce pays aux multiples contrastes, l’un des plus vieux berceaux de civilisation du monde. Voila pour la pub ! Bien sur, cela est très alléchant d'admirer  la chine à porter de sa main, d’autant plus que j’adore la cuisine chinoise comme on dit ! Alors vite un petit coup d’accélérateur de ma moto et nous voila à Monaco Soso et Moi.
Seulement voila, la publicité n’a pas tenu ses promesses. Quatre petits malheureux stands asiatiques et un petit restaurant qui proposait une carte bien réduite à des prix à nous faire rire jaune…..
D’animations aucune ! Peut-être il aurait été plus simple de dire que pendant la semaine cela est en sommeil, et que les animations concernent le week end ? Enfin ! Toujours est-il qu’il n’y avait que 4 stands et 2 hôtesses bien tristounettes dans cette ambiance feutré.

























Comme je n’ai pas besoin de la foire pour acheter le jambon de Bayonne, le nougat de Montélimar ou les produits de piscine de chez « tu n’as qu’a avoir l’électrolyse au sel », nous décidons donc soso et moi-même de nous promener dans les jardins de la principauté, surtout qu’il fait un soleil et une chaleur tout à fait estivale pour cette saison de mi octobre. Alors pourquoi s’enfermer dans cette espace d’exposition alors que dehors c’est encore l’été.
A proximité de l’espace Fontvieille se trouve la roseraie de la princesse Grace. Alors bien sur, ce n’est plus le moment de voir ces magnifiques massifs de roses, mais  il en reste tout de même quelques un. Puis juste à coté ....


























Un petit lac bordé de palmeraie et oliveraie, aménagés sur une superficie de près de quatre hectares, offrent un espace d'agrément plein de sérénité, dans le quartier de Fontvieille où, au fil d'un chemin piétonnier, on peut découvrir de nombreuses sculptures contemporaines. La Roseraie Princesse Grace offre une aire de calme et de sérénité qu'embaument de leur parfum quelques 4 000 rosiers. Cette Promenade au cœur des roses à la bonne saison doit être remarquable, il faudra que je revienne au bon moment.

























L’avantage de la moto à Monaco ou les places de parking sont chères dans tous les sens du terme, c’est que nous pouvons nous déplacer facilement d’un site à un autre pour se rendre maintenant tout prés du forum Grimaldi pour découvrir le jardin japonais.
Ce surprenant espace vert de 7 000 m2 est une authentique œuvre d'art réalisée dans le respect des principes les plus stricts du concept de compacité issu de la pensée zen. Exceptionnel espace vert au pied de la cité, ce jardin est empreint d'une atmosphère particulière et allie harmonieusement la pierre, l'eau et la végétation. Nous continuons notre promenade vers les jardins du casino. En passant devant un hyper marché alimentaire, nous achetons : baguettes de pains, jambons, tomates et saucissons corse pour se faire un Pic-Nic sur l’un des bancs offert par notre gentil prince Albert, pour ceux qui ne peuvent se payer le luxe d’un restaurant étoilé monégasque ce qui est mon cas .
Alors pourquoi se priver de manger en plein air dans un décor de rêve au milieu des fontaines, des palmiers, des bananiers et des strelitzias géants dans le Jardin de la Petite Afrique comme il est surnomé. L’endroit le plus glamour de Monaco.
De retour de cette visite princière à la fois luxueuse, magique qui associe les beautés de la nature et celle d’une ville résolument moderne tourné vers le style des grattes ciel à l’Américaine, nous entrons directement dans le contraste le plus extrême avec celui du comté de Nice qui préserve les traditions ancestrales de ses villages d’autrefois. Une culture à l’opposé de celle de la principauté.

 























Deux cote d’azur qui se côtoie, mais oh combien complètement différente. Je décide de passer par Peillon, l’un des plus beaux et des plus anciens villages des Alpes Maritimes. Peillon se dresse sur un éperon rocheux, entouré par un ravin abrupt, incroyablement juché à 376m d’altitude.


























