Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 09:15

JMG_0670--4-.JPG

Surnommée « Cabrillo Highway », la route N°1 qui longe la cote californienne est réputée pour la beauté et la variété de ses paysages. Mer turquoise, fonds marins, plage de sable d’or fin et falaise ocre, variétés de fleurs et d’arbres, brumes surnaturelles et rochers blancs posés sur l’océan….  Tout au long des 700 kilomètres de littoral séparant le sud de San Francisco des abords de Los Angeles, la mythique route N°1 déroule un concentré d’Amérique.

JMG_0716--2-.JPGDe Santa Crus en passant par  Carmel, de Salinas à Santa Barbara, en passant par le Monterey de John Steinbeck, les paysages rugueux de Big Sur ou le château fou de Randolph Hearst, on voyage sur l’asphalte de la démesure. Ici une ligne de falaises battues par les vagues marque la frontière entre Los Padres National Park et la chaine montagneuse de Santa Lucia. Cette région côtière comptant parmi les mieux préservées du monde est bordée par la « one », qui serpente le long de criques rocheuses et à travers les canyons.

DSCN0026.JPGCette route est considérée comme l’une des plus belles au monde. Elle dévoile un cadre exceptionnel grâce à la munificence de la nature qui l’entoure. Son tracé souvent sinueux est un délice pour tout conducteur de moto. On désigne sous le nom de Pacific Coast Highway le segment situé entre la U.S 101 à la jonction de Santa Barbara et la US 101 à Pismo Beach. Le point de départ de cette route légendaire est situé aux environ de San Diego et mène le voyageur bien au dessus de la belle San Francisco, jusqu'à la petite ville de Legett.

DSCN0060.JPGLa route côtière passe par le Big Sur. Des falaises magnifiques et abruptes plongent dans l’océan, le mariage heureux entre deux splendeurs de la planète, la terre et l’eau ou chacun éveille les sens. Le paysage ébaudit la vue, l’air marin saisit le gout et l’odorat, tandis que le bruit du ressac enchante l’ouïe. Certains disent d'elle qu'elle est la route la plus spectaculaire des Etats-Unis voire même la plus belle du monde. Comme je suis beaucoup chauvin, ce qu’affirment certains de mes blogueurs, je dirais quand même que la route la plus belle du monde se trouve entre la corniche d’or et la moyenne corniche du Var/Alpes Maritimes. Mais, encore une fois cela n’engage que moi !

usa-2011-1099.JPGS'étirant sur 700 km entre Los Angeles et San Francisco, la route n°1 se dévoile de ville en ville. Nous sommes sur la cote d’azur mais en version Américaine, c'est-à-dire en 10 fois plus grande. Sans insulter la légendaire route 66, je préfère la One à cause de sa vue littorale sur le Pacifique comme pour la moyenne corniche sur la Méditerranée. Les fans de motos que nous sommes, l’adorons…

usa-2011-1094.JPGPour ses courbes évidemment, loin des grandes lignes droites que nous avions faites de Chicago à Saint Louis en 2008, autant que pour la couleur de son décor géantissime. Le bleu, drapeau de cet océan pacifique qui ne nous lâche pas tous le long de cette route grandiose entrecoupé de temps en temps par l’inévitable brume de ce littoral. Pour aller de San Francisco à Los Angeles, oubliez l'autoroute I-5, offrez-vous cette célèbre route Hwy one, sauvage avec ses magnifiques falaises.

usa-2011-1088.JPG« Big sur » sur  la route N°1 est une des routes les mieux entretenues du monde, mais les virages serrés et les pentes abruptes empêchent la conduite à vitesse élevée et au moins, on peut profiter de tout ces paysages éblouissants…Car celle-ci est vraiment peu fréquenté, loin des grands axes utilisés pour le trafic journalier professionnel.
Ce sera pour moi (et soso bien sur !) la première fois, que je verrai des éléphants de mer à l’état sauvage sur l’une des plages de notre itinéraire sur les eaux côtières du pacifique.

usa-2011-1121.JPGLes Éléphants de mer sont les plus imposants représentants de la famille des phoques. Les spécimens que nous avons vus atteignent presque les six mètres pour un poids qui doit lui aussi approcher les trois tonnes.
Excellent nageur, il peut plonger jusqu’à 180 mètres pour capturer les petits requins, les lottes et les calmars dont il se régale.

