Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 06:55
MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Alladin 15 habitants, une grocerie qui fait station essence, épicerie, bar, bureau de poste

 

LA TOUR DU DIABLE DE RENCONTRE DU 3e TYPE de STEPHAN SPIELBERG

Tout le monde connait le film de Spielberg mais connaissez vous la legende indienne de ce monolithe ?

Il y a trois siècles, les indiens kiowas habitaient la région. Il y avait un lieu qu’ils appelaient « Mateo Teppee » le repaire des ours. C’était un lieu sacré dont ils ne s’approchaient jamais, car celui ci possédait d’étranges pouvoir maléfiques dont les chamans entretenaient les rumeurs.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

La Devil's Tower de Spielberg

Une légende raconte qu’autrefois huit enfants de la tribu jouaient la. C’étaient sept sœurs et leur frère. Tout à coup le garçon devint muet et son corps se mit à trembler. Il se courba pour courir à quatre pattes. Des griffes poussèrent à l’extrémité de ses doigts. Son corps se couvrit de poils.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Le pauvre garçon s’était brutalement transformé en ours agressif poursuivant ses sœurs. Pour se protéger, ces dernières se réfugièrent en haut d’un arbre immense qui  leur recommanda de ne pas avoir peur. L’arbre se mit à grandir, grandir jusqu’au ciel….

L’ours devint plus furieux encore contre l’arbre. Il tenta de l’escalader en plantant ses griffes dans le tronc pour arrêter la poussée fantastique de l’arbre magique. Mais rien n’y faisait. L’arbre continuait à grandir pendant que les griffes de l’ours striaient le tronc…

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Rencontre du 3e type de bikers niçois

 

Enfin, les 7 sœurs parvinrent au ciel pour y devenir les sept étoiles de la grand ourse….. Quand à l’arbre, il se solidifia en rocher dont les flancs ont conservé la trace des griffes de l’ours.

La Devils Tower, c’est l’histoire d’une rencontre. Celle d’un vieux bonhomme visible à 100 miles à la ronde, singulier, bourré d’histoire(s), de légendes et qui a même eu l’honneur d’être un élément de l’intrigue d’un classique de la science-fiction. Vous avez certainement l’impression de ne jamais en avoir entendu parler, mais pourtant, sa forme particulière vous rappelle forcément quelque chose. Devils Tower ( » la tour du diable « ) est l’une des vedettes du film « Rencontres du 3e type » de Steven Spielberg (1977).

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Autrement vous pouvez manger un burger ici.... et boire une root beer

Vous l’avez aussi peut-être aperçue dans le plus récent mais tout aussi extraterrestre « Paul » (2011). Plantée presqu’à la verticale au milieu d’une prairie et de collines, au nord-est du Wyoming, cette drôle de montagne, mystérieux caprice de la nature, ressemble à un cannelé… Le monolithe, une formation volcanique, a en effet la particularité d’avoir, à son sommet, de parfaites stries parallèles. Le site a été le premier à être déclaré monument (et parc) national en 1906 par le président Theodore Roosevelt.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

En attendant de faire le plein à la pompe Soso se repose un peu

 

LA LEGENDE DE STURGIS

Sturgis dans le Dakota est le plus grand rassemblement motard de la planète (j'y suis allé 2 fois). Imaginez vous un million de biker qui débarquent chaque année dans un village de 5000 habitants. Mais comment ce rallye mythique est né ?

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Figurez vous que tout cela ne serait peut-être pas arrivé sans l'histoire tragique survenue à un brave cochon de lait ! C'était il y a un peu plus de quatre vingt ans, quelques bons potes organisaient des balades pour explorer les plus belles régions du Middle West, prenant leur pied au guidon de leurs Harley dans le sud Dakota.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Ici, je ne suis qu'a la moitié de la Main Street... il y a autant de Harley Davidson de l'autre coté

Ces fameuses interstates (autoroute) qui traversent de long en large les états unis, n'existant pas encore, nos joyeux Bikers roulaient sur les routes de campagnes poussiéreuses qui reliait les Badlands à la petite ville de sturgis (South Dakota) lorsqu'un petit goret (un hog en américain), échappé de l'enclos d'une ferme voisine, effrayé par le vacarme inhabituel des engins, traversa subitement la route et interrompit son grognement significatif sous la roue avant d'un des membres du moto club de passage.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Le burn out: consiste à faire tourner la roue arrière sans avancer, ce qui provoque un enfumage jusqu’a explosion du pneu..

