Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 08:34

croatie-0226.JPG

Départ de Grasse vers six heures du matin pour la belle adriatique en compagnie d’un couple d’amis. Notre destination se trouve à environ 800 km et nous parcourrons tout cet itineraire par l’autoroute en grande majorité italienne jusqu'à Trieste, chef-lieu de la région de Frioul-Vénétie julienne, puis ce sera un tout petit bout de Slovénie avant d’arriver à Opatija la station balnéaire réputée de la Croatie.

croatie-0543.JPG Opatija est une ville située en Istrie, au fond de la baie de Kvarner en Croatie. La ville se situe à 110 km de Trieste en Italie, à 200 km de Zagreb et à 250 km de Venise toujours en Italie.
Opatija jouit d'un climat méditerranéen doux, à l'abri des vents froids. Elle était jadis une station très mondaine dans laquelle, depuis le milieu du XIXe siècle séjournèrent des rois, des empereurs, des aristocrates, des personnes très riches et des artistes célèbres. Elle fut surnommée, la « Nice autrichienne ». Le premier hôtel de la ville date de 1840.

croatie-0548.JPG  Opatija est donc le centre touristique mondain de l'Adriatique. Autrefois, lieu de vacances estival et hivernal de la noblesse austro-hongroise grâce aux bienfaits de son climat méditerranéen, elle est aujourd'hui la ville des hôtels de luxe et des anciennes villas et résidences d'été particulières transformées en magnifiques hôtels avec leurs centres de remise en forme, leurs salles de congrès et leurs piscines à eau de mer chauffée.

croatie-0573.JPG Le village  est construit autour d'une ancienne abbaye bénédictine, son nom provient d'ailleurs de la transcription d'abbazia, mot italien signifiant abbaye. C'est au 12ème siècle que l'origine de l'abbaye serait apparue, et on suppose que l'église a été construite sur le site d'un ancien sanctuaire d'une divinité païenne, Liburnian déesse de l'amour, de la santé et de la fertilité. Mais l'amour a toujours été l'invité le plus apprécié à Opatija ! hi hi hi

croatie-0578.JPGcroatie-0037.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village sort de l'anonymat le jour où les scientifiques mettent en valeurs ses qualités climatiques pour les soins, notamment antituberculeux. Relié à Vienne par chemin de fer dés 1873, toute la noblesse s'y précipite pour profiter des casinos et des palaces. La cure de santé n'était souvent qu'un prétexte pour y passer de fort agréables vacances.

croatie-0114.JPG De nos jours, la ville d'Opatija a su conserver ce caractère de village paradisiaque. Les amoureux des stations balnéaires et de leurs hôtels “fin-de-siècle” trouveront qu’Opatija est une ville au charme d’antan. Ses palais-hôtels entourés de parcs et de jardins remplis de camélias, magnolias et lauriers attirent les vacanciers aimant les séjours détendus dans une ambiance sereine. En 2006, Opatija a remporté une médaille d'argent au prestigieux concours "Entente Florale Fleur d'Or de l'Europe" et la 2ème place du Prix Fleur Bleue en 2010.

croatie-0611.JPG Les nombreux hôtels restaurants, tavernes, cafés et boutiques lui donnent un charme particulier et raffinée et forment ainsi le cadre de la cité ou jusqu’à 6000 touristes peuvent être accueillis.
Véritable paradoxe culturel, aux accents méditerranéens, vénitiens, byzantins et même ottomans, Opatija et la riviera Croate est la reine du tourisme d’été comme d'hiver. Cette côte d’azur des années 20 nous émerveille par ses paysages inoubliables et ses symboles forts de l’histoire.

croatie-0613.JPG  La statue de la "Demoiselle à la mouette" du sculpteur Zvonko Car, placée en face de la mer depuis 1956, est devenue un des symboles de la ville comme le fut la sirène de Copenhague ou la déesse de la mer de Cannes. Ce petit village de pécheurs a su conserver ses légendes et c'est ici que Jason et les argonautes recherchèrent la toison d'or et explorèrent ses chenaux quelques part dans le golfe du kvarner. Il est vrai que les hommes aiment se remémorer les légendes qui les lient à leurs ancêtres les plus éloignés et les plus célèbres, Opatija n'y fait pas exception !

