Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 10:36

l'un des plus beaux villages du continent Africain

Le village se trouve à une trentaine de kilomètres avant Ouarzazate en venant de Marrakech. Nous empruntons la route goudronné qui passe par Tabouraht et pas l’indication pour le village car celle-ci s’avère être une piste. On passe à travers  des formations géologiques peu communes, notament un feuilleté vertical de strates rocheuses assez impressionnant.
l'une des entrées du ksar

Ait Benhaddou reste l’un des ksars les mieux préservés de tout le sud Marocain. Il serait impardonnable de manquer cette visite, qui vous laisse des photos sublimes et des images pleins la tête. Sans aucun doute l’un des endroits les plus fabuleux dans ce monde de merveilles après «
Monument Valley » aux states.
Les autorités conscientes de la valeur de ce chef d’œuvre ont réussi à le faire inscrire en 1987 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Les travaux de restauration ne sont pas encore terminés et seul encore une dizaine de familles y vit à l’intérieur.
la traversée va etre folklorique

Dans le dédale de ses rues, il y aura toujours un villageois pour vous guider le pas moyennant quelques dirhams bien sur ! Le ksar d’Ait Benhaddou n’a plus beaucoup d’habitants, mais ceux qui restent ont conscience de vivre dans un lieu unique, magique, incroyablement sublime.
On le dirait taillée dans la terre elle-même. La cité fortifiée est bâtie à flan de colline. En contrebas de la forteresse s’étend le village protégé de tours et de murs.
La pauvreté des matériaux n’a pas empêché une recherche architecturale : la terre est sculptée, creusée et dessinée par les arts décoratifs marocains.
Les techniques de construction sont parmi les plus courantes de la région. Les murs sont en pisé, technique qui consiste à damer de la terre humidifiée à l'intérieur d'un coffrage en bois. Quant aux parties supérieures, elles sont construites en adobe, briques de terre crue mélangées à la paille et séchées au soleil. Les planchers sont en bois de palmiers, ou de peupliers, le remplissage des entrevous en lits de roseaux ou de baguettes de laurier rose.
Fondé au XIe siècle, les voyageurs viennent du monde entier pour admirer ce joyau de l’architecture depuis qu’il est classé patrimoine mondial. Nous sommes conscients de l'immense chance d'être parvenu dans ce lieu du monde avec nos Harley Davidson. Mais le chef d’œuvre est menacé, les maisons de terre s’effritent peu à peu. Les travaux de sauvegarde sont longs et couteux.
ruelle dans le ksar

Ce style d'architecture, bien que répandu dans le paysage des vallées du Sud, n'est quasiment plus construit. Seul quelques hotels touristiques tentent de rappeller le style. Peu de Ksours sont aujourd'hui habités et la plupart tombent en ruines, abandonnés par leur propriétaires. Aït Ben Haddou est le plus célèbre et le plus utilisé des Ksours en termes d'image. La qualité esthétique de cette architecture confère au Ksar une grande valeur culturelle et touristique.
le ksar de tamdaght sur la route pour aller à Ait Benhaddou

Cette forme architecturale résulte de la prouesse technique de ses bâtisseurs de terre, sur les pentes abruptes de la colline. L'origine de la technique du pisé n'a pas encore été clairement déterminée par les archéologues, mais des études étymologiques sur les divers noms donnés à cette technique autour du bassin méditerranéen font penser qu'elle aurait été inventée par les Berbères. La qualité de cet ensemble fascine les spécialistes de la terre du monde entier, et reflète le savoir-faire exceptionnel des berbères. On trouve au Ksar non seulement du pisé, mais aussi des adobes et toute une déclinaison de décorations, obtenues par des appareillages savants de briques et par façonnement direct dans le mur. J'avais deja vu un ensemble en adobe au village de
Taos pueblo lors de mon periple sur la 66 au Nouveau Mexique au mois de Septembre 2008, mais celui ci est remarquable et bien superieur à celui des indiens Pueblos.
traversée de la riviere à pied

