Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2019 1 22 /07 /juillet /2019 07:22
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

L'hôtel palace Alfonso XIII et l'empreinte d'Orson Welles

Palace de légende construit à une époque où l’on voyageait avec des malles sur mesure qui n’avaient pas besoin de logo pour être chic, l’Alfonso XIII ambitionnait alors d’être l’hôtel le plus somptueux du monde. Depuis, la concurrence s’est certes affûtée tous azimuts, mais l’aura mythique de cette institution sévillane reste intacte. Quasiment un monument, avec son impressionnante façade d'inspiration mudéjare, son vaste patio couvert d'azulejos, ses galeries gigantesques, ses salons en enfilade....

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Le statut de star locale de l’Alfonso XIII commence dès l’arrivée à l’aéroport, puisque même en écorchant le nom du palace en espagnol que je ne maitrise absolument pas, tous les chauffeurs de taxi vous comprennent. Un signe qui ne trompe pas…

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Moins de vingt minutes plus tard, alors que la limousine s’arrête devant les colonnes du porche, survient ce sentiment si rare aujourd’hui dans l’hôtellerie de luxe : celui d’arriver dans une maison de famille. Une famille fantasmée, certes, mais qu’importe…

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Le patio de l'Alfonso XIII

Passer ne serait-ce que quarante-huit heures à ­l’Alfonso XIII, c’est cohabiter avec l’empreinte fantomatique de tous ceux qui y ont séjourné. A Défaut d’y séjourner, on y rentrera par deux fois. L’une pour aller boire un verre un après midi à la piscine et l’autre pour y diner dans son restaurant gastronomique le San Fernando.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Salon autour du patio

Sont ainsi convoqués virtuellement des têtes couronnées, toutes dynasties confondues, des stars hollywoodiennes, dont quelques scientologues notoires et leur descendance (la photo de la petite Suri Cruise en robe flamenca trône dans le lobby),

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

La piscine de l'Alfonso XIII

ou encore des écrivains et des réalisateurs culte ayant une passion absolue pour l’Espagne, on reconnait la photo de Ernest Hemingway et Orson Welles au bar. Mais aussi d’Antony Quinn, d’Arthur Miller, de Sophia Loren, de Grace Kelly, de Burt Lancaster, de Greta Garbo et de Ava Gardner ainsi que de Peter O’ Toole (toutes les photos sont signées)….

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

En haut: Salle de réception

Le carnet de bal de l’hôtel compte également des veuves de chefs d’Etat assassinés, quelques inévitables people botoxés, ainsi que des amoureux de Rossini ou des inconditionnels de Bizet, lancés, éperdus, sur les traces de ­Carmen. Sans oublier les ­aficionados de corridas ou de flamenco à qui, de fait, la ville appartient.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

On prend son temps, on apprécie le cadre et son art mudéjare, bonheur assuré ! 

Une décennie avant de construire cet hôtel de légende, l’architecte sévillan José Espiau y Muñoz avait participé, à la demande du non moins légendaire torero Joselito, à la construction de la Plaza de Toros Monumental de Séville,  inaugurée en 1921 et rasée dans les années  30 pour malfaçon.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Le hall qui mène aux différents secteur de l'Alfonso XIII

Mais c’est la tenue, en 1929, de l’Exposition ibéro-­américaine à Séville, et donc la nécessité de loger les dignitaires internationaux et autres VIP de l’époque, qui lui a offert sur un plateau le chantier de l’Alfonso XIII. Après douze ans de travaux estimés à 4 millions de pesetas, soit approximativement 10 % de l’investissement total de l’Exposition, le palace est inauguré le 29 avril 1928 par le roi Alphonse XIII.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Arrivée à l'Alfonso XIII le soir pour le diner

