Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 19:31

DSCN0467.JPG Il y a deux siècles, les indiens kiowas habitaient la région. Il y avait un lieu qu’ils appelaient « Mateo Teppee » le repaire des ours. C’était un lieu sacré dont ils ne s’approchaient jamais, car celui ci possédait d’étranges pouvoir maléfiques dont les chamans entretenaient les rumeurs. Une légende raconte qu’autrefois huit enfants de la tribu jouaient la. C’étaient sept sœurs et leur frère. Tout  à coup le garçon devint muet et son corps se mit à trembler. Il se courba pour courir à quatre pattes. Des griffes poussèrent à l’extrémité de ses doigts. Son corps se couvrit de poils. Le pauvre garçon s’était brutalement transformé en ours agressif poursuivant ses sœurs.

usa-2011-9355.JPGPour se protéger, ces dernières se refugièrent en haut d’un arbre immense qui  leur recommanda de ne pas avoir peur. L’arbre se mit à grandir, grandir jusqu’au ciel….
L’ours devint plus furieux encore contre l’arbre. Il tenta de l’escalader en plantant ses griffes dans le tronc pour arrêter la poussée fantastique de l’arbre magique. Mais rien n’y faisait. L’arbre continuait à grandir pendant que les griffes de l’ours striaient le tronc… Enfin, les 7 sœurs parvinrent au ciel pour y devenir les sept étoiles de la grand ourse….. Quand à l’arbre, il se solidifia en rocher dont les flancs ont conservé la trace des griffes de l’ours.

usa-2011-9306.JPGLa tour du diable est en fait un monolithe situé à proximité des villages de Hullett, Sundance et Aladdin (15 habitants), dans le Nord-est du Wyoming. Sa hauteur est de 386 mètres au-dessus des terres environnantes ; son sommet est à 1 558 mètres d'altitude.

usa-2011-9318.JPGusa-2011-9340.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  De nombreuses tribus indiennes (Arapaho, Crow, Cheyenne, Kiowa, Lakota, et Shoshone) avaient des liens géographiques et culturels avec ce monolithe bien avant que les trappeurs Français n'atteignent le Wyoming et donne le nom de belle fourche à la rivière qui s'écoule à proximité.

usa-2011-9325.JPGDepuis la Devil Tower (la tour du diable) est devenu un point de rencontre de tous les bikers venant au rally de Sturgis dans le South Dakota, on y organise un pique nique géant avec concerts de rock. C’est aussi le lieu de rencontre pour alpiniste chevronnés. Ce rocher est bien sur, encore plus important que mon baou de Saint Jeannet dans les alpes maritimes. Chaque année, ils sont plus de 1500 à utiliser l’une des 80 voies ouvertes et équipées pour aller au sommet.

usa-2011-9343.JPGLa « Devil Tower » a servi de décor au film de Stephen Spielberg « Rencontre du troisième type ». C’était la, que les extra-terrestres prenaient contact avec les habitants de la terre … Une idée qu’aurait aimée sitting bull qui venait souvent au pied de la montagne avec son mustang fougueux, pour demander au grand manitou, la victoire de l’homme rouge sur les hommes blancs. Aujourd’hui c’est la tribu de huit bikers français sur leurs chevaux mécaniques qui viennent au pied de ce rocher sacré. Car cette balade  au guidon de la belle de Milwaukee est bien une découverte spirituelle de l’American way of life.

usa-2011-9257.JPGTraverser les déserts Américains sur une Harley Davidson, c’est éprouvé des sensations de libertés totales qui sont en osmose avec cette moto légendaire.
L’esprit et les sens sont ouverts à un monde de suggestions et de couleurs, de sons et de silence impensables pour ceux qui vivraient dans une ville bruyante comme Paris. Le voyage dans le désert produit une distorsion des perceptions sensorielles de l’espace et du temps.

usa-2011-9239.JPGusa-2011-9302.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’importe le nombre de kilomètres que nous avons fait. Tu auras toujours l’impression d’être en voyage depuis des mois. Seul un regard sur ta carte Michelin te ramènera à la réalité. La Californie comme pour la Cote d’Azur, ne sont pas seulement des plages, des palmiers, des palaces ou des magasins à la mode. A l’est, il y a un tout autre monde : les déserts de la vallée de la mort, celui de Mojave ou de Sonora, des parcs nationaux ou l’on rentre dans une autre dimension, ou la nature est reine. Petit à petit les maisons s’évanouissent, les voitures se font plus rares, les gigantesques camions disparaissent…

usa-2011-9237.JPGCe qui augmente en revanche  outre la canicule ambiante, c’est la chaleur humaine des personnes que l’on rencontre.  Des sourires dans le regard quand tu les croises, un petit signe de la main. Souvent intrigués de voir des étrangers venir sur cette terre hostile qu’est le désert, mais ils viennent volontiers faire le brin de causettes. D’où venez-vous ? Et ou allez-vous ?

usa-2011-9288.JPGDe France ! Oh great... it’s à Nice Country. Au comptoir d’un petit fast food sur la route de Gillette dans le Wyoming à la sortie de la devil’s tower, on rencontre toujours quelqu’un qui a envie de bavarder, c’est ca l’Amérique, l’accueil chaleureux de ses habitants. Visages intenses, gens habitués à vivre éloignés de tout. Quand on est accoutumés aux séries tv avec des serials killer et des psychopathes, tant de disponibilité est réconfortante. Le paroxysme Américain. Un peuple complètement attachant grâce à ses différences !

usa-2011-9292.JPGAvec les motards, c’est encore mieux. Un signe et on se retrouve vite à boire une Bud avec eux le soir dans un saloon. Ce sont presque des rencontres du 3e type entre des « extra terrestre » bikers français et des redneck Américains. On se dit des banalités peut-être, mais l’ambiance est chaude, fraternelle et émouvante. Des contacts que l’on ne pourrait pas avoir avec un simple tour operator touristique organisé par avance…

usa-2011-9087.JPGC’est comme ca qu’un vrai voyage « découverte » doit se faire ! Aladdin quinze habitants en est le parfait exemple, la grocerie store a été construite en 1896 et est toujours en activité même si son propriétaire a l’intention de vendre et prendre une retraite paisible. Le magasin englobe le bar, la station d’essence, la gare de fret et surtout la poste ….

usa-2011-9269.JPGL’US postal est sacré, et tout village, qu’il soit infiniment petit conserve ce lien essentiel pour la survie de celui-ci. Ici et de partout aux US, même avec 15 habitants, une employée des postes sera disponible pour votre service. En France, nous en sommes à la fermeture des bureaux de Poste de tout les arrières pays des préfectures départementales et des communes de moins de 5000 habitants. Des villages fantomes en perspective... Les nouvelles Ghost Town Francaise. France Buisness is buisness ton univers impitoyable !

 

                      DIAPORAMA DE LA BALADE

 

Partager cet article

Repost 0
free - dans USA