Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 07:28
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

embouchure de la Roya sur la mer Ligure...le monument aux marins

 

Vintimille est la ville frontière avec Menton qui sépare l’Italie et la « France » sur les rives de la mer ligure. Son point culminant est le mont Grammondo (1 378 m) situé sur la frontière franco-italienne.  Enfant, Vintimille était pour moi la famille que l’on allait voir de l’autre coté en passant la frontiere de Mentone San Ludovico-Ventimiglia. Une tante à Vintimille, un oncle à Gênes, des cousins à Asti…

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Le pont sur la Roya qui sépare l'ancienne ville à la ville moderne (la ville a subit beaucoup de dégâts avec la tempête Alex)

Pour la majorité des Français, Vintimille c'est LA ville de la contrefaçon pour le plus grand bonheur des vendeurs à la sauvette et des douaniers de La Turbie. Rolex de pacotille, sacs LV., sont, ou plus exactement étaient car depuis 2007 les marchands ambulants sont interdits, proposés à des prix défiants toute concurrence. Mais cela ne les empêche pas d’être toujours présent si on cherche bien avec le concours du laxisme des autorités italiennes.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Promenade des berges de la Roya

Les touristes Français adorent l'Italie, le Campari, le café espresso doux et amer, les monuments, l'ambiance, la gastronomie, les vins, mais ce ne sont pas, et de loin, les touristes préférés des Italiens, toujours à rechigner sur la quantité, la qualité du service, l'hygiène (alors que les Italiens pourraient en terme d'hygiène alimentaire nous donner des leçons) et surtout, surtout ils ont toujours raison.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

La vieille ville

Ils considèrent dans leur majorité les Italiens avec condescendance. Ce ne sont pas des travailleurs, ils bâclent leur travail, sont des beaux parleurs, etc (j'en connais un de blogueur de Marseille avec cette mentalité). "Les Italiens, ils ne savent pas créer, mais ce sont de bons imitateurs" ai-je entendu un jour à la table voisine de la mienne dans un restaurant de Vintimille. Et Michel Ange, Léonard de Vinci, Enzo Ferrari, Guccio Gucci ou Umberto Eco, sont-ils Français ? Même votre Pierre Cardin était italien !

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

 L'Oratorio dei Neri

L’Italie est le pays qui a fait la civilisation moderne de toute l’Europe et qui est à l’origine de toutes les inventions et de toutes les découvertes. Les bâtisseurs de l’architecture italienne ont influencé tout l’ensemble de notre continent. Quand les romains ont apporté leur savoir faire, au nord de la péninsule italienne, ce n’était que des barbares qui vivaient dans des huttes en paille....les Francs, Goths, Huns, Vandales, Gaulois, Vikings, Saxons……

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Une autre fois, en faisant la queue à la caisse du magasin Conad à Latte (quartier de Vintimille), une Française s'exclama "Ils pourraient quand même parler français"; essayer de lui faire comprendre que nous sommes à l'étranger et que nous pourrions apprendre, nous aussi, quelques rudiments d'italien fut peine perdue.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Ruelles du vieux Vintimille et en haut la porte de Nice

Mes cousins italiens à qui j'ai relaté cette anecdote m'ont tous répondu la même chose : « les Français, sont comme ça car ils ont eu des colonies ». Des Français, à Vintimille on en trouve à tous les coins de rue. Heureusement pour les vrais niçois notre accent est reconnu par nos cousins de ligurie… puis nous, nous parlons italien alors pas de problème !

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Couvent de Gandolfo construit sur les vestiges du palais des Comtes de Vintimille

Avec l'augmentation du prix de la vie, les « francese » sont nombreux à venir y acheter les produits de première nécessité bien moins chers qu'en France. Ici tout ce que le pays produit se déploie en rayons multicolores: oeillets de la Riviera dei Fiori, raisins, olives, champignons, ricotta, mozzarella, panettone etc… Sans oublier les artichauts violets de Sicile, les pastèques de Toscane, les pêches du Piémont, la truffe blanche d'Alba.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Vous pouvez goûter, inspectez tant que vous voulez, le produit est toujours frais et irréprochable. Par exemple à l'automne, on achète les cèpes à la pièce et on vous les coupe longitudinalement afin que vous vérifiez de vos propres yeux la qualité, libre à vous de l'accepter ou de le refuser s'il ne vous plaît pas. On vous en proposera un autre.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

église san Michele

Dans le vieux Vintimille vous trouverez aussi en cherchant un peu dans les rues, l'artisan disparu en France, l'horloger qui possédera encore les pièces de votre pendule héritée de votre ancêtre, l'encadreur qui aura la patience et le savoir-faire pour retoucher le cadre en stuc de votre nature morte du XVIIIe siècle.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Ici, aucun risque, nous ne sommes pas dans les rues de Marseille

Rares sont ceux, qui s'interrogent sur les origines de la ville. À peine si l'on remarque les ruines d'un théâtre à la sortie de la commune. Impossible en effet pour le touriste de passage de s'imaginer qu'il arpente l'antique decumanus bordé de thermes et de maisons cossues de la prospère et élégante Albintillium romaine. Vintimille la vraie, ne se dévoile progressivement qu'à celui qui s'y attarde suffisamment.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Quelques divinités sont aussi dessinées sur les murs !