Le village de Peillon est un pur joyau. Si vous ne pouvez en voir qu'un, visitez donc celui-là ! C'est sans doute le plus beau village perché de la Côte d'Azur. C'est pourquoi il a été entièrement classé. Son architecture typiquement médiévale avec son empilement, ses arcades bâties, ses passages voûtés, ses petits escaliers tortueux, offre au visiteur une succession de surprises et d'occasions d'émerveillement.
Ne soyez pas trop pressé, prenez le temps de savourer cette visite, de flâner dans les petites venelles, de découvrir les vieilles maisons une par une. village médiéval fortifié perché contre une falaise, il domine la vallée du Paillon de l'Escarène, entre la plaine du var (le fleuve) et les berges du Paillon, les collines du pays niçois servent d'écrin à de vieux villages perchés d'autrefois aux traditions, légendes et pèlerinages si vivaces.

























 Peillon est un véritable voyage dans le temps avec ses ruelles tortueuses coupées de passages voûtés et de larges escaliers. Ses hautes maisons de pierre regroupées les unes contre les autres de manière circulaire font littéralement corps avec le rocher. Le dégradé des ocres des façades, des pierres et des toits s'harmonise admirablement avec les paysages qui entourent le village... à l'automne le tableau est grandiose ! Sur les escaliers qui tiennent lieu de rues donnent les marches d'accès aux maisons, que des arcades, jetées sur d'étroites ruelles, relient entre elles. Bâtie avec la pierre de la colline, il se confond avec elle. Une route étroite et sinueuse la D121 nous y mène. On se gare prés de la fontaine construite en 1800. Ici pas de problème de place, la plénitude et le calme est tout juste dérangé par le doux ronronnement du moteur de mon Harley Davidson.


























Les ruelles fraîches et étroites surmontées de « poutins » (petits ponts traversant les rues), ainsi que les passages voûtés constituent une architecture tout à fait typique. Au sommet du village, l’église paroissiale St Sauveur de la Transfiguration domine le paysage, elle a été construite au XVIe à l’emplacement de l’ancien donjon et d’une église romane, qui eux-mêmes occupaient la place d’un très ancien camp celto ligure. L’intérieur de cette église reflète l’influence baroque rustique.
Dans ce paysage de cultures en terrasses, d'oliveraies, de châtaigneraies, Peillon est un superbe archétype de village perché du Comté de Nice. Le bourg faisait partie de  la commune de Peille  le village voisin jusqu'en 1235 et connut donc la même administration consulaire. Le fief resta partagé jusqu'à la Révolution entre de nombreux coseigneurs dont les plus marquants furent les Caïs, les Berre, les Tonduti, les Borriglione, les Barralis . Peillon est un vrai village préservé qui a su éviter la bimbeloterie à touristes et le pseudo-artisanat. Ici nous sommes loin , trés loin du luxe de la principauté , ici nous sommes sur les terres des amoureux de l'authanticité.
 Entre Principauté et Comté , entre ligure et Figon dans le comté Niçois on continue à remonter le temps.....
Alors ! qu'est ce qui vous branche le plus : Comté ou Principauté ?


                       DIAPORAMA DE MONACO ET DE PEILLON



Repost 0
free - dans COTE D'AZUR
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 08:43

