Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 15:50

Quelque part entre Fès et Meknès s’épanouissait les plus beaux jardins qui soient.
Ce verger luxuriant, ce jardin d’immortalité, voyait couler en son sein des rivières d’ambroisie tandis qu’un arbre y donnait des pommes d’or. C’est sans doute avec le jardin des hespérides que débute la légende du Maroc, le « pays du couchant ».C'est en arrivant à Fés que nous rentrons définitivement dans la magie du Maroc. Ce royaume sec et montagneux, pleinement entré dans la modernité, est auréolé de l’image de ses villes impériales, de ses palais, de ses mosquées et de ses souks ou s’exposent des sacs chargés d’épices multicolores et odorantes.
A la portée de toutes les bourses, le Maroc offre un dépaysement le plus total et la première ville impériale de notre étape est sans doute celle qui à conservé le mieux l’immortalité du temps. Pour faire des achats et ramener des souvenirs , je ne saurais trop vous conseiller de tout acheter à Fés. L'artisanat est moins cher que dans les autres endroits du pays et en plus c'est authantique, alors profitez en !



























J’ai quitté Fès voila déjà 20 ans et je retrouve cette cité complètement inchangé. La cité qui a vu naitre la première université du monde résiste au temps et à la modernité. La cité est tellement importante que nous consacrerons 2 jours pour la découvrir ou bien la redécouvrir en ce qui me concerne.



























Fès, ville memoire, cité imperiale, heritiere de la culture andalouse et berceau de l’empire chérifien est un haut lieu béni des Dieux, aussi fascinant que mystérieux.

La troisième ville du Maroc s’est développée dans la plaine du Sais, prés des montagnes de l’Atlas. La ville et les quartiers sont construits au milieu de jardins et d'espaces naturels.
L’une des premières visites que nous faisons à Fès, c’est de visiter sa médina incomparable à aucune autre ville du Maroc. Un lieu vrai , authentique et pas surfait comme celle de Marrakech beaucoup plus basé sur l'effort touristique et commercial pour les visiteurs.
Ce n’est pas étonnant que cette médina soit classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Fini les guides clandestins qui vous harcelaient comme j’ai pu le vivre, il y a 20 ans. Maintenant vous pouvez arpenter la médina librement et sans danger aucun.
Pour découvrir Fès aujourd’hui, il faut au moins compter deux jours. Mais la ville dispose de suffisamment de trésors pour retenir le visiteur une semaine entière et plus si vous compter sa region.



























La médina a conservé ses murs défensifs percés de portes impressionnantes derrière lesquelles se massent boutiques et restaurants. Le centre ville consiste en un enchevêtrement de milliers de ruelles si étroites que même les usagers des 2 roues doivent se faire une raison. Nous parcourons ce labyrinthe de ruelles en toute sérénité en se demandant si nous retrouverons notre chemin.



























Tous les espaces, aussi réduits soient ils, sont propices au petit commerce : les rez de chaussée abritent des boutiques de taille modeste voire minuscule, si bien que pour faire ses emplettes, le client se contente parfois de faire son choix depuis la rue.
La façade étroite des immeubles fait office de tête de gondole sur laquelle sont accrochées, les unes sur les autres, les principales pièces d’artisanat proposées.
Les maisons sont basses. Elles ne dépassent pas les 4 etages, ce qui est suffisant pour apporter de l’ombre aux ruelles et une certaine fraicheur.
L’élément central de la médina est la mosquée Quaraquyne. Elle fut construite sous l’impulsion d’une femme, Fatima el-Fihria, riche héritière. De style arabo-andalou, elle est le cœur de la vie intellectuelle de Fès. On y enseigna d’abord la théologie, puis le droit.
Entre autres merveilles, sa cour décorée de zelliges, carreaux de céramique marocaine, est tout à fait remarquable. Juste à coté, on trouve la petite médersa ou école coranique, Attarine, finement décorée. De sa terrasse on peut admirer la Quaraouiyne.
La visite se poursuit dans les meandres des ruelles etroites pour voir l'une des attractions les plus phenomenales de la cité mais  aussi l'une des plus terribles physiquement pour l'homme. Mais cela sera dans le prochain episode, ne le ratez surtout pas ......

                          DIAPORAMA DE LA BALADE A FES


Partager cet article

Repost 0