Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 18:20

cambodge2-6307.JPG

Le Mékong est l’un des plus grands fleuves du monde et son delta, compte parmi les plus étendus. Sa source se trouve au Tibet né dans le Qinghai sur les hauteurs de l’Himalaya située à une altitude de 5 224 mètres. Le Mékong fleuve d’Asie du Sud-est irrigue successivement la Chine (la province du Yunnan), borde le Laos à la frontière de la Birmanie puis de la Thaïlande avant de couler au Laos et de revenir à sa frontière, puis traverse le Cambodge où naissent les premiers bras de son delta, qui se prolonge dans le sud du Viêt Nam où il est appelé traditionnellement le « fleuve des neuf dragons ».

cambodge2-5942.JPGcambodge2-5945.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fleuve est à l’origine appelé Mae Nam Khong  mais pour raccourcir, ils disent Mae Khong, signifiant « Mère de tous les fleuves ». La source du fleuve, et donc sa longueur finale, est inconnue en raison de l’existence de plusieurs affluents dans un environnement d’accès difficile. Les estimations vont de 4 350 à 4 909 km. Il s’élargit au sud de Luang Prabang, où il a inondé la région jusqu’à 100 mètres de profondeur et sur un rayon de 4 km. Environ 90 millions de personnes dépendent du fleuve. La région dans laquelle ils vivent est le grenier à riz de l'Asie du sud est.

cambodge2-6216.JPGUne promenade en bateau à travers les deux bras principaux du fleuve donne  réellement une sensation d'immensité et d'infini. Par endroits, on a du mal à percevoir les rives tant elles sont éloignées. Entre les deux bras principaux, s’étale un réseau inextricable de cours secondaires, les arroyos canaux construit par les français, qui permettent de circuler à travers un labyrinthe d’îles habitées par des cultivateurs. Ici l’immensité laisse place à des paysages beaucoup plus denses, avec une végétation luxuriante.

cambodge2-6225.JPGPlusieurs compagnies proposent des croisières au fil du Mékong. Les croisières se font sur des bateaux avec tout le confort moderne. Nous décidons de prendre l’une d’entre elle à partir de Phnom Pen la capitale cambodgienne puis de descendre le fleuve jusqu'à sa frontière vietnamienne. La première étape avant d’arriver à son delta sera Chau Doc.

cambodge2-6273.JPGUn Canal sur le Mékong nous mènera dans l’île de Koh Dek Chau, village khmer encore préservé de la civilisation moderne, puis dans le delta gigantesque avec les fermes flottantes, les immenses rizières, remarquables. Le Mékong représente pour les régions concernées bien plus qu’un chemin emprunté par des voyageurs avides de dépaysement : il occupe une place primordiale dans la vie des pays qu’il traverse.

cambodge2-6281.JPGLieu de pêche et de pisciculture, source d’irrigation et de production électrique, voie de transport, accueillant habitations et marchés flottants, il joue un rôle essentiel dans l’économie. Pourtant, cela n’enlève rien à sa beauté et à son atmosphère étrange : tantôt aussi calme qu’un lac aux eaux couleur de thé, tantôt accidenté de gorges et de rapides impétueux, peuplé à certains endroits de poisson-chat géants et à d’autres de dauphins d’eau douce, il se termine en un delta immense et fertile, où les marées sont puissantes comme s’il s’agissait d’une véritable mer.

cambodge2-6302.JPGEt il charrie également, outre de l’or dans ses boues aux abords de Luang Prabang, une jolie légende, dont vous aurez peut-être l’occasion d’observer les preuves : près de Ventiane, au Laos, des boules de lumières montent à la surface du fleuve, manifestations, si l’on en croit les habitants, des dragons ou esprits des eaux.

cambodge2-6379.JPGcambodge2-6414.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  À deux pas de la frontière cambodgienne une petite ville fluviale idyllique  de la province d'An Giang, dans la région du delta du Mékong, au Vietnam. Frontalière du Cambodge, la ville est située près du Hâu Giang (une branche du Mékong traversant le territoire vietnamien) et du canal de Vinh Tê. Châu Dôc est située à 250 kilomètres à l'ouest de Hô-Chi-Minh-Ville. En naviguant sur le fleuve Bassac, affluent du Mékong, et le canal Vĩnh Tế, on a le loisir de percevoir toute l’importance stratégique et commerciale de la ville.

