Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 06:40
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Palazzo Reale (Palais Royal)

Turin est une ville d’un patrimoine remarquable et une cité de l’art reconnu dans le monde entier. La cité piémontaise est le berceau de l’arte povera (une contre culture italienne à l'américan way of life), et a été pionnière en ouvrant dès 1984 un musée d’art contemporain dans le château de Rivoli, palais militaire appartenant jadis aux princes de Savoie.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

L'escalier d'honneur

Les Piémontais ont d’ailleurs un peu la nostalgie de l'époque royale, lorsque la ville était la capitale du duché de Savoie puis du royaume de Sardaigne et d’Italie. La population compte un certain nombre de familles nobles, qui habitent des petits palais meublés d'objets d'art.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Fresque sur la vie des Savoie et notamment le mariage de Charles II avec Beatrice de Portugal à Nice

Le Turinois est assez conservateur, il aime les vestiges. Commodes marquetées, lustres à pampilles, consoles et chérubins: les magasins d'antiquités, nombreux ici, font la joie des collectionneurs, notamment des amateurs de baroque, un style auquel la ville doit largement sa physionomie.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Toutes les fresques de ce palais sont remarquables et classées aux chefs d'oeuvre de l'Unesco

 

Peu d'édifices, de places ou d'arcades (18 kilomètres au total) qui n'ondulent de courbes en contre-courbes. Pour découvrir ces trésors, il faut aussi pousser les portes des églises. On lit ici le triomphe des ors et des marbres polychromes.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Trône du palais royal des rois de Savoie-Sardaigne et d'Italie

Un triomphe qui s'exprime avec plus de pompe encore dans les résidences royales, disséminées en vile et en périphérie de la ville et classées Patrimoine de l'Unesco. Surnommée la «Versailles turinoise». L'art contemporain, ensuite, dont Turin est devenue la capitale italienne. Pour preuve, le château médiéval de Rivoli, ancienne résidence des Savoie remodelée au XVIIIe siècle est devenu un haut lieu de la création contemporaine.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Du passé princier de l'édifice demeurent un salon de musique rococo, un cabinet de lecture chinois ou le cabinet de toilette de la duchesse d'Aoste, tout en trompe l'oeil. Le reste du château, totalement épuré, sert désormais de théâtre aux mises en scène d'oeuvres d'avant-garde.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Tous les ors sont remarquables et exceptionnels.. les artistes italiens ont été les meilleurs au monde (Raphael, Michel Ange, Tiziano, Leonard de Vinci, Bellini, Botticelli, Modigliani, Le Caravage, Giotto etc …)

Parmi elles, les igloos de verre ou de bois striés de slogans lumineux, signés Mario Merz, et les robes théâtrales de Pistoletto. Quartier par quartier, Turin se positionne parmi les grandes villes européennes de culture, sans renier pour autant son passé glorieux.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Pour découvrir Turin, dont le centre historique se parcourt à pied, il suffit de marcher et d’admirer l’harmonie de son architecture baroque « sobre », spécifique du  Piémont. On se laisse porter par le charme de cette ville entourée de montagne et de vignes.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Il faut êtres sur place pour voir les détails époustouflants des sculptures et ornements qui composent les fresques

Au détour d’une rue, on tombe sur de monumentales places aux perspectives majestueuses, avant de découvrir ses artères bordées d’arcades aristocratiques abritant boutiques et cafés, des galeries couvertes, des églises et musées qui n’ont rien à envier aux villes les plus courues d’Italie.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Le Cabinet chinois, aux murs revêtus de laques anciennes, fresques de Claudio Francesco et vases orientaux de Carlo Alberto

La via Roma est l’axe principal du centre de Turin. Reliant la Piazza Castello à la gare Portua Nova, elle traverse la superbe Piazza San Carlo et la charmante Piazza Carlo Felice.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

A la Piazza San Carlo, on est subjugué par l’élégance de la place surnommée le « salon » de Turin. La perspective y est à couper le souffle, avec tout au fond la vue sur la gare. A la Piazza Carignano, on tombe sous le charme de cette plus petite place aux façades harmonieuses en pierre blanche.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

La place abrite le Palazzo Carignano, à la magnifique façade, l’une des plus célèbres du baroque piémontais. Ce palais où est né le premier roi d’Italie, Victor Emmanuel II, fut aussi le siège du Parlement italien en 1861.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

L'armurerie royale et la galerie des chevaliers avec leurs chevaux empaillés 

Aujourd’hui, c’est le siège du Museo Nazionale del Risorgimento Italiano, dédié à la période de l’indépendance italienne, qui passionne les amateurs d’histoire que je suis. La Galleria  Subalpina, un élégant passage Art Nouveau, couvert de fer et de verre, qui abrite de belles librairies ainsi que le célèbre café Barratti & Milano, ouvert en 1875, où Nietzsche aimait aller pour écrire.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Quand ce n'est pas de l'or, c'est du marbre qui provient de la région du piémont 

A la Piazza Castello, véritable centre de Turin, cette grande place élégante et animée converge vers les 4 grands axes de la ville : Via Po, Via Roma, Via Petro Micca et Via Garibaldi bien sur, le héros niçois.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

La salle à manger...quand en italie on mangeait deja avec des couverts, en France on mangeait encore avec les doigts.

