Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 07:39

C’est lors de l’assemblé général de l’association des enfants handicapés « Stimuler pour aider à mieux vivre » en janvier 2008 que nous avons fait connaissance de Catherine et Steven Young, un couple Franco/Américain qui était présent pour avoir offert un séjour tout à fait  gracieusement aux enfants et à leurs accompagnants dans le gite de Provence qu’il possède.
Leur gentillesse et leur bonne humeur nous avaient tout de suite conquis. Steven est un grand gaillard qui est d’origine de Los Angeles, mais tout de même installé en France depuis 1966. Depuis qu’il a connu Catherine en fait ! Cette Parisienne parcourait l’Europe dans des défilés de haute couture tout en continuant sa passion pour le chant et les tournées qui la menaient souvent en Scandinavie.
Il n’en fallu pas plus à ces deux la pour célébrer une union qui dure depuis plus de quarante ans.
Steven nous fait visiter les 3 appartements du gite

En étant présenté par Anne Marie Larosa, la secrétaire de l’association, nous nous apercevons bientôt que Steven, Roger, Emile et mois même avons une passion commune pour les belles motos. Les vrais, les pures, pas celle en plastique je veux dire ! La moto dans toute sa légende, les œuvres d’art réalisés à une époque ou la moto était une véritable passion et pas tout à fait un moyen de locomotion pour se rendre à son bureau ou bien une fusée aseptisé ou ses conducteurs ne voient que des lignes blanches le dimanche sans savoir ou se trouve une simple bougie.
Une moto de légende et quelle moto ! La plus belle de toute, celle qui continue à faire rêver tout bon passionné de belles mécaniques. Vous pensez que je vais dire une Harley Davidson  hein ! Non Non !! Même si la belle de Milwaukee à une fabuleuse histoire et un palmarès sans équivalent,  je veux parler de « Indian »
Et quand Steven nous dit qu’il en possède plusieurs, nous nous promettons d’aller le voir dans son atelier/caverne d’Ali Baba.
Ne vous inquiétez pas Mesdames, je ne ferais pas que parler mécanique mais ensuite je vous parlerai de leur gite du XIe siècle.
Presque une année entière passe puis courant février, Anne Marie me répond qu’elle doit aller voir Catherine pour la réalisation d’un film sur son dévouement aux enfants dans l’association pour le handicap (décidément ce couple est formidable).
Indian scout 1938

C’est parti ! Avec Emile nous prenons la route de Lançon de Provence en direction de Cornillon –Confoux. Hein ! Qu ès aquèou ? Je ne connais pas cet endroit.
Nous arrivons à la bastide de Leydet, l’accueil est tout de suite chaleureux ! Nous sommes impatients de voir toutes ces merveilles. Mais, Catherine nous dit qu’avant de déjeuner, il faut que nous donnions notre avis sur la maquette du film, puis Steven nous accompagnera dans son repère ou seuls les amis sont conviés. Encore un peu de patience, le repas et le vin excellent mais un dessert beaucoup plus visuel nous attend bientôt. Ca y est ! On se lève, on va admirer une « old School », une « Indian Chief » ou une « Scout ». Mais ! Steven à le don de nous faire mijoter, il prend un malin plaisir à retarder l’échéance.
Indian scout junior 1939

Il nous fait tout d’abord parcourir son gite en nous faisant visiter les 3 appartements qui le compose. Dans cette véritable bastide du XIe siècle, tout est magnifique et quand on pense que pour un prix plus cher, il y en a qui vont au campanile de Salon de Provence, vous devriez me remercier de vous faire connaître cette adresse de charme ! hi hi hi
De toute manière, vous jugerez par vous-même en visitant le site de la BASTIDE DE LEYDET.
Enfin ! Nous arrivons dans son garage et  son atelier. Steven commence à soulever les draps qui recouvrent les « trésors ». Essentiellement des Indian’s même si nous trouvons une Triumph de 1952.
Mais pour les « non connaisseurs » quel est cette marque ?
Indian Chief 1952

La  firme de Springfield voit le jour en 1901 (2 ans avant Harley) de l’association d’Oscar Hedstrom et de George Hendee qui appelleront leur moto du nom d’Indian.
Les Indian’s ne sont pas seulement la première moto américaine, elles ont été les meilleures du monde après avoir présenté le premier V-twin en 1907, le plus avancé technologiquement. A cette époque la, les Harley-Davidson de 1910, en revanche, sont toutes simples et beaucoup moins puissantes. Puis ce fut  le premier moteur Big Twin, la première transmission à deux vitesses, les premières suspensions réglables à l'avant, le premier éclairage électrique, des motos de courses spécialement conçues avec des fonctionnalités avancées telles que les arbres à came en tête et quatre soupapes par cylindre.
indian Chief 1953

Des records de vitesse impressionnants. Rappelez-vous le film que je vous ai présenté avec Anthony Hopkins « Burt Munro ». Puis il y eu la crise de 1929 qui verra de nombreuses marques disparaître, mais les miracles se produisent parfois. À la fin de 1929, peu avant la Bourse du "mardi noir", Paul Dupont persuade son frère François de reprendre l’entreprise et de réinvestir de l’argent frais ! L'une des plus grosses fortunes Americaines (Dupont de Nemours) en devient le président.
Mais en 1953 la production de la marque cessera. À compter de 1955, le nom de la marque sera racheté par différentes usines, la plupart du temps dans l'intention de relancer un nom prestigieux mais souvent récupéré par des escrocs.

En juillet 2004 la marque renait de ses cendres, avec un spécialiste du rachat d’anciennes marques  "Stellican Limited". La vieille firme de Springfield à d'ores et déjà plusieurs modèles, fidèles à l'image d'Indian, et qui sont disponibles à la vente dans un réseau de concessionnaire aux Etats-Unis. Les usines quand à elles se trouvent dorénavant à Kings Mountain en Caroline du Nord prés de Charlotte.
Steven est en train de préparer une future Indian Four qui a un moteur de quatre cylindres à soupapes latérales de 1200 cm3 dont le vilebrequin est monté sur trois paliers. Il est accouplé à une boîte trois vitesses (à main) par un embrayage multidisque.

Pour faciliter la conduite, la pédale d'embrayage est au pied gauche  et peut être bloquée en position débrayée. Les autres commandes seront à la mode de l'époque avec levier de vitesses à gauche ou à droite du réservoir , au choix , la commande des gaz par poignée tournante à main droite et celle de l'avance à l'allumage par poignée tournante à main gauche , frein arrière au pied droit et frein avant actionné par un classique levier à main droite. Steven construira lui même le cadre pour mettre ce moteur. Encore un travail de titan quand on sait que c’est lui-même qui réalise les peintures en étant fidele aux modèles de l’époque. Il usine ses propres pièces ou bien il se fournit chez un spécialiste Indian en Californie qu’il côtoie depuis fort longtemps
.

Une journée en compagnie de gens exceptionnels dans un endroit exceptionnel …


VOICI UN EXEMPLE DE RENOVATION QUE VIENT DE FAIRE NOTRE POTE AMERICAIN ANTHONY DE FLORIDE. VOUS LE CONNAISSEZ , J'AI FAIS UN ARTICLE SUR SA VISITE L'ETE DERNIER AVEC SON EPOUSE KIM. IL VIENT DE FINIR SON SIDE BMW.
AVANT
APRES

                                                                DIAPORAMA



Partager cet article

Repost 0
free - dans PRESSE