Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 07:11

Cambodge-4745.JPG

L'Empire khmer était un des royaumes dominants de l’Indochine du IXe aux XIIIe siècles. La puissance, qui succéda au royaume de Chenla, contrôlait selon les périodes des régions faisant aujourd’hui partie des États du Cambodge, du Laos, de la Thaïlande, du Viêt Nam et même de la Birmanie et de la Malaisie. Son principal héritage est situé à Angkor, le site où se trouvait la capitale à l’apogée du pays. Cet endroit témoigne de la puissance et de la richesse de l'empire, ainsi que de la diversité des croyances auxquelles il a été soumis au cours du temps.

Cambodge-3614.JPGCambodge-3809.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Les religions officielles furent successivement l'hindouisme, le bouddhisme mahayana et enfin le bouddhisme theravada. La civilisation khmère avait une forte influence culturelle indienne. Le bouddhisme s’est progressivement imposé à côté de l’adoration de Shiva et d’autres divinités hindouistes tout en cohabitant avec le culte du Dieu roi. Durant cette période, beaucoup d’Indiens, lettrés, artistes et brahmanes furent invités à la cour d’Angkor et la littérature sanscrite, soutenue par la royauté, y était florissante.

Cambodge-4758.JPGSoirée anniversaire ou nous sommes chaleureusement invités


Je vais donc m’efforcer de vous faire connaître les coutumes et les principes du peuple khmer et de son identité particulière car pour des occidentaux comme nous, tous les asiatiques sont supposés se ressembler "culturellement". Premièrement, vous devez comprendre que les gens vivent et dorment ensemble dans les campagnes, aussi le concept de vie privée leur est complètement étranger. Voici une clef pour comprendre les us et coutumes des campagnes cambodgiennes.

Cambodge-4586.JPGCambodge-4747.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  De nombreux métissages ont eu lieu depuis des siècles, les plus courants, actuellement au Cambodge, sont les Sino-Khmers, les Lao-Khmers ou encore les Viet-Khmers (quoique que cette catégorie est beaucoup plus rare, les Khmers se mélangeant assez peu aux Vietnamiens...) Néanmoins, il reste bien évidement des familles Khmèro-Khmères, c'est à dire, non métissées !... Les cambodgiennes sont très belles et je ne suis pas loin de penser qu’elles sont presque aussi belles que les italiennes... la référence suprême pour votre serviteur ! Enfin imaginez Ornella Muti et Monica Bellucci avec les yeux bridés ! Je les ai vu dans une boite de nuit de Phnom Pen...

Cambodge-4753.JPGOn entend par "femme Khmère", une femme appartenant à cette dernière catégorie... alors commençons par Madame : La taille est mince et ne dépasse pas généralement 1,65 m. La peau est brune, le Khmer est une race appartenant à l'Asie brune de culture indienne (Pali et Sangskrit) et très différente de l'Asie jaune de culture chinoise. (Une différence qui n’est pas des moindres pour comprendre toute la culture de se peuple)

Cambodge-5629.JPGCambodge-5632.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les cheveux sont noirs et luisants. Ses mouvements sont stéréotypés avec des gestes lents.... Au pays Khmer les femmes Khmères ont une identité très différentes des femmes Cambodgiennes issues du métissage des communautés diverses et notamment les communautés chinoises, laotiennes et vietnamiennes. Elles jouent un rôle très important dans le pouvoir de l'état. Les femmes Khmères ont une influence très significative sur leur mari dans la vie quotidienne comme dans les décisions de l'état, si ce dernier a une responsabilité politique importante !... Un dicton Khmer ne dit-il pas : " Le mari est colonel, la femme est général" ? Bon ! Je vois déjà des blogueurs homme qui ne veulent plus lire plus loin ! 

Cambodge-6438.JPGCambodge-8386.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici la difference evidente entre une Viet-Khmers et une Khmèro-Khmères

  Dans la société Khmère entre 1954 et 1970, le mariage se faisait généralement par "arrangement", grâce à des intermédiaires... Le mariage des filles est un évènement prestigieux, pour les Khmers qui soignent leur image... Au Cambodge, on appelle cela "la face" ! En effet, comme tout asiatique, la personnalité d'un Khmer est la "face" (mouk) et la "bouche" (Moât), d'où l'expression "Bak mouk-moât" (qui signifie : "Perdre la face").... "Perdre la face" est une injure publique très très grave (la plus grave !). Faire "perdre la face" à quelqu'un, en Khmer, c'est le "tuer".

Cambodge-3820.JPGCambodge-4123.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La bouche a le pouvoir d'influencer quelqu'un, par exemple l'expression "Toeuk Moât pray" (Salive salée) de quelqu'un permet d'influencer les autres, de le suivre et surtout si ce quelqu'un est une femme, la tâche est encore plus facile... je vous vois déjà impressionné par les mots que j’ai appris hein ! Et oui, c’est ça les voyages, apprendre la culture des autres qui est une source d’enrichissement…. Bon les gars, maintenant vous allez être ravi, je vous avais dit d’attendre !