A l’instar de toute l’Italie, Vintimille recèle de lieux historiques et de coins magnifiques à visiter. Tout d’abord, partez visiter la cathédrale de Vintimille ainsi que la magnifique Eglise San Michele, deux lieux absolument incontournables. Très beau et très reposant au beau milieu de cette ville ultra dynamique. Vous profiterez pour faire un voyage dans le temps en remontant à l’époque de l’antiquité voir même de la préhistoire.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

carrugi avec ses arcs de contrefort

La meilleure façon d’admirer la richesse historique de Vintimille est de longer le front de mer par le quartier de Marina San Giuseppe (c'est ici que se trouve l'institution Pasta & Basta), de prendre ensuite les escaliers qui mènent à la vieille ville, d’accéder au centre historique par les portes anciennes qui s’ouvrent sur l’oratoire dei Neiri, la cathédrale, le baptistère, l’église Saint-Michel, en empruntant les rues étroites typiques du village médiéval.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Cette vieille ville pittoresque avec le linge aux fenêtres. Ce jour là, la, où le ciel et la mer jouent à celui qui sera le plus bleu, après avoir laissé ma moto, j’arrive à l'entrée de la porte fortifiée. La notion du temps a changé. L'excitation et le vacarme de la ville basse a disparus. On joue aux boules, on papote, on cherche l’ombre d’une tonnelle.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

la via Garibaldi n'a pas bougé depuis des siécles

Quelques petits vieux regardent les produits d'un camion immatriculé au piemonte transformé en épicerie ambulante. On marchande la qualité des harengs salés, du vin en jerrycan, de l'affinage du fromage fumé. Une fois la porte franchie, c'est encore un autre monde. Sans transition, la lumière cède la place à la pénombre et la température chute de plusieurs degrés.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Les aplats du ciel au-dessus de ma tête ne font qu'augmenter la sensation de hauteur des murs, l'étroitesse des rues. Aucun bruit ne vient troubler la résonance de nos pas, aucun mouvement à l'exception de quelques déplacements de rideaux sur notre passage. Les façades pour la plupart vétustes se succèdent sans aucune monotonie. Ici, un oratoire fleuri à la Vierge, là, des fougères ont élu domicile dans les anfractuosités d'un mur.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

La rue principale, la via Garibaldi, est bordée en son centre par un jardinet dont l'exubérance des plantes grasses m'étonnera toujours. Des bananiers s'étirent vers la lumière et des chats paresseux se prélassent dans les rares coins ensoleillés. Ici les touristes ne montent pas et quand il y en a un, c'est l'étonnement complet ! 

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Cattedrale dell'Assunta e battistero

Soso avec ses cheveux blond, les Italiens la prennent d'abord pour une hollandaise. En général au bout de quelques secondes les doutes s'évanouissent quand elle leur parle en italien, et cela suffit à lever toute inquiétude. Et si vous ajoutez que vous êtes "da Mentone, tra Nizza e Ventimiglia", à Naples, à Rome ou à Palerme on vous considère comme à moitié Italien. Menton n'est pas la dernière ville française mais la première italienne.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

De ruelles en ruelles et après quelques égarements, la perspective s'élargit devant l'église Saint-Michel. Les piliers de la crypte ont été taillés à partir de bornes miliaires de la via Aurélia. Attiré par la crypte, on découvre un univers souterrain fait de vestiges romains. A la sortie, l'esplanade de l'église Saint-Michel est baignée par le soleil, dans la semi obscurité des ruelles on avait fini par oublier qu'il faisait beau.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

De l'autre côté de la vieille ville, via Cavo, s'élève la cathédrale dont la fondation remonte au VIIIe siècle. C'est l'un des plus beaux édifices romans de la Ligurie. Sous le choeur, dans la crypte on aperçoit les soubassements du haut Moyen Age et des pierres tombales gravées de symboles.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

la crypte

Je ne sais si c'est le volume confiné mais le lieu me semble chargé d'émotions. A l'extérieur au pied du chevet des oliviers et des palmiers chétifs me font penser au Mont des Oliviers. Nous dominons la ville moderne et aucun bruit ne monte jusqu'à nous. Toute proche et si lointaine.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

*À moins de 8 miles nautiques, les plaisanciers trouveront bientôt un nouveau port monégasque. Hors de Monaco. À l’aplomb de la vieille ville de Vintimille. Le port de Vintimille sera totalement intégré au port de Monaco, car le prince et le gouvernement monégasque ont acheté toute la marina. Et pour relier le Rocher à Vintimille, une navette ultra-performante sera mise en place pour un trajet en dix minutes.  En plus de la partie nautique, 3.800m2 de locaux commerciaux, dont plus un seul n’est disponible, viennent compléter cette nouvelle infrastructure, ainsi que 15.000m2 de jardins et promenades. Un grand renouveau pour Vintimille. En plus du port, il y aura environ 70 maisons et deux hôtels qui seront construits.

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

le futur port de plaisance construit par le gouvernement monégasque

 

 

                                                     DIAPORAMA VINTIMILLE

CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE
CHRONIQUE D’UNE VILLE MECONNUE

Partager cet article

Repost0
free - dans ITALIE