usa-2011-1123.JPGLes grands requins, dont le grand requin blanc, sont ses principaux ennemis. L’orque est également un ennemi redoutable. Les mâles se livrent à des combats acharnés pour la possession des femelles, chaque mâle se constitue par la force un harem de 12 à 40 femelles. La femelle met bas un seul petit au bout de 7 mois de gestation.
Les combats entre mâles sont particulièrement violents. Ils doivent sans cesse prouver leur force en combattant. C’est impressionnant de voir ces mastodontes se dresser les uns devant les autres, en déployant leur « trompe » qui leur serve de caisse de résonance. Lors de notre arrêt, on a failli assister à l'une de ces bagarres titanesques mais qui est resté sans suite.

DSCN0027.JPGL'éléphant de mer arctique a bien failli disparaître. Il a survécu grâce à une colonie d'une centaine d'individus, isolée sur une plage de Californie, qui a donné naissance aux 60 000 animaux recensés de nos jours.
Les routes maritimes empruntées par les phocidés sont parfois longues de 6 000 km, record détenu par l’éléphant de mer septentrional qui rejoint le détroit de Béring au départ des côtes californiennes.

usa-2011-1116.JPGLe trajet dure 50 jours pendant lesquels les éléphants de mer alternent plongées et ventilation, se nourrissant et dormant à même les profondeurs. On comprend mieux la puissance développée par leurs nageoires en examinant la palmure. Ils poussent ainsi des rugissements qui s’entendent à plusieurs kilomètres. Leurs grosses canines mordent jusqu’au sang les éventuels prétendant au trône. Bien sur lors de notre descente de la route one, des panneaux avertissent du danger d'approcher les éléphants de mer. A la vue de ces mastodontes, je prendrai bien garde de m'approcher vers eux.

DSCN0014.JPGC’est bien sur à cette endroit unique que la route One est la plus belle. Une portion de 140 kilomètres qui part de Carmel (la ville ou fut maire Clint Eastwood) à San Siméon appelé Big Sur. Les paysages de Big Sur sont constitués de falaises qui semblent tomber à pic dans l'océan, souvent noyés malheureusement dans le brouillard le jour de notre passage.
Cette côte  fut découverte par des marins espagnols en 1542 et fut baptisée deux siècle plus tard « El Pais Grande del Sur », le pays du Grand Sud. Le sud ! mot magique dans tous les pays du globe.

JMG_0707--8-.JPGTout comme le reste de la Californie, Big Sur devient un territoire mexicain à l'issue de l'indépendance du Mexique en 1821. En 1848, la guerre américano-mexicaine cède la Californie aux États-Unis. Grâce au Homestead Act de 1862, quelques pionniers s'installent à Big Sur, attirés par la promesse de parcelles gratuites de 160 acres. Aujourd’hui, ce littoral est devenu l’un des plus convoité au monde par les « people », mais jalousement préservé par le classement en parc d’état. C'est non loin de « Point Lobos » que se trouve la résidence de Catherine Tramell incarnée par Sharon Stone dans Basic Instinct.

 

                     DIAPORAMA DE LA ROUTE

Repost 0
free - dans USA
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 19:08

San Francisco : La liberté à corps perdu

JMG_0585--2-.JPG les Painted Lady

 

Ici les Beatniks, les Hippies, les artistes, les gays, les musiciens, les ethnies de toutes origines ont trouvé un endroit qui convient à chacun. C’est la seule ville des états unis ou la voiture n’est pas indispensable. Enfilez de bonnes chaussures, et la ville vous appartient. Même le golden bridge possède une allée piétonne. On traversera celui-ci cependant avec notre mono space d’assistance préférant laisser nos motos à l’hôtel. La ville possedant des rues avec des pentes vertigineuses, les demarages en cote sont déments ! Premiere visite ...? Le Golden Gate bien evidemment !