Cambodge-3822.JPG Ouvriere Khmers dans une fabrique de briques

 

Malheureusement, beaucoup d'hommes politiques cambodgiens écoutent leur femme plus que les conseillers compétents en la matière, d'où une autre expression : "Ké moât py" (Elle a deux bouches !)...
Cela veut dire que la femme en question a un pouvoir de persuader son mari grâce à ses "deux" bouches, donc numériquement, les conseillers ont perdu d'avance leurs influences !...

Cambodge-4369.JPGCambodge-4597.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Certaines caractéristiques sont typiquement khmères : "capricieuse et butée, généreuse et agressive, ayant de la grandeur d'âme et parfois mesquine" ... Ah ca va deja mieux les mecs ! j'en vois qui disent que c'est pareil chez nous.
A l'instar d'Angkor ou du sourire khmer, la femme khmère caractérise le Cambodge : elle est le ciment de la société, la gardienne des valeurs et l'image la plus représentative de la culture khmère. Ses avis sont écoutés.

Cambodge-4734.JPGCambodge-4737.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est souvent plus active et plus ambitieuse que son mari et s'entend mieux aux affaires : son importance dans la vie économique est considérable. Tout la distingue de ses voisines malaises, chinoises, laotiennes, thaïlandaises ou vietnamiennes. J’ai pu me rendre compte de la grande personnalité de la femme Khmère lors d’une soirée resto avec Mme la ministre de la condition féminine qui nous invitera plus tard dans sa résidence  pour finir la nuit. Mme ing Kantha Phavi est une femme très surprenante !

Cambodge-4757.JPGCambodge-4762.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soso Danse le Ramvong lors d'une soirée anniversaire 

La tradition cambodgienne classe la beauté féminine en trois catégories d'égale importance : La beauté physique, La beauté d'allure, La beauté morale.
Sur le plan physique un corps plus charpenté, une tête plus carrée, des lèvres plus sensuelles, des yeux moins bridés, une peau plus cuivrée, un habillement typé sont ses traits distinctifs. Elle ne supporte pas la moindre trace de sueur sur son corps et ne saurait vivre sans eau à portée de mains. L'hygiène corporelle est un réflexe inné, assez unique dans la région.

Cambodge-5370.JPGCambodge-5371.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le plan moral la femme khmère se caractérise par la pudeur. La nudité l'offusque. Elle privilégie la grâce au racolage. Jusqu'à peu, le mot prostitué n'existait pas en langue khmère. Et encore aujourd'hui ces dames sont essentiellement vietnamiennes, chinoises ou thaïlandaises.

Cambodge-5550.JPGCambodge-6169.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Sur le plan social les femmes sont fières, jalouses et vindicatives (c'est peut-etre à cause de cela que mon ami Stephane a épousé une Francaise plutot qu'une Khmére). Elles sont aussi actives. La famille khmère, d'un type conjugal très proche du type européen, s'occupe avec affection des enfants et leur laisse une grande liberté, tendance surprenante pour qui connait la famille vietnamienne. Gardienne des traditions et gardienne du foyer, la femme cambodgienne assure la continuité de la vie familiale. Elle a un goût artistique prononcé, adorant le merveilleux, celui qu'on trouve dans les légendes anciennes qui depuis deux millénaires conservent la faveur des Khmers. Sa beauté, qui au XVIe siècle émouvait déjà le cœur du voyageur chinois Tchéou Ta Kouan, est ce qui frappe le plus le visiteur étranger, n'est en effet pas l'apanage exclusif d'un petit nombre : dans les campagnes, au moment de la récolte du paddy, on constate que chaque Cambodgienne recèle cette grâce et cette élégance natives qui sont comme un éternel présent des dieux.

Cambodge-6551.JPGCambodge-8091.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque le soir descend, elles vont se baigner dans le fleuve ou les rivières, visage brun et regard noir émergeant de l'encadrement d'une longue et sombre chevelure. Beautés ignorées qui s'accordent harmonieusement avec l'exubérante végétation qui les entoure. Qu'elle soit dans les rizières ou dans les palais, elle est digne des plus fervents hommages. Immortalisée sur les bas-reliefs angkoriens en tant que créature d'essence divine, apsara et danseuse du paradis d'Indra, la femme cambodgienne mérite bien d'être connue à l'étranger.

Cambodge-8109.JPGCambodge-8717.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais alors vous allez me dire et les hommes cambodgiens quand est ce qu’il va en parler Pat ? Ah bon, il y avait des hommes au Cambodge ?… Alors , il faudra que j'en parle lors d'un prochain voyage.

 

                       DIAPORAMA CONNAISSANCE


 

Partager cet article

Repost 0
free - dans CAMBODGE