Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 08:39
Monument Valley, même après l’avoir vu 10 fois, on reste ébloui. C’est le symbole de l’ouest Américain. Mais ce n’est pas seulement un décor de western tournés par John Ford avec John Wayne chevauchant au galop cette immensité faites de monolithes de  schistes et de grés rouges impressionnants. Toute la naissance de la terre est sublimée dans ce territoire Navajos.
Il y a 270 millions d'année, Monument Valley faisait partie d'un vaste bassin d'une importante chaîne montagneuse.
Ce bassin était régulièrement inondé par les eaux d'un océan, déposant sels, sables, limons et sédiments.

La visite de Monument Valley est une expérience mémorable tant il y a de choses à voir.
Alors que nous arrivions avec nos Harley Davidson au sommet de la prochaine colline et du prochain tournant, un univers extraordinaire se déploie devant nous.

Parallèlement à l’histoire géologique exceptionnelle de cette région, il importe de considérer sa longue histoire humaine qui remonte à la nuit des temps.
Même avant l’arrivée des indiens Navajo, il est impossible de comprendre tout ce que l’on voit ici à l’occasion d’une seule visite et d’une seule expérience. La première fois, je l’avais fait en voiture, cette fois ci j’ai fait les 50 kilomètres de la piste qui font le tour du circuit carrossable en Harley Davidson. L’expérience est à tombé à genoux d’émerveillement. (Peu de Bikers font le circuit en motos).

 

Au loin nous apercevons le Three Sisters (les 3 sœurs) ainsi appelées parce que le rocher rappelle 3 religieuses. Plus loin le rocher mythique d’El Capitan d’une hauteur de 420 m qui est un des vestiges de l’activité volcanique de la région. Puis les rochers que l’on connaît au travers des westerns s’enchainent : The King on his trone, the stagecoach (la diligence) Bear and the rabbit (l’ours et le lapin) le Totem pole et big indian sur la droite. Quel monde pour ceux qui ont l’imagination fertile.
On fait une halte au John Ford point pour regarder l’artisanat des Navajos dans leurs petites huttes ou ils confectionnent  colliers, bagues et bracelets avec des turquoises. Solange récupère ma moto pour faire aussi son expérience de la piste, du sable, des ornières et des cailloux. Elle s’en sortira très bien ! Ceux qui connaissent la conduite d’une moto de 400 kilos dans le sable savent toute la difficulté pour la manier. Mais Soso à 20 ans de permis et plusieurs bécanes à son actif.
On passe devant les habitations traditionnelles Navajos « les Hogans » constitué d’une structure en bois et colmaté par de la terre. Plusieurs familles d’indiens vivent toujours dans cet habitat  de la vallée. En nous approchant quelques chiens nous disent qu’il ne faut pas s’aventurer. Les navajos sont toujours aussi belliqueux et de tous les indiens rencontrés, ce sont de loin les moins sympathiques à mes yeux.
La monument Valley est le rêve incarné de tout photographe. Les nuages, les rochers, l’air pur, les grands espaces, les indiens habillés de vêtements aux couleurs vives, les chevaux, les moutons, les dunes de sables, les buissons ou les serpents à sonnette cherchent la fraicheur, tous ces éléments pris individuellement font l’objet d’excellentes photos.
La monument Valley est en effet, et à juste titre le site le plus photographié au monde. La Valley offre un paysage eternel de beauté et de mystère. En sortant du parc, je me fais une promesse de revenir une dernière fois dans cet endroit magique et sacré.
Une petite anecdote sur la tribu navajo qui n’est pas souvent relaté dans l’histoire.

Ceux-ci auraient obtenu la restitution de leur territoire par le gouvernement des Etats-Unis grâce à leur participation importante pendant la guerre contre les japonais et les Allemands et l’utilisation de leur langue pour coder les messages secrets dans le Pacifique (le code Navajo). C’est un vieux navajo qui me raconta cela au moment de ma première visite,il avait fait la campagne d'Italie et croyait que j'étais rital .
Pour le logement à proximité du parc, préférez le hameau de » Mexican Hat » plutôt que kayenta si vous avez la chance de trouver de la place dans les 2 seul motels du village. (Mais cela je vous l'avez deja raconté dans l'episode précédent)
Dormir prés de la San Juan River avec comme paysage le rocher qui donna son nom à ce lieu avec en toile de fond un arc en ciel et vous serez tout proche du paradis. Ce n'est pas sans un pincement au coeur que je quitte cet endroit magique.
"Ce n'est pas la terre qui appartiens à l'homme , mais l'homme qui appartiens à la terre" proverbe indien.


DIAPORAMA PHOTO SUIVI D'UN CLIP VIDEO FAIT A L'ARRACHE

 


 



Monument Valley au cinéma

La Chevauchée fantastique de John Ford avec John Wayne

La Prisonniere du desert encore avec John Wayne

Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone

2001, l'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick.

La Sanction de Clint Eastwood.

Indiana Jones et la dernière Croisade de Steven Spielberg

Retour vers le futur III  - Forrest Gump - Vertical Limit de Martin Campbell

Partager cet article

Repost 0
free - dans LA ROUTE 66