JMG_0399--5-.JPG le cable car devenu monument national

 

Le golden Gate Bridge avec ses 1272 mètres est le pont suspendu le plus célèbre du monde. Achevé en 1937, il reste à ce jour un chef d’œuvre d’architecture. Malheureusement pour nous, le Golden gate Bridge est complètement couvert de fog, mais le temps est superbe de l'autre côté, la route est parfumée par les eucalyptus ... On suit la bridgeway le long de la baie, au delà de la ville de sausalito pour se garer après le port un mile plus loin.

DSCN9772.JPG le Golden Gate Bridge le plus fameux pont du monde

 

C’est là que se trouvent les house-boats légendaires (elles sont plus de 400). Dans les années 1960-1970, les hippies investissent les lieux et résident dans des bateaux-maison (house boats) faisant de Sausalito une ville flottante unique dans la baie de San Francisco. Péniches rafistolées et house-boats sophistiqués composent des villages flottants aux superstructures les plus excentriques. Finalement, la cité a fini par s'embourgeoiser et les loyers ont grimpé rapidement. Autrefois haut lieu de la contre-culture,souvent fréquenté par Jim Morrison et Jack Kerouac, Sausalito est désormais un des sites préférés des Bourgeois-bohème qui ont fait fortune dans la Silicon Valley.

DSCN9918.JPG les house boats des hippies à sausalito

 

Les plus vieilles maisons des hippies sont presque en ruines, mais un ponton plus loin, les house-boats sont luxueuses et pimpantes, tous ces passages flottants avec leurs pots de fleurs ont un petit air hollandais de Venise d'Amsterdam. Une grille en fer forgé un peu rouillée et un panneau "propriété privé" décourage les visiteurs non invités. Certes, l’accès est en principe interdit le long des corridors flottants, mais je demande au premier résident rencontré, la permission de m'aventurer sur les pontons.

usa-2011-1031.JPGL'invitation me sera accordée avec un grand sourire et une fierté certaine. C’est un endroit très attachant et ses habitants le savent ! Les endroits les plus faciles pour faire une visite à pied d'une grande variété de maisons flottantes sont autour de la Porte 5 Road et de la zone du quai principal, et à la Porte 6 Waldo road à l'endroit nommé  "Point Harbor".Certaines de ces maisons étaient autrefois des bateaux de différentes sortes, et les visions architecturales qui les traduit en "maisons flottantes" peuvent être fascinantes.

usa-2011-1032.JPGEnsuite  nous nous rendrons à Muir Woods pour admirer les séquoias géants avant de revenir sur San Francisco pour tenter de visiter « L'ile des Pélicans ». Malheureusement encore une fois, la visite d’Alcatraz est complète jusqu’au 29 Aout. On rencontre des français, nous disant ayant réservé depuis trois mois par internet.

JMG_0147--7-.JPG l'ile d'alcatraz

 

Alcatraz fut nommée ainsi par les Espagnols car elle servait de refuge à de nombreux pélicans. Cette île hébergea une forteresse militaire pendant plusieurs décennies (1850-1909), puis une prison militaire (1909-1933) et une prison fédérale de haute sécurité (1934-1963). Le complexe d'Alcatraz est aujourd'hui reconverti en un site historique géré par le service des parcs nationaux des États-Unis. Il est visité chaque année par plus d'un million de touristes. Comme Pour la principauté de Monaco, l'île est également surnommée The Rock (le rocher).

JMG_0147--5-.JPG au fond à gauche toujours le Golden Gate Bridge dans le brouillard

 

L'ile a appartenu un temps au gouverneur militaire de Californie John Charles Frémont d'origine Française pour le compte du gouvernement américain. C’est le 21 mars 1963, sur décision du Procureur général des États-Unis Robert Kennedy, que la prison d'Alcatraz ferma définitivement ses portes après presque trente années de service. Al Capone fut l'un des prisonniers célèbres de la prison. La prison d'Alcatraz a inspiré de nombreux films: Le Prisonnier d'Alcatraz avec Burt Lancaster, L’inspecteur ne renonce jamais et L'Évadé d'Alcatraz  avec Clint Eastwood, Meurtre à Alcatraz avec Christian Slater, Rock avec Nicolas Cage et Sean Connery, Mission Alcatraz avec Steven Seagal pour ne citer que les plus connus.