Difficile d’aborder d’un regard la place, tant elle regorge de bâtiments magnifiques. Au centre trône le splendide Palazzo Madama, qui résume tout le riche passé de la ville et le Palazzo Reale, avec en toile de fond les Alpes majestueuses, et l’une des plus belles églises de Turin, San Lorenzo.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

À côté de l’église, le Musei Reali di Torino regroupe le Palazzo Reale et plusieurs musées, parmi lesquels l’Armerica Reale. On y découvre l’une des armureries les plus riches au monde, et surtout l’impressionnante galerie de cavaliers en armures montés sur leurs destriers.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

La salle Alcova

La Galleria Sabauda est l’une des pinacothèques les plus importantes d’Italie, avec des œuvres italiennes et flamandes allant du 13ème au 20ème siècle. C’est sur cette place à la géométrie parfaite que l’on trouve également le Teatro Regio, un des théâtres lyriques les plus importants d’Italie.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Le Palais royal de Turin reflète l’opulence de la Maison de Savoie. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Le palais royal de Turin a été la résidence de la famille royale de Savoie jusqu’en 1865, date à laquelle la capitale est transférée à Florence. Le premier palais est construit en 1559 sous le règne de Charles-Emmanuel, duc de Savoie.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

La salle de bal et les lustres en cristal de Murano

En 1646, la duchesse Christine de France confie les travaux d’agrandissement du palais aux architectes Carlo Morello et Amedeo di Castellamonte qui décoreront notamment les salles du premier étage. A la fin du 17ème siècle, André Le Nôtre, l’architecte du parc de Versailles, dessine les jardins du palais.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Il nous a fallu presque une journée entière pour visiter le palais royal et encore, on a pas tout vu

Parsemés de nombreux bassins, de statues et de massifs fleuris, on peut y admirer également la fontaine des Tritons datant du 18ème siècle. Les visiteurs découvrent les plus belles pièces du palais parmi lesquelles la salle du trône décorée de marqueteries, la salle des audiences, la salle des gardes du corps ornée de fresques, le salon des Suisses et l’opulente salle de bal du 19ème siècle. Inauguré en 1837 par Charles-Albert de Savoie, le musée de l’armurerie occupe une aile du palais.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Le Duomo du Suaire

Il réunit l’une des plus riches collections d’armes et d’armures anciennes d’Europe. On peut également admirer une impressionnante série de chevaux naturalisés et des chevaliers en armure. A l’origine, la collection est issu des arsenaux de Turin et de  Genes et des collections du Musée des Antiquités.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Galerie antique dans les sous bassement du palais royal...un vrai labyrinthe ou il est difficile de tout découvrir

 

L’Armurerie compte actuellement plus de 5 000 objets allant de la Préhistoire au début du 20e siècle, le noyau principal se compose d’armes et d’armures du 16e siècle. La Bibliothèque royale de Turin contient plus de 200 000 volumes, cartes anciennes, gravures et dessins dont le célèbre « Autoportrait » de Léonard de Vinci.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Les jardins du palais royal

La palazzo Reale est la première et la plus importante des résidences royales des Savoie. Le décor intérieur illustre l'évolution du goût de la famille Savoie du XVe jusqu'au XIXe siècle. A partir du XVIIe siècle en effet, la coutume voulait que la palais soit rafraîchi à l'occasion de chaque mariage royal.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

la fontaine des tritons 

Fresques en trompe-l’œil, dorures (œuvre magistrale des artisans piémontais), plafonds peints, une collection d’horloges, la salle du trône, bien sûr, et un précieux « cabinet chinois » conçu par Filippo Juvarra sont les pièces maîtresses du palais.

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Superbe cavalier et cheval empaillé à l’Armurerie royale de Turin

Constructeurs infatigables, les « Savoie » ont voulu comme symbole du pouvoir absolu des édifices parmi les plus beaux au monde. En 1997, 14 résidences royales situées à Turin et dans le reste du Piémont ont été inscrites sur la World Heritage List de l’UNESCO. Aucun autres pays à ce jour n’est parvenu à faire mieux ….

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

Le soir concert dans la cours du palais royal

 

                                                               DIAPORAMA PALAIS ROYAL

LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)
LE PALAIS ROYAL DE TURIN (5)

*La dynastie continue avec Emmanuel-Philibert de Savoie (prince de piémont, né le 22 juin 1972 est le fils unique de Victor Emmanuel de Savoie, prince de Naples et duc de Savoie, actuel chef de la maison royale d’Italie. Il est le petit-fils d’Humbert II dernier roi d’Italie. Le 25 septembre 2003, il épouse l’actrice française Clotilde Courau à Rome. Ils ont deux filles: la princesse  Vittoria Cristina Chiara Adelaide Maria di Savoia princesse de Carignan, marquise d’Ivrée et la princesse Luisa Giovanna Bianca Agata Gavina Maria di Savoia, princesse de Chieri, comtesse de Salemi.

Partager cet article
Repost0
free - dans ITALIE