Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 07:42

 SARDAIGNE-4340.JPG

La Sardaigne est une région essentiellement montagneuse, sans sommets très élevés ne dépassant pas les 1830 mètres, ce qui pour certains départements français peut déjà paraître comme de la haute montagne, elle offre au visiteur un environnement pur et unique, à la fois âpre et doux. L'homme, en effet, ne fait que rarement acte de présence sur ce territoire, où de vastes zones sont laissées à l’état brut et la nature sauvage reprend ses droits : forêts luxuriantes et millénaires, zones désertiques ou marécageuses alternent, accueillant une faune spécifique : cerfs, chevaux sauvages, grands rapaces.

SARDAIGNE-4428.JPGLa mer règne en maître et joue de ses couleurs chatoyantes en se glissant dans les petites criques dentelées, le long des côtes, sur les plages les plus fréquentées. Si vous préférez la montagne à la mer, vous pourrez explorer la région du Gennargentu, le plus grand système montagneux de Sardaigne.  La flore et la faune sont alors très riches : mouflons, aigles royaux, cerfs sardes et cochons sauvages.

SARDAIGNE-4346.JPG

Le village de Castelsardo


 Choisir parmi les beautés remarquables qui se laissent admirer en Sardaigne, n'est pas chose aisée. Des sites comme San Teodoro, Santa Teresa di Gallura, Castelsardo, Baia Sardinia, Capo Testa, Su Nuraxi, Alghero et la grotte de Neptune ne sont que quelques-uns des endroits les plus fascinants qui valent le détour. Il faut prendre le temps de s'arrêter pour découvrir l'intérieur des terres. C'est pour cela que la traversée d'est en ouest prend beaucoup de temps.

SARDAIGNE-4431-copie-1.JPGSARDAIGNE-4373.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre première étape en direction de Tempio sera  Aggius situé sur les monts d'Aggius, on prend la route panoramique, indiquée en montant à la sortie du village. Là, un premier parking offrant une buvette snack permet d'admirer les énormes rochers, aux formes étranges, posés dans la nature. En continuant cette panoramique sur 12 km, on arrive sur un plateau parsemé de ces gros blocs granitiques : c'est la vallée de la Lune. Il s'agit là d'un des coins les plus pittoresques de la Gallura, avec son étendue quasi-désertique et ses formes insolites.

SARDAIGNE-4407.JPG

Vue sur le chateau des Doria


 L'endroit, très photogénique, ne porte pas son nom par hasard. Puis nous poursuivons notre itinéraire sur Castelsardo une petite ville à ne pas rater... château, petites ruelles, placettes très typique et merveilleusement placée sur un éperon rocheux. Ce village médiéval surplombé par le château des Doria est un endroit enchanteur et l'un des plus beaux de Sardaigne, une sorte de mont St Michel. C'est superbe !

SARDAIGNE-4463.JPGLe village est totalement piétonnier, un charme incontestable et le plaisir d'arpenter ses pittoresques ruelles tortueuses avec une superbes vue sur la baie. C'est l'un des sites les plus touristiques du nord de l'ile et en même temps, rien ne pourra jamais détruire son séduisant caractère. Tout simplement parce que ses remparts pour une fois efficaces, empêchent tout prédateur immobilier d'y sévir.

SARDAIGNE-4461.JPGSARDAIGNE-4472.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous devons dés à présent rejoindre Sassari qui se trouve être la deuxième ville la plus importante de l'ile. Nous la zapperons volontairement, car nous voulons rejoindre le site de la grotte de Neptune sur Capo Caccia car nous avons peur que celle ci ferme plus tôt au moment ou la saison se termine.