JMG_0399--7-.JPGDe l'ile d’Alcatraz, on  peut apprécier la vue sur la ville de San Francisco, la baie et le Golden Gate Bridge, mais aussi l'observation des oiseaux, la visite des cellules et des jardins.
Nous immortalisons notre arrivée devant le panneau du Fisherman's wharf. Ce lieu est une attraction typique. Il ne faut le rater sous aucun prétexte. C’est la sur le Pier 39 que des dizaines de phoques sont venus spontanément coloniser les pontons ,il y a une vingtaine d'années. Ces étranges mammifères vivent ici en complète liberté, aucun obstacle ne les empêche de partir au large. Et leur présence est officialisée par un panneau qui interdit de les déranger ou de les nourrir !

JMG_0409--9-.JPGJMG_0283--4-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Maintenant nous suivons l’odeur du crabe grillé et de la langouste fumante pour diner dans l’un des plus célèbre restaurant du Pier 39. Depuis 1849 le Bistrot Boudin est devenu une véritable institution. A l’origine celui-ci était une boulangerie Française qui en comptait une soixantaine à travers la ville  au début des années 1830.  Le pain « Boudin » gagne rapidement le cœur des citadins et des prospecteurs qui font la queue chaque matin pour un pain fraîchement cuit au levain.

JMG_0246--8-.JPG San Francisco City Hall

 

Après la retraite de Louise Boudin en 1910, son fils Steve part exploiter une boulangerie à Toulon dans le sud de la France. La Boulangerie boudin continue de tourner à San Francisco. Aujourd’hui, c’est toujours la famille boudin qui exploite la boulangerie devenu l’un des restaurants les plus apprécié au monde. Encore une longévité historique comme seul l’Amérique est capable de  le faire. La bisque de homard et de crabe servi dans une sorte de pain surprise fut un régal inoubliable.

DSCN9835.JPGAutre attraction populaire de San Francisco, ce sont les « Cable Cars » sorte de tramway à traction par câble. Ils sont devenus l'une des icônes de San Francisco. Ils rentrent dans la catégorie des remontées mécaniques, puisque le système est l'ancêtre des transports de passagers par câble à attaches débrayables.

usa-2011-1042.JPGusa-2011-1043.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Indispensable aussi, la visite du coté d’Alamo Park des « Painted Lady », ce sont des maisons victorienne et édouardienne avec des bâtiments peints en trois couleurs. Il y en a 48 000  de ces maisons dans le style victorienne et édouardienne qui ont été construits à San Francisco entre 1849 et 1915. En fait San Francisco est une merveille et certainement la plus belle ville des états Unis.

usa-2011-1060.JPG Haight-Ashbury street le quartier des hippies


On pourra citer le quartier de Haight-Ashbury, c’est ici qu’est né le mouvement hippies de la contre culture. La contre-culture hippie est toujours présente par le biais de l'art psychédélique. On y trouve notamment un musée du tatouage, des maisons victoriennes repeintes de couleurs vives et bigarrées, ainsi que de longues fresques murales. Dans les pubs , la musique des Doors est Omniprésente.

DSCN9755.JPGOn passe devant la maison de Janis Joplin au 635 Ashbury Street. L’esprit du plus grand chanteur de rock de tous les temps est bien présent et je suis sur d’avoir reconnu la silhouette de Jim Morrison avec celle de Jack Kerouac au comptoir d’un bar , un verre de bourbon à la main…. Je suis le Lézard-Roi, Je peux faire n'importe quoi. Lever la main ceux qui m’ont comprit !
Non non ! je n'ai pas fumé la moquette ......

DSCN9940.JPG

  n'hesitez pas à regarder le diapo un peu long , mais servez vous de la souris pour passer les photos plus vite.

                      DIAPORAMA DE SAN FRANCISCO

Repost 0
free - dans USA
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 08:34

  usa-2011-9855.JPG

Le Mono lake  est un lac salé situé dans le désert de la Sierra Nevada en Californie, à environ 13 km à l’est du parc du Yosemite.    C'est un lac salé d'une superficie de 180 km², perché à 1945 mètres d'altitude. Le lac, ainsi que la quantité d'espèces animales et végétales qui y vivent, a bien failli disparaître à cause du gouvernement américain qui pompait toute son eau pour alimenter la ville de Los Angeles.

usa-2011-9928.JPGCe lac au milieu d'une vaste et ancienne caldeira est un écosystème original composé de roches volcaniques.   Les espèces de stalagmites (appelées « tufa ») que l'ont voit sur un des visuel de l'album Wish You Were Here du groupe pink floyd ne sont visibles qu'à cause de l'assèchement du lac.