Dans cette phase de l'évolution humaine où la préservation des ressources naturelles est devenue une question de survie, ces architectures de terre nous rappellent qu'il est possible de réaliser des chefs-d’œuvre à partir des ressources disponibles, sans passer par les circuits industrialisés. Même si cette architecture ne correspond plus aux attentes contemporaines, le matériau a gardé sa pertinence du point de vue énergétique, thermique et esthétique.
 Je traverse la rivière pour m’approcher au plus prés de cette splendeur architecturale. Le pont est constitué de sacs de sable et je jongle sur eux avec une facilité déconcertante.je me surprends à jouer les acrobates. Même si je tombe, l’eau n’est pas profonde. Le spectacle est étonnant quand on surplombe cette mosaïque de culture avec de longue procession de femmes portant sur la tète les fourrages qu’elles ont coupés pour nourrir leur bête.
Quelques cigognes nichent sur les tours de certaines maisons et le panorama est sublime. Je regrette un peu de n’avoir pu consacrer plus de temps à cet endroit extraordinaire au détriment des studios de cinéma d’Ouarzazate. Le véritable cinéma en trois dimensions et la star des lieux est bien « Ait Benhaddou » Du cinémascope et de la 3D grandeur nature et bien plus intéressant que la reconstitution d’endroits célèbres pratiquement abandonnés et en etat de delabrement  des studios d’Ouarzazate  Enfin ! surtout sur les anciens studios Atlas car les nouveaux studios CLA se sont construits un peu plus loin et plus recement.
A l'interieur du Ksar , maisons faites uniquement de terre et de bois

A Aït Ben Haddou, "on a vu passer Jésus de Nazareth, Lawrence d'Arabie, Shéhérazade, Indiana Jones, Cléopâtre, Samson & Dalila, et de Féroces Gladiateurs"... Haut lieu de tournage de nombreuses productions cinématographiques, Aït Ben Haddou a su attirer  les plus grands réalisateurs du monde entier. Ce lieu comparable à Monument Valley dont je vous ai cité l’exemple plus haut, m’a complètement fasciné. Un peu plus loin à 3 km de Ait Banhaddou , on fait une halte pour découvrir le superbe panorama du ksar voisin : la kasbah de Tamdaght qui est presque aussi belle qu'Ait Benhaddou. Cette balade est exceptionnelle .....
Voici une liste des films célèbres qui se sont tournes à cet endroit :
Un Thé au Sahara, Le vol du Sphinx, Sodome et Gomorre, Le diamant du Nil, Indiana Jones, Samson & Dalila, Gladiateurs et bien sur : Lawrence d'Arabie et Jésus de Nazareth.
Les studios de cinema de Ouarzazate

La diversité des paysages, la diversité ethnique, la lumière exceptionnelle, une main d’œuvre locale abondante, tous ces éléments font d’Ouarzazate l’un des lieux les plus désirés du Maroc par les cinéastes. L’Atlas Corporation a été créé en 1983, il est installé à 3 km à l’entrée de la ville. Entouré de Pharaons, il offre un spectacle grandiose et majestueux pour peu que l'on continue à l'entretenir. Les studios Atlas peuvent être visités quand il n’y a pas de tournage en payant la somme de 30 DH, ses décors valent vraiment le détour mais commencent à se déteriorer. Nous avons aussi visité les
studios CLA qui ont reconstitué le décor de la Mecque ainsi que de la ville de Jérusalem. Au moment ou nous visitions ce studio, les préparatifs pour le remake de « Ben Hur » avait lieu.
Cléopatre dans mes bras .......

Les films comme : la colline à des yeux, le dernier templier, l’ile aux trésors, Astérix et Cléopâtre, Gladiator  etc. … ont été tourné ici.
Les Free Riders eux !!! continuent l'aventure ..... Pour l'instant on s'installe à l'hotel Palmeraie avant de repartir pour la fameuse vallée du Draa et la route de Tombouctou.
                       DIAPORAMA  DE LA BALADE


Partager cet article

Repost 0