Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 07:18

La route de Saint Louis (Lundi 01/09/08)

 Ce matin nous repartons de Chicago pour la Ville de Saint Louis. C’est une étape un peu longue de 500 kms sous une chaleur de 35° à l’ombre. Pour certains les coups de soleil se font déjà remarqué. On ne le sait pas encore mais c’est notre avant dernière journée ensoleillé avant que les restes du cyclone Gustav nous poursuivent pendant plusieurs jours. On passe bien évidement par Joliet la ville des blues Brothers, on traverse les localités de Pontiac, Lincoln, Springfield etc.….

On s’arrête à Atlanta dans l’Illinois pour un arrêt pipi et rafraichissement urgent. Dans le « Dinner » local un vieux Monsieur nous demande d’où nous venons. Ravis de voir des Français, il tient à nous faire visiter sa localité (un jolie village) et à nous mettre sur la portion de route 66 qui traversent sa ville.  Sur cet itinéraire, la route 66 est beaucoup englobée par la Highway 55 et quelques tronçons sont repartis au travers de ces banlieues interminables et pas très intéressantes.( la 66 longe la Hwy 55)

Super déjeuner au Ponderosa restaurant du coin car dans cette chaine de bonne qualité on vous fera manger des Steak, Sirloin, T-bone avec un buffet copieux (à volonté) pour seulement une douzaine de dollars.

La route est en parfait état, et on roule à 65 m/h, soit du 110km/h environ.
La route est très plate, le paysage : fermes et champs de maïs
. deviennent vite monotone.

Nous sommes en plein dans l’Amérique profonde, on traverse de petits villages inscrits en haut des châteaux d’eau, aucun panneau n’indique l’entrée et la sortie des agglomérations. Ces villages sont dans l’anonymat le plus total.

Déjà on se prend au jeu. Un salut ? On vous répond de la main. Un renseignement ? Il est donné avec courtoisie. Aidé le voyageur est un devoir ici. Ce qu’il faut savoir c’est l’immense respect accordé aux Bikers. Celui ci est considéré comme un chevalier de la route des temps modernes et automobilistes et passants lui accordent toutes les faveurs. On se sent tout de suite en sécurité avec nos motos sur le bitume de la Highway

Tiens ! L’autoradio de ma moto joue le fameux « Get your kicks on route 66 »l’émotion se fait sentir !! Je suis aux anges !!

 Les stations services regorgent de camions (Trucks) et il n’est pas rare d’en voir plus d’une centaine sur les parkings. Des Mack, Des Kenworth, Des Peterbilt , Des Freigthliner.

Les truckers jouissent de privilèges importants dans ces « Truck Home » : chambres, coiffeurs, douches, salle de jeux, fax et modems, boutiques spécialisés, garage et même salle de culte ou lieux de rencontres coquins.

Le paysage n’est pas très beau mais je suis ébloui par ces monstres d’acier.

Bientôt nous commençons à apercevoir le Missouri, on traverse l’un de ces ponts métalliques dont certains furent construit par Gustave Eiffel. Les noms Français sont de plus en plus présents : Le Mont Olive, Bellefontaine, Bonaventure, Prairie du Rocher, Fort Chartres, Lafayette Square, Florissant, Belleville, Olivette etc. …Nous sommes dans la patrie de Tennessee Williams, Chuck Berry et Joséphine Baker , on continue de fréquenter des légendes !. La ville est ainsi surnommée en l’honneur du Rois de France. Il est temps de  trouver notre hôtel ce qui sera chose faite dans un Days Inn sur le Lindbergh Blvd. Nous sommes accueillis par un drapeau Français au coté de la bannière étoilé. L’accueil est sympathique et les chambres sont du tonnerre Soso se précipite à la piscine intérieure. On apprécie ce repos bien mérité après cette longue étape. Gilbert qui a apporté une bouteille de pastis nous donne RDV pour un apéro. Je peux m’exclamer en repondant: Hey Guys let’s the good times Roll!!

 PHOTO AU DAYS INN


Partager cet article

Repost 0
free - dans LA ROUTE 66