Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 19:34

 C’est déjà sous une chaleur accablante que nous quittons Kingman à 9H du matin. La veille nous avions déjà eu un avant gout de ce qui va nous attendre dans cette étape. Les arrêts furent fréquents pour faire refroidir les motos ou bien pour reposer les organismes qui souffrent enormement.

Sur la route de kingman. regardez la difference de bronzage à la manche,mon bras est noir.

Des arrêts comme dans ce village semi fantôme de Truxton ou le seul « Frontier Motel » fait office de bar, snack, épicerie, station service et les 9 chambres qui accueillent le voyageur dans ce désert complètement perdu.

Après un demi-siècle de fonctionnement, l’enseigne du Frontier Motel  au néon classique commence à montrer beaucoup de résistance à l'usure.

Comme pour l'Aztec Motel , le Frontier Motel se retrouve souvent dans les films sur la 66

Toutefois, grâce à la Route 66 et à son programme de Préservation l’enseigne a été sauvée de la ruine. Les deux indiennes tout étonnés de voir arriver des voyageurs nous demandent immédiatement d’où nous venons. Quand nous lui expliquons que nous sommes Français en Harley Davidson venant de Chicago Illinois, elles ne peuvent s’empêcher de pousser un cri de stupéfaction.

Les seul clients de ce bar depuis ......... !

 Mais que venez vous donc faire dans le désert de Mojave ? Personne ne vient ici à part les coyotes et les serpents à sonnette depuis que la route 66 est pratiquement abandonnée. On vient se rafraichir avec votre coca cola à volonté sous des appareils de climatisation qui doivent marcher par miracle : lui repondis je !. Dans le bar les indiens c’était plutôt nous, mais à défaut de peintures de guerre colorés, nos visages étaient recouvert de crème anti solaire qui nous faisait ressembler aux tribus Zoulous avec leur face de craie !

Au milieu du desert,sorti de nulle part un vieux garage avec sa Ford T

Donc, en partant de Kingman le matin pour rejoindre le col d’Oatman toujours par la 66 on n’avait encore rien vu de ce qui pouvait nous attendre dans l’enfer du désert.

La route menant à Oatman est très pittoresque car il est rare de trouver un col aussi étroit avec autant de lacets.

Le col d'Oatman spectaculaire et magnifique !

Ce village avait été crée il y a plus de 100 ans après la découverte de mines d’or. Mais en 1921 un incendie ravagea la plupart des maisons en bois. Trois ans plus tard la compagnie minière ferma ses portes. Oatman survécu avec la restauration pour les voyageurs des États-Unis sur la vieille route 66. Mais dans les années 1960, quand l’Inter state 40 fut construit au détriment de la 66 Oatman fut presque mort.

Le bitume fissuré et comblé par du goudron.Attention à ne pas tomber en panne d'essence

Oatman est une ville sympa à visiter, une authentique vieille ville de l'ouest. Clark Gable et Carol Lombard ont vécu leur nuit de noce à l'Hôtel Oatman le 18 Mars 1939. La suite (chambre) de leur lune de miel est encore l'un des attraits majeurs de l’Oatman Hôtel. Gable est retourné souvent jouer au poker avec les mineurs locaux et profiter de la solitude du désert.

Oatman derriere nous . Une seule rue et une cinquantaine d'habitants

L’autre attraction est les ânes sauvages descendant directs des ânes emmenés par les mineurs à la fin des années 1800. Chaque matin, ils viennent en ville chercher de la nourriture. Ils parcourent la rue et saluent les touristes et les bikers. Il existe de nombreuses possibilités de shopping dans Oatman. Beaucoup de commerçants font leurs propres produits, Il y a beaucoup d'articles en cuir fait main, de bijoux indiens et d’excellent couteaux.

Enfin 2 fois par jour, les commerçants d’Oatman quittent leur boutique pour venir faire un spectacle gratuit dans la rue comme au temps de « règlement de compte à OK Corral ».

Ce village est très prisé des bikers, il s’organise une fois par an une concentration Harley Davidson, mais tout le long de l’année vous y verrez un nombre important de ces motos garés devant le saloon à la façon des chevaux d’autrefois attaché par les cow boy au poteau en bois.

Nous repartons de la ville western vers 14H pour rejoindre Las Vegas en passant de nouveau par le désert de Mojave seule route qui rejoint la cité du péché. Quelques dizaines de kilomètres plus loin nous nous trouvons vraiment en enfer. Les températures atteignent 48° et même 60° au sol. Cela devient épouvantable.

 En plein dans le genou, il tire vite le bougre !!

Le désert de Mojave est l’un des déserts les plus chauds du monde avec la vallée de la mort. L’enfer devient réel, les organismes commencent à donner des signes inquiétants de fatigue de stress et d'angoisse. J’ai des vomissements sur la moto et Solange commence à se sentir très mal. On arrive à Bulhead City le thermomètre est à peine descendu à 45°, Solange fait un malaise. On aperçoit un fast Food et on s’y refugie immédiatement.

Le desert de Mojave et sa végetation luxuriante ! hi hi hi

La climatisation est providentielle. Solange va un peu mieux sa crise de
tachycardie et de suffoquement est passé, on décide de faire une longue pose.

Avant de repartir on remplit les bouteilles plastiques d’eau et de glaçons. Il n’est pas question de les boires mais tout le long de la traversée du désert menant à Las Vegas on s’asperge de l’eau fraiche bienfaitrice dans le cou et les vetements.

Le Désert est un privilège, une invitation à un spectacle inoubliable. Plus qu'un tableau, c'est une mosaïque illustrant un monde et une sagesse oubliés...Mais le désert peut être cruel et terrible si l’on ne prend pas un minimum de protection, il ne pardonnera pas. Même si en Arizona le port du casque n’est pas obligatoire, celui-ci vous protégera en tout premier lieu de l’insolation, il est donc fortement conseillé de se couvrir.

Crème solaire sur le visage et plusieurs litres d’eau sont nécessaires. Surtout ne jamais voyager seul avec un seul véhicule. Une panne et c’est le drame !

Enfin ! une ville pour se reposer et laisser refroidir les motos sous l'ombre d'un arbre

Je commence à voir des choppes de bières qui apparaissent de partout, il est temps d’arriver à la Sin City et à l’hôtel qui ne sera pas le « Mirage ».La ville du péché est un paradis après cet enfer !! La Budweiser une source de bonheur ! On commence à voir au loin la stratosphere de Las Vegas. Ca y est ! un bon bain et c'est le bonheur.

 


Partager cet article

Repost 0
free - dans VISITES