DSCN9611.JPGTrois ans après la sortie de l'album, des associations se sont formées pour sauvegarder le précieux écosystème qui est aujourd'hui relativement stable. Ces concrétions de tufa ne peuvent en effet se former que sous l'eau. Les épanchements de laves à partir des principaux orifices de coulées ou d'expulsion par projection ont recouvert 650 km² dans la region. La géomorphologie actuelle serait le résultat d'une gigantesque explosion de la chambre magmatique il y a 750 000 ans.

usa-2011-9868.JPGLe Mono Lake est donc célèbre pour les « Tufas », formations calcaires en forme de cheminées qui sortent hors du lac. Le lac a une très forte concentration en sel (plus de deux fois plus importante que l’océan). La forte concentration saline empêche pratiquement toute vie dans le lac, mis à part certaines sortes de crevettes, des mouches et des algues.

usa-2011-9869.JPGLes Tufas sont créés par une réaction chimique, entre l'eau douce de source souterraine qui contient du calcium et l'eau du lac qui est chargée en carbonates : cela produit du calcaire. Pendant des milliers d’années, le calcaire s’est déposé autour des sources au fond du lac et a formé des sortes de colonnes. Ces colonnes sont normalement sous-marines. C'est le niveau d'eau actuel qui les a mises à nu.

usa-2011-9870.JPGAvec, à l'arrière plan, l'eau de saphir et le versant majestueux de la Sierra Nevada, les concrétions font un spectacle étonnant et superbe. L'accès, par un chemin de terre, est facile, que vous veniez de l'est, par la CA 167, ou que vous soyez sur l'US 395. Ne vous contentez pas de rester sur l'aire de stationnement, allez au bord de l'eau. C'est là, au beau milieu des colonnes blanches, que vous aurez les plus belles vues.

usa-2011-9888.JPGAu pied de la route qui mène à l'entrée orientale du parc national de Yosemite, Mono Lake est spectaculaire et unique par sa faune : ce serait un péché de ne pas vous y arrêter . Situé dans un bassin d'effondrement entouré de volcans, le plan d'eau est très ancien, au moins 760 000 ans au dire des géologues. Malgré cet âge vénérable, sous la croûte, le magma n'est pas loin : une île a poussé au milieu du lac il y a moins de quatre cents ans. A l'époque glaciaire, Mono Lake fit partie d'un long réseau qui s'étendait le long de la vallée de l'Owens jusqu'au Désert Mojave.

usa-2011-9904.JPGA l'époque de la sortie de l'album des Pink Floyd "Wish You Were Here" j'avais déjà été intrigué par l'aspect étrange de ce lac. La pochette du disque montrait la photo d'un plongeur au milieu des tours de tuf qui sont une partie importante du paysage. L'effet et l'étrangeté de l’image m'avait tout de suite attiré et je me disais qu'un jour ou l'autre, il faudra bien que je le découvre !

DSCN9633.JPGWish You Were Here est le neuvième album studio du groupe Pink Floyd. Enregistré durant la première moitié de 1975. Il rencontre un succès commercial immédiat, si bien qu'EMI est incapable de produire suffisamment de copies pour satisfaire la demande. Il est depuis souvent compté parmi les meilleurs albums de Pink Floyd, apparaissant dans de nombreux classements musicaux, dont celui des 50 plus grands albums de tous les temps.

usa-2011-9926.JPGIl fait parti de mes quatre albums preferé du groupe avec: A Saucerfull of Secret, Dark Side of The Moon et Wall.