croatie-0617.JPGcroatie-0031.JPG  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  L'église de l'Annonciation, d'architecture néo-romanesque, érigée en 1906 par l'évêque de Trieste (Italie). L’église Saint-Jakob (San Giacomo della Permuca), construite sur les bases d'un vieux monastère de bénédictins, mentionné dès 1439 sont les témoignages d’un passé très catholique qui sera stoppé par le régime des bolcheviques dont Tito sera l’un des artisans de la future Yougoslavie.

croatie-0627.JPG Autre lieu irrésistible de la ville est le Lungomare, une promenade de bord de la mer, aménagée dès 1900 et qui s'étend de Preluka à Lovran sur une distance d'approximativement 12 kilomètres, puis nous pouvons flâner à nouveau avec une promenade exceptionnelle du parc horticole de Saint-Jakob, qui s'étend sur presque quatre hectares et abrite plus de 160 espèces exogènes de plantes en provenance de Chine, d’Australie, d’Amérique du Sud.

croatie-0635.JPGEnsuite, le port, qui vit l'arrivée de la marine de guerre italienne en décembre 1918 et la capitulation de l'Italie en septembre 1943 est charmant de simplicité avec ses barques en bois colorées. Enfin, les villas de la noblesse Autrichienne qui se suivent sans interruption tout le long de la rue Marsala Tita, l’artère principale du village.
La Villa Angiolina, l'un des plus beaux et des plus anciens édifices, a accueillie de nombreuses personnalités de marque comme l’Archiduc François-Ferdinand, Rodolphe de Habsbourg, James Joyce, l'empereur François-Joseph Ier, et Josip Broz Tito.

croatie-0586.JPG En 1889 Le gouvernement autrichien a officiellement déclaré qu'Opatija  est la première station balnéaire sur l'Adriatique.  Après les hôtels, a commencé la construction de villas, pour les besoins des clients les plus exigeants. La première villa a été la «Amalia», dans le voisinage immédiat de l'hôtel "Quarnero" en 1890. Le «Livre d'or" des invités d'Opatija à partir de 1891 commence à se remplir:

croatie-0080.JPG

Stéphanie Koburg, veuve de Rudolf de Habsbourg, le comte Otto, neveu de François-Joseph Ier, Dr Julius Glaxo, balneologist, le Dr Theodor Billroth, un chirurgien mondialement connu, le Dr Léopold Von Schrötter Kristelli, du Département de laryngologie à Vienne qui a reconnu les qualités thérapeutiques d’Opatija, le Dr Rudolf Virchow, le fondateur de la pathologie cellulaire,

croatie-0269.JPGla baronne Emmy Reinleiny, Margareth comtesse Harrach, comtesse Angélique Keglevich , l'empereur Franz Joseph de Habsbourg et l'empereur Guillaume II de Prusse et son épouse Augusta Victoria, ont séjourné à la Villa Amalia, le célèbre écrivain russe Anton Pavlovitch Tchekhov qui se partageait entre Nice et Opatija tout le long de l'année.

croatie-0116.JPG

En 1901 le Roi Carol I de Roumanie demeure à la Villa "Angiolina". En 1902 a été organisée le rallye de voiture Opatija-Nice (Nice etant considéré comme la capitale de l'Europe aristocratique). En 1904 l'empereur François Joseph Ier a visité Opatija pour la deuxième fois. L'église évangélique, conçu par Carl Seidl a été construite. À son ouverture, le roi Oscar II de Norvège et de Suède est resté à Opatija pour trois mois. Le premier casino à Opatija est ouvert dans la villa "Amalia " en 1913. Depuis ce temps-là et de nos jours encore, Opatija est la destination préférée de beaucoup de touristes. Les boutiques élégantes, les lunches bars et les terrasses des hôtels rappellent un centre mondain de niveau mondial.

croatie-0355.JPG

Les promenades à travers ses parcs et sur les sentiers côtiers, ainsi que les baignades sur la plage municipale aménagée ou dans les petites criques apportent l'union rare des plaisirs des charmes de la nature et d'un style de vie élevé imprégné de l'esprit du passé.

croatie-0659.JPG  

 

                                   DIAPORAMA D'OPATIJA

Partager cet article

Repost 0
free - dans VISITES