Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 08:05

 

Apres la toute petite traversée du Texas nous voici au Nouveau Mexique et plus spécialement à Taos. Dans la vallée d'un petit affluent du Río Grande, il y a le Pueblo de Taos (l'endroit des saules rouges) qui désigne un ensemble d'habitations et de centres cérémoniels en adobe, remarquablement représentatif de la culture des Indiens Pueblos du Nouveau-Mexique.
Il se trouve à environs 110 km au nord de Santa Fe ou nous sommes basés pour notre hébergement. Le territoire autour du pueblo est une Réserve indienne.

Trois cents ans avant que les conquistadores espagnols aient suivi le Rio Grande vers la vallée de Taos en 1540, les premiers occupants du continent américain s'installèrent ici et construisirent d'impressionnants villages, les « pueblos », faits de maisons en pisé de plusieurs étages relié par des échelles.
Le Pueblo de Taos, occupé et entretenu par chaque génération depuis huit cents ans, est classé par les Nations unies depuis
1992 comme un site historique mondial.

Seulement 150 personnes sur les 1900 que compte la communauté vivent toute l'année dans l'ancien pueblo.
Le Pueblo est fait entièrement d’adobe, terre mélangée avec de l'eau et de la paille, que l’on fait séchées au soleil. Les surfaces extérieures du Pueblo sont continuellement mises à jour avec des couches de boue. Les murs intérieurs sont soigneusement enrobés de minces lavis blanc de la terre pour les garder propres et bien éclairées.
L’accueil fait par les indiens est différents que vous soyez en Harley Davidson ou en voiture. Les « Natives » n’oublient pas que les  associations de Bikers leurs viennent en aide.

Gilbert qui conduit le Ford est prié solennellement de se mettre à l’extérieur du village et tout cela glacialement. Tandis que nous, avec nos motos le sourire et la courtoisie sont sur le visage de nos hôtes.
En arrivant dans le village on aperçoit tout de suite l'église Pueblo San Geronimo ou  Saint-Jérôme, la chapelle a été achevée en 1850 pour remplacer l'église qui a été détruite dans la guerre avec le Mexique. Les ruines de l’ancienne église sont encore visibles sur la photo du cimetière. Les Indiens Pueblos sont catholiques. Le catholicisme est pratiqué avec les anciens rites religieux des Indiens qui sont une partie importante de la vie de Taos Pueblo.
 La communauté vit grace à l'entrée payante qu'ils demandent aux touristes et à la vente de l'artisanat qu'ils fabriquent eux memes. Vous étes invité à vous promener à travers le village mais attention Respect !!!

Nous retournons au village moderne de Taos pour nous restaurer, avant de rejoindre Santa Fe.
Dire que le village est au pied de la montagne est un euphémisme : de l'est, on y entre au débouché d'une gorge. La petite ville compte 4500 habitants. Depuis deux cents ans, artistes et écrivains s'y installent : certains, qui passaient là, sont simplement resté, pour la lumière. Ajoutez les paysages du Plateau et de la montagne, les stations de ski, les rivières à truites, les promenades à cheval ou à pied, et vous comprendrez l'afflux de touristes venus du monde entier.
Du même coup, galeries et magasins de souvenirs s'y sont développés dans la même proportion qu'à Santa Fe. Mais Taos garde le charme d'un village, avec sa petite place aux bancs de fonte peinte, ses maisons anciennes et ses rues mal aménagées pour l'automobile. Nous reprenons la route pour Santa Fe et nous subissons pour la énième fois un orage torrentiel 50 kilomètres avant notre hôtel...  
 
Dans le prochain épisode je vous raconterai l’histoire d’un escalier miraculeux, encore une légende qui celle-ci s’avère très mystérieuse.

                                                            DIAPORAMA DU VILLAGE

 


Partager cet article

Repost 0
free - dans LA ROUTE 66