Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 20:10

20130920_161118.jpg

Les Rocce rosse (oui je sais, il y a une difference de bronzage entre les bras et les jambes)

 

Tout d'abord une chose très importante, c'est qu'en Sardaigne tous le monde parle italien, donc tout est facile à comprendre et les Sardes se feront un plaisir de vous renseigner, de vous donner toutes les bonnes informations possibles et ils vous débiteront un roman, alors qu'il serait même plus simple de dire : la prima  a destra e la seconda a sinistra. Tutti est cansone, una lengua magnifico !

SARDAIGNE-3862.JPGSARDAIGNE-4431.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Terre de ténèbres, terre de lumière, la Sardaigne mérite encore le nom d'île mystérieuse. Sa beauté secrète émerge d'un passé très ancien, un des plus anciens parmi les civilisations méditerranéennes. Vous découvrirez au cours de mon voyage ses paysages silencieux, empreints d'une grandeur antique, ponctués d'étranges tombeaux de géants et ses somptueux rivages de création du monde.

SARDAIGNE-4638.JPGIl y a encore une vingtaine d’années cette terre sauvage peuplée de bergers conservant leurs traditions séculaires n’était connue que des chasseurs à la recherche d’une faune dense et d’une nature encore intacte. Les riches familles du monde entier (Berluscoland) l’ont peu à peu colonisée et tout une partie de la côte occidentale est désormais dévouée au tourisme, un tourisme de masse qui, de Juin à mi septembre, donne à certains endroits de la plus grande île de la Méditerranée comme des accents de Cote d’Azur..

20130924_115742.jpg

Vieilles dames dans le village de ulassei en Barbania


 ... et puis, d’un coup, tout le monde regagne ses pénates et la Sardaigne redevient ce qu’elle a toujours été, une île façonnée par les vents, la mer et la végétation, qui cache des richesses naturelles, artistiques et historiques, une île que les spécialistes qualifient souvent de petit continent étant donné la diversité des paysages traversés, une terre rude et belle à la fois ou les gens sont très gentils sous un aspect ombrageux qui cache souvent leur timidité.

4684.JPG

vignoble à Arzachena prés des tombeaux des géants


 Même si les côtes merveilleuses sont immanquables, c’est à l’intérieur de l’île que l’on va retrouver l’essentiel du patrimoine culturel. Les murales d’Orgosolo, les nuraghes de Barumini, les couteaux de Panatta, les nougats de Dorgali... Tout cela et bien d’autres choses encore font que le voyage en Sardaigne est un véritable bain dans ce berceau culturel qu’est la Méditerranée.

SARDAIGNE-4728.JPGNe loupez pas la visite chez un viticulteur qui va vous parler de ses vins pendant des heures cela va vous faire comprendre le bonheur du travail bien fait et d'un terroir admirable.  Découvrez les mets traditionnels au gré des estaminets perdus, buvez ce vin un peu âcre ou un peu pétillant qui vous donne le cœur au ventre et qui vous fait mieux comprendre la langue au fur et à mesure des verres, mangez ce poisson grillé chez le Corsaro nero et vous saurez ce que c’est qu’un vrai repas pour des amis.

SARDAIGNE-4835.JPGLa Sardaigne c’est une sorte de melting-pot entre la Corse, la Provence, le Comté de Nice, la Catalogne et même le Maroc.. Un amalgame de ces pays de rêve que l’on va retrouver au fur et à mesure du passage des cols. On ne peut pas parler de grandes montagnes mais de massifs montagneux disséminés çà et la entrecoupés de larges plateaux ou les rochers, taillés par le vent ont souvent pris des formes sculpturales étranges.

SARDAIGNE-5066.JPGCes reliefs prononcés confèrent à l’île une impression d’immensité rare sur d’autres terres méditerranéennes. Vous y retrouverez à chaque détour de virage un paysage que nous niçois, nous connaissons très bien, ce qui va nous donner une étrange impression de déjà vu, mais de déjà vu de paysages que nous avons aimés et même adorés, une sorte de condensé de plaisir qui va en un seul endroit nous ramener dans tous ses merveilleux coins que nous avons un jour ou l’autre découvert.

SARDAIGNE-5222.JPG

figuiers de barbarie, arbousses et oliviers


 La végétation y est luxuriante, parsemée de lauriers-roses à fleurs roses et blanches, de bougainvilliers, de chèvrefeuilles... Le long des routes, des figuiers de Barbarie, des genêts, des champs d'oliviers et des vignes. Le parfum de myrte et de lentisque, le ciste et le romarin, l'arbousier et le genévrier rappellent que nous sommes dans le Sud. A quelques kilomètres, la mer et les plages de sable fin.