Bateaux à moteurs et à voile, yachts et super yachts sont au rendez-vous cette année sur le vieux port de Cannes ainsi qu’au port Canto prés du palm Beach casino pour le 32 eme festival de la plaisance.
Depuis maintenant 1977, le festival international de la plaisance de Cannes à su conquérir ses lettres de noblesses parmi les plus grands salons nautiques du monde par la richesse de son offre et la qualité de ses exposants.
Premier salon à flot d’Europe, ce festival est un lieu magique qui propose aux amoureux de la mer et de la navigation de découvrir les plus beaux joyaux de la mer soit prés de 600 bateaux, 200 nouveautés mondiale et 150 bateaux dépassant les 25 mètres. De quoi faire tourner la tête des plus passionnés. Le tout sur une surface d’exposition de  100000 m2.
 A cannes le gigantisme est à l’américaine pour la capitale du cinéma. Il a été aménagé une véritable ville flottante dans la baie de Cannes. Des rues, des boulevards, des avenues ont été constitué avec des passerelles flottantes. C’est énorme, gigantesque, fabuleux, vous circulez au milieu de la mer avec en toile de font les iles de Lérins. De plus pour relier un port à un autre, des navettes de bateaux gratuites font le relais toutes les demi-heures jusqu'a la fermeture du salon. Quand on veut, on trouve l’argent nécessaire et les moyens pour de telles manifestations (conseil  general, regional, état, autres …)
Les plus grands noms du nautisme sont au rendez vous avec les : Azimut Benetti, Baglietto, Beneteau, Cantieri du Pisa, Ferretti Group, Jeanneau, Péri Yacht, Pershing, Princess, Tamsen Yacht, Riva, Rodriguez Group, Sanlorenzo, Sunseeker, Sunreef Yachts….. Tout le symbole d’un savoir faire d’exception, personne ne manque à l’appel avec les 540 exposants venus de 35 pays différents.
C’est la première fois que je me rends à ce salon et  je suis ébloui par le luxe qui séjourne dans la cité Cannoise. Je suis pourtant habitué à voir le faste et l'extravagance de cette ville de la cote d’azur étant né il y a plus d’un demi-siècle sur les collines de la croix des gardes à quelques mètres du Suquet et de la croisette.
 






















Ca fait longtemps que je ne me retourne plus à la vue d’une Ferrari, Lamborghini, Maserati ou autres Rolls-Royce et Porsche  qui envahissent la ville tout le long de l’année de la légendaire cité balnéaire. Mais cette fois ci le luxe des bateaux dépasse toute imagination.
Je ne suis pas à proprement parlé un passionné du nautisme, mais j’apprécie de voir un beau voilier ou un beau catamaran sans vraiment pouvoir tenir une conversation avec les vrais navigateurs car mon ignorance dans le domaine est trop importante. Djidji et Michel, nos  deux bloggeurs de Normandie du site « les plaisanciers de Dielette » et celui de "Licorne 50" pourraient vous en parler mieux que mois.

 
























C’est pour cela que je ne m’aventurerais pas dans des détails techniques concernant la marine et la plaisance, j’en serais bien incapable, un comble pour un gars né  au bord de la mer  Mediterrannée qui sait tout juste ou se trouve bâbord et tribord. Je me contente de vous faire voir  les quelques photos que j’ai prise ce Lundi 14 septembre pour vous faire admirer ces joyaux des mers et des océans.

Mais  pas seulement des bateaux, car à Cannes , il existe les plus belles femmes du monde. Ici , elles ont cette particularité de melanger la "classe" italienne et le romantisme à la Française. Cette grace que l'on retrouve nulle part ailleurs. Désolé les Parisiennes !  Mais c'est un regal pour les yeux d'un gentleman. Souvenez vous de l'autoportrait pendant le festival du film.
Je suis impressionné par le monde qui assiste à ce festival. La rentrée est pourtant bien derrière nous et les vacances sont terminées pour presque tout le monde, mais on annonce quand même la bagatelle de 35000 personnes pour la journée.
 C’est vrai que l’espace est immense mais quand même !! Enfin ! La crise ne doit pas être pour tout le monde pareil, car on me dit que la France est le 1er fabricant au monde de bateaux à voile et le 4e de bateaux à moteur ; les ventes de bateaux de plaisance se chiffraient à 1,30 milliards d’euros en 2007 (+10,4%), dont les deux tiers à l’exportation. Et au dire de certains professionnels , le millésime 2009 serait encore bon.
La filière plaisance française compte 5 000 entreprises qui génèrent 50 000 emplois, et 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuels avec 4 millions de plaisanciers. OK, le Festival International de la plaisance de Cannes est une vitrine exceptionnelle pour le nautisme mais à coté de cela, je ne peux m’empêcher de penser à l’injustice et les inégalités de par ce monde face au grand déballage de ce luxe insolent.
C’est beau ! Mais je ne me sens pas vraiment à l’aise. Je parcours les allées en croisant les clichés habituels de la bourgeoise Européenne avec ses parures et ses colliers en or promenant son yorkshire avec son ombrelle de chez Christian Dior.