Le Biker concerné arrête aussitôt la caravane mécanique, recueille les restes mortels du cochonnet, les charge sur la moto et décide d'aller dédommager le propriétaire. Le ranchero refuse l'argent que lui offre notre biker et lui propose à la place l'unique chose sensée qu'il fallait faire: rôtir l'infortuné animal et le manger tous ensemble, arrosé de quelques verres de  whiskey distillé à la ferme.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Soso devant la photo officielle du départ du Rally

Une véritable aubaine pour le paysan qui n'avait que très rarement l'occasion de parler à d'autres personnes et qui pour une fois, n'irait pas se coucher avec les poules ! C'est ainsi que naissent les légendes, mais aussi les plus belles fêtes entre amis en Amérique.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)
MES LEGENDES AMERICAINES (1)

La brute....le bon et le......

Les potes se sentirent tellement bien qu'ils décidèrent de revenir l'année suivante mais avec quelques potes en plus. Année après année, le nombre de Bikers qui se sont laissés convaincre n'a pas cessé d'augmenter jusqu'a atteindre des centaines de milliers de riders venant du monde entier.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Soso lave la moto devant le motel.....

 

LA LEGENDE DE L’ESCALIER DE SAINT JOSEPH

En 1878, lorsque la construction, de la chapelle de Santa Fe fut terminée, une constatation fut faite : l'escalier pour accéder au chœur avait été oublié. Les propositions d'escaliers faites par les charpentiers de l'époque étaient très compliquées et ils optèrent pour une échelle.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Le Mont Rushmore à quelques miles de Sturgis

Mais les sœurs auraient des difficultés à la gravir... la seule solution était donc de reconstruire la totalité de l’église ou de se passer d’escalier et de condamner le chœur. Les sœurs de Loretto ont donc fait appel à leur foi et prièrent durant neuf jours, afin de demander la grâce de Saint Joseph (Patron des Charpentiers).

MES LEGENDES AMERICAINES (1)
MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Je m'occupe de toi ensuite.....

Le neuvième jour, un homme se présenta et proposa de réaliser cet escalier impossible, à la condition de rester seul durant cette période qui dura trois mois. Il était arrivé à dos d'âne et n'avait aucun chargement de bois. A la fin de la construction, l'homme partit sans se faire payer, ni dire au revoir.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Les badlands prés des black hills ou le general Custer tomba à la bataille de little big horn (plus grande victoire indienne)

 

Il construisit l’escalier, tout seul, ce qui déjà, est considéré comme un défi majeur pour un charpentier. Personne ne comprend comment l’escalier peut tenir en place sans avoir un poteau de support central. Le charpentier, n’a utilisé aucun clou ni colle dans la construction.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)
MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Ah voila les truands ! Pas commode celui du haut...

De nombreux experts se sont penchés sur cet escalier, car il est tout à fait fascinant non seulement qu'il fasse 6 mètres en spirale, mais qu'il tourne deux fois en angle de 360 degrés sans support central. Il y a uniquement le haut et le bas qui touchent le sol de la chapelle et celui du chœur.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Le mémorial Crazy Horse en construction et en hommage au grand chef Sioux

Il est entièrement fait en bois extrêmement rare, même les chevilles utilisées sont faites avec ce bois. Le bois utilisé fut analysé en 1994 et la conclusion trouvée par des hommes de science fut la suivante : il n’existe aucune sous-espèce de ce bois sur la terre.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

L'église de Santa Fe (Nouveau Mexique)

Il ressemble de plus près au sapin d’Alaska qui se trouve donc à des milliers de kilomètres du nouveau Mexique. (Intransportable pour l’époque). Il y a trente-trois marches, de conception extrêmement précise aussi bien pour la grandeur que pour la forme : ce chiffre pourrait correspondre aux trente-trois années de vie terrestre du Christ.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

Soso devant l'escalier miraculeux 

Son diamètre est de sept pieds, la hauteur de chaque marche est de sept pouces : chiffre rappelant les sept sacrements de l’Eglise Catholique. Depuis ce temps une rumeur circule à Santa-Fe que le mystérieux charpentier, serait St-Joseph lui-même, envoyé par Jésus-Christ pour solutionner le problème des sœurs.

MES LEGENDES AMERICAINES (1)

A bientôt sur la Route 66

MES LEGENDES AMERICAINES (1)
Partager cet article
Repost0
free - dans USA