Sans oublier aussi , que ce lac a servi de principal décor à L'Homme des Hautes Plaines de Clint Eastwood.

usa-2011-9918.JPG

                                DIAPORAMA DU LAC

Repost 0
biker06 - dans USA
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 17:53

usa-2011-9768.JPG Couvrant quelque 10 % des États-Unis, le désert du Grand Bassin est la région la plus sèche du pays et cela nous l’ignorons par avance avant de le traverser en moto. Notre but était de passer par le lac salé de Bonneville ou le célèbre Burt Munro écrivit les plus belles pages des records de vitesse fait par une moto.Le Bonneville Salt Flats est une plaine de 412 km² couverte de sel avec une épaisseur de sel de 1,8 mètre. Depuis, du méthanol a coulé sur cette longue étendue de sel dur comme du marbre.Il y a une piste droite d'un peu plus de 16 kilomètres de long pour les essais de vitesses et une piste ovale de 16 à 19 km. Les records de vitesse les plus fous ont été effectué par des engins encore plus fou et ce n’est pas les marques japonaises qui ce sont octroyés les lauriers.  Le 19 juillet 1990 l’Américain Dave Campos  sur le lac salé de Bonneville pulvérisa le record du monde sur une Harley Davidson à plus de 518 km/h. Oui ! Vous avez bien lu, une Harley Davidson.

DSCN9527.JPGDepuis ce record a été battu sur une deux roue, mais par un moteur V4 suralimenté de 3000cc spécialement construit pour l’occasion, par le pilote américain Chris Carr avec 564,979 km/h. Par contre, il a été réalisé par un dragster trois roues, la Budweiser Rocket, mais non homologué un record de vitesse de 1 190,377 km/h. Plus fort que la vitesse du son ….Bonneville, c'est un soleil de plomb en permanence, des conditions  extrémes pour un depassement de soi tout aussi absolu. Avec nos motos, nous ne sommes pas loin d'un performance extreme, car si nous ne battons pas un record de vitesse, nous faisons tout de meme une chevauchée de 600 km sous une temperature de 44°. Imaginez vous un peu ce que cela suppose aux organismes !

usa-2011-5225--1-.JPGS'il est vrai que parfois les routes droites americaines comme des méridiens peuvent sembler monotones, il n'en reste pas moins que filer assis sur sa bécane sous 44°C sur plus de 600 km sans voir ame qui vive , c'est un privilége rare. Celui de gouter, aux fondations meme du mot liberté comme seul le continent americain est capable de vous le procurer. Après cette parenthèse diabolique, et 600 km de traversée désertique, nous décidons de nous arrêter à Winnemucca. Le nom sonne comme une complainte indienne, et il nous plait bien ! Mais c’est aussi, une façon de faire reposer les organismes qui depuis le matin ont été à dure épreuve à cause de la chaleur torride du désert.

usa-2011-9794.JPG devant le panneau legendaire ou les plus grands pilotes de la planete ont battu tous les records

 

Winnemucca, sur l'Interstate I 80, avec ses 7000 habitants est la première ville d'un peu d'importance sur la route de Salt Lake City à Reno. Winnemucca est sur la rivière Humboldt, que suivaient les caravanes de pionniers en route vers la Californie : son premier nom fut French Ford, car un certain Joe Ginacca, qui était ou se prétendait français, y exploitait un bac. Le nom fut changé en Centerville puis, à l'arrivée du chemin de fer transcontinental, en 1868, la Central Pacific lui donna le nom du chef des Paiutes locaux, qu'elle porte toujours.

usa-2011-9765.JPG un rocher comme un mirage sur une mer de sel

 

A part quelques vieilles maisons, il n'y a pas grand chose à y voir. La Horde Sauvage de Butch Cassidy, attaqua la banque en 1900, emportant 32000 dollars. En cherchant un peu, vous trouverez un restaurant servant des recettes basques : ceux-ci sont nombreux dans la région, et il y a même un lieu-dit qui porte ce nom, au nord, dans l'Idaho.

usa-2011-9782.JPGArrivée à Reno, nous continuons notre route vers Carson City au lieu de prendre Sacramento.  La ville a été baptisée en l’honneur de l’explorateur Kit Carson.  Depuis Reno, le paysage change radicalement : on passe rapidement de l'armoise des collines desséchées aux pins ponderosa, aux aspens et aux petits torrents dont l'eau scintille au soleil. Cet itinéraire va nous emmener vers des paysages de lacs, d’une beauté magistrale et vers des cols de montagne jamais atteint pour un motard européen. A la sortie d’un virage au plus haut d’un col à 3000 mètres d’altitude, nous apercevons le lac Tahoé.