 























J’imagine ces messieurs avec leurs attachés case qui doivent être commandités par un émir ou un gros industriel qui rechigne à la fin du mois à augmenté de 10 € ses employés et qui demande à sa secrétaire de lui prendre un RDV à son golf préféré pour un 18 trou dans l’après midi avec ses amis du ministère. Un monde de seigneur qui ne semble pas être concerné par la crise.
Et surtout pas notre ministre de l’industrie qui vient en voisin puisqu’il est maire d’une commune des Alpes Maritimes. A le voir serré les mains de tous ces ronds de cuir qui veulent nous faire bosser le plus tard possible me met en colère, je préfère tout d’un coup me détendre avec une jolie hôtesse qui vient de me demander si je travaille pour un magasine spécialisé.
 Certainement à cause de mon APN imposant. Mais oui ma poulette ! Viens on va faire quelques photos. Mais pour qui me demande-t-elle ? Mais pour "Penthouse boat" bien évidemment ….. Ah oui ! Plus serieusement Debbie et sa copine du groupe Magellan ce sont prétées au jeu et c'etait bien sympa.
C’est fou le nombre de vieux messieurs avec une pinup blonde à leur bras ! J’ai surtout la vague impression que ce n’est certainement pas leur fille ….  En plus comme on dit : « il n’y a de la chance que pour la canaille » le temps est demeuré incertain mais il n’a pas plu, la pluie est arrivé le lendemain !
Au milieu de ce luxe , on retrouve le petit espace habituel réservé aux pécheurs Cannois. Les vrais ! ce qui arrivent tous les matins avec leur joli butin de peche et qui vont ensuite le vendre au marché Forville. Oui ! il en reste encore à Cannes de ces petits pecheurs qui me racontent le bon vieux temps tout en reparant un filet.
En rentrant à mon "At Home", je me suis consolé en faisant naviguer  une maquette de bateau dans ma baignoire. (A cannes , il faut parler la langue de shakespeare, mais aussi celle de Dante)
 Je suis un marin d’eau douce … même bien sucré !!
*petite anecdote

En visitant un bateau, je rencontre un citoyen Britannique qui m'aborde en premier pour que je le prenne en photo à la barre d'un luxueux yacht. Ensuite ! c'est lui  qui me photographiera à la barre  d'un voilier ! Il n'en fallut donc pas beaucoup plus pour entamer une conversation entre un Anglais qui ne parle pas le Français , et un Niçois qui parle l'Anglais comme une vache Catalane.

 Petite conversation :

Lui : je suis en vacances avec ma femme, nous venons visiter «  Cities of legends ».
Moi : je lui demande tout étonné,  What is it ... c’est quoi les villes de légendes ?
Lui : ce sont Cannes, Monaco et Saint Tropez !
Moi : d’un air étonné (again) Ah ok !
Lui : Where you from ?
Moi : j’habite à Grasse.


Lui : tout d’abord avec une expression qui semblait que je me foutais de sa gueule puis : yeah ok ! My wife veut acheter des perfumo (non ! on ne dit pas des perfumo, on le transfuse pas le parfum, lol) dans cette ville. Nous y allons tomorrow.
Moi : ok ! Alors il faut que tu ailles aux 3 perfumo légendaires : Molinard, Fragonard, Gallimard.
Lui : Thank’s sir !
Moi : (I think in my tête) Voila que je suis « Sœur » maintenant….. Mais bien sur que j’avais compris Of course !
  Ok je speak my english very bad mais tout de meme ....