SARDAIGNE-5229.JPG

55 et de beaux restes encore


 C'est l'ile de "Super Beauté". C'est une ile qu'il faut protéger absolument de l'urbanisation, car c'est une merveille. C’est pour cela qu’il ne faut pas jouer en terrain conquis, la Sardaigne se gagne, elle ne va se révéler à vous qu’au bout d’un certain temps mais quand vous l’aurez découverte vous n’aurez qu’une seule envie : celle d’y revenir !!

SARDAIGNE-5888.JPGEt plus particulièrement d'y revenir en moto tant la perspective sur ce genre de véhicule est fantastique car, contrairement aux préjugés, les routes de Sardaigne sont en super bon état par rapport à sa voisine, que ce soient les voies express (quatre-voies) ou les routes nationales. Dès que l'on sort de ce réseau routier de base, on circule sur des routes plus étroites, elles aussi en excellent état, même dans les secteurs les plus reculés de Sardaigne et la signalisation est parfaite, même quelques fois trop importante, ce qui peu déstabiliser parfois.

SARDAIGNE-5993.JPG

Seychelles ou Caraibes ? Non Sardaigne !


 Le programme européen d’aménagement a permis au gouvernement territorial de disposer d’un réseau de routes absolument unique dans toute l’Europe et c’est sur des départementales qui ressemblent à de vrais circuits que l’on peut arpenter les tours et les détours de l’île.

SARDAIGNE-6036.JPG

Soso ramasse les figues de Barbarie pour faire la confiture au camping


 Imaginez un circuit de centaines de kilomètres de long où l’on ne rencontre que quelques graviers amenés essentiellement par la faune locale. Un circuit où l’on prend un intense plaisir à rouler quelle que soit son allure en ne rencontrant que quelques véhicules pour peu que l’on y vienne hors saison touristique.

SARDAIGNE-6094.JPGSARDAIGNE-6107.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certes de temps en temps vous y croiserez un troupeau en toute liberté, quelques vaches, des chevaux, des moutons et quelques cochons, mais chacun sur son territoire en respectant le macadam, même si quelquefois ils n’hésitent pas à le traverser pour aller voir si l’herbe qui est de l’autre coté à le même goût... La prudence en montagne est de rigueur mais les signes avant-coureurs des quelques déjections disséminées de ci de là, nous permettrons d’éviter ces obstacles mouvants !

SARDAIGNE-6096.JPG

le cannoneau le vin typiquement sarde..je l'adore frizzante


 Ah oui ! Vous voulez savoir pourquoi la Sardaigne est surnommée l’empreinte du pied de Dieu ? Il y a bien longtemps s'étendait, entre la Sardaigne et l'Italie, un vaste continent.  C'était une terre fertile et heureuse. De larges fleuves poissonneux en irriguaient les plaines, recouvertes de forêts verdoyantes; les fruits et le blé abondaient et le miel coulait à flot. En ce temps béni des dieux, il n'y avait ni sécheresses, ni grêlons dévastateurs, ni paludisme autour de marais stagnants, ni bandits, ni gendarmes français avec leurs jumelles.

SARDAIGNE-6169.JPG

la plage légendaire de Ulysse et des Lestrygons


 Bref, c'était le paradis sur terre. Or, un jour, tout changea brusquement. Quelqu'un outrepassa ses frontières pour trouver de meilleures pâtures. Par jalousie, on brûla des vergers et des champs de blé. Alors commencèrent les vendette et les razzias. La paix et le bien-être disparurent, une guerre interminable (Catalans et Sarrasins) et fratricide s'étendit comme une lèpre sur ce coin de terre. Chaque année la situation se détériorait davantage, à tel point que ce vacarme infernal arriva jusqu'aux oreilles de Dieu.

SARDAIGNE-6240.JPGIl déclencha un terrible déluge d'eau et de grêle durant des semaines et des mois. La terre se déchira et des volcans en feu vomirent des flots de lave qui recouvrirent les vallées. Désormais, il semblait que le souvenir même de cette terre allait disparaître, quand Dieu, pris de pitié, stoppa ce déluge d'un geste de la main. De son grand pied divin, il bloqua ce bout de terre avant qu'il ne sombrât tout à fait. Et c'est ainsi que naquit la Sardaigne qui a la forme d’une empreinte : l’empreinte de Dieu.

SARDAIGNE-4758.JPG

La Sardaigne serait elle l'Atlantide ?

 

                             DIAPORAMA DE LA BALADE


  

Partager cet article

Repost 0
free - dans SARDAIGNE