usa-2011-9809.JPGLe Lake Tahoé est un splendide lac de montagne situé à 1 867 mètres d'altitude. Il se trouve à cheval entre la Californie et le Nevada. C'est un des lacs les plus profonds des états unis avec 501 mètres de profondeur (second derrière Crater Lake). Sa couleur particulière (bleu très pur) est due à l'air très clair à cette altitude et à l'eau du lac très pure qui reflète le ciel.

usa-2011-9814.JPGL'eau est si claire que le fond du lac est visible jusqu'à 30 mètres de profondeur. Le lac collecte l'eau de fonte des neiges et  de soixante trois cours d'eau. Il est entouré de belles forêts de conifères. Le nom du lac vient du mot indien washo dá’aw qui signifie « lac », c’étaient le territoire des indiens Washoe. Le premier Européen à avoir contemplé le lac fut l'explorateur d'origine Française John Charles Frémont en 1844.

usa-2011-9748-copie-1.JPGAu nord du lac à Incline, on trouve le ranch "Ponderosa". Ceux qui sont assez vieux se souviennent de la série télévisée "Bonanza", qui contait les aventures de la famille Cartwright. L'histoire se passait au bord du Lac Tahoé et beaucoup d'épisodes furent tournés dans les environs. Ponderosa était le nom du ranch des Cartwright. Michael Landon jouait le rôle du cadet de la famille, Little Joe. Avec quelques kilos supplémentaires, il continua de sévir, non sans talent, sur les petits écrans, entre autre dans la "Petite maison sur la Prairie".

usa-2011-9746.JPG Paris dans l'idaho , 479 habitants et huit bikers Français

 

Le parc régional du Lake Tahoé est un espace public de plus de 5000 hectares, constitué de plages de sable, de montagnes et de forêts. On peut y mettre son bateau à l'eau, y pêcher à condition de relâcher ses prises, y nager mais l'eau, au plus fort de l'été, ne dépasse pas 20°C, s'y promener à pied, à cheval, en VTT et, l'hiver, à ski de fond. Ensuite nous nous arrêterons au Mono Lake avant de poursuivre sur Yosemite, mais celui-ci est tellement extraordinaire que je vous en fais un article spécifique. Enfin au plus haut d’un col de 3260 mètres de haut, nous arrivons à l’entrée du Yosemite Park.

usa-2011-9784.JPGEntre temps nous traversons la ville de Montpelier puis celle de Paris, ce village a été fondé par 120 mormons d’origine francophone qui sont arrivés ici en 1863. Nous déjeunerons un peu plus loin et dans le restaurant ou  nous prenons notre repas, le serveur parle parfaitement le Français. Celui ci,nous dit qu’il est resté deux ans à Antibes (Alpes Maritimes) dans une mission mormone…. Le monde est petit !

JMG_0060--9-.JPGLe parc national du Yosemite englobe quelque 3000 km2 et comprend une des plus belles vallées alpines du monde. Des parois abruptes en granite d'une hauteur de 1000 mètres se dressent de part et d'autre de la vallée. La topographie glaciaire est exceptionnelle. Neuf chutes d'eau en cascade sont visibles dans la vallée. Cinq d'entre elles font plus de 300 mètres de haut, et abrite donc cinq des plus hautes chutes d’eau du monde.

JMG_0069--2-.JPGLes eaux de la chute Yosemite tombent pendant 740 mètres avant de s'écraser sur les rochers. Le parc national Yosemite contient aussi une impressionnante forêt de séquoias géants, une station de ski et un col vers le désert de l'est californien, créant un paysage diversifié d’une beauté naturelle et panoramique exceptionnelle. Notre second col, le col Tioga est à une altitude de 3031 mètres et est généralement fermé en hiver.

DSCN9656.JPGLe Yosemite est le deuxième plus ancien parc de l’histoire américaine, après celui de Yellowstone. Plus de 3,5 millions de touristes le fréquentent chaque année, ce qui en fait, avec le Grand Canyon du Colorado et les Great Smoky Mountains, l’un des sites naturels les plus visités du pays, reconnue patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1984. A présent nous descendons vers les plaines agricoles de San Francisco….

 

                                 DIAPORAMA DE LA BALADE

 

Repost 0
free - dans USA