Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 07:09

Napoléon revient d’exil et Golfe Juan exulte, c’est la marche triomphale de la cote d’Azur.
Tout au long du week end, des milliers de visiteurs ont pu découvrir les vieux métiers du 19e siècle dans le village Napoléonien. Avant même la reconstitution du débarquement sur la plage du bivouac, les curieux ont pu profiter des à cotés de la manifestation. Le défilé des soldats au son des fifres enjoués et des tambours n’est surement pas passé inaperçu dans le centre ville de la station balnéaire de cette Cité Azuréenne.
Le public a pu immortaliser les officiers, soldats, fantassins et régiments venus de France, d’Italie, de Suisse, d’Autriche et même de la République Tchèque. La ville s’est muée aux couleurs Napoléoniennes et les cocardes tricolores affluaient sur les vitrines des commerçants.
les danses imeriales dans les rues de la ville

Cette plongée dans l’histoire de France n’a pas manqué d’impressionner une fois de plus les touristes et les badauds venus des 4 coins du monde.
La reconstitution de cet événement doit sa réussite à l’engagement de ses reconstituteurs qui ont pris très à cœur et dans le plus grand sérieux leurs missions ainsi qu’a la qualité des costumes plus authentique que jamais ainsi qu’aux 300 figurants. A tel points que même les moustaches des protagonistes semblaient d’époque.
le village Napoleonien avec ses stands de collectionneurs et les vieux metiers sur le vieux port

Au village Napoléonien, l’accent était mis sur les vieux métiers. Tailleur de pierre, forgeron, ferronnier d’art, cardeur de laine ou sculpteur de blason, mais aussi dentelière, potier. Mais le stand qui a attiré le plus d’attention est celui qui permettait de découvrir la frappe au balancier.
Sur la plage, on pouvait aussi se promener parmi une cinquantaine de tentes à l’ancienne montaient par des associations de commémorations diverses qui ont réellement bivouaqué comme à l’époque du débarquement avec ballots de paille, feux et marmites ….
les troupes prennent place pour l'arrivée de l'Empereur

Dans l’avenue de Verdun, un bal impérial était reconstitué avec ses danses, sa musique et les officiers grenadiers qui accompagnaient les gentes dames.
Un chapiteau avec une conférencière rappelait les chapitres de l’histoire pendant que des historiens déplaçaient sur une énorme maquette la reconstitution des grandes batailles avec sa centaine de figurines en plomb.
les generaux et les officiers viennent reconnaitre les lieux

Enfin, on arrive au clou de l’événement. Un premier coup de canon et Golfe Juan arrête la grande horloge du temps pour faire revivre le débarquement de l’Empereur sur la rade de cette bourgade de pécheurs.
L’ »inconstant » apparaît au large de la baie de Cannes et des iles de Lérins et une première chaloupe emmène les généraux sur la plage à la rencontre de la grande armée qui vient de se reconstituer à l’appel des vétérans. Puis une seconde chaloupe apparait avec Napoléon Bonaparte à son bord.
 Les milliers de regards de la foule amassée le long de la promenade de la plage et sur l’immense tribune sont tournés vers l’empereur. Bicorne sur la tête et flanqués de ses insignes impériaux sur la poitrine, il débarque enfin sur la terre ferme. L’écume des vagues caresse le sable à ses pieds. Le public l’acclame et des « vives l’empereur » jaillis des rangs.
La reconstitution se poursuit au son des musiques militaires. On assiste à un spectacle exceptionnel digne des plus grands films hollywoodiens. Entouré de ses officiers Napoléon passe en revue ses troupes qui lui présentent les armes. Puis  un coup de canon retentit, une frégate anglaise est apparue.
 Elle est immédiatement coulée. Le régiment charge, on assiste à une bataille sur la plage de Golfe Juan contre ses maudits Anglais une fois de plus. Le résultat se veut le plus proche de la réalité. Certains costumes dépassent les 10000€ m’a affirmé un Marechal brodé d’une veste de fil d’or.
Napoléon est victorieux. La foule en délire de ce spectacle grandiose l’acclame à nouveau. L’aigle tricolore peut voler jusqu'à notre Dame de Paris. La route impériale peut s’ouvrir à lui. La Route Napoléon, la route la plus célèbre de France. La plus belle aussi !! Devient mythique pour l’éternité.
Un grand merci à Christian qui m’a facilité la tache avec un laisser passer de presse qui m’a permis d’être au cœur de l’événement, sans lui le reportage aurait été difficile vu la foule qui c’est accumulé le long des barrières.
Quoique maintenant je dois faire la plonge à la cantine de Nice Matin pour une semaine ! hi hi hi  Allez ! Pour mes amis bloggeurs qu’est ce que je ne ferais pas ……..
Cette campagne napoléonienne, «l'invasion d'un pays par un seul homme», est la plus belle des campagnes puisqu'elle se déroule sans tirer un coup de fusil, sans verser une goutte de sang. Cet homme étrange a comme enivré le monde. Il a été publié plus de livres sur l'Empereur qu'il ne s'est écoulé de jours depuis sa mort.
Napoléon c'est surtout l'épilogue de ces vingt années d'une vie hors norme, et questionné par son médecin Irlandais, Barry O'Meara, à Sainte-Hélène, Napoléon lui confiera que le moment le plus heureux de son existence a été «La marche de Cannes à Paris», moment inoubliable où la France s'offrait à lui sans combattre, comme envoûtée...
Voici sans aucun doute une autre façon de découvrir la Cote d’Azur pendant ce mois de Février/Mars loin des affluences touristiques et des grosses chaleurs mais avec la certitude que le soleil sera toujours au rendez vous.

Vive l’Empereur, Vive la France, Vive la Cote d’Azur.
REVOIR LE 1er ARTICLE

 DIAPORAMA SUR LES FESTIVITES ET LE DEBARQUEMENT


Partager cet article

Repost 0
free - dans PRESSE