SARDAIGNE-4479.JPGVisiter les Grottes de Neptune est une de ces choses que tout le monde devrait faire au moins une fois dans la vie. Pourquoi ? Parce que elles sont les plus célèbres de toute la Sardaigne et on doit y aller les voir avec ses propres yeux pour profiter de leur beauté et de comprendre leur fascination. L'histoire des Grottes de Neptune remonte à la préhistoire. Plusieurs pistes, appartenant à la période néolithique, trouvé en leur sein, suggèrent qu’environ 2.000.000 années se sont écoulées depuis sa création.

SARDAIGNE-4522.JPGLes Grottes de Neptune ne sont pas seulement célèbres, mais aussi les plus grandes, elles s'étendent sur environ 4 km. En raison de la topographie particulière du lieu, l'entrée aux grottes est possible seulement si les conditions météorologiques le permettent.

SARDAIGNE-4532.JPGSon accès est possible de deux façons soit par un escalier qui serpente le long de la paroi de la falaise ou alors via la mer, avec un départ du port d'Alghero ou par l'une de ses stations dans la baie. Prenant notre courage à deux mains ou plutôt à deux pieds,  nous choisissons de prendre l'escalier  panoramique de 656 marches et d'un dénivelé de 150 mètres à même taillé dans la falaise.

SARDAIGNE-4617.JPGL'effet est spectaculaire et vertigineux pour la descente, mais pour l'instant nous préférons ne pas penser au retour. La montée sera terrifiante sous les 40° d'un soleil accablant. La récompense est à la hauteur de la peine... On arrive en bas, les premiers pas dans la grotte sont étranges, on se sent à la frontière d’un monde inconnu, au ras de l’eau…

SARDAIGNE-4608.JPGL'intérieur est formé de salles aux colonnes de stalactites et de stalagmites géantes comme cette imposante colonne faisant 12 mètres de haut et... 30 mètres de circonférence l'une des plus grandes au monde, ainsi que du Lago Lamarmora, lac salé aux reflets marmoréens (d'où son nom Lamarmora) d'environ 120 mètres de long et dont le niveau est le même que celui de la mer et qui est lui aussi l'un des plus grands lacs salés d'Europe.

SARDAIGNE-4625.JPG

Le pull, c'est pour l'interieur de la grotte. Dehors c'est 40°


 La grotte fut un temps occupée par les phoques moines. Le retour par les escaliers sera moins réjouissant quand on possède des arthrodèses métatarso-phalangienne et de cheville. Pour les sportifs c'est du gâteau et un effort jubilatoire..... Arrivée au sommet de la falaise, il nous faudra un temps de récupération pour repartir avec nos motos, cependant la route pour rejoindre la cote est longue et il faut que l'on reparte immédiatement.

SARDAIGNE-4631.JPGSARDAIGNE-4477.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une fois, nous éviterons Sassari pour rejoindre Olbia, mais voila qu'en cours de route nous découvrons la Basilique Santissima Trinita di Saccargia.  Cette église romane de style pisan me fait penser immédiatement à l’église Saint-Michel de Murato que j'avais vu en Corse, mais en 3 fois plus grande ! Elle fait tout à coup irruption, imposante, en pleine campagne. Pas de village autour.

SARDAIGNE-4634.JPGLa façade est extraordinaire en alternance de calcaire blanc et de basalte noir du plus bel effet. Façade très travaillée précédée d'un portique à arcades du XIIIe siècle. Haut clocher percé de fenêtres géminées et décoré de gracieuses petites arcatures. L'église possède une jolie légende: Saccargia vient de sa acca argia qui signifie " vache tachetée". D'après la légende locale, une vache venait régulièrement s'agenouiller ici pour prier.

SARDAIGNE-4654.JPGEt bien moi je dis que cette église est vachement jolie et tant pis si nous rentrons plus tard ! La Sardaigne, c'est cela aussi, des découvertes  pleine de mystère latent qui règne dans cette île de "super beauté".

SARDAIGNE-4658.JPG

 

                               DIAPORAMA DE LA BALADE


  

Partager cet article

Repost 0
free - dans SARDAIGNE