Good ! alors see you soon pour un next article.

DIAPORAMA DU SALON DU NAUTISME :  CANNES IS MAGIC

Repost 0
free - dans COTE D'AZUR
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 20:33

Vilafranca de Mar en Nissart (Villefranche sur Mer) limitrophe de Nice fut le premier port des états de Savoie sur la Méditerranée bien avant le port Lympia à Nice. C’est pour cette raison que nous retrouvons énormément de fortification faites à l’époque du Roi Emmanuel Philibert pour sécurisé la rade qui était l’un des points les plus stratégiques que se disputaient les Royaumes de France et de Navarre contre la maison de Savoie et le Royaume de Piémont/Sardaigne.
Commençons la visite de cette cote d’azur médiévale dont j’ai déjà consacré plusieurs épisodes !  En premier lieu, je vous emmène au Mont Boron par la route forestière. Le Mont Boron constitue un vrai paradis de calme avec des vues imprenables sur la baie des Anges et la Rade de Villefranche. Le fort est un ouvrage militaire de 1557 qui est vivement conseillée de visiter.


































Le chemin de ronde toujours intact permet de visualiser la qualité de l'architecture et l'incroyable impression de puissance que dégage cette construction d'un autre temps. La Promenade est courte mais exceptionnelle. Cet ouvrage massif est conçu comme complément des forteresses de Nice et de Villefranche-sur-Mer. C’est en partie grâce à ce fort et à son artillerie que  Nice résistera au terrible siège de l’armée Franco/Turque.

Au milieu du XVIe siècle, Nice est l'un des points essentiels du dispositif de défense des États de Savoie face aux envahisseurs Français depuis 1543.
La rade de Villefranche-sur-Mer, en raison de sa profondeur et de sa situation abritée, est le principal port commercial de la région jusqu'à l'ouverture du port de Nice au XVIIIe siècle. Ce fut aussi le port de guerre de la Savoie pendant quatre siècles.

Le Fort du Mont Boron est bâti au sommet d'une colline de 220 mètres d'altitude, il offre une superbe vue panoramique sur les alentours : la rade de Villefranche-sur-Mer et les confins italiens d'un côté, la baie de Nice et l'Estérel de l'autre. J’emprunte maintenant le chemin forestier du versant sud pour me rendre à la citadelle de Villefranche.

Surplombant l'une des plus belle rade du monde, Villefranche-sur-Mer et sa Citadelle du XVIème siècle est classée monument historique au patrimoine mondial. La citadelle abrite plusieurs musées au nombre de quatre ouverts au public et totalement gratuit. De plus des animations spécifiques  et des visites ont été mises au point pour les aveugles et mal-voyants.





















Le plus surprenant d’entre tous est le musée Volti* (voir diaporama) qui n’est pas un musée comme les autres. Blotti au fond des casemates de la Citadelle , tout un peuple de femmes de bronze, de cuivre et de terre cuite étalent leurs courbes voluptueuses dans un écrin de pierres brutes. Volti qui n’acquiert sa véritable personnalité qu’après la guerre s’inscrit dans la lignée des Rodin, Maillol, Bourdelle.


 




















Amoureux de la femme, toute son œuvre forme un chant à la gloire du corps féminin, courbes et rondeurs sont pour lui les images même de l’art et de la vie. Un hymne à la beauté et à l’amour entre les murs de la citadelle après avoir été celui de la guerre. Mon Harley bien garé au parking, je  décide de  me promener dans la vieille ville et notamment dans cette fameuse « Rue Obscure ».

