cambodge2-6397.JPGLa ville est proche de la montagne pittoresque du Sam où les vietnamiens vouent un culte à la Dame de la montagne de Sam: Haut de 230 mètres, c'est une sorte de colline inspirée, une montagne sacrée pour les Vietnamiens qui y viennent en pèlerinage. Situé dans la plaine, à 7km au sud-ouest de la ville. Plusieurs temples et pagodes ont été construits au pied du mont mais ses versants sont constellés de petits oratoires creusés dans les rochers.

cambodge2-6399.JPGOn peut en faire en ascension à pied par un sentier qui part du mausolée de Thoai Ngoc Hau qui est un mandarin de la cour de Hue, qui fit creuser le grand canal Vinh Te (du nom de sa femme) pour marquer la frontière avec le Cambodge voisin et faciliter l'irrigation des rizières. Ce canal, long d'une centaine de kilomètres, relie encore aujourd'hui Chau Doc à Ha Tien.

cambodge2-6426.JPGLa pagode Tay An Construite en 1847, est le sanctuaire le plus original, celui que l'on remarque immédiatement en arrivant au pied du mont, grâce à son style mélangeant des formes hindouistes et bouddhiques. Deux éléphants gardent l'entrée de la pagode; celui de droite est blanc et possède six défenses en ivoire.

cambodge2-6428.JPGChâu Dôc est célèbre pour la variété de ses sauces de poisson (en vietnamien : Nuoc mam). Elle est habitée par les communautés de Kinh, Cham, Khmer et Chinoise aux usages authentiques... C’est le lieu de la pisciculture mais beaucoup de foyers se consacrent encore au travail de la soie. Les villages flottants de la communauté Cham élèvent des poissons dans des cages sous leur maison pour extraire la fameuse sauce Nuoc mam et surtout “Mam Tai», une sorte d’anchois. Les maisons flottent littéralement sur des barils de métal, et sont autant leur gagne-pain que leur résidence.

cambodge2-6449.JPGNous sommes accueillis sur l’une d’entre elle par Diêm Hanh une jolie Vietnamienne qui étudie le Français. Elle nous explique que les filets métalliques suspendus en dessous de chaque maison sont ainsi destinés à la pisciculture. Les poissons évoluent dans leur environnement naturel, ils sont nourris, puis facilement capturés. Il y a des truites pesant cinq à sept kilos, le tout destiné au marché local et à l’exportation dans les pays du Pacifique, jusqu’aux Etats-Unis.

cambodge2-6476.JPGcambodge2-6499.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici, le luxe se veut discret. On se refuse à construire des immeubles cossus. Mais sur cette terre de contrastes, la pauvreté s’étale sur les rives du fleuve, où les familles de pêcheurs, dans leurs  cabanes sur pilotis, continuent de vivre – survivre - dans des conditions de grande précarité. Cependant la moindre masure est hérissée de son mât de télévision, véritable cordon ombilical.

cambodge2-6489.JPGOn mange bien à Châu Ðốc, une nourriture équilibrée, savoureuse, à base de seiches, fruits de mer, viande et légumes variés. Le marché regorge de ces préparations succulentes fraîchement cuisinées. Emprisonnées dans leurs corsets de feuilles épaisses, dans lesquelles elles ont bouilli plusieurs heures, elles présentent la garantie d’hygiène requise et se conservent quelques jours.

cambodge2-6536.JPGEn ville, entre le port et le marché, il arrive de croiser des jeunes filles chams, revêtues de leur costume traditionnel aux couleurs sobres, modèles d’élégance et de raffinement. Il existe de nombreuses pagodes à Chau Doc qui sont sous influence chinoises et hindous très colorées et peintes. En 2003, le district avait une population de 112 155 habitants. Le quartier de Chau Ðoc s’étend sur une superficie de 100 km ² impressionnant hein ! Chau Doc est l’un de mes meilleurs souvenirs du voyage avec Angkor et Sihanoukville. Je vous le dis tout de suite, Chau Doc est magique. On retrouve l’atmosphère de cette Indochine du début du XXe siècle… celle de Marguerite Duras.
cambodge2-6506.JPGHébergement à l’hôtel Satisfy de Chau Doc :
http://mekongboats-satisfyhotel.com.vn/leisure/about-satisfy-hotel
Petite info entre nous, aller gouter au salon de massage de l’hôtel (massage domino), c’est divin.

cambodge2-6436.JPG


                           DIAPORAMA DE CHAU DOC


 

Partager cet article

Repost 0
free - dans VIETNAM