D’où son nom, même si l’établissement a été rebaptisé, de 1932 à 1950, « Palais andalou » pour être en phase, sémantiquement, avec son parti pris architectural et, surtout, avec l’avènement de la seconde république espagnole. Aujourd’hui, à l’image de certains de ses hôtes, puisque cette construction néomudéjare est tout sauf une auberge de jeunesse, l’hôtel a subi plusieurs liftings successifs, dont le dernier date de 2012.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Castano Macadeo-Chardonnay 2014, vin blanc de Murcia, il attend dans le sceau que je le déguste

heureusement, le choix de mélanger les styles castillan, mauresque et andalou qui avait présidé à la décoration d’origine des chambres est resté inchangé. Têtes de lit en cuir ou bois sombre clouté, plafonds à caissons, corniches en stuc ciselé ou salles de bains carrelées d’azulejos hispano-mauresques en écho à ceux ornant les pièces de l’Alcazar voisin. On se sent certes dans une carte postale en 3D, mais, curieusement, cela ne sonne pas faux.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Restaurant gastronomique le San Fernando de l'Alphonse XIII

Avec sa porte en boiseries, l’ascenseur nous transporte dans un passé d’avant les crises, comme en attestent aussi les volumes généreux du hall ou ceux des couloirs desservant les chambres. L’Alfonso XIII pourrait être considéré comme une capsule temporelle, puisque rien de son approche architecturale harmonieuse de l’espace n’existe encore de nos jours, où tout oscille entre millimétré et surdimensionnée pour faire luxueux.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Cette téléportation dans le passé va de pair avec une clientèle aisée mais on a aussi rencontré un sommelier français et un serveur venant de l’école Paul Augier de Nice…vous savez, le mari de Mme Augier du Negresco...un autre palace de légende. Toujours est-il que l’Alfonso XIII a une vraie dimension cinématographique, et on cherche, en vain hélas, la caméra d’Orson Welles.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Dans les jardins de l'hôtel

Sévillan de cœur, le réalisateur avait en effet habité au-dessus d’un bordel du quartier de Triana lors de son premier séjour en 1933, puis épousé la fille d’un danseur local ayant émigré aux Etats-Unis (Rita Hayworth, de son vrai nom Margarita Cansino). Ses cendres sont aujourd’hui enterrées près de Ronda, en Andalousie, dans la propriété de son ami le matador Antonio Ordóñez…

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Bien loin de la sophistication exacerbée qui caractérise ses alter ego à Dubai ou aux Emirates, l’Alfonso XIII déroule une idée joyeuse du luxe, imparfait et vintage, certes, mais dénué de tout gimmick marketing. On ne se sent pas dans un ghetto, fût-il de goût exquis, mais en prise avec la ville et avec la vie.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Cette dimension épicurienne s’épanouit naturellement autour de la piscine et dans le jardin d’orangers et de bananiers, comme dans le restaurant San Fernando qui, aux beaux jours, dresse ses tables dans le patio. De toute manière, partout ou est passé Ernest Hemingway, ce gars la, trouvait d’excellentes adresses. Un type qui avait un gout certains pour les bonnes choses.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

La photo des 2 plus grandes stars du cinema: Marilyn Monroe et Sophia Loren...la blonde et la brune irremplaçable !

La restauration de l’Alfonso XIII est un des points forts de l'établissement. Le San Fernando est le restaurant gastronomique principal de l'hôtel, réputé pour le raffinement de son service et de son atmosphère. Soso à pris le menu: Foie micuit avec pain au gingembre et compote d'orange amère Sevillana, Morue confite avec salade d'algues et dashi ibérique texturé, Sorbet au citron et au champagne.

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Le bar Ernest Hemingway..

J’ai commandé à la carte une salade de poulpe au paprika sucré de La Vera qui était sublime et des Linguini arrabiata aux crevettes roses, piment, poivrons et ail avec un vin blanc de la Rioja. Pour commencer, on a eu une sorte de gaspacho qui était délicieux. Le tout accompagné par un pianiste qui nous jouera tout le répertoire des films hollywoodiens de l’époque….mémorable !

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)

Strangers in the night....love was just a glance away

 

                                        DIAPORAMA ALFONSO XIII

AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
AU COEUR DU LUXE SEVILLAN (5)
Partager cet article
Repost0
free - dans SEVILLE