 
La Rue Obscure** (voir diaporama) est un lieu magique qui vous replonge dans l'atmosphère du Villefranche médiéval. Elle est située le long du premier rempart, cette rue du XIVème siècle constituait la continuité du chemin de ronde défensif. Elle permettait la circulation des militaires et facilitait les manœuvres. Elle est longue de 130m et pratiquement couverte. Elle est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1932. Cette rue est une curiosité incroyable qui vous replonge à l’époque  « d’Angélique Marquise des Anges » et de sa cour des miracles.
Je récupère ma moto pour me diriger sur l’un des plus beaux nids d’aigle de la cote d’Azur. J’emprunte la moyenne corniche dont  je ne me lasserais jamais de ces panoramas exceptionnels. J’arrive à Eze village toujours dans le comté de Nice qui était l’un des bastions que contrôlait la Savoie en Méditerranée. Dès lors sa destinée sera liée à la politique de ce petit royaume souvent opposé à la France.
Conscients de l'intérêt stratégique du Comté de Nice*, leur seule ouverture maritime, le Duché de Savoie améliorent les fortifications d'Eze et protègent la cité d'une double porte fortifiée. Construit sur un éperon rocheux, le village est constitué par de véritables ruelles labyrinthiques et antiques au milieu de jardins exotique digne du désert Californien.

 
























Et comme  partout dans le sud, la légende de la chèvre d’or élira domicile à Eze. Le Château de La Chèvre d'Or est un lieu intemporel, empli de la magie d’une légende sans cesse racontée. En Provence la Chèvre d’Or est un animal mythique à l’origine de nombreux récits.
A Eze, la tradition orale aime rappeler que le violoniste yougoslave Zlatko Balokovic, en visite dans le village dans les années 20, se laissa guider par une chèvre au poil doré vers une bâtisse abandonné qu’il restaurera et deviendra le célèbre Château de la Chèvre d’Or , l’un des lieux les plus mythique de la cote d’azur. Un joyau qui scintille sur la méditerranée.

 
























Une rade ou ce sont installés depuis les : Keith Richards, guitariste des Rolling Stones , Tina Turner, Bono du groupe de rock U2 , Elton John et bien d’autres personnalité du show biz. Inutile aussi de vous dire le nombre de films important qui se sont tournés dans cette baie majestueuse : De James Bond au Diamant du Nil, des Tontons Flingueurs à Brice de Nice etc. etc. ….

 
























Je reprends la route de Nice en passant par la haute corniche qui donne des points de vue encore plus vertigineux. Je suis pourtant né ici mais je suis toujours autant ébloui ! Je suis tout de même arrivé escagassé à la maison car avec les 37° qu’il a fait aujourd’hui (25/08) c’est la calourasse et ici pour visiter un village, il faut presque être « alpiniste ».



























*Il est bon de rappeler également que les Niçois ont en France une situation particulière ; ils sont français administrativement depuis peu de temps et leur histoire n’est semblable en rien à celle du pays qui les a annexé. La France a sans doute des comptes à rendre à beaucoup de peuples, pour les actions commises durant la colonisation. Les Niçois n’ont jamais colonisés personne ni pratiqué la traite négrière.
La France vaincue en 1940, a eu recours en partie à des troupes coloniales pour se libérer. Les Niçois se sont libérés tout seuls, et n’ont de dette morale envers quiconque. La situation de Nice est claire, nette et limpide à tous égards et il ne faut surtout pas la confondre avec celle de la France. En consequence , je m'oppose à Mr Estrosi qui veut vendre notre comté à la grande cité Provencale. Ce qui n'empeche le comté de Nice et les Niçois d'avoir beaucoup de plaisir à accueillir tout le monde et nous sommes  fiers de montrer notre heritage à qui le désire pour peu que nos visiteurs montrent du respect.
Mefi Sieu Nissart , degun m'esquissa ahura basta ! issa Nissa

1er DIAPORAMA LA BALADE ENTRE VILLEFRANCHE & EZE. PUIS SECOND  DIAPORAMA LA RUE OBSURE & LES OEUVRES DE VOLTI


                                             LA RUE OBSCURE & LE MUSEE VOLTI

Repost 0
free - dans COTE D'AZUR